Star Wars Ascension


Test de patience - Eryndal Fahde'vysh

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure » Malachor V

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Dim 22 Avr - 16:02

    Message n°9553 (1)

Année 517, mois 9, semaine 3



« Alors Randajha, tu la sens ?

- …

- Ok c'est bon, je reformule : est-ce que t’arrive à trouver la sonde marquée ?

- …

- Randajha …

- …

- Oh Randajha, est-ce que …

- Putain mais non j'la trouve pas ta saloperie de sonde, alors fais pas chier ! »

Les yeux masqués par une étoffe et le cul posé sur le tapis de l'une des salles d'entraînement, Ashan ne semblait manifestement pas de bonne humeur tandis qu'un des instructeurs lui tournait autour tout en la faisant chier avec ses questions à la con, aussi ne s'était-elle pas gênée pour l'envoyer balader. Avec son franc parler mais surtout sa vulgarité habituelle. Mais à son corps défendant, perdre des plombes à tenter de trouver la sonde qui s'était pris un coup de peinture dans la tronche, c'était franchement pas son truc !

« C'est pas possible ça, ça fait plus d'une demi-heure qu'on est sur cet exercice, alors fais un effort et concentre-toi ! Les gamins de dix ans y arrivent mieux que toi, tu le sais ça ?!

- J'sais pas ce que font les gamins de dix ans mais moi dans cinq secondes, j'vais te faire péter ces putains de sonde et on en parlera plus … »

Le ton bas et menaçant, les sondes pouvaient effectivement craindre pour leur survie lorsque la jeune femme balançait ce genre de menaces, mais l'homme qui tâchait vainement de la faire travailler ne paraissait pas bien réceptif en revanche. Juste un peu à bout de patience.

« Ouais mais dans la vie, tu peux pas tout faire péter, donc …

- Si si, je peux.

- Randajha, j'ai dit non.

- Et moi j'te dis que si, j'peux tout faire péter. Alors j'ai pas dit que c'était la bonne solution hein, mais je souligne juste que ça fait … » Petit coup d’œil en direction de son holocom bazardé à côté d'elle « Putain mais ça fait près de deux heures que tu m'emmerdes avec tes sondes ?! Bordel mais c'est pas permis !!

- Ton langage, s'il te plaît …

- Si tu savais ce qu'il te dit, mon langage …

- Ah oui, ça je me doute ! Mais en attendant, t'es quand même désespérante alors maintenant, tu te concentres et tu me trouves la sonde avec la tâche jaune, merde !

- Ton langage, devant les apprenties en plus …

- Oh putain … par sa Noirceur Daleth, tu es juste insupportable, tu le sais ça ?! Débrouille-toi avec tes sondes, j'en ai marre ! »

Ah tiens, elle l'avait eu à l'usure finalement !
Parce que dans un mouvement d'humeur, l'instructeur venait de désactiver toutes les sondes avant de les repousser jusque dans leur logement grâce à la Force, et il tourna les talons sans ajouter un mot. Visiblement vexé et à bout de nerfs. Mais pour sa défense, Ashan n'avait jamais été douée à cet exercice … oh bien sûr, elle était capable de sentir une sonde et de se battre avec les yeux clos, mais dès que ça devenait plus subtile – comme cette connerie de trouver quelle sonde était marquée de peinture jaune au milieu de neufs autres – là il n'y avait plus personne. Et comme ça la faisait chier en plus, la jeune femme n'y mettait pas particulièrement de bonne volonté non plus …

Mais maintenant qu'elle était débarrassée de ça, elle ôta le bandeau avant de s'étirer souplement comme un félin, se relevant aussitôt afin d'aller vaquer à des occupations un peu plus passionnantes.






avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1601

    Crédits galactiques : 470

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Mar 24 Avr - 0:33

    Message n°9611 (2)

« Cela vous fera du bien d’avoir une apprentie…  Elle pourra apporter un peu d’air frais dans nos services, et puis ça vous changera les idées ! », entonne la secrétaire des services de la Main noire avec sa jovialité habituelle alors qu’elle s’occupe des formalités administratives en rapport avec l’Académie pour la procédure ordinaire des Sith choisissant leurs apprentis à former.

L’œil de braise de Darth Sanguis se pose sur la citoyenne qui travaille à cet étage depuis une dizaine d’années, et une moue grincheuse vient déformer les traits secs de son visage. « Ah non, vous n’allez pas vous y mettre aussi ! », fait-il mine de ronchonner en levant les yeux au ciel. « Je ne suis même pas encore certain des tâches que je pourrais lui donner pour en faire un bon Lord, alors me changer les idées… » C’est sans compter sur la mauvaise foi de la Main noire qui ne peut s’empêcher de frapper dès que quelqu’un semble se réjouir pour lui. Comme disait l’adage, il y a toujours un pet de travers et, à l’évidence, il n’est toujours pas sûr d’avoir pris une bonne décision en adoptant Ashan Randajha sous son aile. Ce serait comme former une équipe de deux Eryndal, au vu de leurs caractères de cochon respectifs, bonjour le lot gagnant ! L’air frais tant espéré par la secrétaire risquerait bien vite d’être plus étouffant encore que lors des humeurs noires du bras droit de Daleth.

Mais, d’un autre côté, bien qu’il ne risquait pas de l’admettre de sitôt surtout face à Anhesis ou qui que ce soit d’autre qui ait pu l’encourager à devenir le mentor de son alter égo miniature et féminin, il faut dire que ces similitudes lui plaisent et ont de quoi lui donner un mince sourire aux lèvres, de même que sous ces moues mauvaises et ce langage châtié se cache certainement un grand cœur, comme il a pu le constater peu après le procès de Davoros. Une forte tête qui n’avait pas peur du premier danger venu et qui ne serait pas du genre à se dégonfler à la première difficulté. Et surtout, quelqu’un à qui il pourrait casser les pieds sans qu’elle ne lui balance quelque remarque bien acerbe avec sa répartie. Que du bonheur, en somme… ou à l’inverse, des années d’emmerdes en perspective. Si l’initiative partait du zabrak, Ashan serait-elle enchantée par le fait de devenir l’apprentie de la Main noire ?

Laissant la secrétaire envoyer les derniers papiers pour officialiser la chose auprès de l’Académie, Eryndal retrouve les bas étages de la pyramide avec une mine pensive plaquée sur le visage. Qu’Ashan soit la dernière au courant de la nouvelle est une perspective assez drôle, il faut l’avouer, mais les ragots et les racontars de couloir entre les apprentis, Eryndal s’en torchait le derrière allègrement. Et puis, inutile de perdre une minute de plus, la jeune femme avait assez trainé dans les sombres salles d’entrainement comme ça à se tourner les pouces ou à détruire le matériel. En traversant les couloirs depuis longtemps communs rappelant de nombreux souvenirs, bons comme mauvais, le zabrak hausse un sourcil faussement surpris en croisant un instructeur qui fulmine de rage. « Ras le slibard de cette emmerdeuse de service… », grogne-t-il dans sa barbe sans apercevoir immédiatement l’ombre de la Main noire qui arrive en face de lui. « Foutue Randajha de mes deux pas foutue de se concentrer cinq secondes… », continue-t-il de râler avant de se cogner contre l’épaule massive du zabrak. Le dernier zabrak de Maloran qu’il faut bousculer…

Celui-ci baisse les yeux vers l’instructeur, une moue mauvaise en guise d’expression faciale, tandis que ce dernier bascule la nuque en arrière pour se rendre compte de son erreur. Comme si sa journée n’avait pas été assez épouvantable, le pauvre ! Le Sith se répand en excuses, un geste fatigué de la main rehaussant son expression des plus blasées. « …Darth Sanguis ! Je suis désolé, pardonnez mon inattention. » Eryndal le dévisage un instant dans un silence qui aurait de quoi rendre mal à l’aise n’importe qui ne sachant si ces excuses étaient acceptées ou non. Et finalement, les paupières du zabrak se plissent légèrement avec la suspicion qui pointe dans sa voix : « Un problème avec Randajha ? » Un long soupir franchit les lèvres de l’instructeur. Pas besoin d’une meilleure réponse, faut croire… « C’est à se demander comment elle a réussi ses épreuves jusque-là, Seigneur Main. » Le colosse croise les bras contre son torse, gribouille un sourire torve sur ses lèvres en rétorquant : « Alors comme ça, on jette l’éponge ? Je vais m’en occuper, aux dernières nouvelles c’est le travail d’un mentor. » Dépassant l’instructeur, il finit par s’arrêter pour tourner la tête sur le côté et braquer son œil de braise vers lui. « Oh, et n’insultez plus jamais mon apprentie quand je traine dans les parages. »

Sans un mot de plus, le voilà qui remonte la piste d’Ashan pour la trouver dans une salle. Un sourire narquois plaqué sur le visage, le zabrak avance à pas lents, observant l’endroit, bien plus rangé cette fois-ci. Un mois s’était écoulé et il s’en était passé des choses, pour elle comme pour lui… « Il faut croire qu’à chaque fois que je suis dans le coin, il y a des gens pour râler à ton sujet. Qu’est-ce que t’as fait pour envoyer un instructeur en dépression ? »





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Mar 24 Avr - 11:58

    Message n°9636 (3)


Si Darth Sanguis l'avait surprise la première fois qu'ils s'étaient croisés dans cette salle d'entraînement – trop occupée qu'Ashan avait été à se calmer pour ne pas arracher la tête du droïd qu'elle bricolait à ce moment-là – il n'en fut rien cette fois-ci, et le Zabrak venait à peine d'arriver que la jeune femme tournait déjà son regard dans sa direction. Une moue vaguement amusée ne tardant pas à poindre sur son visage lorsqu'il souligna qu'elle laissait facilement des râleurs dans son sillage. À n'en pas douter, il venait donc de croiser l'instructeur sur les nerfs, mais ce dernier ne lui avait manifestement pas donné de précisions sur ses déboires vu la question de la Main Noire. Restait donc plus qu'à trouver la bonne manière de formuler sa réponse, et comme Randajha ne briguait pas les premières places d'un concours oratoire, elle décida d'y aller comme d'habitude : sans trop réfléchir !

« En fait pour être exacte, je crois qu'il y a constamment quelqu'un qui se plaigne de moi, avec ou sans raison d'ailleurs. Mais là aujourd'hui, c'est pour une histoire de sonde marquée et de perception foirée. »

Si Ashan avait été une boule de nerfs enragée et emplie de souffrance la première fois, les semaines qui s'étaient écoulées depuis le procès de Davoros lui avaient manifestement permises de se calmer. De se poser. D'afficher désormais une aura bien plus stable et un visage plus serein. Une sérénité qui n'était pas forcément réelle d'ailleurs – pas forcément constante non plus – mais il n'y avait désormais plus que le temps pour achever ce processus de deuil dont elle n'avait d'autre choix que d'arpenter le chemin. Avec son lot de difficultés mais aussi de soulagement. Parce qu'il fallait bien avancer après pareille épreuve, et que la jeune femme avait finalement assimilé cette idée qu'elle tâchait maintenant de mettre en pratique du mieux possible. Surtout que l'immobilisme n'avait jamais été son fort au final.

« Je manque de talent au niveau des perceptions au sein de la Force, et lui manque un peu de patience donc forcément, ça a fait quelques étincelles. Mais rien qui ne devrait lui causer une dépression quand même … 'fin j'espère pour lui parce que ces conneries de sondes, y'a quand même pas de quoi se monter le bourrichon avec. »

Clairement, ce mec n'enseignait pas ce qu'il y avait de plus passionnant au sein de l'Académie – de son point de vue à elle en tout cas – alors il devait forcément s'attendre à avoir des élèves un peu moins doués que d'autres. Un peu plus réfractaires aussi. Pour ne pas dire totalement chiants ! Mais à son corps défendant, fallait quand même avoir un brin de patience pour embrasser une carrière dans l'enseignement, et Ashan ne comptait vraiment pas se transformer en charmante jeune fille bien élevée pour faire plaisir à quoi que ce fût.






avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1601

    Crédits galactiques : 470

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Mar 1 Mai - 12:24

    Message n°9893 (4)

C’est une expression amusée qui succède au sourire moqueur du zabrak à la réflexion de Randajha parfaitement consciente de ce qu’on pourrait lui désigner comme défauts. Mais, tout bien considéré, la chiantitude dont elle peut faire preuve n’est au fond qu’une franchise mal voire pas contenue, et pour tout avouer, au final, la Main noire préfère être entouré de gens comme Ashan plutôt que d’invétérés et fieffés hypocrites mielleux dont on ne ne plaint jamais. « Je vois. », lâche-t-il tant pour confirmer qu’il a souvent croisé des personnes ronchonnant un Randajha dans une phrase que visualiser l’exercice dont elle a été la victime. Pas forcément le plus passionnant, c’est certain. Observant la salle d’un regard circulaire, le zabrak hoche doucement la tête tout en réfléchissant au problème d’Ashan. Ce n’est pas une question de manque de talent, si elle était incapable de percevoir quoi que ce soit dans la Force voilà bien longtemps qu’elle se serait découpée en rondelles avec sa propre double-lame !

« C’est clair qu’il y a plus passionnant. », dit-il avec un petit sourire amusé rehaussant ses sombres tatouages. L’exercice des sondes marquées… un cauchemar pour certains, un ennui mortel pour d’autres. Personne n’y avait coupé ces dernières décennies, Eryndal se souvient y avoir eu droit. Et au début il s’en était arraché les cornes, avant de vouloir arracher les dents de l’instructeur qui leur cassait les pieds ; même en y arrivant, celui-ci avait toujours eu quelque chose à redire, c’en était devenu agaçant au point où certains apprentis avaient même tenté de le piéger pour l’enfermer un temps dans un placard. Fort heureusement, l’instructeur actuel n’en est pas encore là d’une telle réputation et certes, il est un peu exagéré de parler de dépression… « En effet, il n’y a pas de raisons… parce que tu n’auras plus besoin de lui casser les pieds pour passer le temps. », commente-t-il en tournant vers la jeune femme un sourire taquin quoique mystérieux par le fait qu’il n’en dise pas plus.

Serait-il en train d’hésiter alors qu’il observe l’apprentie du coin de l’œil ? Il pourrait toujours changer d’avis ; après tout personne n’en voudrait à la Main noire de ne pas vouloir consacrer son précieux temps pour désespérer d’une élève qui ne sait pas distinguer une sonde marquée dans la Force. Mais, au contraire, et finalement la secrétaire avait sans doutes raison, cela lui changerait sûrement les idées et, de toute façon, au niveau de l’enseignement de la Force, on ne pouvait pas faire pire qu’Anhesis… Le zabrak n’aurait sans doutes pas besoin de propulser Ashan du haut d’un vaisseau pour l’ouvrir au Côté Obscur. Les lèvres pincées, Eryndal tourne le visage en direction de la jeune femme : « J’avais l’intention de te dire quelque chose, mais ça pourra attendre un peu. J’ai peut-être une idée pour remplacer ces foutues sondes qui en ont traumatisé plus d’un. Suis-moi. » Une idée des moins orthodoxes qui n’apparaitrait jamais dans le Guide du Maitre Sith pour les Nuls, mais qui aurait au moins le loisir et l’avantage de leur faire passer un bon moment.

Et sans en dire davantage, voilà le zabrak qui disparaît dans le couloir pour emprunter la voie vers le hall de la pyramide, saluant au passage le gardien planté à l’accueil de l’édifice, pour se retrouver dans les rues animées de Maloran. Le quartier des vielles pierres voit son lot de familles Sith occupées à leur quotidien et dévisageant sur le passage le zabrak et l’apprentie. C’est sans prévenir que le Darth bifurque et entre dans un bar peu fréquenté à cette heure-ci : le Tuk’ata éméché. Le décor est non sans rappeler le nom de l’enseigne et semble vouer un amour certain aux monstres du Seigneur noir. Et apparemment, au vu de l’accueil du propriétaire campé à la table du bar, le zabrak est un habitué. « Il paraît que t’as de la bouteille. », lâche-t-il en s’installant sur une des banquettes qui fait le coin de la salle. Les déboires des apprentis ne restent jamais secrets très longtemps, surtout quand, comme la Main noire, on a accès à beaucoup de sources d’observation et d’information… C’est d’un signe de la main qu’il demande sa commande préférée et une bouteille ainsi que deux shooter ne tardent pas à décorer la table. Une liqueur réputée pour n’être servie que dans cet établissement des plus huppés du quartier voire de la ville.

« Je crois pas aux histoires de talent. », commence-t-il en ouvrant la bouteille pour servir les deux verres, qu’il garde de son côté de la table. Un sourire moqueur se dessine sur ses lèvres alors qu’il relève un œil vers la jeune femme. « J’ai un jeu à te proposer. Je te demande de trouver quelque chose en particulier grâce à la perception de Force, si tu réussis, tu gagnes ton shot du meilleur whisky de la Réserve Whyren, sinon, c’est pour ma pomme. Oh, n’essaie pas de perdre exprès, pour finir ivre toute la réserve du bar ne suffirait pas. » Une expression sarcastique souligne ses tatouages avant qu’il n’ajoute, comme s’il avait failli oublier un détail : « Trouve-moi le Seigneur Daleth… et je te prends comme apprentie. »





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Mer 2 Mai - 23:44

    Message n°9985 (5)


Comment ça, elle n'aurait plus besoin de lui casser les pieds pour passer le temps ?
À l'entente de cette remarque ponctuée d'un rictus amusé, Ashan pensa aussitôt que la Main Noire devait se douter qu'elle avait très bien perçu cette sonde mais qu'elle s'amusait à faire tourner l'instructeur en bourrique en prétendant le contraire – sinon c'était sans fin ces conneries, parce qu'il allait rajouter des sondes pendant des plombes – mais au final … elle fronça tout de même les sourcils ! Après tout, la formulation de la phrase paraissait sous-entendre pas mal de choses, et l'apprentie préféra ne rien dire, attendant simplement que le Zabrak reprît la parole pour préciser ses pensées. Mais apparemment, il n'avait pas l'air bien pressé ! Mais sans moufter, Randajha lui emboîta aussitôt le pas pour le suivre jusqu'à la sortie de la pyramide, et ils se retrouvèrent bientôt dans un bar dans lequel elle s'était déjà rendue mais qu'elle ne fréquentait pas habituellement vu son standing. Au contraire de Sanguis manifestement.

« Ça va, je tiens assez bien l'alcool en général. »

Remarque qu'elle venait de lâchée dans un rictus vaguement amusé parce que vu la formulation, sans doute que son interlocuteur avait lui aussi entendu dire que Maloran avait vu sa gravité inversée ! Mais pour le coup, il était parfaitement vrai que la jeune femme avait une bonne descente, et même si certains s'étaient risqués à se moquer d'elle et de sa cuite mémorable, force était toutefois de reconnaître qu'elle tenait mieux la bouteille que pas mal de ses collègues d'apprentissage. Et la bouteille qui venait d'être déposée sur la table était d'ailleurs un grand cru se situant très loin de la pisse de Bantha qu'il lui arrivait de boire dans les bars modestes où elle se rendait parfois ! Mais après avoir louché un instant sur le whisky, son regard se reporta sur le Zabrak qui était en train de lui expliquer qu'ils allaient s'amuser à un petit jeu … et quel jeu !

Pour le coup, c'était quand même assez étonnant de se lancer dans un jeu à boire avec la Main Noire en personne, et le visage de Ashan marqua aussitôt sa surprise. Une surprise aussi amusée qu'intéressée, mais une surprise quand même.

« J'avoue que c'est largement plus motivant qu'une sonde ! Et oui je me doute … ça va faire près de cinq ans qu'on essaye de bourrer la tronche d'un apprenti Zabrak de ma promotion et impossible d'y arriver, vous évacuez beaucoup trop vite. »

C'était sans doute osé que de confesser ainsi les défis à la con qu'ils se lançaient, mais c'était surtout du Randajha tout craché. S'il y avait une connerie à faire, il était à peu près certain qu'elle était dedans, mais elle le vivait franchement bien. De même qu'elle avait l'air très motivée par ce défi là, et ce fut donc avec attention qu'elle écouta le nom de sa cible … avant qu'elle ne se figeât. Sa bouche s'ouvrant dans une expression hautement intelligente tandis qu'elle s’apprêtait manifestement à dire quelque chose … pour se raviser … pour vouloir à nouveau le dire … et pis non !

« Quoi … sérieusement ?! »

Elle n'y croyait pas, et ça se voyait sur sa tronche ! Parce qu'après tout, la Main Noire devait bien avoir autre chose à foutre de ses journées que de se coltiner une apprentie aussi chiante qu'elle, aussi le dévisagea-t-elle de très longues secondes. Comme dans l'attente d'un rire ou de quoi que ce fût pour confirmer qu'il s'agissait bien d'une blague. Mais non. Et elle ne savait pas trop quoi en penser d'ailleurs …

« Vous êtes sûr d'être assez patient pour ça ? »

Inutile de le nier après tout, Sanguis n'était pas connu pour sa patience là où Ashan était en revanche connue pour sa chiantise, alors mieux valait s'assurer de ce léger détail. Mais de toutes façons si elle n'arrivait pas à trouver le Seigneur Noir, c'était râpé, et le localiser n'allait justement pas être évident ! Un non sensitif aurait aisément pu croire que sentir le plus puissant des Sith devait être facile mais à l'inverse, un pouvoir aussi énorme impliquait surtout une maîtrise sans faille. Plus compliqué que les sondes donc … mais la jeune femme n'était franchement pas du genre à reculer tandis qu'elle acquiesça finalement d'un « Ok ! » lancé d'un ton déterminé. Aussi déterminé que son visage tandis qu'elle inspira profondément pour se calmer et se concentrer. Son air halluciné disparaissant aussitôt pour faire face à un visage beaucoup plus fermé soudainement.

Elle cherchait …

Au sein de la Force, elle laissait son esprit dériver afin de localiser sa cible, mais si elle n'était pas la meilleure en Perception, la gamine était toutefois maline ! Et s'il y avait bien une chose qu'elle savait, c'était que le Seigneur Daleth était assez souvent en compagnie de ses deux monstres. De ces bestioles redoutables et qu'il était finalement plus simple de localiser, et ce fut donc sur eux que Ashan se focalisa. Cherchant ces présences plus bestiales et plus sauvages. Plus sombres presque. Jusqu'à ce qu'enfin, ce fut comme une étincelle fauve et atavique qu'elle put ressentir. Puis deux … elle les avait ! Et maintenant qu'elle avait l'endroit, elle n'avait plus qu'à étendre ses perceptions pour trouver le Seigneur Daleth.

« Dans la pyramide … la salle des holocrons … »

Ou à peu de chose près en tout cas, et ce fut donc un regard mi-sûre d'elle mi-incertain qu'elle posa alors sur le Zabrak. Presque aux aguets. En attente en tout cas de la moindre réaction de la part de Sanguis.






Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (6)