Star Wars Ascension


[505] Débuts délicats - Gaben Davoros

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » L'espace-temps alternatif » Les Flashback

avatar
Système indépendant
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 27/04/2018

    Messages : 21

    Crédits galactiques : 120

    Cristaux Kyber : 5

    Avatar : Balea the Scarleg

    Crédits : Asveig

    Disponibilité rp : Dispo

    DC : Ashan Randajha

    Inventaire : Armure intermédiaire
    Pistolet Blaster
    Droïd de reconnaissance
    Navette légère

  • Posté le Ven 18 Mai - 14:31

    Message n°10266 (1)


505 – Circumtore

Tout s'était enchaîné si vite …
Asveig avait à peine coupé les ponts avec Adhema suite à une grosse divergence d'opinion qu'elle s'était rendue compte que la CorSec était en train de remonter sa trace, et la jeune femme avait donc dû agir vite. Très vite. Rassembler ses affaires, vider ses comptes en banque, et se trouver un vaisseau qui pourrait l'emmener en sécurité. De cette sécurité toute relative puisqu'elle avait visé une planète de l'Espace Hutt afin d'avoir un peu la paix vis-à-vis de la loi, sans quoi elle ne pourrait jamais développer son petit commerce ! De ces informations, ces chantages et ces manipulations qui pourraient lui rapporter un fric monstrueux si elle s'y prenait bien, aussi allait-elle donc devoir apprendre. Apprendre la patience, la finesse, la subtilité. Autant de qualités dont elle avait manifestement manqué sur Corellia puisqu'elle s'était finalement faite repérer, sans doute à cause du chantage qu'elle avait tenté d'opérer sur un homme politique local. Local mais influent. Rhaaaa elle s'en voulait quand même un peu d'avoir eu de gros sabots sur cette histoire !

Mais maintenant qu'elle venait de s'installer sur le territoire des Hutt, elle savait qu'elle s'exposait désormais à des dangers bien différents de ceux qui avaient existé sur Corellia et qui existaient dans n'importe quelle planète de la République, aussi allait-elle devoir faire très attention. Surtout si elle ne voulait pas se retrouver avec un bras ou une jambe un peu cassé, si ce n'était pas pire … Et pour ça, elle allait devoir s'organiser ! Dissimuler sa présence et son identité, mais aussi rassembler suffisamment d’informations pour pouvoir s'assurer de tourner correctement. Ce qui allait nécessiter une certaine patience tandis que – chaque jour et chaque nuit – Asveig écumait les bars et les boites de nuit. Profitant de ces endroits bondés pour toucher tous ceux passant à sa portée et ainsi user de sa psychométrie sur eux.

Tel un écureuil, Vah'Arius engrangeait soigneusement les informations.
Telle une femme très au fait des réalités de la vie, elle n'hésitait pas non plus à faire les poches de ses victimes afin de leur soutirer également quelques bricoles plus intéressantes pour l'heure. Des crédits, des clés de vaisseaux … à peu près tout et n'importe quoi !

Et ce soir là, vêtue d'une tunique noire et d'un jean troué de la même couleur, la jeune femme déambulait parmi les clients du ''Mynock'' afin d'effectuer son petit manège habituel. Distribuant les sourires sages ou plus enjôleurs tandis qu'elle se laissait bousculer avec plaisir. Sur son cou, son chest et ses mains, un certain nombre de tatouages venaient noircir sa peau au point que l'on pouvait se demander où commençait le tissu et où commençait son derme, et cette singulière particularité poussait généralement les gens à la dévisager sans se rendre compte du reste. Dégoûtés ou intrigués. Mais elle en foutait ! De même qu'elle se foutait des remarques qui pouvaient également concerner ses piercings, d'autant plus qu'elle avait l'habitude …

Mais lorsqu'une altercation éclata dans un coin du bar et qu'un mouvement de foule se dirigea droit vers elle, ce fut sans opposition que la Kiffar se laissa bousculer et repousser jusqu'à heurter un homme. Sa main se raccrochant à son bras comme pour s'empêcher de tomber, tandis qu'elle usa de sa psychométrie tout en lui soutirant son porte-feuille.

« Désolée, j'ai été bousculée. »

Allez, encore un.
L'astuce était enfantine mais ô combien pratique, et sans laisser le temps à cet homme de se rendre compte de quoi que ce fût, Asveig tourna aussitôt les talons pour quitter l'endroit.
avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 547

    Crédits galactiques : 691

    Cristaux Kyber : 30

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Ven 18 Mai - 16:18

    Message n°10269 (2)


L'espace Hutts était parfait pour qui désirait se perdre aux yeux d'instances et lois trop pesantes. Pour ma part ce n'était pas cet isolement que je recherchais mais des informations. En tant que Conciliant l'information était une ressource précieuse pour mon travail, diplomatie ou négociation conflictuelle. Tout échange pouvait se résumer la plupart du temps en un échange et un rapport de force où celui qui possédait l'information cruciale pouvait alors assoir sa position et obtenir ce qu'il souhaitait.

Pour trouver l'information qui me faisait alors défaut je m'étais rendu dans un établissement en particulier que je savais être le point de rencontre de bon nombres d'informateurs discrets. Il me fallut m'armer de patience et m'y rendit à plusieurs reprises en l'espace de quelques jours. Ainsi je pus observer les allers et venues, ceux qui buvaient simplement et les "autres", et les habitudes des uns et des autres. De sorte que lorsque les altercations quotidiennes éclataient je restais discret et observais attentivement le jeu de ceux qui en profitaient pour agir.

Sauf que cette fois-ci je fus l'une des cibles d'un de ces jeux. Une jeune femme qui vint à mon contact en attrapant mon bras pour échapper au flux des protagonistes et curieux de cette altercation. Je sentis son autre main glisser entre les plis de ma tunique mais en dissimulai le sourire que cette audace allait faire naître.


Ce n'est rien. lui dis-je pour simple réponse, avant de faire mine de m'en retourner à mon verre tout en guettant son départ. Après quoi je me mis en quête de la suivre à distance en usant de la force pour la cibler.

Allait-elle ouvrir mon portefeuille immédiatement? De malice je me permis cette fois-ci de sourire ouvertement tandis que je demeurais hors de sa vue, même périphérique. Vue son aisance et sa fluidité je pouvais émettre l'hypothèse qu'elle était capable de débusquer quiconque se mettrait en tête de la filer. En serait-il de même avec un utilisateur de la force?

Ce n'était pas n'importe quel portefeuille qu'elle m'avait dérobé, oh non. Un que je portais spécialement pour ce genre d'occasion: vide, à l'exception d'un seul élément. Une petite carte blanche, ornée simplement d'un smiley rudimentaire affichant un sourire enfantin. Je ne portais pas d'autre portefeuille, mes effets étant bien mieux dissimulés que cet artifice.

Toujours sur ses traces je l'observais de loin en m'ouvrant à la force afin de m'assurer de rester hors de portée. Ce ne fut que lorsque je perçus qu'elle avait ouvert sa prise et découvert ma petite carte que je me montrai à elle.


Vous pouvez le garder. dis-je en affichant un sourire poli. Ce genre de personnage était souvent bien utile car connaisseur de circuits inconnus de la majorité. Peut-être pourrait-elle être un chainon supplémentaire dans la chaine de l'information.

A moins que votre collection personnelle n'en contienne des biens plus précieux. ajoutai-je sans me départir de mon sourire, observant la jeune femme dans son ensemble.


avatar
Système indépendant
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 27/04/2018

    Messages : 21

    Crédits galactiques : 120

    Cristaux Kyber : 5

    Avatar : Balea the Scarleg

    Crédits : Asveig

    Disponibilité rp : Dispo

    DC : Ashan Randajha

    Inventaire : Armure intermédiaire
    Pistolet Blaster
    Droïd de reconnaissance
    Navette légère

  • Posté le Lun 21 Mai - 19:02

    Message n°10310 (3)


Sitôt le porte-feuille dans sa main, Asveig l'avait glissé dans une des poches de sa tunique afin de se faire discrète, et elle n'avait pas demandé son reste qu'elle filait déjà. En touchant cet homme, sa psychométrie ne lui avait malheureusement rien appris, mais dans la mesure où elle venait de l'alléger de quelques babioles, mieux valait ne pas insister bêtement. La Kiffar avait beau être butée, ses déboires Corelliens lui avaient tout de même appris qu'il fallait savoir faire profil bas de temps à autre, et ce fut donc sans attirer l'attention qu'elle quitta le ''Mynock''. Prenant simplement le temps de récupérer son manteau au vestiaire – son pouvoir lui apprenant cette fois-ci que l'homme qui s'y trouvait venait de perdre au poker et devait la rondelette somme de seize-mille crédits à un Rodien qu'elle connaissait un peu – qu'elle enfila avant de se perdre dans une ruelle. Son pas leste lui faisant ainsi parcourir une bonne vingtaine de mètres avant qu'elle ne s'arrêta finalement pour tirer le porte-feuille et l'ouvrir … et déchanter.

Parce qu'à l'intérieur, ne se trouvait malheureusement ni carte ni crédits, mais simplement une petite carte blanche ornée d'un smiley enfantin. Le genre de blague lui indiquant sans le moindre doute que son inconnu n'était finalement pas un crétin de Gizka, mais elle n'eut pas davantage le temps de s'en amuser qu'une voix se fit entendre. La silhouette de sa victime se découpant bientôt au coin de la ruelle tandis que sa main droite se porta automatiquement au Blaster qu'elle portait à la hanche. L'un de ses doigts faisant rapidement valser la sécurité afin de pouvoir tirer l'arme en une fraction de seconde si cela s'avérait nécessiter … mais pour l'heure, ce n'était apparemment pas le cas !

Le sourire aux lèvres et l'air aimable, son inconnu s'approchait d'elle en lui indiquant qu'elle pouvait conserver son butin si elle le souhaitait, et Asveig lui lança donc le porte-feuille désormais vide avant de brandir la petite carte avec un sourire amusé.

« J'en ai effectivement des plus précieux mais le coup du smiley, on ne me l'avait jamais fait, alors je la garde en souvenir. »

Un souvenir qui pourrait en plus lui être utile si jamais sa psychométrie daignait lui apprendre quelques informations mais ça, elle aviserait bien plus tard. Pour l'heure, son regard détaillait son interlocuteur de la tête aux pieds tandis qu'elle rangea la fameuse carte à l'arrière de son jean, disséquant presque cet homme qu'elle ne connaissait absolument pas mais qui ne semblait pas bien décidé pour autant à se venger du vol. Et dans la mesure où il ne l'avait certainement pas suivie pour rien, autant prendre les devants.

« J'imagine que vous ne m'avez pas suivie pour me demander l'heure, alors qu'est-ce que vous voulez ? »

Douce et agréable, la voix de Asveig n'était absolument pas agressive, et ce même s'il était possible d'y ressentir une certaine pointe de méfiance. Mais après tout, on ne survivait pas dans ce milieu en étant un bon samaritain, et ça, la Kiffar l'avait compris depuis qu'elle était en âge de marcher.
avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 547

    Crédits galactiques : 691

    Cristaux Kyber : 30

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Mar 22 Mai - 11:13

    Message n°10320 (4)


Nouer le premier contact avec un individu quel qui soit n'était jamais une mince affaire en réalité. La première impression transmettait invariablement un message à ce dernier qui posait immédiatement les bases du reste des interactions. Le rapport de force alors engagé, que la conversation soit positive ou non, avait une importance cruciale. Présentement je lui avais montré que je n'étais pas non plus un touriste naïf dont on pouvait se jouer simplement. J'avais ainsi attiré son attention avec bien plus de sérieux qu'un autre dans le bar et l'on pouvait donc abordé des thèmes tout autre que n'importe quel badaud.

Le souvenir, un élément nécessaire mais qui ne doit pas devenir poison.exposais-je sans autre explication. Le sens de cette phrase pouvait faire écho en chacun de nous comme il ne pouvait avoir aucun effet, mais en toute objectivité nous autres Jedi prenions souvent plaisir à parler ainsi.

Effectivement. dis-je d'abord en affichant toujours un fin sourire avant de poursuivre.

J'ai besoin de quelqu'un avec vos… talents. Vous avez un regard différent sur les choses, une aisance à évoluer parmi les courants en vous laissant couler mais sans perdre pied. dévoilai-je de mon analyse personnelle à son sujet.

J'ai besoin que quelqu'un trouve une information pour moi, pensez-vous pouvoir vous acquitter d'une quête pour moi? Et quel serait votre prix?

J'avais choisi d'être plutôt direct quant à ma demande, estimant que présentement c'était la meilleure attitude à adopter. Le but étant de voir sa réaction, ses demandes, et peut-être sa manière de faire. Je pressentais une aptitude en particulier mais j'avais besoin de la voir à l'oeuvre ,si j'y parvenais, pour calculer les risques et bénéfices. Trouver une information était une chose, m'assurer qu'elle me soit remise directement et surtout pas partagée avec d'autres en était une autre.

Que vous inspire ceci? dis-je en lui tendant un médaillon en Phrik sur une chainette en cuivre. Son propriétaire était décédé, et sa famille me l'avait transmis afin que je découvre les circonstances de sa mort. Voudrait-elle me donner son analyse et un début de piste? Telle était la question justement.


Hrp:
Aucune restriction quant à ce que tu peux "m'apprendre" sur le médaillon ;P
avatar
Système indépendant
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 27/04/2018

    Messages : 21

    Crédits galactiques : 120

    Cristaux Kyber : 5

    Avatar : Balea the Scarleg

    Crédits : Asveig

    Disponibilité rp : Dispo

    DC : Ashan Randajha

    Inventaire : Armure intermédiaire
    Pistolet Blaster
    Droïd de reconnaissance
    Navette légère

  • Posté Hier à 18:15

    Message n°10333 (5)


Alors c'était ça ? Ce type avait besoin d'une information ?

Même s'il ne connaissait pas Asveig et qu'il n'avait donc aucune idée de ses petits talents personnels et portatifs, cet homme démontrait toutefois qu'il était doté d'une certaine réflexion parce que, effectivement, les voleurs à la tir étaient souvent de très bons ''guides'' lorsqu'il s'agissait de se renseigner sur les milieux criminels. Parce qu'ils n'étaient pas assez puissants pour se sentir offusqués par ce genre de demandes, mais aussi parce qu'ils traînaient suffisamment leurs guêtres dans les endroits exposés pour apprendre pas mal de chose. Moins qu'une Kiffar possédant le don de psychométrie ceci dit, aussi la jeune femme allait-elle devoir trier ce qu'elle pouvait savoir de ce qui était suspect. De cet exercice qu'elle pratiquait depuis quelques années déjà et dans lequel elle était plutôt douée d'ailleurs, sans doute parce qu'elle avait bien conscience que ses capacités nécessitaient un secret absolu sur leur existence.

Mais face à cet interlocuteur apparemment désireux de lui confier un petit boulot, Vah'Arius se contenta de hocher la tête dans un signe d'acquiescement muet, lui faisant ainsi comprendre qu'elle attendait davantage de précisions avant de pouvoir lui répondre quoi que ce fût. Et quelques instants plus tard, l'homme tira d'une de ses poches un petit médaillon en phrik serti sur une chaînette de cuivre, et Asveig se rapprocha afin de prendre l'objet dans ses mains. Le tournant et le retournant. L'analysant du regard avant que sa voix douce se fît à nouveau entendre.

« Phrik et cuivre … la chaînette ne vaut pas grand chose mais le médaillon a plus de valeur. Il porte des symboles à son dos … on dirait des armoiries … il y a Doashim de gravé donc je pense qu'il appartient à une famille Twi'Lek. »

Une conclusion qui ne demandait pas des compétences génialissimes, mais encore fallait-il avoir la base de connaissances nécessaires pour identifier et traiter ce genre de détails ! Mais dans la mesure où les Doashim étaient des créatures endémiques de Ryloth, il n'y avait guère de doute sur la provenance de la personne qui avait détenu ce médaillon … à moins qu'il ne s'agît d'un cadeau offert par un Twi'Lek ? L'un dans l'autre, une famille assez riche de Ryloth avait un rapport avec tout ça, et même sans psychométrie, un bon receleur pourrait sûrement lui donner davantage d'informations sur cet objet. Ou alors un beau pécule !

« Je connais quelqu'un qui pourrait vous en proposer une belle somme si vous souhaitez le vendre. À moins que ce soit des informations que vous cherchiez ? Dans ce cas, je peux creuser de mon côté. La somme de base est de cinq cent crédits … la somme finale dépendra du temps que je passerai sur votre recherche. »

Cinq cent crédits … une somme importante pour quelqu'un de modeste mais néanmoins, Asveig ne tirait pas sur la corde question prix. En arrivant sur Circumtore, elle s'était bien évidemment renseignée sur les tarifs de ses concurrents et pour le moment, elle s'alignait dessus sans chercher à casser les prix ni à faire flamber ses services. Mais après, tout pouvait également se négocier, et si cet homme souhaitait payer avec des objets de valeur, la Kiffar était plutôt du genre ouverte tandis qu'elle attendait tranquillement sa réponse.
Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (6)