Star Wars Ascension


avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 925

    Crédits galactiques : 2859

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Mer 18 Oct - 10:03

    Message n°129 (1)

L'Ordre Sith



Renaissance de l’Ordre



C'est il y a un peu plus de 200 ans que les premiers apprentis du Côté Obscur se sont rassemblés autour du mystérieux Darth Daleth pour faire renaître l'Ordre Sith de ses cendres. L'on ignore l'origine du Seigneur Noir, tout comme personne ne sait par qui il a été formé pour avoir une si grande maîtrise de la Force et de ses sombres arcanes. On ne sait pas non plus quel âge il a précisément, ni par quel moyen il parvient à se maintenir en vie sans sembler ressentir les affres du temps.

Quoiqu'il en soit, ce premier groupe de Sith s'est rapidement installé sur la planète Malachor, ravagée il y a des millénaires et vaste cimetière de guerriers Sith et Jedi, pour la discrétion octroyée par cet endroit totalement oublié. Ils évoluent depuis dans l'ombre, nouant des liens avec de précieux alliés telle que la Nébuleuse Noire, chez qui ils ont quelques privilèges non négligeables, et si pour l'instant toute attaque éclair dans la Galaxie semble exclue, ce n'est pas peu dire que la vision du monde Sith de Darth Daleth se réalise au moins sur Malachor.

Philosophie de l’Ordre



A l’image des Jedi, les Sith ne sont pas de simples utilisateurs de la Force : leur formation et leur existence s’articulent autour d’une doctrine fondée sur plusieurs principes fondamentaux et un code.

Pour commencer, il est important de considérer le rapport des Sith à la Force. Celle-ci est à leurs yeux un outil, une arme dont on use au même titre qu’un sabre-laser, voire une volonté qui doit être brisée, car un Sith doit être maître de la Force et non son serviteur. La Force est l’outil de leur puissance, et pour décupler celle-ci, ils l’alimentent par la passion, pulsions naturelles et émotions comme la peur, la colère, l’agressivité, la haine ou l’envie. Mais tout comme la Force qui doit se plier à leur volonté, les passions se doivent également d’être canalisées, maitrisées, dirigées. Un Sith n’est ainsi pas un esclave du Côté Obscur et de sa tourmente, mais un maître de ses émotions et de ses passions.

Par ailleurs, la philosophie des Sith est très liée aux règles de la nature ; la vie est dure, cruelle, brutale, sans compassion. Pour survivre, il faut être fort – par la force brute, son intelligence ou sa ruse – et savoir s’adapter, saisir les opportunités qui se présentent. Ainsi sont les Sith : selon eux, la vie, ou plutôt la survie, n’est pas un dû ou un droit propre à chacun, mais un état qui se mérite, et où seuls les plus forts peuvent véritablement s’en sortir. Les plus faibles, quant à eux, s’ils ne sont pas forcément destinés à la mort, peuvent toutefois montrer leur utilité en les servant.

Il en est de même concernant le troisième pilier de la pensée Sith : la recherche de la liberté. Celle-ci est un privilège que l’on conquit, non un droit que l’on mendie. Pour obtenir cette liberté, qui se traduit par la disparition de toute contrainte, qu’elle soit physique, morale, ses propres limites ou étant l’emprise exercée par un autre, le Sith considère qu’il doit étendre son pouvoir, acquérir de la puissance. La liberté est ainsi un objectif que chaque Sith peut se fixer sans pour autant tous procéder de la même manière. C’est pourquoi les Seigneur Sith ont, de tout temps, poussé très loin leurs études sur la Force et le Côté Obscur. Ils se considèrent comme des explorateurs toujours avides de plus de connaissances, pour s’affranchir de leurs limites et toucher à cette liberté qui est synonyme de perfection.

Ces principes permettent ainsi de saisir toute la nature du Code Sith qui, contrairement au Code Jedi, n’est pas un code de conduite, mais un chemin menant à la perfection recherchée par les maîtres du Côté Obscur.
La paix est un mensonge. Il n’y a que la passion.
Par la passion, j’ai la puissance.
Par la puissance, j’ai le pouvoir.
Par le pouvoir, j’ai la victoire.
Par la victoire, mes chaines se brisent.
La Force me libèrera.

Maloran, cité Sith de Malachor





Malachor était une planète dévastée par une guerre sans merci entre Sith et Jedi il y a plusieurs millénaires de cela. Auparavant, cette planète avait abrité un important site de méditation et d'apprentissage pour les utilisateurs du Côté Obscur. Darth Daleth et ses acolytes exhumèrent donc d'abord les ruines de l'ancien temple Sith pour le réhabiliter en Académie pour les futurs apprentis. Cette entreprise audacieuse demanda une main d’œuvre importante, fournie en esclaves via les réseaux des Hutts et de la Nébuleuse. D'année en année, les prémices de l'Ordre Sith se formèrent, jusqu'à créer les bases d'une petite cité s'articulant autour du vieux temple. L'on fit venir davantage d'esclaves, et dans le même temps, de plus en plus de Sith étaient instruits.

A la fin des travaux, Darth Daleth décida de récompenser les esclaves en les affranchissant et en leur proposant de rester vivre ici, à la condition que jamais, ils ne quittent la planète ou ne tente d'une manière ou d'une autre de dévoiler l'existence des Sith sur Malachor. Cette génération d'esclaves affranchis forma ainsi le premier corps citoyen de la cité Sith, nommée Marolan, et une véritable société a fini par se créer, le Seigneur Noir édictant des lois certes strictes, mais garantissant l'ordre et la paix sociale dans la ville. Celle-ci continua à s'agrandir d'année en année, l'on fit venir d'autres esclaves qui s'intégrèrent à la société Sith en construction.

Aujourd'hui, la cité compte environ 50 000 habitants répartis dans différents districts plus ou moins aisés, et un millier de Sith formés, apprentis inclus. La société s'est articulée autour des préceptes Sith qui font que les Sith, c'est-à-dire les maîtres du Côté Obscur, sont supérieurs aux citoyens de par leur nature, mais doivent leur accorder protection et prospérité. Une économie complète s'est développée, avec ses taxes, ses revenus, ses échanges commerciaux, son administration. Comme dans toute société, l'on retrouve une économie du loisir, même si la vie n'est pas tous les jours facile dans cette cité souterraine qui ne voit jamais la lueur du jour. Les loisirs sportifs ont notamment toute leur place dans le quotidien des citoyens comme des Sith : très friands de grav-ball, la ville et les écoles possèdent plusieurs équipes qui s'affrontent tout au long de l'année. Contrairement à ce qu'on pourrait penser, les médias ont une part importante dans la vie de la ville, et fait également office d'un très bon instrument de propagande en faveur des Sith.

Il est à savoir que sur Malachor, il est impossible, pour le moment, de mettre en place le moindre modèle agricole. Le Côté Obscur est si présent sur la planète qu'il corrompt les êtres vivants et les premiers à en souffrir sont les végétaux qui sont tout bonnement incapable de s'épanouir. Les efforts des scientifiques ont permis il y a peu de mettre en place un début de modèle d'élevage pour fournir la ville en viande fraiche, mais pour le reste des denrées, Malachor dépend entièrement des arrivages réguliers pourvus par la logistique.

Par ailleurs, la cité Sith est parfaitement indétectable de l'espace ou à la surface de la planète, puisqu'elle se trouve sous terre. La surface de Malachor ressemble à de la glace, ce qui est partiellement le cas sauf qu'elle repose sur une fine couche rocheuse. Afin de permettre l'entrée et la sortie des vaisseaux de ravitaillement et de combat au spatioport, les Sith ont aménagé une ouverture cachée par une illusion, qui ne s'efface qu'au passage des vaisseaux.

Organisation de la société et de l'Ordre





La base de la société de Maloran repose bien entendu sur ses citoyens dépourvus de sensibilité avec la Force. Ils sont majoritairement les descendants des premiers esclaves libérés (et survivants) à la fin de la construction de la cité, mais aussi des générations d'esclaves suivantes qui ont pu être affranchis également.

Est aussi simple citoyen l'enfant d'un Sith dépourvu d'affinité avec la Force. Au début, cela faisait l'objet de la honte des Sith, cependant il est apparu qu'au niveau des naissances sur Malachor, le taux de sensitifs est extrêmement faible. Peu à peu il est donc devenu tout à fait normal que les familles Sith intègrent leurs enfants non sensitifs plutôt que de les déshériter, surtout qu'il peut arriver que leurs descendants possèdent tout de même la Force.  

La faible natalité d'enfants sensibles à la Force a introduit dans la société Sith le concept de lignées, des familles qui se marient uniquement entre utilisateurs du Côté Obscur dans l'objectif d'augmenter les chances de donner des enfants forceux à la cité. Les mariages sont des affaires très politiques et très suivies médiatiquement, de même que les grossesses des Sith. D'ailleurs, une femme Sith qui met au monde un enfant sensible à la Force (chose vérifiée par simple prise de sang en analysant la taux de midi-chloriens) va évidemment jouir d'une notoriété très importante, attisant à la fois le respect et la jalousie de ses pairs.

La question de la bâtardise est plutôt récurrente. Des enfants nés hors mariage, d'un seul parent Sith, peuvent être dotés de la Force. Pour l'enfant, c'est à la fois un don et une malédiction : celui-ci sera formé à l'Académie pour devenir un Sith mais dans le cas où l'on connait son parent Sith, il est très probable que la jalousie du reste de la lignée fasse de sa vie un enfer. Il est tout à fait possible pour le parent de reconnaitre son bâtard et de l'intégrer dans sa lignée, faisant de son enfant un héritier légal au même titre que ses enfants officiels, mais c'est à l'appréciation du Sith en question et c'est loin d'être obligatoire.

Les différents statuts légaux des personnes se définissent comme suit :

► Esclave Ils sont au bas de l'échelle de la société. Arrivant régulièrement des quatre coins de la galaxie grâce aux liens entretenus avec la Nébuleuse Noire, les esclaves n'ont aucun droit et sont considérés comme des marchandises. Ils appartiennent majoritairement aux familles Sith et doivent les servir, souvent sous la menace de châtiments corporels ou psychologiques en cas de faute ou du moindre mot ou regard de travers. Toutefois, les citoyens les plus aisés peuvent tout à fait posséder des esclaves, que ce soit pour les aider pour les tâches ménagères, ou pour leur travail. Enfin, beaucoup servent directement au fonctionnement de la cité et appartiennent à l'administration, et c'est souvent un sort plus enviable, car plus stable, bien que malgré tout difficile. L'affranchissement existe bien évidemment, quoique peu fréquent puisqu'il faut avoir servi pendant au moins deux décennies.

► Citoyen Ils forment la grande majorité des habitants de Maloran. Comme dans toute société, il existe bien sûr différentes classes sociales en fonction de son aisance financière. En général, les citoyens les plus riches ont des liens familiaux avec les lignées Sith mais il est tout à fait possible de s'élever par le travail et l'effort car la société Sith est basée sur le mérite et la loi du plus fort : celui qui réussit le doit à son travail et son talent. Bien que les Sith se considèrent au-dessus des habitants, de nombreux citoyens ont un rôle important dans le bon fonctionnement et la vie de Maloran, à commencer par les métiers du système judiciaire, les médecins, les scientifiques, les techniciens, et étonnamment les sage-femmes. Les accoucheuses, avec la folie qui règne autour des naissances des futurs Sith, ont en effet un rôle prépondérant, notamment lorsque la future mère ne désire pas accoucher avec l'aide d'un droïde médical. Mais attention aux empoisonneuses d'enfants payées par les lignées rivales...

► Acolyte Sur Malachor, tous les enfants dotés de la Force deviennent obligatoirement des Acolytes à l'académie Sith. Leur formation débute après trois années d'école élémentaire en compagnie des autres enfants non forceux, généralement vers l'âge de 9 ans. En ce qui concerne les personnes amenées sur Malachor pour leur affinité avec la Force (peu importe leur âge), elles intègrent directement l'Académie. On leur inculque les bases de la philosophie Sith tout en les ouvrant à la Force par des séances de méditation, tout en formant leurs compétences martiales en parallèle. Quand on intègre l'Académie en tant qu'acolyte, on y reste tout le temps de sa formation, qui dure environ cinq ans, coupé de tout liens avec sa famille ou ses proches. Les acolytes sont répartis en chambrées de 5 personnes et les instructeurs vont dès lors leur inculquer l'esprit de compétition et de rivalité. Bien qu'il soit interdit de s'entretuer dans les couloirs de l'Académie (c'est salissant et le Seigneur noir aime les locaux propres), il est courant que des acolytes subissent des accidents... parfois mortels.

► Apprenti A l'issue de leur formation à l'Académie, les acolytes survivants (généralement 2 ou 3 par chambrée, grand maximum) doivent passer un test final pour obtenir le statut d'apprenti et être pris sous la tutelle d'un maître. Pendant les premières années, l'apprenti continue à fréquenter l'Académie pour parfaire sa formation martiale. La vie de l'apprenti dépendra grandement de son maître et des tâches qu'il daignera lui donner, d'autant plus qu'il est conseillé aux Sith de prendre deux apprentis en même temps pour pousser plus loin encore l'esprit de rivalité et de combattivité pour qu'ils aient à coeur de se dépasser à chaque instant. Généralement, la haine et la défiance savamment entretenues entre les deux apprentis est telle qu'ils finissent par s'affronter directement et le vainqueur continuera à être formé par son maître jusqu'à être jugé digne d'obtenir le rang de Lord. Bien plus rarement, les deux rivaux parviennent à s'allier pour renverser leur maître, ou bien l'un des apprentis parvient à le tuer.

► Lord Deux voies existent pour parvenir au rang de Lord. Il suffit dans un cas de tuer son maître et d'en apporter la preuve à l'administration de l'Académie. Ou alors, lorsqu'il le juge opportun, le maître fait signifier à l'Académie qu'il pense son apprenti prêt à devenir Lord. Dans ce cas, celui-ci devra passer une épreuve finale qui testera ses capacités martiales, son rapport à la Force, la gestion de ses passions et ses connaissances concernant les lois de Maloran et le rôle de protection qu'un Sith doit aux citoyens. Une fois Lord, le Sith peut choisir dans quelle voie travailler : dans une des sphères gérant la cité et l'Ordre qui sont dirigées par le Conseil noir, sous les ordres d'un seigneur de district ou bien continuer à étudier plus avant le Côté obscur tout en réalisant des missions épisodiques.

► Seigneur de district Il s'agit de Sith ayant le rang de Lord, qui dirigent de manière autonome les différents districts de la ville pour y faire respecter les lois. Pour parvenir à ce titre, il faut obligatoirement l'approbation du Conseil noir. Dans la plupart des cas, le précédent Seigneur du district soumet les noms des Sith qu'il juge apte à tenir un tel rôle, puis le Conseil décide. Dans le cas où le Seigneur est mort, la place vacante est souvent sauvagement disputée, avant que le Conseil ne départage les Lord qui se disputent le poste. La manière de faire régner l'ordre et la paix sociale dans le district est laissée libre, ce qui compte, c'est le résultat, et c'est un excellent moyen pour le Conseil et le Seigneur noir de constater quels sont les Sith à qui on peut donner des responsabilités. Certains agissent en véritables tyrans et ont même mis en place le droit de cuissage dans leur quartier, pour déflorer impunément les jeunes mariées, d'autres, qui sont en général issus de vieilles lignées, ont déjà appris les cordes du métier en observant un parent. Par ailleurs, il n'est pas rare que des Seigneurs de district soient très appréciés de leur population et au fil des ans, les citoyens n'ont pas hésité à honorer leurs Seigneurs en dressant des statues à leur effigie dans les grandes avenues du district. Enfin, il est à savoir qu'un Seigneur de district a de nombreux Lord sous ses ordres afin de veiller au respect des lois. C'est une véritable cours qui s'instaure autour du Seigneur, où les rivalités et tensions pour obtenir des faveurs sont très nombreuses.


► Darth, membre au Conseil Noir Les Darth sont au sommet de la hiérarchie Sith, juste sous le Seigneur noir. Au nombre de cinq, ils forment le Conseil noir et dirigent chacun une sphère de pouvoir. Seul le Seigneur noir peut décider de qui devient un Darth, avec l'approbation du reste du Conseil, alors en tuer un dans l'objectif de prendre sa place ne sert à rien, sauf à s'attirer de vives représailles du reste du Conseil et de l'ensemble de la sphère que le Darth dirigeait. Pour accéder à ce rang, comptent notamment les capacités indéniables de leadership, de maturité, de prise de responsabilités, d'autonomie et son obéissance aux directives du Seigneur noir. La faute revient toujours au plus gradé quand la soupe est mauvaise. Il est évident aussi qu'un Darth se doit de maîtriser parfaitement les principes Sith, c'est-à-dire savoir rester maître de soi et utiliser ses émotions lorsque cela s'avère utile et nécessaire pour le bien de l'Ordre.

► Main noire La Main noire est souvent enviée pour sa proximité directe avec le Seigneur noir qui considère ce Sith comme son meilleur agent/apprenti/confident (dans les rêves fous de certains Sith), mais c'est à la Main qu'il incombe de faire respecter les volontés de Darth Daleth et, très souvent, de se salir les mains (sans mauvais jeu de mots). Ce poste n'est pas obligatoirement occupé et peut être laissé vacant pendant des années, voire des décennies, et c'est exclusivement le Seigneur noir qui choisit sa nouvelle Main. La Main a le rang de Darth mais ne siège pas au Conseil noir – sauf sur demande de Darth Daleth s'il doit s'absenter – et n'a aucun pouvoir de décision sur celui-ci ni sur la direction des Sphères. En revanche il peut remettre un Darth, ou tout autre Sith, à sa place en cas d'écart vis à vis des directives de Daleth ou des lois de Maloran. La Main est très régulièrement sollicitée par le Seigneur noir pour des missions extérieures comme intérieures, voire pour l'accompagner lors d'une visite de tel ou tel allié, et ses ordres ou demandes d'informations sont alors prioritaires puisqu'émanant de Darth Daleth. Le phénomène de cours et de clientélisme s'est transporté jusqu'aux Darth et à la Main noire et les Sith espèrent souvent qu'un petit mot en leur faveur soit glissé dans l'oreille du Seigneur noir par ce biais.

► Seigneur noir des Sith Incontestable leader des Sith et très respecté de la population, pas simplement par la peur qu'il peut inspirer en se montrant intransigeant, mais par la dévotion que les citoyens lui portent pour être le garant de leur protection et de leur bien-être et d'avoir affranchi leurs ancêtres esclaves. Darth Daleth se montre peu à la populace mais entretient savamment son image, tout comme il sait se montrer disponible envers le Conseil noir, les Seigneurs de district et certains Lord ayant un rôle important. Toujours masqué, personne ne peut se targuer d'avoir jamais vu son visage, ni de connaitre son âge véritable. Accompagné de deux énormes tuk'ata qui n'obéissent qu'à lui, il n'est pas rare qu'il offre en pâture ceux qui ont gravement fauté et méritent la peine capitale, qu'ils soient simples citoyens ou Sith.

Le Conseil Noir





Fort de ses cinq Darth, le Conseil noir s'occupe de gérer une grande partie de la vie de la cité, via ses cinq Sphères de pouvoir. Il a également un rôle actif dans la législation et peut servir de tribunal exceptionnel lorsque cela concerne uniquement des affaires Sith, ou que le système judiciaire classique n'a pas les capacités de statuer sur un dossier épineux. Mieux vaut ne jamais comparaitre devant le Conseil, car les Darth sont très loin d'être tendres et souvent, on dit que ceux qui entrent dans la salle du Conseil pour y être jugés n'en ressortent jamais.
Voici les différentes Sphères et leur fonction :

► Enseignement et philosophie Sith Associée de près à la gestion de l'Académie, la Sphère de l'enseignement gère bien évidemment tout ce qui touche à la formation des Sith, mais également l'ensemble du système éducatif de Maloran qui concerne les citoyens et qui va de l'école élémentaire aux formations universitaires avancées. Il faut bien des médecins, des scientifiques, des techniciens, des avocats ou des agents de l'administration pour faire tourner la boutique de cette ville. Le Darth à la tête de cette Sphère doit également veiller à ce que les principes Sith inculqués correspondent à la vision du Seigneur noir et que les nouveaux Sith formés comprennent le code et les lois qu'on leur rabâche.
► Darth à la tête de la sphère libre (prise de fonction en 515)

► Logistique et technologie Sans doutes la Sphère la plus importante et la plus difficile à gérer. Sans logistique, Malachor ne serait pas approvisionnée régulièrement en matières premières et encore moins en nourriture. La logistique comprend aussi l'entretien et la construction des infrastructures et des vaisseaux Sith, et couplée à la technologie, cette Sphère gère globalement toutes les avancées scientifiques de Malachor, que ce soit dans les domaines de l'armement, la médecine ou l'agriculture, entre autres.
► Darth à la tête de la sphère libre

► Stratégie d’expansion et relations extérieures Cette Sphère se doit de travailler très étroitement avec le Seigneur noir, car elle a pour mission principale d'entretenir les liens secrets des Sith avec leurs contacts importants dans les quatre coins de la Galaxie. La Nébuleuse noire est un allié de poids, notamment dans leur recrutement de personnes sensibles à la Force et l'approvisionnement en esclaves. Un autre objectif est de nouer de nouveaux contacts discrets avec des personnes importantes de différents gouvernements. Les planètes ciblées sont choisies avec soin pour l'avantage qu'elles pourraient apporter sur les plans économiques, militaires ou scientifiques. Les Sith, en faisant des alliances, promettent toujours des avantages alléchants qui sont loin d'être de fausses promesses de campagne. Mais le prix à payer en échange fera souvent regretter aux avides d'avoir tout promis pour obtenir l'aide des Sith.
► Darth à la tête de la sphère

► Services de renseignement et justice Tout le système exécutif et judiciaire est mené par cette Sphère, mais ses principaux agents font partie des services de renseignement qui œuvrent sur Malachor et dans le reste de la Galaxie pour veiller aux intérêts de l'Ordre. Sont aussi inclus les agents de la loi qui ne sont pas des Sith mais qui font respecter les lois de Maloran. D'ailleurs, quand un Sith fait preuve d'outrage à l'agent, il s'expose à une peine bien plus sévère que s'il était un citoyen lambda. Le Sith, considéré comme garant de l'ordre, se doit de donner l'exemple à la population en ce qui concerne les règles citoyennes.
► Darth à la tête de la sphère

► Stratégie des interventions offensives Les Sith ne possèdent pas d'armée ni de gros vaisseaux de guerre. Si le besoin se fait sentir de remettre les pendules d'un allié à l'heure ou qu'un groupe quelconque semble nuire aux intérêts des Sith, on envoie un petit groupe des forces spéciales Sith, des guerriers impitoyables doublés d'assassins insaisissables, qui accompliront leur mission, quoi qu'elle en coûte. Equipés de chasseurs, de corvettes et de navettes légères et furtives, totalement indétectables même pour les technologies radar les plus avancées, la force de frappe Sith réside dans sa rapidité d'action, sa furtivité et dans sa détermination à réussir.
► Darth à la tête de la sphère Raedan Typho (suspendu, recherche d'un remplaçant provisoire)

Le Triumvirat



Caste particulière de l’ordre sith, son existence est presque aussi ancienne que Maloran elle-même et sa création est née de la volonté de trois frères qui jurèrent de protéger les grandes oeuvres de leur maître  Darth Daleth, envers et contre tout. Toujours au nombre de trois, les membres du Triumvirat sont nommés les Exécuteurs. Organe exécutif de la Main noire, les frères et soeurs de l’obscur font office de traqueurs et de bourreaux, connus pour leurs actions exécutives et punitives et entretenant une image très sombre. Leur rôle se cantonne généralement à trouver un Sith coupable de graves manquements aux lois pour l’amener face au jugement du Conseil noir. Si la peine capitale est exprimée, les exécuteurs sont chargés d'abattre eux-mêmes les parias.

Si leur réputation est aussi effrayante que sinistre et inspire peur et méfiance extrême à l'égard des autres sith comme du peuple, il leur incombe également des responsabilités vis-à-vis de la population. Lorsque les agents Sith comme non Sith de la sphère judiciaire écopent d’une affaire difficile ou trop complexe, ils sont en droit de réclamer l’intervention du Triumvirat. La Main noire ou le Seigneur noir envoie alors un exécuteur en soutien pour faire régner la loi et mettre rapidement fin aux méfaits qui mettent en péril la stabilité de Maloran. De ce fait, il n'est jamais bon pour personne lorsque l'exécuteur est envoyé pour faire le ménage.

Doctrine et formation


Les idéaux du triumvirat sont simples mais vont bien au delà des idées communes des Sith. Lorsqu’un frère ou une soeur de l’obscur entre au triumvirat, il accepte de considérer le code Sith sous un angle nouveau. Pour cela, la trinité est souvent mal perçue et vue comme une bande de marginaux sectaires. En transcendant le code, le triumvirat renonce à la recherche de puissance à titre personnel pour se focaliser exclusivement sur leur unique objectif : protéger l’œuvre de Daleth et faire régner ses lois. Il n’est pas rare d’y voir là un élan de fanatisme, une obsession presque malsaine pour la gloire du Seigneur noir des Sith. Malgré tout, leur efficacité n’est plus à prouver et leur loyauté indéfectible ont fini par inspirer d’autres Sith.

Mais faire parti du triumvirat n’est pas une chose aisée. L’ordre étant très restreint du fait de ne compter que trois personnalités en son sein, a rendu son recrutement particulièrement difficile. En effet, celui-ci n’est accessible que lorsqu’un des exécuteurs vient à rendre l’âme, de ce fait, il peut s’écouler des décennies avant qu’un nouveau recrutement ne survienne, ce qui est vu comme un événement aussi sombre qu’exceptionnel. Pour faire partie du triumvirat, il faut être obligatoirement un Lord sith et avoir acquis ainsi une formation complète au sein du coté obscur. Les Lords sont alors libres de postuler pour intégrer le Triumvirat mais il arrive parfois qu’en de rare occasions, un Darth désigne des Lords au potentiel brut et les invite à rejoindre la formation du Triumvirat. Rares sont ceux qui ont bénéficié de cette invitation mais ils ne possèdent pas pour autant de traitements de faveur.

La formation du Triumvirat se déroule dans des locaux considérés comme sacrés et dont l’accès est exclusivement réservé au Triumvirat lui-même ainsi qu’à la Main noire et forcément, le Seigneur noir. Ces locaux se situent au sous-sol de la pyramide et sont clos par une porte monumentale que l’on évite d’approcher, tant la concentration du Côté obscur y est forte. Durant sept semaines (un mois), les postulants suivent une formation considérée comme l’une des plus difficiles chez les sith, dans des conditions extrêmes visant à repousser les limites du corps humain et la psyché des participants.

De ce fait, beaucoup abandonnent dès les premières semaines, certains sith y perdent même la raison ou se retrouvent brisés pour le restant de leurs jours, d’autres encore y laissent leur vie mais ceux qui en sortent vainqueurs sont grandis, vus comme plus puissants. Lors de cette formation, les postulants ont la possibilité d’abandonner, cependant cet acte leur retire à tout jamais la possibilité de postuler à nouveau si recrutement il y a une fois encore.  A la fin de la formation, les derniers postulants vivants en état de continuer se voient soumis à un ultime examen à l’issue duquel, seul l’un d’entre eux sera sélectionné pour intégrer le Triumvirat et se verra doté du titre honorifique d’Exécuteur ou frère/sœur de l’obscur.

avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 925

    Crédits galactiques : 2859

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Dim 22 Oct - 18:11

    Message n°198 (2)

Les quartiers de Maloran


La lecture de ce qui va suivre n'est pas obligatoire, cependant elle permettra de vous faire une meilleure idée de Maloran et de l'ambiance qui règne dans ses différents quartiers, afin de donner matière à vos RP.

La pyramide



Située au centre de Maloran, la pyramide est le nœud névralgique de la cité, le phare qui rayonne doucement dans les nuits sombres de Malachor. Ancien temple Sith, elle a été réhabilitée pour accueillir l'Académie où s'entrainent acolytes et apprentis, et abrite la bibliothèque et la salle du Conseil noir.

► Rez-de-chaussée et premiers étages
C'est au rez-de-chaussée, organisé autour d'un vaste hall recouvert de marbre noir, que les infrastructures de l'Académie s'organisent. Salles d'entrainement de grande taille, salles de méditation à l'abri de l'agitation, école pour les acolytes les plus jeunes, on y trouve aussi les bureaux administratifs liés à la gestion interne de l'Académie et des épreuves de passage au rang de Lord. A l'étage supérieur se trouve la vaste bibliothèque Sith, regroupant un grand nombre d'archives historiques ou ayant trait aux mystères de la Force. Il est à savoir que la bibliothèque est partitionnée selon les droits d'accès de chacun : acolytes et apprentis doivent se contenter d'un département plus restreint, par rapport aux Lords pouvant accéder à des savoirs plus dangereux.

► Etage du Conseil noir
C'est là qu'on trouve la vaste salle où se réunit le Conseil noir, mais également de nombreux bureaux administratifs aidant énormément les Darth dans la gestion de leurs sphères.

► Etages supérieurs
C'est dans les étages les plus hauts de la pyramide que logent respectivement les Darth, la Main noire et le Seigneur noir, qui lui s'est attribué tout le sommet de la pyramide, veillant sur son œuvre entouré de ses deux monstrueux tuk'atas.

Les districts


District 1, le quartier des Vieilles pierres


► Petit aperçu du quartier
Le quartier des Vieilles pierres est le quartier le plus ancien de Maloran, celui le plus proche de la pyramide et c'est là qu'on trouve la population la plus aisée, généralement les grandes lignées des Sith. Quartier très animé, on y trouve notamment de nombreux musées sur l'histoire de Maloran et des Sith, ainsi que des bâtiments culturels comme le grand théâtre de l'odéon et la symphonie. Peu touché par la criminalité puisque majoritairement occupé par des Sith dont les valeurs s'accordent à celle de leur Seigneur noir, il s'agit donc d'un endroit où il fait bon vivre - du moment qu'on a la carte à crédits adéquate - et animé par de divers événements.

► Anciens Seigneurs de district Raedan Typho (494 – 501 ABY)

► Seigneur actuel libre
► Lords courtisans

District 2, le quartier Rouge


► Petit aperçu du quartier
Le quartier rouge ou quartier des plaisirs est de loin l’endroit de Maloran le plus riche et le plus vivant. A sa tête régna un Seigneur de district populaire auprès du peuple jusqu’à ce que son décès ne vienne à changer la donne. Le rouge est un lieu qui ne dort jamais, de jour comme de nuit on y trouve des musiciens de rue, les boutiques sont toujours ouvertes, les restaurants sont nombreux et c’est aussi là que l’on trouve la plus prisée des maisons closes.

Si l'ancien Seigneur de district avait pour objectifs de donner vie à un quartier qui surpasserait les autres en terme de divertissement, celui-ci a rapidement vu la gangrène s’y installer. Profitant de la foule, des nombreux vas et viens, le Rouge a vu la drogue et les jeux illicites s’installer, les meurtres et bien d’autres choses encore, contre la volonté de son Seigneur de district qui lutte sans discontinuer contre les mouvements frauduleux de son quartier.

► Anciens Seigneurs de district

► Seigneur actuel
► Lords courtisans

District 3


► Petit aperçu du quartier
Description laissée libre au Seigneur de district.
Sachez en tout cas que c'est dans ce quartier que l'on trouve le gigantesque hôpital de Maloran et le campus associé aux études de médecine et de sciences de la vie. De même, c'est aussi là que sont basés tous les bâtiments liés à l'administration générale de la ville, du palais de justice à la perception des impôts.

► Anciens Seigneurs de district

► Seigneur actuel Antor Varss (516 ABY – )
► Lords courtisans Branem Tu'och

District 4


► Petit aperçu du quartier
Description laissée libre au Seigneur de district.
C'est dans ce quartier un peu excentré qu'on retrouve tous les campus liés aux écoles et universités des citoyens. Un lieu très étudiant donc.

► Anciens Seigneurs de district

► Seigneur actuel libre
► Lords courtisans

District 5


► Petit aperçu du quartier
Abritant le centre pénitentiaire de la ville, ce quartier s'étend ainsi en dehors de Maloran pour éviter de briser l'ambiance du reste des lieux... La prison, qui s'étend d'ailleurs en galeries sous-terraines renforcées de cortosis, n'est pas un endroit très fréquentable ni où il fait bon vivre... La loi des Sith est dure et ceux qui ont fauté l'apprennent là-bas. Violence canalisée grâce à l'organisation de combats dans une arène qui fait la joie des parieurs et des médias, il paraitrait aussi que certains prisonniers viennent à disparaitre du jour au lendemain sans qu'on en retrouve plus aucune trace. Conclusion : évitez de vous retrouver là.

Concernant le quartier en lui-même, sa description est laissée libre.

► Anciens Seigneurs de district

► Seigneur actuel libre
► Lords courtisans

District 6,


► Petit aperçu du quartier
Description laissée libre pour le Seigneur de district.

► Anciens Seigneurs de district

► Seigneur actuel libre
► Lords courtisans

District 7, le quartier Neo-Moebius


► Petit aperçu du quartier
Pendant de longues années, ce quartier ne portait même pas de nom et servait de refuge au rebut de la société de Maloran. Maladie et famine étaient le quotidien des gens vivant dans cette zone sinistrée de la ville, à moitié laissée à l'abandon par un seigneur Sith égoïste et tyrannique, peu soucieux du peuple dont il avait la charge. Suite à un attentat qui provoqua la destruction d’une partie du quartier et causa plusieurs morts, le Seigneur Noir coupa net aux actes du Seigneur de district dont la gorge fut passée sur le fil d’une la lame tranchante.

Fut rapidement nommé un autre Sith à la tête du quartier. Jeune et inexpérimenté, il fit néanmoins progresser le quartier de manière fulgurante. Les bâtiments détruits furent remplacés par une station de recyclage et de traitement des eaux, offrant ainsi du travail aux habitants du quartier dont la situation resta néanmoins très précaire. Finalement le quartier connut un essor économique grandissant quand son Seigneur de district fit construire une station thermale dans lesquels du kolto était versé. Lieu devenu très prisé par la population, les thermes sont devenus la principale source de revenus et d’attraction du quartier.

En quelques années, ce quartier misérable a radicalement changé, les vieux quartiers désuets ont été rénovés, les rues sont devenues propres et saines avant que le nom de “Neo Moebius” ne lui soit donné pour son aspect particulièrement écologique. Le quartier est reconnaissable notamment à ses avenues décorées d’arbres holographiques très réalistes. Si ceux-ci ont d'abord un but purement esthétique allant avec les idéaux du quartier, ils sont en réalité plus complexes. Les modules holographiques des arbres sont surtout des purificateurs d’air qui assainissent au quotidien l’oxygène des lieux, ce qui, aux débuts des changements du quartier, a permis de faire chuter le taux de maladie et de mortalité de manière significative,  chez ses habitants.

► Anciens Seigneurs de district Eryndal Fahde'vysh (506 – 509 ABY)

► Seigneur actuel libre
► Lords courtisans

Autres lieux



Quartier industriel


Situé à la bordure extérieure de la ville, c'est dans le quartier industriel qu'on trouve les infrastructures industrielles faisant vivre Maloran. Agriculture artificielle, usines de montage de droïdes et de biens en général... C'est grâce à ce quartier que Maloran peut exporter des biens et avoir une économie viable.

Spatioport


Eloigné de la ville, le spatioport est le seul lieu d'où l'on peut quitter Maloran. Possédant d'immenses hangars à vaisseaux abritant toute la flotte de chasseurs Sith, il s'est aussi développé à côté, de nombreuses entreprises en rapport avec la maintenance et le développement de nouveaux vaisseaux ou de nouvelles technologies furtives pour ceux-ci.
avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 925

    Crédits galactiques : 2859

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Dim 1 Avr - 20:30

    Message n°8672 (3)

Petit précis des lois de Maloran


Parce que ce n'est pas toujours évident de comprendre cette nouvelle société Sith que le forum vous propose, voici un petit précis des lois en vigueur à Maloran qui vous permettront de vous y retrouver.


Droit constitutionnel



Maloran est une monarchie, et son Souverain est incarné en la personne du Seigneur Noir Darth Daleth. En cette qualité, il dispose des Pouvoirs Législatif, Exécutif et Judiciaire.

Le Seigneur Noir édicte toutes les lois qui lui paraisse nécessaires afin de s'assurer du bon fonctionnement de Maloran, de ses institutions et de ses habitants. Le cas échéant, il peut être conseillé par la Main Noire, le Conseil Noir, le Triumvirat, ou une institution spécialisée.

Le Conseil Noir est composé de cinq Darth. Ceux-ci sont nommés par le Seigneur Noir, en accord avec les autres Darth déjà présents. Son rôle consiste en la gestion de Maloran – via ses cinq sphères de pouvoir – mais il dispose également d'une partie du pouvoir législatif – puisqu'il proposer et voter des lois en accord avec le Seigneur Noir – et judiciaire – puisqu'il lui incombe de servir de juridiction d'exception en cas de cas compliqués ou de crimes graves perpétrés par des Sith.

En cas de violation des lois par un Citoyen, c'est une juridiction de droit commun qui s'occupera de juger le contrevenant. En cas de violation des lois par un Sith, la loi sera rendue par le Conseil Noir, voire par le Seigneur Noir dans les cas les plus graves. Par ailleurs, cette juridiction d'exception peut également être amenée à statuer sur des cas excessivement complexes.

La peine de mort est appliquée par Darth Daleth lui-même ou par le Triumvirat.

Peu importe sa position sociale au sein de Maloran, chaque habitant se doit d'en respecter les lois et les institutions. La personne de Darth Daleth est sacrée et ne devra jamais être atteinte, quelle qu'en soit la manière. Par ailleurs, chaque habitant de la cité doit également se montrer digne de sa condition.

Les Sith et les Citoyens ne répondent ni aux mêmes lois, ni aux mêmes obligations. De part leur sensibilité à la Force, les Sith dispose d'un statut supérieur aux non-Sensitifs, ce qui s'accompagne également de devoirs supplémentaires à leur égard (de protection, de bonne gestion, etc …)

Droit pénal



La trahison est un crime extrêmement grave pouvant donner lieu à la peine capitale. Sont constitutifs de trahison le fait d'attenter – ou de tenter d'attenter – à la vie du Seigneur Noir, de dévoiler l'existence des Sith, de s'entendre avec un groupe ennemi, de porter gravement atteinte à Maloran ou à ses habitants.

Le fait de donner volontairement la mort à autrui – avec ou sans préméditation – est constitutif d'un meurtre. Il est puni d'une peine de réclusion criminelle pouvant aller jusqu'à la perpétuité. Dans les cas les plus graves – ou lorsque ce crime est accompagné d'autres crimes – il peut être puni par la peine de mort.
Dans le cas des violences ayant provoquées la mort sans intention de la donner, la peine est une réclusion criminelle pouvant aller jusqu'à 20 ans.

Les violences n'ayant pas entraînées la mort peuvent être punies de la réclusion criminelle à perpétuité dans les cas les plus graves (tortures, actes de barbarie …). La gravité de la peine dépend de la gravité des blessures occasionnées.

Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (4)