Star Wars Ascension


Un choix, plusieurs vies touchées

Star Wars Ascension » Malachor V

avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 578

    Crédits galactiques : 767

    Cristaux Kyber : 32

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Lun 14 Mai - 11:43

    Message n°10212 (1)


Année 518, mois 1, semaine 4

Le spectacle que j'observais derrière la baie vitrée de mon appartement était des plus anodin. Le balai incessant des véhicules passant en contrebas pouvait s'avérer ennuyeux, mais là en ce moment même cela me permettait de me vider l'esprit un moment. Une autre manière de méditer en définitive, du moins pour ma part.

Après un bon quart d'heure je tournais sur moi-même pour retrouver l'ensemble des pièces sur la table de mon salon, celles composant l'ensemble de mes réflexions quant à cette enquête que nous avait confiée Anhesis, à Randajha et moi. Le pass qui allait avec ouvrait de nombreuses portes et si j'avais pu posé plusieurs questions, certaines données nous manquaient encore pour débusquer celui qui jouait avec ces enfants.

Posant la tasse contenant du café et un alcool fort sur la table au milieu des éléments du dossier, je lâchais un profond soupir. Il me fallait faire une pause aussi après avoir pris le temps de tout ranger, je m'habillais avant de sortir.

Sans vraiment y faire attention, perdue dans mes pensées, ma promenade me fit arriver aux abords de la Pyramide. L'amertume de ma situation me provoqua un pincement de lèvres. J'avais la chance d'ordre en vie, le privilège d'une seconde chance. Pour autant bien que conscient de cette chance, les regrets minaient mon humeur. Si j'avais été plus lucide, plus compétent, trois hommes seraient encore en vie, et moi encore un Sith. Car plus que mon rang de Lord, mon lien à la force était ce qui égoïstement me manquait le plus. Je fus ramené à la surface de mon esprit, la réalité des choses, quand une voix me fit émerger.


Bonjour. dis-je simplement à sa suite, ignorant la raison de sa prise de contact, l'esquisse d'une idée germant dans mon esprit après un instant et ses paroles.

Kira Vay-Ladim, l'apprentie de Lord Saevus. Le vieil homme avait lui aussi dû assumer les conséquences de ses actes. La similarité de nos situations aurait pu éventuellement nous rapprocher, cependant il n'en était rien. Tout d'abord parce que nous n'étions pas amis lui et moi, ensuite parce que notre dernier rencontre ne s'était pas terminée de la meilleure manière.

Cet entrainement demandé à la volée, qu'il avait accepté, et qui avait eu pour conclusion une victoire de ma part fis à quel prix. Tout à notre duel j'avais usé de la démence de force, lui faisant subir un moment fort déplaisant suite auquel il m'avait énoncé une menace simple et brève. Avec ensuite le dénouement de nos situations respectives et leur application nous n'avions plus eu l'occasion de nous rencontrer, mais le souhaitons seulement.


Que puis-je pour vous?
avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
J’arpente les couloirs de l’académie tel une ombre. Je ne veux parler à personne pour le moment et personne ne veut me parler. Cela me facilite grandement la tâche. Il y a beaucoup de choses que je déteste dans ce bas monde mais il y en une. Une exception qui m’horripile c’est l’impuissance. En l’occurrence l’impuissance que j’ai face à la sanction de mon maître. Cela fait déjà quelques semaines qu’il a été exilé. Une sorte d’épreuve héroïque envers l’Ordre pour prouver la loyauté de mon Maître. Je suis allé à la bibliothèque très peu fréquenté par les gens comme «moi». Que même celui qui tenait la bibliothèque une personne empoté, la cinquantaine avec une large calvitie, des yeux enfoncés, et des veines d’un noir de nuit haussa un sourcil en me voyant.
Je me suis dirigés vers la section réservé à mon rang. Dans la partie Justice, étonné moi-même qu’une telle catégorie existe ici. Avons-nous seulement le sens de la justice entre-nous ? Ou c’est seulement pour faire bonne figure envers nos sujets...
Je n’ai rien trouvé d’intéressant. Rien qui ne pourrait m’aider à ramener mon Maître dans Maloran. Qu’est-ce que j’espère au final ? Une sorte d’épreuve héroïque envers l’Ordre pour prouver la loyauté de mon Maître. Ou que je puisse plaider en sa faveur envers les Darth. Non, on ne geint pas chez les Sith, on subit et on garde la tête haute. C’est comme ça. Il faudrait peut-être que je cherche le conseil, j’ai des figures ayant déjà subi pareil Justice. Cela serait peut-être concluant...En plus je n’ai pas accès à la Partie des Lords...Beaucoup plus renseignées et complète que la mienne.
Je repars donc dans mes «appartements» et enfile ma cape de voyage cadeau de ma famille. J’avais déjà en tête quelqu’un. Un homme que mon Maître m’avait déconseillé de l’approcher pour d’obscures raisons. Mais il n’est plus là. Et j’ai besoin d’aide rapidement. L’annonce de son jugement et de sa peine avait fait beaucoup de bruit dans l’Ordre. Je compte m’aventurer dans les rues de Maloran dans l’espoir de croiser sa route. Qu’elle plan foireux...

Sortie du temple. Je le reconnais, je ne sais pas comment au premier coup d’œil. L’instinct peut-être...C’est un signe du destin ?

Je dévale les escaliers menant à la Magistrale entrée de l’Académie et le hèle oubliant toute politesse et coutume sith.

-Excusez-moi ! Vous ne me connaissez pas enfin, je crois, mais mon maître oui !

Je le vois m’adresser un simple « Bonjour » l’air d’abord peu intéressé par ma présence. Puis il se tourna vers moi et demanda la raison de ma venue.

-J’aurais disons besoin d’aide. Mais pourrions-nous en discuter plus loin ? A l’abri des regards ? Demandais-je en me pinçant la lèvre regardant derrière moi passablement stressé.
avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 578

    Crédits galactiques : 767

    Cristaux Kyber : 32

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Jeu 17 Mai - 12:08

    Message n°10256 (3)


Ma question avait été brève mais cela n'avait eut l'air de la déranger car elle me répondit sans une once d'hésitation. Apprentie intrépide, à moins qu'il ne s'agisse que d'une quête naïve. Allez savoir, la jeunesse pouvait faire preuve d'imagination sans toujours en capter les risques. Et j'avais récemment appris que cela n'était pas son privilège…

Besoin de réponses et de discrétion? demandai-je à voix haute sans attendre véritablement de réponse de sa part. Un regard autour de moi, instinctif, avant de l'inviter à me suivre en ouvrant le bras gauche, le coude collé au corps.

Vous avez une préférence?

Nouvelle question brève mais cette fois dans le but d'obtenir une réaction. Elle demandait la discrétion, à elle de la trouver donc. Marchant à ses côtés je l'accompagnais sans connaître notre destination.

Kira Vay-Ladim, apprentie de Lord Saevus. dis-je en guise d'entame à notre conversation à venir.

Je connaissais pas le détail de sa vie mais son statut n'était pas un secret. Si j'évoquais celui de son mentor c'était pour clarifier certaines choses, notamment que j'étais conscient de notre point commun et qui'l y avait de grandes chances que ce soit justement la raison de sa venue à moi. Une fois dans un endroit discret de son choix je me tins face à elle, simple citoyen porteur d'une assurance qui lui faisait défaut.


Que voulez-vous savoir apprentie Vay-Ladim? lui demandai-je de but en blanc pour entrer dans le vif du sujet et qu'elle se montre plus directe. Comprendrait-elle qu'il était inutile de s'embrasser de détours futiles? Peut-être, cela dépendrait de sa clairvoyance. En tant qu'ancien mentor j'étais toujours curieux de voir les sujets d'autres méthodes de pédagogies qui étaient propres à chaque enseignant.

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
-Oui et je pense qu’un peu de discrétion serait mieux pour nous deux. Lui répondis-je avec un ton hésitant.

Je ne répondis pas à sa deuxième question estimant n’avoir pas besoin de lui répondre. Il connaît la réponse. Je le suis à travers les rues de Maloran. Regardant régulièrement derrière moi. Un vieux réflexe que je n’ai pas réussi à me défaire. Depuis son exil, j’ai l’impression d’être tout le temps suivi et épié. L’air un peu stressé,je le regardai de biais, alors que nous marchions toutes les deux côtes à côte. Je voyais les passants s’écarter et baissé les yeux à notre passage. Je suis toujours aussi étonnée de voir à qu’elle point, le port d’une tenue ou d’une arme peut faire changer radicalement. Le comportement de quelqu’un, ce n’est pas comme si j’allais les trucider pour le plaisir. Nous sommes sensées les protéger. A moins qu’on me considère comme un rejeton de Saevus capable des mêmes crimes. Et bien je me permets de dire que c’est absolument faux.

«Lord Saevus». Je n’arrive pas à me faire à ce nouveau rang...

-C’est bien moi. Acquiesçais-je

Il sait qui je suis et pourquoi je viens à lui. Rapport à leurs deux anciennes situations communes. Je suis étonné de voir, un Sith déchu affiché autant d’orgueil et de confiance en soi. Comme quoi les mauvaises habitudes ne se perde pas. Cela pourrait lui porter préjudice face à d’autres personne.
Après m’être assuré que personne ne risquerait de venir.

Je m’adressai à lui en disant :

-Bien, maintenant que nous sommes à l’abri des oreilles indiscrètes. Je pense pouvoir enfin vous faire part de ma requête.

La suite de mon discours va devoir être prise avec des pincettes et ne sachant comment pourrait réagir Davoros , je ne préfère pas être une rentre-dedans comme à mon habitude.

-Je me demandais. Si vous aviez, disons une solution pour sortir du pétrin mon Maître ? Qu’il puisse au moins revenir à Maloran. Je sais que vous avez été condamné et honnêtement la raison de votre peine, ne m’intéresse pas. Je me doute que vous avez dû purger votre peine pour vous retrouver ici au lieu d’être derrière les barreaux. Alors savez-vous comment, je pourrais donner un petit coup de pouce à Saevus pour qu’il ne reste pas éternellement coincé là-haut à être frigorifié à toutes les heures de la journée ?


Je me force à sourire, de la façon la plus joviale que je puisse. Je me doute que mon sourire à l’air faux. Je pense avoir même oublié ces fameux muscles...Je ne ris plus, je ne souris plus maintenant...Je ne fais qu’afficher une rage à peine contenu.

HRP:
Désolé, je n'étais pas très inspiré sur ce coup là ^^
avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 578

    Crédits galactiques : 767

    Cristaux Kyber : 32

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Mar 22 Mai - 10:39

    Message n°10319 (5)

Hrp:
aucun souci, je préfère une réponse courte cohérente qu'une longue creuse :P c'était très bien ^^


Y a-t-il un sens caché derrière sa réponse lapidaire? Son jugement à mon encontre m'estimant, comme bon nombre à vrai dire, arrogant compte tenu de ma situation? En un sens cette question en elle-même pouvait être perçue comme de l'arrogance. Que ce soit ou non le cas de sa part j'étais habitué à ce genre de ressentiment de la part de la majorité à mon sujet. Pour autant confiance en soi n'était pas forcément arrogance, mais qui souhaitait aller au delà des apparences pourrait le comprendre. De mon côté je ne souffrais pas de cela, le regard d'autrui ne comptait que peu en définitive du moins pour la majorité. Mais en dehors de notre Seigneur noir qui pouvait lire en chacun, nul autre de ces quelques privilégiés dont le regard avait un importante à mes yeux ne le savait.

Stoppant pour un temps mes réflexions personnelles je revins à mon interlocutrice et ses paroles. Ce quel souhaitait fit écho aux dernières instructions que j'avais adressé à Lysander peu avant mon procès. Concernant mon apprenti j'avais anticipé un tel désir car je connaissais plutôt bien ses failles, mieux que les miennes peut-être. Il est tellement plus aisé de mettre en lumière les failles d'autres que les siennes. Quoi qu'il en soit comme pour mon ancien apprenti je pouvais en comprendre le moteur, mais ne l'estimait toujours pas comme une bonne décision. Pouvais-je me montrer franc avec elle sans prendre le risque de la vexer? Si elle était suffisamment mature oui.


Vous pourriez échanger avec Lysander Vadith à ce sujet, jeune apprentie. lui dis-je dans un premier temps afin qu'elle puisse en comprendre qu'elle n'était pas la seule dont le maître avait fauté, laissant son apprenti à son sort.

D'avance, ne prenez pas ombrage si ma franchise vous blesse, mon but n'est pas de vous peiner. dis-je ensuite, avant de poursuivre une fois cette prévention effective.

Vouloir aider votre maître est tout à votre honneur, mais vous devriez vous poser une question: Souhaiterait-il votre aide?

Vous le connaissez bien mieux que moi aussi je vous laisse seule juge à ce sujet, mais du peux que j'ai pu en voir de lui lors de nos rencontres passées je doute qu'il souhaite une intervention e votre part.
ajoutai-je donc avant de me taire un instant afin de trouver les mots justes et qu'aucune incompréhension ne puisse prendre place dans notre échange.

Avant mon procès j'ai indiqué à mon ancien apprenti de ne pas suivre cette voie ont je savais qu'il pourrait souhaiter. J'ai fauté, je me devais d'être le seul à assumer mes erreurs et leurs conséquences, bien qu'il en ait été sujet lui aussi de par notre lien. Plutôt que de lui interdire quoi que ce soit, car ce n'est pas ainsi que j'ai élaboré son apprentissage jusque là, je lui ai seulement indiqué devoir réfléchir et penser ses décisions en prenant le recul nécessaire. développai-je avant de poursuivre.

Les sentiments ne doivent pas être nier, pour autant vous devez garder la main sur eux afin qu'ils ne vous contrôlent pas à votre insu. Votre maître souhaite-il simplement votre intervention, ou préfère-t-il évoluer seul sur le chemin de la rédemption? dis-je pour conclure avant de répondre pour moi-même en silence à cette question, la réponse étant à mes yeux évidente.

Je souhaitais, avant mon procès déjà mais encore plus à présent, assumer seul mes erreurs et leurs conséquences pour moi et tous ceux touchés par celles-ci. Par ma faute, Lysander avait déjà une épreuve importante à passer: faire fi de son statut d'ancien apprenti du Sith qui avait tué trois innocents non sensitifs et pouvoir poursuivre son apprentissage sur le chemin de la force et du côté obscur.


avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
J’ai déjà entendu parler de Lysander Vadith, j’ai songé un temps aller l’interroger pour savoir comment son maître à accéder à la rédemption mais j ‘ai préféré aller à la source de l’histoire. Chez le fautif, et en l’occurrence un autre fautif.

J’hausse un sourcil en le voyant prendre ses précautions. Tiens, aurait-il acquis un minimum de bon-sens...

La suite de sa réplique, me stupéfait et me met légèrement en colère. N’est-ce pas le rôle d’un apprentie d’aider son Maître. Alors que celui-ci l’a aidé par le passé ? Je ne le laisserais pas se faire tuer à petit feu là-haut.

-Je ne....La suite de mes mots se bloque dans ma gorge et je suis forcé de le laisser continuer par respect.

Je comprends sa façon de penser et en même temps, elle m’énerve. Comment peut-on conseiller à quelqu’un de ne peut pas venir en aide à vous...C’est comme faire preuve d’antipathie, laisseriez-vous un proche accroché avec une seule au bord du ravin seulement parce qu’il a eu la malchance de tomber maladroitement pour la première fois de sa vie. Mais en même temps je ne pouvais qu’approuver le fait que quelqu’un doivent assumer son jugement seul mais là n’est pas la question. C’est presque une condamnation à mort qu’ils lui on fait, même s’il est fautif, il ne mérite pas de mourir et je ne veux pas vraiment me l’avouer, mais je n’ai pas envie de le perdre c’est presque un Père de substitution, aussi sévère, aussi droit dans ses chaussures, mais dans une version améliorée de mon Père biologique..

-Les sentiments me guident, il ne me contrôle en aucun cas. Répondis-je froide.

Je ne peux supporter les Sith alimentées d’une rage infinie et d’une colère éternelle. Comment peuvent-ils vivre ? Sont-ils doué au moins d’autres sentiment ou sont-ils juste des machines à tuer. Comme des simples droïdes. A force de trop vouloir maîtriser ses émotions, elles disparaîsent pour du bon. Et ne laisse place qu’à la destruction et la rage. Il faut comme un équilibre dans son esprit...

-Comment peut-il obtenir la rédemption, si on l’envoie à la mort ? Il doit bien avoir quelque chose. Une quête ? Une tâche à faire que de rester là-haut à geler sur place. Attendant sa fin ? Quand on vous a condamné, vous étiez là-haut ? Vous avez connu l’enfer comme certains le dise ? Vous êtes sûr que l’on ne peut qu’attendre ?

Même si mon maître est un meurtrier, il n’en reste pas moins mon Maître et personne ne mérite ce qui lui arrive. Peut-être existe-t-il une chance infime qu’on lui ai confiée une quête pour se faire pardonner. Si c’est le cas, je n’interviendrai pas c’est une question d’honneur pour mon maître. Mais si on l’a laisser à la surface pour mourir à petit feu, j’essayerais tout ce que je pourrais.

Je suis suspendu à ses lèvres, ses répliques me font penser à un vieux sage, qui à déjà tout connu et qui ne cesse de désespérer face à la jeunesse.
avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 578

    Crédits galactiques : 767

    Cristaux Kyber : 32

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Lun 28 Mai - 15:42

    Message n°10365 (7)


J'écoutais la jeune femme avec patience, relevant certains détails afin d'en apprendre plus à son sujet et pouvoir cerner davantage le personnage. Un apprenti pouvait être à l'image de son mentor, mettant en lumière bien souvent certaines similitudes dans le duo. Evidemment il existait des exceptions, mais je me fondais néanmoins sur cette base pour apprendre à connaitre l'apprentie et par extension son maître.

Vraiment? dis-je en laissant transpirer mon sentiment sur ce point, sans vraiment attendre de réponse de sa part.

Elle avait de l'assurance certes, mais ses sentiments n'étaient-ils que des guides. Sa quête montrait, à mes yeux, qu'elle semblait bien peu consciente de sa situation. Se voilait-elle la face ou était-elle au contraire lucide? Il était trop tôt pour que je puisse avoir un avis tranché à ce propos bien que ce dernier avait commencé à se forger.


Votre maître n'a pas été exécuté Apprenti Vay-Ladim, donc il n'est pas censé de songer que ce soit le but recherché par notre Seigneur. Il sait lire en nous, c'est en partie pour cela qu'il parvient à déterminer si la rédemption est possible. dis-je dans un premier temps, l'esprit empli de souvenirs récents mais néanmoins lucide.

S'il est encore en vie, tout comme moi, c'est parce qu'une seconde chance lui a été offerte. Celle de voir s'ouvrir au-devant de lui la voie de la rédemption. Soit il lui a été attribué une une mission soit il s'en sera attribuée, pour l'amener à réfléchir quant à ses choix. Cela n'est pas sans douleur ni sans difficulté. ajoutai-je encore, faisant quelques parallèles entre lui et moi mais aussi en soulignant muettement les différences de nos situations respectives.

J'ai reçu un traitement à la hauteur de ma faute, bien que je n'ai pu m'en expliquer qu'au cours de mon procès. Mais à aucun moment il ne m'est venu le besoin de m'en plaindre. Etre exécuté n'aurait pas ramené mes victimes, n'aurait pas atténué la douleur de leurs proches, et n'aurait au final que constitué une facilité pour moi de ne pas avoir à assumer mes décisions ni à évoluer.

Assumer, me remettre en question, évoluer. Voilà ma mission. Et à présent j'oeuvre pour ceux dont j'ai détruit la vie et obscurci l'avenir: les citoyens de Malachor, mais aussi les Sith.
dis-je encore sans donner plus de détails. Libre à elle de m'interroger si elle le souhaitait.

L'incertitude n'est pas gun fardeau pour celui qui sait prendre du recul. Au lieu de chercher à tout prix à le sauver, ne serait-il pas plus judicieux dans un premier temps de réfléchir à le rencontrer, si cela est autorisé? Vous auriez ainsi l'occasion de trouver certaines réponses et seriez ainsi susceptible d'éclaircir votre jugement. dis-je pour conclure et lui laisser le temps de diriger mes paroles.

La jeunesse a pour elle le temps mais n'a pas l'expérience pour avoir la vision pragmatique que la sagesse procure aux anciens.


Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (8)

[Page 1 sur 1]

Star Wars Ascension » Malachor V