Star Wars Ascension


avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1606

    Crédits galactiques : 474

    Cristaux Kyber : 15

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Jeu 19 Oct - 20:01

    Message n°189 (1)

Eryndal Fahde'Vysh


36 ansIridoniaMain noirezabrakcélibataireOrdre Sith


CONSTITUTION
AGILITE
DISCRETION
CHARISME
ELOQUENCE
OFFICE
PILOTAGE
MEDECINE
TECHNOLOGIE
CORPS A CORPS
ARME DISTANCE
ARME BLANCHE
PERCEPTION
PROJECTION
SABRE LASER

TESSON SPI.
SUPPR. DE FORCE
INVOC. D'ESPRIT

DEFLEXION
SPE 5


Caractère


Boudeur. Comment diable pourrait-on le qualifier autrement ? Renfrogné et grognon, sans doutes. Pour tout dire, c’est ce qui ressort en jugeant simplement son expression… Eryndal est en tout cas une personnalité avec ses contradictions : il semble sûr de lui mais se remet toujours en question, craignant autrefois de ne pas être à la hauteur des espoirs placés en lui. Susceptible, il n’apprécie guère qu’on le critique, rétorquant à coup de regards noirs, ou à coups de cornes, ou encore par une réplique bien acerbe. Sa mauvaise humeur n’est en tout cas qu’une façade qui s’évapore facilement en compagnie de ceux qu’il apprécie, à coup de plaisanteries, un bon verre de brandy à la main, du moment qu’on ne parle pas des sujets qui fâchent (en vérité, il y en a beaucoup et ils changent constamment, à l’exception d’un).

Protecteur et féroce, le zabrak s’est taillé une réputation assez glauque de par la cruauté qui peut ressortir de lui, dans ces moments où les émotions mauvaises s’emparent de son esprit, dès qu’il s’agit de châtier des actes qu’il ne peut tolérer à l’encontre des citoyens de Maloran. Nul besoin de la Force dans la plupart des cas, et le résultat en est parfois saisissant… et bien sinistre. Si la Main noire doit sortir de son antre, c’est loin d’être une bonne chose pour ceux qui auront à subir son courroux.

Curieux par nature, pour les choses qui concernent les aspects les plus mystiques de la Force, Eryndal, ayant dû se passer des enseignements de son maitre, est une sorte d’autodidacte, explorant les longs couloirs des archives de la pyramide et exploitant les connaissances d’un esprit puis d’un holocron, si bien que l’utilisation qu’il a de la Force est rarement d’ordre offensive et physique, mais plutôt psychique ou détournée… car s’il y a bien quelque chose dont il est persuadé, ce sanguin Sith, c’est que l’impact sur la psyché dépasse de loin tous les éclairs de l’univers. Car même lui, bien qu’il ne le montre pas et n’expose pas ses faiblesses à la vue de tous, est doté de cette humanité profonde mais marquée au fer rouge, après tout ce qu’il a dû subir de son maitre.


Questions en tous genres


► Te sens tu concerné par les tensions actuelles qui éclatent en divers points de la galaxie ?
Il n'y a pas si longtemps, le zabrak se sentait uniquement concerné par ce qui pouvait se passer sur Maloran. Mais, en tant que Main noire, Eryndal se doit de tenir le cap fixé par le Seigneur noir, et le Seigneur noir s'intéresse toujours de près à ce qui se passe dans la galaxie. Les conflits qui éclatent ça et là, ne sont que la manifestation du chaos, une chose normale pour les Sith, nécessaire même... En tout cas, ce ne sont là que des opportunités pour les Sith de se créer de nouveaux alliés, en grignotant lentement mais sûrement du terrain dans la galaxie. S'il n'aime guère la politique qui secoue tous ces mondes, la Main noire a en tout cas suffisamment appris pour y déceler les failles permettant à son maitre de réaliser sa vision.

► Quels idéaux te font avancer dans la vie et quel camp rejoindrais-tu si tu devais te battre pour ceux-ci ?
Toute son existence a été martelée par l'enseignement des Sith. Le code, la Force, le côté obscur... Les émotions, la haine, la colère, l'humanité aussi. Et puis il y a eu l'enseignement indirect de Darth Daleth. Les idéaux, c'est sans doutes un concept trop peu Sith, mais on peut dire qu'Eryndal est un homme qui sait maintenant faire face à ses responsabilités, qu'il se doit de montrer l'exemple et d'être à la hauteur de son rang. Même s'il semble peu sociable avec sa tête de boudeur, cette tête à cornes est pourtant très attaché aux valeurs mises en avant par son seigneur et maitre, ainsi qu'au peuple de Maloran. Mourir pour l'ordre Sith ? Oui, sans aucun doutes, il en serait capable. Tout comme de montrer le meilleur de lui-même, mais aussi le pire.

► Quelle réputation avez-vous ? Comment êtes-vous perçu par les autres ?
Difficile à dire. La population de Maloran respecte la Main noire et, en jetant un coup d'oeil aux médias de la ville, le zabrak semble très populaire, car associé de près au Seigneur noir, adulé par la majorité des citoyens. Parmi les Sith, cela est sans doutes plus mitigé, Eryndal n'étant guère un hypocrite et s'attirant facilement des ennemis tout comme des sympathisants. Nombreux sont ceux qui le jalousent à cause de son jeune âge et de son ascension fulgurante. Nombreux sont ceux à convoiter sa place, aussi... Mais ils sont peu à montrer les crocs face au Boucher de Maloran, car s'il y a bien une chose à savoir sur le zabrak, c'est qu'on ne lui casse pas les pieds impunément.

► Niveau santé, tout va bien ?
Ce ne sont pas les cicatrices qui manquent sur le corps de ce spécimen colossal, mais que voulez-vous, la vie de Sith n'est pas des plus faciles. Eryndal n'a pas de problèmes de santé, pas physiquement en tout cas... Le passé est une chose douloureuse qui vient encore parfois le hanter dans ses nuits agitées, mais c'est une autre histoire. Par ailleurs, pour avoir subi de longues séances de tesson spirituel, de son mentor comme de l'esprit possédant sa mère (soit-disant la meilleure façon d'apprendre à l'utiliser lui-même...), Eryndal ne ressent plus la douleur. Ou, plus précisément, il souffre d'une asymbolie à la douleur, ce qui fait qu'il n'associe plus la souffrance à quelque chose de pénible.

► Etes-vous sensible à la Force ? Si oui, à quel point cela a-t-il marqué votre vie ? Si non, que pensez-vous de la Force en général, et de l'Ordre Jedi ?
Alors ça, pour être sensible à la Force, oui, il l'est. Cela a-t-il été positif ou négatif ? S'il n'avait été sensible à la Force, il ne serait jamais devenu un Sith... Malgré les épreuves difficiles, le joug de Tenebris, le zabrak a réussi à s'accomplir, à s'épanouir au sein des préceptes du côté obscur. Alors, non, il ne regrette rien de tout cela. Il a trouvé sa place dans la société de Maloran, il a aussi trouvé une figure paternelle, une véritable famille avec qui pourtant il ne partage pas le sang.
Outre cela, sa formation de Sith, ses origines zabrak et ses choix l'ont conduit à maitriser l'art du double sabre-laser, ou forme XI, mêlant dans ce style offensif des postures de Juyo mais également de Sokan produisant ainsi un Zez'kai puissant mais habile.

► Quels sont vos projets personnels ?
Se marier, avoir des enfants ? Bof. Le zabrak n'a pas l'impression d'être vraiment fait pour une telle vie. Son but, c'est de servir efficacement et fidèlement le Seigneur noir. De rétablir la paix dans Maloran, qui commence à souffrir de la gangrène rebelle. De retrouver un lien stable avec Anhesis.



Chronologie


► 480 Sayla Fahde’vysh, jeune zabrak d’une vingtaine d’années, issue d’une famille aisée et importante de son clan, entretient une relation non consentie par ses parents, avec un zabrak d’un autre clan et à la position sociale très inférieure. Découvrant le pot aux roses parce qu’elle tombe enceinte, les parents de Sayla force son amant à s’exiler hors d’Iridonia et, pour laver l’honneur de leur fille, la forcent à se marier à un parti qui veut bien d’elle.

► 481 refusant ce mariage, Sayla parvient à organiser sa fuite pour rejoindre son aimé, mais lors du voyage, son vaisseau rencontre un problème technique les forçant, elle et le pilote, à sortir de l’hyperespace. Le vaisseau s’écrase sur Korriban et Sayla, blessée, parvient à se réfugier dans un tombeau, avant d’accoucher prématurément. Les souffrances de la zabrak attirent l'esprit qui habite les lieux et parvient à se transférer dans le corps de Sayla pour tenter de la posséder. Mais, ayant trop peu d'énergie, l'esprit ne peut que partager la tête de la zabrak mourante, lui sauvant probablement la vie. Seule, à moitié inconsciente avec son bébé dans les bras, elle est miraculeusement secourue par un vaisseau zabrak ayant capté le signal de détresse envoyé par le pilote avant leur crash.

► 481 à 489 Sayla, chamboulée par la présence de l’esprit Sith dans sa tête et ramenée sur Iridonia avec son enfant, accepte, résignée, le destin que ses parents lui tracent. Mariée à un zabrak dur qui ne la considère que comme la dot financière qui allait de pair avec le mariage et une pondeuse d’héritier, il méprise ouvertement Eryndal et mène la vie dure à son épouse qu’il prend pour une folle, une déficiente mentale.

► 489 enlèvement d’Eryndal et sa mère par Lord Tenebris, un Sith versé dans les arcanes de la magie du côté obscur, ayant retrouvé la trace de l’esprit qui sommeille en Sayla. Il a besoin des connaissances de cet esprit pour ouvrir un holocron qu’il a dérobé à son ancien mentor. Tentant de défendre sa mère, Eryndal utilise pour la première fois la Force, via une chaotique vague de télékinésie, provoquant alors l’intérêt de Tenebris pour le potentiel du jeune zabrak. A son arrivée sur Malachor, son affinité à la Force est décelée par les services d’immigration et il est envoyé à l’Académie en tant qu’acolyte, apprenant d’abord à lire et écrire avant de débuter une formation de Sith. Quant à Sayla, elle devient ni plus ni moins l’esclave à tout faire de Tenebris, subissant maltraitance, mépris et viols, l’esprit Sith refusant de se réveiller pour révéler la moindre information au Lord.

► 494 Lord Tenebris, qui les loge, Eryndal et Sayla, introduit la jeune Anhesis dans leur semblant de « famille », oubliant de préciser que cette gamine qu’il traite comme un chien, accueille un démon du côté obscur dans son crâne.

► 495 à l’issue de sa formation à l’académie, il devient l’apprenti de Lord Tenebris. Ou plutôt, son larbin de service. Son maitre ne daigne pas vraiment lui partager ses connaissances sur la Force et le Côté obscur, alors Eryndal se voit forcé de s’entrainer davantage à l’académie et de passer des journées à la bibliothèque pour apprendre, en plus d’aider sa mère et Anhesis. Pendant de longues années, dans le dos de son maitre et heureusement soutenu par quelques rares personnes dont Darth Daleth qui n’intervient cependant jamais directement, le jeune zabrak s’occupera de la jeune esclave pour lui faire retrouver un semblant d’humanité, en lui réapprenant à parler, à marcher, à se laver… et développant dans le même temps, des sentiments contradictoires et forts envers elle.

► 500 alors que les hormones en ébullition rapprochent dangereusement Eryndal et Anhesis, Lord Tenebris fait irruption dans la pièce, narquois et mauvais au possible, repoussant le zabrak pour le forcer à le regarder violer la jeune fille. Incapable d’agir, ce trauma va séparer les deux jeunes gens et révéler l’affinité à la Force d’Anhesis, que Tenebris va alors prendre comme apprentie en secret, sans jamais en informer l’académie.

► 502 ruminant sa haine contre son maitre, Eryndal apprend énormément de secrets sur la Force grâce à l’esprit qui possède totalement Sayla depuis deux ans. Il s’agit de la Jedi noire Sorzus Syn, qui est à l’origine de l’holocron détenu par Lord Tenebris. L’ancien Sith lui donne ainsi les clés pour égaler et dépasser le maitre. Et le jour tant redouté par Tenebris arrive… trop occupé à prendre Anhesis, le Lord est violemment attaqué par Eryndal, retournant ses propres pouvoirs contre lui après tant d’années de maltraitance et de souffrance. Sa vengeance le conduit à écorcher vif son mentor, avant de le plonger dans un bain d’acide où Tenebris décède d’un arrêt cardiaque dû à la souffrance. Apportant sa tête à l’administration de l’Académie, Eryndal accède automatiquement au rang de Lord, son geste faisant naitre sa réputation de véritable boucher de Maloran. Peu de temps après, l’esprit de Sorzus exige son dû pour l’avoir aidé, c’est-à-dire en menant un rituel lui permettant de contrôler totalement Sayla et retrouver ainsi tous ses pouvoirs. Mais Eryndal s’y refuse et préfère mettre fin à la vie de sa mère.

► 502 à 506 étant devenu le tuteur légal d’Anhesis, Eryndal la prend officiellement comme apprentie pour lui donner une véritable formation, la rendant redoutable à l’exercice du combat. Mais, n’arrivant pas à l’ouvrir au côté obscur et à lui faire comprendre les enseignements Sith, le zabrak finit par craquer et trouve comme unique moyen de l’ouvrir à la haine en la précipitant dans le vide du haut d’un vaisseau en vol.

► 506 est nommé par Darth Daleth en personne, nouveau Seigneur du district 7, après un attentat causant plusieurs morts dans ce quartier. Jeune et inexpérimenté, Eryndal a d’abord beaucoup de difficultés à imposer ses décisions au reste de sa cour qui lui en fait voir de toutes les couleurs. Le pompon, c’est quand, invité au mariage d’un citoyen, il arrive pile au moment où les Lord s’appliquent au droit de cuissage. Révolté, c’est dans le sang qu’Eryndal met fin à cette pratique, calmant pour de bon les courtisans et en excluant certains, pour s’imposer enfin comme le seul maitre du district.

► 509 mû par une envie de voyager et de découvrir le reste de la galaxie, d’apprendre de nouvelles choses, il quitte ses fonctions de Seigneur de district pour se consacrer à des missions plus variées, pour la sphère de l’enseignement, comprenant entre autre la recherche d’anciens savoirs sur la Force et les Sith, et la recherche des holocrons perdus cinq siècles plus tôt avec la chute de l’Empire. C’est lors de ses voyages qu’il retourne sur Iridonia, réglant quelques comptes avec celui qui fut son beau-père, mais aussi avec ses grands-parents, et il ne se gêne d’ailleurs pas pour dérober ce qu’il considère comme son héritage.

► 509 à 515 approché par Darth Vorum, qui dirige la sphère de l’enseignement, Eryndal ne peut s’empêcher de se méfier instinctivement de cet être qui ne cesse de l’interroger sur Tenebris et l’holocron qu’il détenait... et que le zabrak a lui-même récupéré, pour l’étudier et parvenir à réaliser un rituel Sith pour créer une bride à Anhesis, permettant de stopper le démon s’il venait à prendre le contrôle. Il découvre que cet homme était le mentor de Tenebris qui s’est fait dérober ledit holocron, Darth Daleth lui conseille alors de s’en approcher pour réunir des preuves compromettantes sur son éventuelle participation au mouvement de rébellion qui gangrène de plus en plus Maloran.

► 515 est nommé Main noire de Darth Daleth au terme d’une longue enquête contre Darth Vorum, qui se soldera alors par l’affrontement direct des deux Sith dans la salle du Conseil noir.

► 517 plus à l’aise dans ses nouvelles fonctions, Eryndal, considérant depuis de nombreuses années le Seigneur noir comme un véritable père, met tout en œuvre pour le servir et accomplir ses volontés aux quatre coins de la galaxie comme sur Maloran. Le zabrak est de plus en plus noyé sous les demandes en mariage pour créer une lignée, alors que la seule qu’il désire se trouve sous son nez, mais que les traumatismes du passé l’empêchent encore d’approcher.






sophia


► Age 22 ans
► Comment as-tu trouvé le forum Quelle drôle de question.
► Un petit mot  


► Pour le recensement
Code:
<lien>Ben Schamma ►</lien> Eryndal Fahde'Vysh (zabrak)





Pokésith, attaquez-les tous !: