Star Wars Ascension


Passage en revue - Byrhon Gill'losa

Star Wars Ascension » Nar Shaddaa

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 533

    Crédits galactiques : 523

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Dim 22 Avr - 16:28

    Message n°9554 (1)

Année 517, mois 10 semaine 2



Se rendre sur Nar Shaddaa afin d'évaluer les préparatifs du Cartel des Hutts concernant leur projet sur Tatooine …

En soit, cette mission aurait pu sembler très anodine voire même un peu ingrate sur les bords, mais pour Ashan, c'était juste le pied ! Depuis que la Main Noire lui avait assigné cette tâche, elle ne tenait d'ailleurs plus en place même si elle tâchait de se montrer aussi calme que possible, mais à l'intérieur, elle bouillonnait littéralement. Son esprit s'agitait dans des dizaines et des dizaines de direction à la fois, et rationaliser afin d'être la plus utile possible n'avait franchement pas été du luxe non plus.

Oublié le fait qu'elle allait quitter Malachor pour la première fois.
Oubliés ses appréhensions et son envie de réussir.

Pendant la semaine qui avait précédé son départ, la jeune femme avait préféré se concentrer sur des problèmes très terre-à-terre afin de ne pas rencontrer de soucis une fois hors de Maloran, et elle avait commencé par modifier ses entraînements. Difficile en effet de brandir son sabre – à lame rouge qui plus était – sans que les gens n'aient de gros doute sur ce qu'elle pouvait être, et dans la mesure où le secret le plus absolu devait être conservé concernant les Sith, elle avait donc choisi de bosser plus avant sa manipulations des armes blanches. De son couteau qu'elle portait en permanence sur elle jusqu'aux longues lames Echani qu'elle ne pourrait certes pas emmener avec elle mais qui constituaient néanmoins un excellent référentiel. De poids comme de maniabilité. Autant d'éléments qui n'étaient pas semblables à ceux des sabres-laser, aussi valait-il mieux se préparer afin d'être le plus adaptable possible sur le terrain. Savait-on jamais.

Mais si l'entraînement physique était indispensable, prendre quelques renseignements afin de ne pas débarquer comme une touriste n'était franchement pas con non plus, aussi s'était-elle fait un devoir d'en parler avec son maître afin d'en apprendre le plus possible. Concernant ce fameux ''projet'' sur Tatooine, mais concernant aussi les interlocuteurs qu'elle serait susceptible de rencontrer sur Nar Shaddaa.

Et puis pour le reste … c'était un peu yolo !

Même si elle s'était préparée du mieux possible, c'était une véritable gamine surexcitée qui trépignait dans son vaisseaux tant elle était heureuse de pouvoir enfin découvrir une autre planète que la sienne, et atterrir au spatioport fut d'ailleurs l'occasion d'un long moment de flottement. Son regard détaillant tout à la fois tandis que respirer un air naturel lui paraissait presque étrange. Sans oublier les animaux, les bruits, les odeurs … oh putain, y'avait même des nuages ! Ouais, sous son petit crâne aux longs cheveux parfaitement nattés, Ashan avait présentement huit ans et demi, mais voir arriver un peu plus loin un Nagai qu'on lui avait décrit comme son contact fut suffisant pour qu'elle se calmât aussitôt. Son visage retrouvant un air sérieux – concentré – tandis que sa main partit vérifier la présence de son sabre dans son dos pour ne rencontrer que du vide.

Elle se sentait à poils sans son sabre, elle était un peu nerveuse également … mais elle était bien déterminée à faire de son mieux pour que tout se passât bien.






avatar
Cartel des Hutts
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 23/11/2017

    Messages : 122

    Crédits galactiques : 535

    Cristaux Kyber : 39

    Avatar : Luke Goss

    Crédits : .Sophia

    DC : Anhesis Al'saalomon

    Inventaire : - Sabre-laser (x2)
    - Armure intermédiaire de Cortosis
    - Épée

  • Posté le Ven 27 Avr - 11:52

    Message n°9766 (2)

Il était papa, pas une nounou.
Pourquoi est-ce que c'est lui que l'on avait désigné comme hôte pour ce sith qui devait venir... faire quoi, déjà ? Cela lui était complètement sorti de la tête, Byrhon n'avait de toute façon que peu d'intérêt pour ce qui se passait entre Vago et les sith. Lui, ce qu'il attendait, c'était de pouvoir fouler le sable brûlant de Tatouine et réduit une fois pour toute, la nébuleuse en un tas de cendre sur lequel il déféquerait avec joie et allégresse. Pour le reste, ce n'était pas ses oignons, moins il en savait, mieux il se portait. Quand à Eryndal et sa compagne... Disons qu'il tolérait leur allégeance du moment que leur venue et leur présence ne devenait pas un moyen de corrompre tout ce qui bougeait. Ce foutu démon lui avait déjà sacrément bien collé les chocottes, inutile d'avoir en plus à lutter contre le côté obscur, peu importe ses formes et intentions.

Quoi qu'il en soit, il était là au spatioport comme un vulgaire taxi alors même qu'il était déborder de travail à l'écrin. Qu'est-ce qu'on s'imaginait ? Qu'il se tournait les pouces en fixant ses catins et en sirotant du champagne ? Non, ça c'était bon pour les clients, lui il avait des tas de dossiers à traiter, une bonne trentaines de commerce à faire tourner sans compter les investissements qui venaient radicalement grossir sa dose de travail. Et puis Keenan. Un gosse de cinq ça demandait du temps, aussi. Finalement, lui en restait-il pour lui ? Dépité, Byrhon réalisait que non. Alors qu'on l'imaginait comme le roi de la glande qui profitait de son argent, la véritable était bien différente. Drogué au travail, il faisait cela la plus grande majorité de son temps. Parfois il passait des jours enfermé dans son bureau sans voir son gosse, ni son frère. Du moins jusqu'à ce que Kaedwell ait la gentillesse et la bienveillance de lui apporter quelque chose à manger quand Byrhon en oubliait de se sustenter, le nez dans les dossiers et les comptes. Un vrai merdier. A se demander si Vago avait raison en le nommant le faiseur de merveilles car depuis quelques temps, son train de vie ressemblant plus à un enfer. Le bon côté des choses, c'est que cette masse de travail était payante, son compte en banque ne s'en sortait que mieux au point pour le nagai ne savait même plus quoi faire de tout cet argent... Par chance, il serait bientôt tonton et même s'il avait des difficultés à se lier à la mère du rejeton, le gamin n'en resterait pas moins la progéniture d'Eryndal et par conséquent, la demi-sœur de Keenan. Un bébé qui méritait donc toute son attention.

Et la voilà qui déboule, jeune femme aux cheveux tressé, l'air aussi jouasse qu'Anhesis devant un arbre holographique allié à la joyeuseté d'Eryndal durant ses périodes intense de bouderie. Sacré phénomène que cette nouvelle venu que Byrhon observe d'un regard torve, l'air aussi peu aimable qu'un parpaing.

« Ashan Randajha ? »


Siffle t-il en croisant les main dans son dos, posture digne et imposante. Byrhon l'observe, la jauge de bas en haut, observe les traits de son faciès. Il ne s'était pas attention à cela en sachant qu'un sith débarquait dans la ville. Cette gosse avait quoi, vingt ans à tout casser ? Le seigneur noir avait un bien drôle d'humour.

« Je suis Byrhon Gill'losa, je serais votre hôte durant votre séjour à Nar Shaddaa. Mon frère et moi-même sommes des amis proches d'un zabrak que nous avons en connaissance en commun.. » Il pince les lèvres, baisant le regard. « Je suppose que Monsieur D. n'a donner aucune instruction en  particulier à mon sujet ? »

En réalité, il l'espérait juste. Byrhon avait un intense besoin de souffler et échapper un temps soit peu à la surveillance du seigneur noir ne lui ferait pas de mal. Mais visiblement ledit monsieur D, avait encore une forme de méfiance vis à vis du cartel des hutts. Qu'importe, lui n'était là que pour réceptionner la sith et lui offrir un logis, lui permettre aussi de se mouvoir à sa guise sur Nar Shaddaa. Pour le reste, moins il en savait et mieux il se porterait.

« Veuillez me suivre, un taxi nous attends à l'extérieur. »


Minaude t-il froidement sans porter plus d'intérêt à la jeune femme qui l'accompagne. Si d'ordinaire il aurait sans doute prit plus de temps pour l'évaluer avec des pensées salaces à l'esprit, aujourd'hui il n'avait le cœur à rien. D'un mouvement rapide, il sort une boite de sa poche, s'empare d'une pilule et l'avale tout rond. La présence d'un autre être du côté obscure le rendait toujours aussi tendu.

« Je suppose que c'est votre première fois à Nar Shaddaa ? » Il soupir, montant en premier dans le taxi. « Je n'ai pas beaucoup de nouvelle d'Eryndal ces derniers temps... Comment se porte-t-il ? Et sa compagne ? Pas trop indisposé par sa grossesse ? »


avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 533

    Crédits galactiques : 523

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Sam 28 Avr - 0:08

    Message n°9793 (3)


Et ben, quelle joie de vivre !
Si Ashan était trop sur-excitée pour qu'on pût doucher son enthousiasme, elle se rendait toutefois bien compte que son interlocuteur n'avait pas l'air de déborder de bonheur à être là, bien au contraire même. Entre son ton froid et son air hautain, il la détaillait présentement de bas en haut comme un morceau de barbaque, et la jeune femme sentit ses sourcils se froncer face à cet accueil même si elle fit l'effort de demeurer courtoise.

« Je vous remercie pour votre accueil, Monsieur Gill'losa. Et non … il n'a rien dit de particulier. »

''Monsieur D.'' ? Sérieusement ?!
Même s'il n'y avait pas besoin d'être un génie pour se douter que Darth Daleth se dissimulait derrière ce surnom, Randajha sentit toutefois un bref étonnement poindre en elle face au sobriquet. Sans doute parce que celui-ci lui évoquait clairement un obscur client de club échangiste ! À se demander quel genre de lieu elle pouvait elle-même fréquenter pour avoir ce genre d'idées, ou quel genre de film … en fait, elle-même ne savait pas trop pourquoi le surnom lui évoquait une telle connerie, et elle s'en foutait assez ! Sur cette planète inconnue et totalement inédite, le Seigneur Noire aurait pu se faire appeler ''Lapinou des Bois'' qu'elle s'en serait quand même tamponné l'oreille avec une babouche parce que merde, c'était trop bien d'être là ! Tout autour d'elle l'enthousiasmait comme une gamine même si elle faisait tout son possible pour conserver un visage neutre, et ce fut donc avec le regard furetant partout autour d'elle qu'elle suivit le Nagai jusqu'à un taxi.

Et d'ailleurs en parlant du Nagai, celui-ci aussi était assez inédit ! Déjà parce que des gens de sa race, on en croisait pas des troupeaux aux quatre coins de Maloran, mais surtout parce qu'il était étrange. Cet être albinos portant des stigmates qu'il était extrêmement difficile de ne pas attribuer au Côté Obscur … alors quoi, était-il un Sith ? Si c'était le cas, alors Sanguis ne lui avait rien dit. Et surtout, il ne dégageait pas d'aura particulière au sein de la Force. Rien en tout cas qui pût évoquer un Sensitif. Et pour le coup, c'était tout de même assez étrange ! À moins qu'il fût un Sith privé de la Force et envoyé en exil, un peu comme un joyeux mélange de Dementis et Saevus ? Non, sans doute que non … sans quoi son maître l'aurait très certainement avertie d'une telle particularité. Sans compter que dans la plus pure des logiques, on ne bannissait pas quelqu'un sur une planète comme Nar Shaddaa … Mais en tout cas, quoi qu'il en fût, il transpirait de lui une certaine tension tandis que Ashan continuait à l'observer à la dérobée, ne stoppant son examen que lorsqu'ils furent installés dans ce véhicule où sa discrétion aurait clairement été mise à mal.

Pas grave, il y avait le paysage à détailler maintenant ! Mais à détailler tout en répondant tout de même aux questions que son interlocuteur venait de lui poser, histoire de ne pas passer pour une grosse rustre mal élevée.

« Oui, c'est la première fois, et c'est assez … impressionnant comme planète. »

Impressionnant, excitant, passionnant … et elle en avait encore des tonnes du même acabit ! Mais là encore, sa mission lui imposait de ne pas partir dans tous les sens comme un Bantha en rut, et ce même si son regard ne tenait plus en place maintenant qu'ils venaient de quitter le spatioport. Observant avec curiosité les bâtiments, les larges allées, les nuages … oh putain les arbres ! Lord Canem lui en avait parlé et pour être honnête, c'était tout de même assez hallucinant de pouvoir enfin en contempler par elle-même.

« Il va bien, il est juste débordé de travail. Anhesis aussi d'ailleurs, et elle commence un peu à fatiguer à cause des derniers événements, mais elle va bien également. »

Il était d'ailleurs assez étrange d'appeler l'Exécutrice par son prénom, mais dans la mesure où la plus extrême des prudences était de mise, Ashan préférait éviter de lui attribuer un titre que des oreilles indiscrètes pourraient malencontreusement associer aux Sith. De même qu'elle demeura très vague concernant ces ''événements'', histoire de ne pas trop en dire là encore.

Mais quoi qu'il en fût, l'apprentie ne comptait pas non plus imposer une conversation stérile à un mec tendu comme un string et arborant un sacré balais dans le fondement, aussi se stoppa-t-elle là. D'autant plus que parler de la pluie et du beau temps l'avait toujours profondément agacée, aussi préférait-elle largement continuer à observer les alentours. Ses lèvres s'ourlant parfois d'un sourire presque émerveillé au détour d'un vaisseau, d'un immeuble vertigineux, de la végétation bordant des petits espaces vert ou encore de cette aura rosée qui flottait sur la ville. Signe de pollution saturant l'atmosphère mais putain, c'était beau quand même ! Enfin, le tout aurait quand même été plus sympa si l'atmosphère du vaisseau n'avait pas été si tendue, et la jeune femme reporta bientôt son regard sur Gill'losa avant de se racler légèrement la gorge.

« C'est moi qui vous met mal à l'aise comme ça ? »

Question sans doute un peu maladroite mais putain, ça se voyait comme un Hutt paumé au milieu d'un troupeau de Gizkas ! Et dans la mesure où cet homme était censé être son contact sur Nar Shaddaa afin de faciliter sa mission, elle préférait encore crever un éventuel abcès pour ne pas avoir à se coltiner une telle ambiance pendant tout le temps de son séjour ici.






avatar
Cartel des Hutts
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 23/11/2017

    Messages : 122

    Crédits galactiques : 535

    Cristaux Kyber : 39

    Avatar : Luke Goss

    Crédits : .Sophia

    DC : Anhesis Al'saalomon

    Inventaire : - Sabre-laser (x2)
    - Armure intermédiaire de Cortosis
    - Épée

  • Posté le Sam 5 Mai - 21:40

    Message n°10055 (4)

Monsieur Gill'losa.
Tellement de respect dans cette simple appellation que cela lui donne envie de bomber le torse et de jouer les gugus pour son bon et propre plaisir. Monsieur Gill'losa. Monsieur... Gill'losa.... ça sonnait bien, vraiment bien ! Rien ne valait une bonne femelle soumise en toute circonstance. Le seigneur noir venait de lui envoyer une brave bête pour lui tenir la... euh... Compagnie. Charmante attention.

« Oui, les hutts sont... comment dire... Imposant, voyez l'genre ? » Lâche le nagai d'un ton cynique en regardant par dessus la portière du taxi, fixant le vide en contrebas. « Du coup ils ont tendance à faire les choses en grand... »

Quelle déduction ! Se la péter pour rien du tout, ramener sa fraise pour des prunes. La minette allait en prendre pleins les mirettes, ça c'était sûr ! Cela dit, Byrhon était aussi sûr d'une chose, si Kaedwell avait été là, il l'aurait surement assassiné du regard. Pff, rabas joie. Avec lui c'était tout ou rien de toute façon. L'homme soupir, glissant un regard en biais vers la jeune femme qu'il observe avec insistance. Jolie minois. Et qui disait joli minois disais aussi joli minou ! Maooow, on avait pas idée de lui coller une demoiselle comme ça entre les pattes ! Le soucis étant que celle-ci devait avoir de sacrées griffes pour une mignonne petite chatte. Byrhon avait encore l'amertume de sa volée par Anhesis sans compter ce que Eryndal et Daleth représentaient. Vite fait rappelé à la réalité et à sa phobie maladive du côté obscur, le faiseur de merveille calme aussitôt ses pensées salaces pour détourner le regard. Merde, il était vraiment à côté de la plaque. Cette sensation de malaise lui donnait la nausée.

« Ouais bah... Anhesis sera sans doute un poil plus tranquille quand elle l'aura pondu, son chiard. En même temps c'était vu d'avance, je soupçonne Eryndal d'être en pleine entreprise pour repeupler la galaxie. »


Lâche t-il dans un grognement boudeur avant de croiser les bras sur son buste. Non vraiment, ce n'était toujours pas le grand amour entre eux. Cette stupide femelle lui volait son meilleur ami, il avait beau essayer de ne pas y penser, l'idée le rendait malade de jalousie. Il n'y avait pas beaucoup de personne que le nagai affectionnait et les rares qui pouvait se vanter de cet exploit subissait en retour une possessivité qui dépassait les limites de l'entendement. Et s'il y avait une chose que Byrhon n'aimait pas, c'était qu'on empiète sur son territoire. Or, Anhesis avait fourré ses quatre pattes et ses ignobles coussinets en pleins dans sa zone de jeu.

« Quoi ? »

Brutalement sorti de ses pensées, Byrhon pivote vers Ashan un regard perplexe avant d'esquisser une moue courroucée. Elle, le mettre mal à l'aise ? Non, c'était pas tant elle mais plutôt l'endroit d'où elle venait, à quoi elle était rattaché et tout ce qu'elle devait représenter. Pourtant la jeune femme semble sincèrement déçu par la possible idée de ne pas être à la hauteur de son hôte. Certes, Byrhon avait un gros égo, mais tout de même, il n'en resterait pas moins plus petit qu'Eryndal et moins large que Vago. C'était un défis plus facile à atteindre qu'on ne le pensait.

« Non... Enfin si. Disons plutôt que c'est compliqué. »
Byrhon lève une main pour venir pincer l'arrête de son nez en soupirant. « Ashan, c'est ça ? Écoutez, je n'ai rien contre... » de sa main libre il la désigne de haut en bas. « Tout ça, là... Mais disons que j'ai un passé peu commode avec cette chère Anhesis et comment dire ça... sans vous vexer, hein.. » Il la fixe de nouveau. « Vous me répugnez. Déjà parce que le côté obscur ça pue la fiente ensuite... » Il la toise férocement. « Parce que vous êtes la troisième femelle à vous planter sur mes plates bandes. Désolé, ça va vraiment pas être possible, je crois. »

La première étant Anhesis, la seconde la chose dans son ventre et pour finir, Ashan, l'apprentie. Visiblement vexé et la langue bien pendu, c'est avec un ton agacé que Byrhon lâche simplement.

« Une apprentie... une apprentie ! Non mais quelle idée ce débile de cornu a-t-il encore eu là ?! »
Il grogne. « Fais chier aussi, on s'est pas vu depuis des semaines! Alors comme ça môôôôsieur n'a pas le temps pour ses amis mais il en as pour une minette pas encore sortit de l'académie ? On aura tout vu ! » Il râle plus fort. « Vous savez ce que c'est, ça ? de l'infidélité! C'est déloyale! Lui et moi on partage tellement de chose ensemble, comment est-ce qu'il ose me faire subir une chose pareil ? Honteux! impensable! Et moi je dois endurer cet affront sans broncher ? bande d'hérétiques, mécréants! Je vous baise allègrement!!! »


avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 533

    Crédits galactiques : 523

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Dim 6 Mai - 1:28

    Message n°10064 (5)


Oh putain en fait, elle n'aurait jamais dû toucher à l'abcès !

Si Ashan avait pensé – pour ce qu'elle pensait habituellement – que le crever était une bonne idée, elle le regrettait présentement face à la réaction qu'elle venait de déclencher : elle venait de réveiller le Sarlacc ! Ou le Leviathan ! Ou n'importe quelle autre bestiole du même acabit parce que sur le coup, Gill'losa ne semblait pas bien loin du pétage de plomb ! À se demander s'il avait abusé des petites pilules qu'elle l'avait vu avaler un peu plus tôt, ou au contraire s'il n'en avait pas gobé assez. Mais quoi qu'il en fût, les digues venaient de lâcher tandis qu'il déversait désormais tout ce qu'il avait sur le cœur, et l'apprentie restait juste coite. Les yeux légèrement écarquillés et les sourcils froncés. La bouche à peine déformée en une grimace étrange. Ok la prochaine fois, elle fermerait sa gueule !

Mais vu que c'était elle qui avait lâché la bête, c'était sans doute à elle aussi de la calmer … surtout quand le Nagai était juste en train de lui péter une crise de nerfs ! Non parce que non seulement elle le répugnait – merci monsieur hein – mais en plus … en plus, il était également en train de lui claquer une grosse crise de jalousie dans les pattes. Lui reprochant de lui voler ''son Eryndal'' au même titre que Lord Canem et une troisième ''femelle'' qu'elle soupçonnait être la petite qui dormait toujours dans le ventre de sa mère. Ou comment se rendre compte qu'en plus de la longue tignasse, Gill'losa avait d'autres atouts de gonzesse en rut : la jalousie et la crise de nerfs ! Mais manque de pot, Ashan n'était pas forcément douée en matière de psychologie féminine, et elle ne se trimballait pas non plus avec une collection de mouchoirs en papier et de cookies aux raisins secs sur elle. Mais promis juré, elle y penserait pour sa prochaine mission.

« Essayez de vous faire greffer une paire de nichons, pt'être que ça aidera. Puis avec les merveilles de la médecine moderne, vous pourriez peut-être vous retrouver aussi avec un vagin et un utérus pour participer au repeuplement de la Galaxie puisque ça a l'air de beaucoup vous toucher. »

Et le pire dans tout ça, c'était bel et bien qu'elle venait de débiter sa connerie avec l'air le plus sérieux du monde ! Comme si elle y croyait vraiment à son bon conseil stupide ! Mais malheureusement pour elle, sa lèvre inférieure ne tarda pas à se tordre pour trahir son amusement profond, signe s'il en était besoin qu'elle se retenait vraiment pour ne pas exploser de rire face à tout cela. À sa place, d'autres se seraient pourtant senti profondément vexé par la vulgarité et l'agressivité latente qui régnaient dans le flot d'accusation que ce Nagai venait de déverser, mais elle s'en foutait assez à vrai dire. Sans doute parce qu'elle était au moins aussi vulgaire. Mais surtout parce que tout ça l'amusait plus qu'autre chose !

« En tout cas, je crois que vous êtes le premier homme que je répugne … ça fait un peu bizarre mais ça me fait bien rire aussi ! Putain mais vous êtes vraiment sérieux ? Je sors peut-être du trou du cul de la Galaxie mais aux dernières nouvelles, j'crois pas que les Hutt soient l’équivalent de ''Médics sans frontière'' non plus hein. Et pour le reste, je peux même vous prêter mon holocom si vous voulez, histoire que vous puissiez déclarer votre flamme sans plus attendre. »

Parce qu'il fallait bien être réaliste : tant de romantisme au centimètre carré, c'était quand même vraiment émouvant !

« Plus sérieusement, il est vraiment débordé de boulot mais il fait ce qu'il peut. Ceci dit, dites vous que c'est plutôt cool que ce soit moi qu'il ait envoyé, et pas quelqu'un qui pourrait ressembler à tous les clichés que vous avez certainement en tête. »

Maintenant que le rire était passé, Ashan venait en effet de redevenir sérieuse, et elle comprenait désormais mieux pourquoi elle avait été envoyée. Sans doute pour ne pas traumatiser davantage un Gill'losa qui n'avait sans doute pas besoin de l'être. Parce que s'il avait croisé le chemin de Sith franchement imposant comme Darth Saevus par exemple, il se serait sans doute jeté dans le vide vu sa réaction face à elle.






avatar
Cartel des Hutts
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 23/11/2017

    Messages : 122

    Crédits galactiques : 535

    Cristaux Kyber : 39

    Avatar : Luke Goss

    Crédits : .Sophia

    DC : Anhesis Al'saalomon

    Inventaire : - Sabre-laser (x2)
    - Armure intermédiaire de Cortosis
    - Épée

  • Posté le Mer 6 Juin - 13:55

    Message n°10388 (6)

« Entendez le ben, j'ai suffisamment de vagin comme ça... Quand au repeuplement de la galaxie, je laisse ça au néophyte comme Eryndal. C'est une activité laborieuse dans laquelle il excelle avec un zèle presque agaçant. »

Sourire narquois au coin des lèvres, Byrhon s'installe confortablement dans le taxi, observant Nar Shaddaa la puissante qui défile sous ses yeux doré. Cette ville, il l'aimait plus que de raison, sans doute parce qu'elle était la clé de sa liberté et de sa supériorité. Il était fait pour cette débauche qui suintait de cette lune par chaque ruelle qui la constituait.

« Eryndal et monsieur D. ne vous ont rien dit ? » Sourire carnassier. « Je suis l'un des proxénètes les plus envié du cartel des hutts... Même Vago me surnomme le faiseur de merveille. Les vagins et les nichons, comme vous beuglez si bien, vous l'adorable bovin de cambrousse que vous êtes, sont justement ma spécialité. Ironique, non ? »

Le nagai croise les bras sur son buste, pivotant le visage vers la sith qui lui tient compagnie. Son sourire est à la fois charmeur et plus sournois que jamais. Byrhon adorait jouer avec la nourriture et les il était bien connu qu'entre ses mains, les femmes devenaient des entremets succulent qu'il dévoraient goulûment avant de laisser les restes au premier pécore venu. Mais elle, cette fille, avait quelque chose de plus. Sans doute était-ce son esprit vif ou sa répartie, qu'importe, cela lui plaisait.

« Je vous prierais de bien vouloir fermer votre mouille. Continuez de bafouer mon amitié avec Eryndal et je vous jette par dessus bords, je suis sûr qu'un voyage rapide et un atterrissage violent sur le bitume vous apprendra à la fermer. »

Byrhon hausse les épaules avant que son sourire ne fonde. Il n'avait aucun scrupule à lui manquait de respect car si elle avait ce quelque chose de plus, pour l'heure Ashan n'était qu'une greluche parmi tant d'autre. Une de trop, à bien y réfléchir. Plus le temps passait et plus le nagai s'ennuyait face à la compagnie féminine qui l'entourait. Tout lui semblait fade, cela manquait de saveur. Il voulait jouer. Violemment.

« Débordé de boulot ? Je ne suis guère étonné... Pour cela il nous ressemble beaucoup à mon frère et moi. »

Finalement le taxi arrive à la tour de vago et se pose sur la terrasse qui donne à leur appartement. Byrhon s'extirpe le premier, ajustant sa veste alors que le vent fouette ses cheveux et son visage puis contourne le véhicule, ouvrant la porte à Ashan. Il avait beau avoir le parlé cru et être le roi de l'irrespect au point de rendre chèvre les féministes, il n'en gardait pas moins un certain savoir vivre.

« Bien, nous sommes arrivé. Veuillez me suivre que je vous fasse la visite et vous accompagne à votre chambre. »

Pas un regard pour sa comparse, Byrhon ouvre la marche. Il ouvre la porte fenêtre et s'engouffre dans l'immense salon aux couleurs chaudes et à l'odeur d'encens prononcé mais pas étouffante. Il ne s'attarde pas, continuant à travers le couloir et désigne la première porte.

« Ici, la chambre de mon frère, je vous déconseille d'y entrer sans sa permission. S'il y a une chose qu'il manie mieux que le sabre laser, c'est le rouleau à pâtisserie. Croyez moi, vous n'avez pas envie de vous y confronter. » Il désigne la porte suivante. « La chambre de mon fils... Sans intérêt sauf si vous aimer les écrans géants et les jouets pour enfant. » Il s'arrête et tend le doigt vers la porte du fond. « Ma chambre, interdiction d'entrer sans mon accord, évidemment, mais... »

Alors que sa langue passe furtivement sur ses lèvres, Byrhon porte un regard lubrique sur sa comparse de Malachor avant de se pencher vers elle.

« Mais n'hésitez pas à venir m'y rejoindre quand je suis présent... Je me ferais une joie de goûter à l'exotisme de votre petit coin paumé. Après tout, Monsieur D. ne s'entoure que du meilleur, j'estime donc, demoiselle, que vous devez être une partenaire tout à fait viable. »

Il lève la main et presse son doigt sur le nez de la jeune femme avant de se détourner d'elle avec un ricanement malicieux. Finalement Byrhon ouvre la porte face à celle Keenan et invite Ashan a y pénétrer d'un geste de la main.

« La chambre d'ami, la votre pendant votre séjour ici. Généralement c'est Eryndal qui dort ici, avec Anhesis depuis peu... Rassurez-vous, nous avons changer les draps, aucun risque de tomber sur une mauvais surprise. »



avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 533

    Crédits galactiques : 523

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Lun 11 Juin - 14:26

    Message n°10405 (7)


Manifestement un peu calmé après ses délires de jalousie, Gill'losa ne tarda bientôt pas à se vanter d'être l'un des proxénètes les plus enviés du coin, et le surnom qu'il lui sortit dans la foulée tira à Ashan un sourire … mi-figue mi-raisin. Mi-dubitatif mi-amusé. Le ''faiseur de merveilles'' ? Juste parce qu'il tenait un bar à putes ?! Et ben, il fallait croire que Maloran et Nar Shaddaa ne partageaient pas vraiment les mêmes coutumes locales, et ce même si la jeune femme s'efforçait toujours de rester neutre afin de ne pas trop trahir son amusement. Face à ce phénomène de foire comme face à cette qualification de ''bovin de cambrousse'' qui lui arracha tout de même un toussotement clairement amusé. Si elle ne partait pas en fou rire avant la fin de la journée, c'était elle qui mériterait un joli surnom bien kitch sur les bords !

Mais apparemment sujet à un lunatisme prononcé, le Nagai ne tarda pas à perdre son sourire pour lui asséner la menace de la balancer par-dessus bord si elle ne fermait pas sa gueule, et Randajha braqua aussitôt son regard dans le sien. Regard cette fois-ci plus dur. Plus résolu. Toujours emprunt d'un léger amusement, mais où il planait tout de même l'avertissement de ne pas trop s'y risquer …

« Je vous en prie, passez devant et je vous suis. »

Le tout débité d'un ton toujours aussi calme, mais si ce type était intelligent, il comprendrait facilement qu'elle aussi était toute disposée à lui apprendre à voler si jamais il dépassait vraiment les bornes !

Et quelques instants plus tard, le speeder accosta sur l'énorme terrasse d'une tour qui culminait à une hauteur proprement vertigineuse, et Ashan sentit son étonnement revenir au galop. Autant à cause de l’environnement hallucinant que de Gill'losa qui vint lui ouvrir la porte comme un gentleman avant de lui proposer une visite des lieux d'un ton aimable. Sa vulgarité et son manque flagrant de respect côtoyant manifestement un certain savoir-vivre dans une alternance qui lui semblait manquer particulièrement de logique. Autant dire qu'avec un tel gugusse lui servant de guide, la Sith n'allait clairement pas s'ennuyer ! Et récupérant son sac d'une main, elle jeta un coup d’œil intéressé à l'arbre trônant sur la terrasse – anecdote ramenée par Lord Canem – avant de suivre à l'intérieur d'un appartement luxueux et extrêmement vaste. Parce que tout son chez elle à elle devait passer sans soucis juste dans le salon ! Mais malgré tout, l'endroit ne dégageait pas non plus l'apparence étouffante et ostentatoire qu'on aurait pu attendre, et ce fut sans attendre qu'elle suivit son hôte jusqu'à une volée de portes.

La première, celle du frère … qui maniait le sabres-laser ?! Entre celui-là qui portait des stigmates ressemblant énormément à celles du Côté Obscur et l'autre qui était manifestement Sensitif aussi, il fallait croire que c'était de famille.
La deuxième, celle du fils, dont Anhesis lui avait quelque fois parlé et avec qui elle avait apprécié jouer.
La troisième, celle de son guide … qui mit de nouveau allégrement les pieds dans le plat ! L'invitant ainsi à se faire sauter sans beaucoup de tact tout en lui posant un doigt sur le nez comme on flattait une bonne bête bien gentille !

« Oh … et bien je dois avouer que je suis extrêmement honorée de savoir que je suis tout à fait viable mais … non merci, je ne suis pas intéressée. »

De cette remarque lâchée d'un ton ironique tandis que – dans un reflet parfait des mauvaises manières de son interlocuteur – Ashan venait de le détailler de bas en haut et de haut en bas. Le regard lubrique de l'un rencontrant celui franchement amusé de l'autre. Pas que le Nagai ne fût pas bel homme d'ailleurs, mais disons qu'il fallait être quand même carrément présomptueux pour espérer lui faire tourner la tête comme ça ! Mais qui savait, peut-être que ça fonctionnait sur Nar Shaddaa … ? Quoi qu'il en fût, la chambre d'ami qu'il ne tarda pas à lui présenter était franchement  sympathique elle aussi, et Randajha y pénétra afin de déposer son sac au pied du large lit. Le tout ponctué d'une nouvelle remarque que la jeune femme choisit de relever afin de jouer elle aussi le jeu !

« Même dans ma cambrousse d'attardés on change les draps, donc j'imagine bien que vous le faites ici aussi. Mais si c'est une nouvelle allusion que vous espérer plus subtile … alors c'est toujours non, désolée. Mais quoi qu'il en soit, je vous remercie pour votre hospitalité, et je tâcherais d'être aussi discrète que possible. »

Et pourtant désolée, elle ne l'était pas !
Si beaucoup de femmes se seraient senties outrées et insultées, Ashan s'amusait au contraire du comportement totalement décalé de son interlocuteur, et ce même si elle-même allait tout de même s'efforcer de rester plus correcte que lui. Parce qu'après tout, Darth Sanguis lui avait confié une mission qu'elle comptait bien mener à bien, et ce même s'il fallait supporter les remarques déplacées de cet homme. Déplacées mais amusantes, et c'était toujours ça de gagné pour le coup.






avatar
Cartel des Hutts
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 23/11/2017

    Messages : 122

    Crédits galactiques : 535

    Cristaux Kyber : 39

    Avatar : Luke Goss

    Crédits : .Sophia

    DC : Anhesis Al'saalomon

    Inventaire : - Sabre-laser (x2)
    - Armure intermédiaire de Cortosis
    - Épée

  • Posté le Lun 25 Juin - 9:16

    Message n°10586 (8)

Le refus est lâché avec un cynisme tellement exemplaire qu'une rictus carnassier vient ourlé les lèvres du nagai. Décidément, il adorait de plus en plus cette petite. Le simple refus l'excitait déjà, mais autant de frustration refoulée dissimulée sous l'offuscation, c'était un coup à lui faire perdre tout ses moyens. La prendre contre un mur, à même le sol, sur la table de la cuisine, sous la douche et même sur le balcon s'il le fallait. La pensée est aussi vicieuse que pernicieuse et pendant un instant, Byrhon reste là à observer intensément la petite crapule qui lui fait face. Les femmes avaient toutes autant de cran chez les sith ? Entre la violence d'Anhesis et l'esprit rebelle d'Ashan, c'était sérieusement à se poser des questions.

« A votre guise. Je ne suis jamais loin de toute façon... N'hésitez pas à me quémander en cas de besoin. »

Il ne précise pas la nature du besoin, évidemment. Sans doute la jeune femme a-t-elle déjà comprit par elle-même. Le nagai fait volte-face, filant droit vers sa propre chambre qui lui fait aussi office de bureau et s'y engouffre sans un mot. Là, dans le silence et la solitude, son sourire fan, remplacer par une moue d'amertume qu'il peine à retenir. En réalité, le refus lui a fait plus de mal qu'il ne l'aurait imaginé. Pourquoi, d'ailleurs ? Certes les refus n'était généralement pas nombreux, mais ceux qu'il avait essuyé ne lui avait laissé aucun sentiment. Ce n'est peut-être là qu'un sentiment d'échec ? Non, c'était plus profond, plus viscérale et chaque fois qu'il tentait de comprendre la raison de cette sensation, la seule chose qu'il lui venait en tête, c'était le sourire de cette jeune femme.

« Oh, merde. »

Siffle le nagai en réalisant. C'était quoi ça, une sorte de coup de foudre ? Lui ? Jamais de la vie ! Même son amour pour Carmine, sa défunte épouse, n'avait pas été si fulgurant et pourtant, seule Kaedwell savait à quel point il avait été fou d'amour de sa femme... L'angoisse et l'oppression le gagne et voilà Byrhon qui saisit son holocom avant d'envoyer sur l'instant, un message à son frère. Seul Kaedwell, grand romantique frustré, saurait quoi faire pour l'aider. Les minutes passent et chaque message de son frère le met mal à l'aise un peu plus.

« Mais qu'est-ce qu'il baragouine celui-là... ? » murmure t-il. « Des fleurs... Il veut que je lui paye une fougère ? Il se fout de ma trogne. »

L'échange terminé, Byrhon reste là au milieu de sa chambre avec un air torve peint sur le visage. Misère et damnation, allait-il vraiment devoir aller chez un stupide fleuriste pour se faire pardonner de sa grossièreté ?

« J'ai une subite envie de mourir. »

Qu'il lâche pou lui-même avec l'air aussi renfrogné que si Eryndal possédait son corps. Il relit une dernière fois les message de Kaedwell avant de ranger son outil de communication en soupirant. Bien, après tout, qu'avait-il à perdre ? Et puis il avait trop d'argent à dépenser, autant en profiter. Ni une ni deux, le nagai sort de sa chambre tel un preux chevalier ayant foi en sa victoire et file droit vers la sortie de son appartement. Il était temps de faire ronronner le moteur de la moto-jet.


25minutes plus tard, dans un fleuriste du quartier.


Chiotte ! Ce truc putait vraiment les fleurs ! C'est comme si toutes les catins du l'écrin s'étaient mise à cocotté rien que pour l'asticoter. Quel calvaire... En plus les seuls clients étaient de vieux harpies décharnées, ces vieux épaves qui ne feraient envie à personne...

« Monsieur, puis-je vous aider ? »

La voix calme et sereine de la vendeuse sort Byrhon de sa contemplation. Une quarantenaire humaine fait irruption, cheveux court et bouclé, l'air poupin et de grand yeux vert. Ravissante avec son sourire angélique.

« Bonjour... Euh... J'aimerais acheter des fleurs. C'est pour une amie qui viens d'arriver, une sorte de cadeau de bienvenue, vous voyez... ? »
« Oui, et cette amie... est-ce juste une amie ou bien … une demoiselle à courtiser ? »

Le cerveau de Byrhon cesse soudainement de fonctionner alors que ses arcades sourcilières se lèvent et que ses lèvres se pincent. Lui toujours si fier d'avoir à épingler ses conquêtes se sent gêné.

« Non non, c'est euh... Juste une personne de passage mais je me suis dit qu'un petit plaisir... Enfin c'est mon frère qui se l'est dit et puis il me l'a dit … enfin vous comprenez... »
« Non, je ne comprend pas mais je suis sûr que nous trouverons quelque chose ensemble ! » Lâche joyeusement la femme. « Que pensez vous de cela ? Ce sont des orchidées, toutes les femmes adorent. »
« Vous aurez pas un truc plus euh... sombre ? Genre des fleurs noirs ou un truc avec des épines ? Machin du genre quoi... »

Sa première pensée va au côté obscure de sa futur conquête. Par un manque de jugeote incroyable, Byrhon se focalise sur ce détails en ressort un clichés atroce qui laisse la vendeuse perplexe. Le sourire figé de la femme lui fait froid dans le dos alors que sa voix fluette résonne.

« Monsieur, c'est une boutique de fleurs ici, pas des pompes funèbres. »


45 minutes plus trad, retour au logement. 


Qui aurait cru qu'il serait si long et difficile d'avoir à acheter des fleurs pour une femme ? Byrhon n'aurait jamais cru que la nature des fleurs et leur couleurs avaient une signification particulière. Juste un prétexte commerciale selon lui... Qu'importe, il avait fini par oublier le côté tactique pour se focaliser sur des fleurs ravissante qui lui avait simplement tapé dans l'oeil. En réalité, l'instant où il avait cessé de réfléchir et avait juste voulu faire plaisir, il avait immédiatement trouvé ce qui lui convenait. Alors que la porte claque, le voilà qui lâche un profond soupir. C'est fou l'anxiété qu'il avait à devoir apporté ce bouquet à Ashan. Sans doute allait-elle le refuser, y mettre le feu ou pire... le manger. Non, ce serait plutôt le comporte d'Anhesis que de dévorer les fleurs. Il chasse la pensée de son esprit et réalise soudainement que ses pas l'ont simplement conduit devant la chambre de son invitée. Il inspire, expire, se racle la gorge et toque. Une fois, deux fois, trois fois. Le temps lui semble long , c'est presque insupportable. Alors quand la bouille d'Ashan apparaît, Byrhon lui fourre subitement le bouquet de fleurs dans les mains avant de fuir comme un lâche et de s'enfermer dans sa chambre. Pas un mot, pas un regard. Il est juste là adossé contre la porte de sa chambre, le cœur battant la chamade alors qu'il prend conscience de sa bêtise.

« Oh le con... »

Il enfouit son visage contre sa paume, soupirant longuement. Kaedwell allait le maudire pour avoir loupé ce simple geste. Il aurait juste fallu d'un sourire, d'un mot d'excuse au lieu de quoi il avait filé comme un pétard mouillé un soir d'orage. Adorable, tiens. Et dire que le bouquet était une vrai réussite, fabuleuse constitution faite de deux fleurs particulière : des Lahdia et des Archidia flottante. Une composition féerique et ravissante tout en douceur et en subtilité.


avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 533

    Crédits galactiques : 523

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Lun 2 Juil - 0:08

    Message n°10633 (9)


Son refus venait de faire naître un rictus féroce sur les lèvres de Gill'losa, mais celui-ci décida manifestement de lâcher l'affaire tout en précisant tout de même à nouveau qu'il ne serait pas loin si elle avait besoin de lui. Une proposition qui aurait pu être tout à fait courtoise et anodine dans d'autres cas mais dans celui-ci, Ashan ne doutait pas un seul instant qu'il fallait y voir bon nombre de sous-entendus. Lui tirant un nouveau sourire amusé tandis que la porte se refermait derrière son hôte. Pas qu'elle fût intéressée d'ailleurs, mais disons que le Nagai avait le mérite de l'amuser ! Mais maintenant que la chambre d'amis venait de se retrouver plongée dans le calme, ce fut bientôt la large baie vitrée qui attira l'attention de la jeune femme, et celle-ci vint aussitôt se planter devant. Contemplant le paysage comme une gamine qui se serait extasiée en découvrant la mer pour la première fois. Et de fait, elle découvrait un paysage non Malachorien pour la première fois de son existence, et même si l'holonet lui avait déjà appris à quoi ressemblait Nar Shaddaa, le découvrir de ses propres yeux avait quelque chose de grisant. D'excitant. Ses deux mains plaquées sur la vitre tandis que son regard allait et venait follement comme pour tout dévorer le plus vite possible. Large sourire ourlant ses lèvres.

C'était magnifique …

Les rues, les bâtiments vertigineux, les vaisseaux, le ciel … de la baie vitrée jusqu'à la courbure de l'horizon, la planète lui offrait un émerveillement qu'elle découvrait comme une enfant, et il lui fallut de très longues minutes avant de s'en détacher. Presque à regret d'ailleurs. Mais après tout, on ne l'avait pas envoyée ici pour faire du tourisme, et avant de pouvoir passer à la suite, Ashan alla directement prendre une douche qui délassa ses muscles après les heures qu'elle avait dû passer dans un cockpit exigu. Se séchant avant d'aller pêcher de nouveaux vêtements dans son sac – un simple pantalon noir et un débardeur de la même couleur – puis se replantant devant la baie vitrée afin de profiter encore et encore de la vue tout en nattant ses cheveux. Longues tresses dégageant son visage mais laissant sa chevelure libre à partir du sommet de son crâne, pour venir cascader le long de ses épaules jusqu'au milieu de son dos.

Et lorsque quelques coups furent frappés à la porte, Ashan entamait justement sa dernière tresse, et ce fut donc en s'activant sur ses cheveux qu'elle vint ouvrir … pour découvrir Gill'losa qui lui bazarda un bouquet entre les bras avant de détaller comme un Gizka en panique ! Le genre d'événement auquel la jeune femme ne s'était clairement pas attendue, aussi resta-t-elle coite quelques secondes. S’apprêtant à aller frapper chez son hôte pour lui demander ce qui se passait, lorsque son regard tomba enfin sur le bouquet. Entrelacs délicat de fleurs jaunes et violettes sublimes. Délicates. Leurs pétales grandes ouvertes sous l'action de la luminosité tandis que Randajha demeurait captivée par ce spectacle.

Des fleurs.
Des vraies fleurs.
C'était bien la première fois qu'elle en voyait de sa vie, et celles-ci étaient vraiment magnifiques. Suffisant à la captiver comme une gosse émerveillée pendant de très longues minutes. Recourbant de nouveau ses lèvres dans un sourire aussi frais que large tandis que – le regard toujours braqué sur ce bouquet qu'elle tenait précautionneusement – elle toqua enfin à la porte du Nagai. Attendant qu'il ouvrît enfin pour lui poser la plus élémentaire des questions.

« Euh … j'y connais rien en fleur – on en a pas à Malachor, elles meurent tout de suite – mais je crois qu'il leur faut un vase, non ? Vous auriez ça ? Ce serait dommage qu'elles se fanent trop vite, elles sont vraiment sublimes. Merci ! »

Un ''merci'' et un sourire. Juste un ''merci'' et un sourire. Parce qu'au final, il n'y avait absolument pas besoin d'en dire plus, pas besoin de tirer les vers du nez de son interlocuteur non plus. Derrière ses sautes d'humeur et ses propos vulgaire, Byrhon était indubitablement un homme qui savait également être agréable, aussi Ashan n'allait-elle pas remuer le couteau dans la plaie.






Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (10)

[Page 1 sur 1]

Star Wars Ascension » Nar Shaddaa