Star Wars Ascension


[E.2, Acte 1] La célébration de Carkoon City

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure » Tatooine

avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 924

    Crédits galactiques : 2859

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Lun 9 Avr - 20:31

    Message n°8924 (1)

[E.2, Acte 1] La célébration de Carkoon City

Année 518, mois 2, semaine 3

Les banderoles et les devantures masquent la poussière miséreuse qui recouvre habituellement le pavé de Carkoon City. La ville du Sarlacc fête ses trente ans, et comme chaque année, à cette période, c'est l'occasion rêvée pour se rendre sur Tatooine y faire des affaires avec la Nébuleuse noire. Trafic d'esclaves, marché noir, revente d'informations, les raisons sont nombreuses pour qu'une grande partie des criminels de la galaxie se retrouvent ici. La taxe de séjour est offerte et les visiteurs sont accueillis comme des rois. Dans les rues, les négociations s'enchainent tandis que dans l'arène, les combats font rage. 

Et entre deux spectacles macabres, on offre au Sarlacc son offrande, de-ci un miséreux qui n'avait plus rien pour payer la Nébuleuse, de-là un homme de main qui a voulu doubler son supérieur direct mais qui a échoué. La cruauté se pare de voiles élégants sous les rires et les acclamations des spectateurs. On rit, on boit, on ne regarde pas à la dépense et on se vautre dans les crédits qui ont remplacé le sable brûlant. 

Mais alors que la Nébuleuse pensait miroiter de gloire en cet instant, la réalité se fait on ne peut plus cruelle quand des Jedi arrivent sur Tatooine pour poser des questions dérangeantes sur la disparition récente de deux de leurs padawans. 

► Objectifs de l’évent A vous de mener vos petites affaires dans la ville de Carkoon City. Amusez-vous, ce n’est pas tous les jours que la planète est aussi accessible financièrement parlant ! Evitez simplement de trébucher dans la bouche du Sarlacc… Vaylhann, deux padawans sont portés disparus depuis quelques jours, fais attention à ne pas faire de même dans tes pérégrinations.
► Comment ça se passe ? Toute la ville vous est accessible, avec ses services et ses spectacles. Au besoin, de nombreux PNJ pourront interagir avec vous.
► Rappel pour les dés Chaque action importante qui peut jouer sur la vie ou le comportement d'un PNJ ou d'un joueur nécessitera un lancer de dé qui se fait dans le sujet habituel. A la fin de votre RP, merci de préciser le lancer, son résultat et sur quoi il porte.
► Pour terminer privilégiez les réponses courtes pour favoriser la dynamique du sujet. Vous êtes inscrits, vous vous êtes donc engagés à participer et acceptez donc de placer le destin de vos personnages entre les mains sadiques du MJ ! Il n’y a pas d’ordre de passage, veillez simplement à poster au moins une fois par semaine, sachant que La Force interviendra au minimum tous les dimanches. Amusez-vous bien…

► Participants @RHÉA LITHY'SHO, @AMANITA FREY, @ECHOY KRYZE, @VAYLHAN LYRR'SKYLHANN

avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 289

    Crédits galactiques : 221

    Cristaux Kyber : 7

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Ven 13 Avr - 15:01

    Message n°9066 (2)

L’impitoyable soleil de Tatooine frappait fort sur le visage de la jeune femme. Cette sensation qu’elle avait tant aimée, qui avait été la seule chose à lui manquer dans sa nouvelle vie, était aujourd'hui à la limite de lui donner le tournis. Les rayons s’évertuaient à agresser sa peau, lui faisant comprendre qu'elle était dorénavant une étrangère, une simple voyageuse de passage sur cette planète qui l’avait vue naître, quelque part dans un passé si lointain qu’il semblait être celui de quelqu'un d'autre. Acceptant sa défaite contre l’astre lumineux, Amanita ronchonna en tirant sa capuche sur sa tête.

Sa présence n’avait rien d'un voyage de plaisance, et si le choix lui avait été laissé, elle serait restée bien tranquille dans son cagibi sur Coruscant, à regarder un film sur holobande ou à bidouiller son droïde assistant. Mais le vague contrat qu’elle avait établi avec la Nébuleuse Noire dans le but de s’échapper le plus loin possible l’avait ironiquement ramenée sur la case départ.
Elle n’avait pas exactement saisi les subtilités de son rôle ici, d'ailleurs. La personne qui lui avait indiqué la marche à suivre était très vraisemblablement un sbire de bas étage qui n’en savait pas bien plus qu'elle sur le pourquoi ou le comment. Sa consigne était, littéralement, d’ouvrir l’oeil et de faire remonter tout comportement suspect. Elle comprenait parfaitement qu’on écarte des confidences les prestataires quasiment indépendants comme elle, mais l’objectif de sa mission était si vague que c’en était ridicule. De plus, avec la concentration de malfrats que provoquaient les festivités, le taux d’individus suspects grimpait plus vite que dans un bar malfamé de la capitale républicaine.
Des rumeurs circulaient, cependant. Rien qu’on lui ait annoncé directement, mais le terme “Jedi” revenait sur bien trop de lèvres pour qu’il s’agisse d’une coïncidence. Était-ce ça, qu’elle devait trouver suspect ? Des adorateurs de la Force, vantant leur vertu, au milieu des criminels qui s’étaient donné rendez-vous sur Tatooine ? Après tout, pour quelle autre raison la Nébuleuse se serait braquée, cherchant à assurer ses arrières au point de faire venir la moindre petite hackeuse pour surveiller les environs ? Amanita haussa les épaules pour répondre à sa propre réflexion. Chercher un Jedi ; la tâche n’était pas plus simple, mais au moins elle était plus précise.

L’ancienne habitante de ce trou à rats erra un petit moment dans les rues que l’on avait tenté d’embellir pour l’évènement, sans grand succès à ses yeux. Elle pouvait encore très nettement distinguer la couche de poussière dissimulée sous les banderoles et la méfiance derrière les sourires forcés. Son cheminement la fit s’approcher petit à petit de l’arène, se mêlant à la foule captivée par les écrans qui retransmettaient les évènements. Le combat, ou quoi que ce soit qui pouvait se dérouler à l’intérieur des murs, ne l’intéressait pas vraiment, mais l’ennui commençait à la gagner et toute distraction était bonne à prendre.


© & ©
avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1097

    Crédits galactiques : 226

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Dim 15 Avr - 10:46

    Message n°9167 (3)

Cela faisait des lustres que Rhéa n'avait pas mis les pieds dans la Bordure Extérieure. Environ quatre mois pour être exact. Une éternité dans la vie hyper active de l'officier de la Flotte Républicaine. Ca datait de l'adhésion de Dantooine à la Coalition Républicaine et de la tentative d'assassinat du Chancelier Suprême. Si la zeltronne n'en gardait pas un excellent souvenir cela marquait cependant son plus grand mérite au cours de sa courte carrière militaire. elle avait même été décorée ! Un comble pour la jeune femme surtout connue pour ses nombreux blâmes et un nombrilisme certain qui, pour beaucoup, faisait tâche dans l’institution. Si bien que quelques mois après les événements, sa notoriété avait grimpé en flèche et Rhéa jouissait toujours d'une sorte de passe-droit au niveau de la hiérarchie. Mais pour combien de temps ?

La zeltronne n'était clairement pas fan de Tatooine. Qui l'était ? Cependant le paysage désertique n'entamait presque pas sa tolérance naturelle extrêmement élevée. Cela n'allait certainement pas gâcher sa dernière permission en date obtenue de haute lutte auprès de ses supérieurs. Toujours à l’affût d'un endroit sympa pour faire la fête dans la galaxie, il ne lui fallut que peu de temps pour découvrir que Carkoon City fêtait son anniversaire sur la petite planète désertique. Rhéa avait crains ce genre d'endroit par le passé, du moins avant d'entrer dans la flotte. Il n'était pas facile d'être un joli brin de fille à la plastique avantageuse dans un monde où l'esclavage était roi. Surtout lorsqu'on était incapable de se défendre. La zeltronne avait reçu une éducation militaire et de surcroît elle était un officier de la flotte républicaine. Deux points qui réduisaient considérablement ses chances de trébucher sur les nombreux écueils des territoires de la Nébuleuse.

A peine sortie du spatioport, Rhéa s'engagea dans la rue principale de Carkoon City, à l’affût de la moindre chose d'intérêt qui pourrait égayer son séjour.



Sexy, Wild & Free
avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Mer 18 Avr - 22:52

    Message n°9378 (4)


la célébration de carkoon city



Cela avait semblé être une bonne idée jusque ici, jusqu'à ce qu'elle ne pose ses pieds dans le sable. Pourquoi n'aurait-elle pas pu venir sur cette planète après tout ? Elle n'avait pas pensé que les souvenirs reviendraient bien malgré elle, aussi éloignés étaient-ils. Non. C'était bien sa planète natale, sa vie d'avant comme on disait parfois vulgairement. Elle avait pensé que revenir ici ne lui ferait rien, elle en avait assuré le conseil et son maître avant qu'on ne l'envoie en mission avec celui-ci. Mais l'air chaud et le soleil brûlant semblait faire sourire la peau de son visage qui accueillait cette vieille atmosphère comme une vieille amie. Cela troubla la jeune padawan le temps d'une seconde. Une main se posa d'ailleurs sur son épaule et Vaylhan se retourna pour voir son maître qui se tenait à côté d'elle. « Ce n'est pas aussi facile, n'est-ce pas ? » Elle se lécha les lèvres mais ne mentit pas une seule seconde. « Non, en effet. Mais j'ai fait mon deuil et je maîtrise mes émotions. Mes souvenirs me font sourire désormais. » Il sourit. « C'est une bonne chose. Je suis fière de toi Vaylhan, tu es devenue une femme sage et accomplie. Je croyais t'enseigner quelque chose aujourd'hui, mais tu m'as surpris je dois l'avouer. Tu feras un grand chevalier jedi. » Ces mots la touchèrent plus qu'elle ne le montra et elle haussa un léger sourcil de surprise à son maître qui sourit davantage. « J'ai donc toute confiance en toi. Je te laisse voguer par toi-même. Fonds-toi dans la masse, utilise ta connaissance de cette planète pour être aussi camouflée que possible. Guette et surveille, pendant que l'on enquête, tu pourrais trouver des informations qui te seront utiles. » La perspective d'une mission pour elle la surchargeait d'une certaine responsabilité mais elle s'en trouvait honorée et réjouie qu'on lui fasse confiance ainsi, que son maître la pense prête à ce genre de chose. Cela la rapprochait de son titre de chevalier jedi. « Fais attention à toi, je ne veux pas que tu rejoignes les autres padawans disparus. Je pense qu'emmener Aya t'aidera à te fondre dans la foule. » finit-il en désignant la petite créature sur son épaule. La jeune femme inclina doucement la tête. « Bien, maître. »

C'est en abandonnant sa cape bien trop mystérieuse derrière elle que Vaylhan s'intégra dans l'univers de Carkoon City. Ce ne fut pas très compliqué, il ne fallait qu'éviter de surveiller comme si l'on cherchait quelque chose. Et cacher son sabre-laser de manière astucieuse pour qu'il ne soit vu par aucun œil curieux. Il ne fallut pas non plus longtemps à Vay' pour retrouver des habitudes de Tatooïne et se mettre dans la peau d'un personnage le temps de son séjour ici. Elle alla même jusqu'à s’intéresser aux diverses activités. Avec son voorpak sur l'épaule, on la prendrait certainement pour une dame de Naboo mais son comportement et sa tenue peut-être laissaient penser tout à fait le contraire. Peut-être avait-elle tout simplement volé cette créature sur la dite planète, peut-être était-elle une voleuse, une tueuse à gage ou quand bien même mercenaire. Elle faisait tout son possible pour ne pas se montrer jedi.

Faussement occupée à prêter attention à une pièce d’oscillateur chez un marchand dans la rue, elle fut vite détournée par les cris de la foule qui venaient vraisemblablement de l'arène. Achetant la pièce auprès du marchand, elle lui fila son argent puis fit son chemin à allure normale vers l'arène. Elle arriva à se trouver une place debout près de l'une des sorties. Son regard était bloqué sur le sarlacc en contrebas. Créature insolente et gourmande qui avait dévoré ses parents et son frère. En voyant ces gens se faire dévorer, la jeune femme ne détourna pas le regard, mais put facilement imaginer ses parents dans une telle position. Vaylhan aurait pu ressentir de la colère, un envie de vengeance qui faisait bouillir ses veines et qui ne demandait qu'à être assouvi, ou tout simplement être dégoutée. Mais elle avait également fait son deuil, avait posé ces sentiments négatifs dans un coin pour les laisser se faire caresser par le temps afin de les adoucir. Elle en voulait toujours à ce système trop injuste qui avait décidé de punir ses parents parce qu'ils avaient été des anciens esclaves et qu'il avait été facile de les tromper, mais elle ne leur en voulait pas au point de jeter tout ces principes jedi que l'on lui avait inculqués. Cela ne les ramèneraient pas non plus. Ils lui manquaient... Mais elle avait appris à faire avec leur absence.

Oui, Vaylhan était une jeune femme qui gagnait en sagesse avec toutes les épreuves se mettant en travers de son chemin. Aussi elle se détourna plutôt du spectacle pour marcher aux alentours, regardant parfois d'un œil distrait l'arène, sans oublier de surveiller ses arrières et le but de sa mission. Aya sur son épaule, la voorpak émit un petit bruit et Vay' sourit, plongeant sa main dans son sac pour lui donner son apéritif préféré : un petit lézard.

hrp:
j'ai pris quelques libertés avec son maître et les jedi. n'hésitez pas à me dire si cela gêne ou non, je changerais sans soucis.
avatar
Chef de clan mandalorien
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 05/01/2018

    Messages : 100

    Crédits galactiques : 400

    Cristaux Kyber : 16

    Avatar : Jessica Matten

    Crédits : moi-même

    Disponibilité rp : libre

    DC : Eryndal, Kaedwell, Jake

    Inventaire : armure de combat mandalorienne peinte en noir et rouge, jetpack, grappin, pistolet blaster lourd, droïde de reconnaissance, navette légère.

  • Posté le Lun 30 Avr - 19:40

    Message n°9872 (5)

Tatooine. Le trou du cul de la galaxie il y a encore un siècle. C’est toujours un trou d’ailleurs, mais avec la prise en main de la Nébuleuse noire, l’endroit était comme plus vivant, même artificiellement. Parce qu’il ne faut pas se leurrer, songe la mandalorienne en marchant le long des rues fraichement nettoyées de la misère de Carkoon City, les affaires de la Nébuleuse ne profitent à aucun habitant de Tatooine en dehors des membres de l’organisation. Le trafic d’esclaves, ou plutôt l’élevage d’esclaves si on observe le monde avec un certain cynisme, n’a servi qu’à développer de fausses cités, des enclos à gens en attente de leur expédition ou condamnés à moisir ici pour faire fructifier le bétail.

Echoy n’aime pas du tout cette façon de faire, de voir les choses. De manière générale, elle n’aime pas la notion même de l’esclavage, la trouve désuète au vu de la technologie qui règne dans cette galaxie. Et pourtant la voici qui foule le sol de cette planète aride et maudite par le sort, à grimacer sous son casque en voyant les étalages des marchands en tous genres, notamment les marchands d’esclaves. Elle désapprouve, la jeune chef de clan, et pourtant elle doit mettre ses principes de côté pour sa propre quête. La Nébuleuse aurait dû rester dans le trafic d’informations et s’y cantonner, laisser le soin aux Hutts de noyer la galaxie de ses biens de contrebande ou de main d’œuvre gratuite…

Ronchonnant allègrement depuis qu’on a osé l’éconduire alors qu’elle avait un rendez-vous avec un membre important de la Nébuleuse pour déposer un contrat de chasse aux informations, l’armure mando’ade balaye la foule d’un regard de métal plus inexpressif qu’une brique. Elle ne voulait traiter qu’avec la Nébuleuse et personne d’autre mais puisqu’on l’a envoyée paitre… tant pis pour eux. Gagnant d’un pas vif les gradins de l’arène où se déroulent de piètres combats, elle prend place dans les premières rangées quitte à déranger un larbin de l’organisation criminelle qui s’imagine important en portant le dérisoire titre d’intendant ou second d’un prince de la Nébuleuse. « Allez vous faire foutre. », résonne sa voix déformée par le vocodeur tandis qu’elle étend ses jambes sur la rangée devant elle, croisant les bras sur son menu torse recouvert de plaques de métal. Peut-être qu’en les emmerdant, ils se bougeraient un peu plus le derrière !
avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 924

    Crédits galactiques : 2859

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Lun 30 Avr - 20:06

    Message n°9873 (6)

Intervention du MJ


L’air est on ne peut plus aride dans la ville du Sarlacc, mais heureusement les nombreuses échoppes qui parsèment les rues sont autant d’oasis de fraicheur que de cages à esclaves ou repères pour des affaires peu légales. Mais, bien que la cohue règne, c’est brusquement que les avenues sont désertées dans un intense mouvement de foule pour gagner les rangées de l’arène qui s’élève tout autour du Sarlacc pour l’instant privé de sa pitance, car une grande plateforme accueille les combattants du moment.

Dans la foule, c’est l’exaltation qui monte ; on leur a promis un spectacle jamais vu jusqu’à aujourd’hui, et si pour l’instant les crieurs publics ne peuvent en dire davantage sur le contenu de ce spectacle, on sait que la Nébuleuse tient promesse. Que l’on soit simple curieux, grand parieur ou amateur détraqué de la souffrance d’autrui, c’est l’occasion ou jamais, semble-t-il, de voir quelque chose qui n’aura lieu nulle part ailleurs dans la galaxie…

Les gradins se remplissent donc, les races les plus variées de la galaxie se côtoient ainsi dans l’attente de l’inattendu. Le brouhaha des conversations couvre les exclamations des derniers condamnés de l’arène puis, alors que le sable devient désert et que dans un grincement long et insoutenable, la plateforme se modifie pour n’être plus qu’un couloir au-dessus de la gueule béante du monstre, les voix se taisent, fébriles.

Et la voix du présentateur s’élève pour s’échiner avec force. « Mesdames et messieurs, visiteurs venus de toute la galaxie, bienvenue, bienvenue pour ce spectacle que la Nébuleuse noire vous offre en ce grand jour de célébration ! Aujourd’hui, c’est avec fierté que la ville du Sarlacc vous offre quelque chose que vous n’avez jamais vu ailleurs… Vous ne verrez pas combattre un champion de l’arène, mais trois, les trois derniers grands champions de Carkoon, réunis pour votre bon plaisir pour affronter… les padawans Jedi de Tatooine ! »

A ses mots, les trois champions font leur entrée sur la plateforme à la largeur restreinte, tandis qu’en face, on force deux padawans à avancer, leur bure de Jedi n’étant qu’une loque alors que leurs mains aux poignets entravés tiennent la poignée de leur sabre-laser.
avatar
Système indépendant
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 27/04/2018

    Messages : 24

    Crédits galactiques : 180

    Cristaux Kyber : 5

    Avatar : Balea the Scarleg

    Crédits : Asveig

    Disponibilité rp : Dispo

    DC : Ashan Randajha

    Inventaire : Armure intermédiaire
    Pistolet Blaster
    Droïd de reconnaissance
    Navette légère

  • Posté le Mar 1 Mai - 19:18

    Message n°9929 (7)


Tatooine, planète-mère de la Nébuleuse Noire …
Pour Asveig, revenir sur ces terres arides n'était pas forcément un événement agréable, mais les affaires étaient les affaires, et la Kiffar avait toujours eu un esprit pratique extrêmement développé. Louper la Célébration de Carkoon City n'était donc franchement pas dans ses plans, et c'était donc avec ses petites mimines baladeuses que la demoiselle errait dans les rues et les ruelles. Usant et abusant de sa psychométrie afin de déterrer tous les petits secrets et les petites informations qu'elle pourrait accumuler aujourd'hui. Un, deux, trois … dix, vingt, trente … sans limite et sans moralité, Asveig cumulait et accumulait, ce qui pouvait être qualifié de bonne journée.

Et lorsqu'elle reconnut de loin la Beskar'gam d'un membre du clan Kryze, la Kiffar lui emboîta aussitôt le pas. Profitant ainsi du tank écartant la foule pour elle et qui la conduisit directement à l'arène où elle s'assit à côté du Mandalorien. Parce qu'un Mandalorien, c'était une proie extrêmement facile ! À force de sillonner la Galaxie, ces hommes et ces femmes étaient de véritables sources d'informations à eux tout seuls, et dans la mesure où l'armure imposante pouvait aisément être touchée, la collecte n'en devenait que plus facile. Tellement plus facile. Presque trop d'ailleurs, mais ce n'était pas Vah'Arius qui allait s'en plaindre …

« Le moins que l'on puisse dire, c'est que vous êtes pratique pour fendre les foules. »

Pour fendre les corps en deux aussi ceci dit, mais là Asveig n'était plus vraiment intéressée par la question. Et elle préféra très largement s'asseoir plus à son aise, ses doigts frôlant ainsi la Beskar'gam afin d'y lire distinctement un souvenir … que le porteur était en fait une femme, et que celle-ci s'était explosée le petit doigt de pied contre un coin de meuble en sortant de sa douche. Ce qui expliquait la mauvaise humeur. Mais ce qui n'était guère intéressant !

Mais un instant plus tard, les conversations se turent pour laisser place à la prochaine animation … et une animation assez particulière en son genre ! Trois champions contre deux padawans, le tout sur une petite plate-forme juste au-dessus du Sarlacc. La Nébuleuse avait franchement le sens du spectacle quelque fois …

« Deux gamins contre trois champions … quel suspens intenable, vraiment … »

Autant jeter directement les gosses, ça irait plus vite, mais il fallait croire que la Nébuleuse avait quelque fois besoin de flatter sa fierté même de manière stupide et stérile.
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 289

    Crédits galactiques : 221

    Cristaux Kyber : 7

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Mar 1 Mai - 22:53

    Message n°9942 (8)

Amanita haussa un sourcil. Elle avait du mal à saisir le mouvement qu’avait choisi de jouer la Nébuleuse sur le grand échiquier qu’était la Galaxie. Ce coup-là mettrait très certainement en péril le semblant de tranquillité avec laquelle l’organisation avait fait son chemin jusqu’alors.

La hackeuse grinça des dents. Pas qu’elle soit une grande fan des Jedi, mais l’idée de travailler pour une organisation en guerre ouverte avec eux ne l'enchantait pas plus que de revoir la gueule de la mascotte locale, ce ver dégoûtant qu’on exhibait de toute part.
Les caméras s’en lassèrent d’ailleurs et changèrent de cible, allant se braquer sur les padawans qu’on venait de faire avancer à la vue de tous. Comme pour s’assurer que les petits êtres n’étaient pas faits que de pixels, Amanita s’avança, bousculant quelques spectateurs, pour se frayer un chemin jusqu’à l’intérieur de l’arène. Postée tout en haut des gradins, elle constata avec dégoût que, tout naturellement, le public se déchaînait, hurlant son impatience de voir des gamins combattre comme des animaux.

Elle baissa les yeux sur son commlink, tentant de joindre son contact à la Nébuleuse. Après trois ou quatre infructueuses tentatives, le visage d’un homme blafard et enlaidi par la qualité de l’image se présenta à elle. Tout sur son visage laissait paraître son agacement, elle l’avait certainement coupé dans sa jubilation face au spectacle. Pas grave.

« Mais putain c’est quoi ce bordel ? » hurla-t-elle, tâchant de se faire entendre par-dessus les égosillements de la foule en délire.

Le sbire qu’elle méprisait de plus en plus baragouina quelque chose qu’elle ne comprit pas, couvert par le volume de l’arène, et coupa la communication aussi sec. Qu’est-ce qu’elle était supposée faire, alors ? Simplement regarder, baisser les yeux, fermer sa gueule ?
Amanita n’avait beau pas être une femme de principes, elle avait la sensation que la Nébuleuse allait trop loin, cette fois. Elle parcourut les gradins des yeux, surplombant la foule, à la recherche d’une quelconque contestation parmi ceux qui s’étaient levés - ou n’était-ce que pour mieux voir le macabre spectacle qui se profilait ? Quoi qu’il en soit, elle n’était pas encore tout à fait sûre de vouloir être un pion aux couleurs de la Nébuleuse durant la manche qui allait suivre.


© & ©
avatar
Chevalier Jedi
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/04/2018

    Messages : 103

    Crédits galactiques : 212

    Cristaux Kyber : 5

    Avatar : Cate Blanchett

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Oui 0/2 + Event

    DC : Rhéa

    Inventaire : - Sabre laser (lame verte)

  • Posté le Dim 6 Mai - 21:06

    Message n°10083 (9)

Cela faisait des lustres que Shandra n'avait posé le pied sur Tatooine, a célèbre planète désertique aux confins de la Bordure Extérieure. Une planète horrible à ses yeux. Il n'y avait que sable, esclaves et contrebandiers dans le coin. Et c'était sans compter ces limaces géantes qu'étaient les Hutt. Des êtres déplaisants dans le meilleur des cas. Mais ces derniers temps c'était de la Nébuleuse qu'il fallait se méfier dans ce recoin de la galaxie.  Un ramassis de traîne-savates pour la plupart. Bref pas vraiment un endroit sympa à visiter, même si la Jedi n'était pas là pour le tourisme. Elle s'engagea dans les ruelles fréquentées et bruyantes de Carkoon city d'un pas décidé.

Depuis l’avènement de Luke Skywalker et la renaissance de l'Ordre Jedi, Tatooine était devenue une planète incontournable. Presque tous les padawans subissaient le fameux rite du Chemin du silence, un pèlerinage prenant sa source dans l'ancienne demeure du légendaire Maïtre Jedi qui avait autrefois habité cette planète. En tant que Chevalier, Shandra passait beaucoup de temps en compagnie des jeunes au Temple. Elle avait même récemment donné sa bénédiction et divers conseils à deux padawans souhaitant entreprendre ce fameux rite. Ces derniers n'avaient pas donné signe de vie et c'était à la hapienne que revenait de savoir ce qu'il était advenu du duo.

La Force sembla la guider jusqu'à ce qui s'apparentait à une gigantesque arène. Une foule en liesse semblait célébrer un événement. A peine eut-elle pris position dans les gradins qu'un combat était sur le point de démarrer. Son regard se posa sur les deux padawans entravés qui étaient visiblement prêts à servir de pâture à leurs adversaires. Elle les reconnut aussitôt. Loin de s'emporter contre cette abomination, Shandra paraissait calme. Ce n'était pas le moment d'agir. Sauver ces derniers alors que les effectifs de la Nébuleuse étaient probablement gargantuesques n'était pas une bonne idée. Elle espérait d'ailleurs que personne n'ait cette brillante idée...

Shandra s'attarda plutôt sur les loges, les quartiers plus spacieux et riches de l'arène. Elle ne connaissait probablement personne mais si elle parvenait à trouver un moyen de rencontrer celui qui dirige l'événement, elle pourrait peut être faire cesser cette moquerie. Son regard se balada ensuite sur le public et les personnes qui semblaient haïr le spectacle. C'était peut être de l'un d'eux dont viendrait la solution. Son regard croisa rapidement celui d'une jeune femme qui venait d'hurler au scandale. Elle lui fit un léger signe de tête avant de s'avancer vers elle et de s'installer à ses côtés.


- Si vous avez un moyen de me faire rencontrer ceux qui dirigent cette mascarade... commença-t-elle son regard se tournant vers les loges. Je pourrais sûrement faire cesser tout ceci. ajouta-t-elle visiblement déterminée, son regard plongeant dans celui d'Amanita.

Elle avait un plan B mais elle ne souhaitait ni passer en force, ni en Force...
avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1097

    Crédits galactiques : 226

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Lun 7 Mai - 18:46

    Message n°10100 (10)

Rhéa déambulait depuis une petite heure dans les rues de Carkoon City, pavanant devant les yeux avides d'une population locale d'humeur festive. La zeltronne était dans son élément !

Après quelques breuvages locaux gracieusement offerts par la gente masculine, Rhéa se laissa guider vers l'arène, apparemment lieu de toutes les attentions. A la vue de leurs places, son rencard ne semblait pas très riche, ni connu. Il avait les mains baladeuses par contre... Qu'est ce qu'il ne fallait pas faire pour se faire payer un verre de nos jours, j'vous jure... se lamenta-t-elle intérieurement alors que la main de son compagnon prenait des libertés avec son popotin.

Elle aimait bien les jeux en général. Evidemment ce qu'elle préférait était la compétition, le dépassement de soi, comme les courses de pods, pas ce qui se passait à présent sous ses yeux et qui n'était ni plus ni moins qu'une exécution. Les deux padawans pouvaient faire un peu de dégât contre des mercenaires lambda mais l'annonceur avait bien précisé que leurs adversaires étaient trois champions. En plus ils n'avaient pas l'air en forme. Le combat ne durerait probablement pas longtemps sauf si ces messieurs étaient d'humeur taquine et moqueuse. Si la militaire voulait s'amuser il lui fallait faire relativement vite.

Rhéa comptait bien se frayer un chemin jusqu'à des gens plus juteux. Cependant elle avait besoin d'argent. Son rencard et ses compagnons commençaient déjà les paris. Elle commencerait à parier petit avec les potes du Twi'lek histoire d'essayer de se constituer un petit pécule. La zeltronne prit son air ingénue.


- Choupinet. minauda-t-elle en s'emparant délicatement d'un de ses lekkus pour attirer son attention. Je peux parier avec vous ? J'ai pas d'argent mais je suis sûre qu'on peut s'arranger.

Rhéa crut voir de la bave s'écouler de la bouche de plusieurs proche-humains. Le twi'lek hésita mais céda finalement devant la pression de ses pairs. Ces derniers avaient misé gros sur les trois champions et leurs futurs exploits. La zeltronne réfléchit quelques instants avant d'annoncer son pari.

- Je vous parie que le premier blessé sera un champion et pas un des deux garçons. Je mise "Moi" fit-elle en s'épousant les courbes et en leur faisant des clins d’œil grossiers. Si je gagne je rafle vos mises précédentes. Partants mes mignons ?

Elle n'eut pas à attendre longtemps, tous les mâles s'empressèrent d’acquiescer salivant à l'avance. Rhéa comptait sur le talent inné de ces deux gamins mais surtout sur la suffisance des champions.






Sexy, Wild & Free
avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 924

    Crédits galactiques : 2859

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Mer 27 Juin - 11:36

    Message n°10596 (11)

Conclusion de l'évent



Les clameurs montent des gradins qui s’étendent autour de l’arène du Sarlacc, les murmures à la fois surpris et excités se mêlent aux exclamations choquées, voire consternées, que l’on peut parfois entendre ça et là. L’originalité du combat ne fait pas l’unanimité dans les cœurs, notamment ceux des étrangers qui n’ont qu’un pied dans le monde merveilleux des affaires du banditisme. Que cherche à prouver la Nébuleuse noire en provoquant ainsi les mœurs et l’Ordre Jedi en condamnant deux padawans vers une mort presque certaine ? Acte désespéré ou d’orgueil démesuré, quoiqu’il en soit, l’affrontement débute sous les regards et au-dessus de la gueule béante du monstre dont les tentacules ondulent autour de ses crocs acérés et affamés. Les entraves qui emprisonnaient les apprentis Jedi tombent à faire dans un tintement de métal qui s’étouffe sous la charge des champions s’élançant, armes aux poings, vers les deux jeunes gens. Aussi surprenant que ça puisse paraitre, ceux-ci n’ont pas l’intention de se laisser tuer pour le spectacle et les lames colorées des sabres laser s’activent et tournoient pour éviter la pluie de coups qui s’ensuit. Le fameux pacifisme des Jedi…

L’on ne saura jamais si celui-ci s’effacerait rapidement au profit de l’instinct de survie et de l’individualisme, car soudainement, un BANG ! tonitruant éclate dans le ciel et une ombre s’étend sur le sable désertique de Tatooine. Une ombre menaçante qui avale la lumière éblouissante des deux soleils et plonge la ville dans une pénombre d’orage que les Tatooiniens n’ont jamais connue. Au-dessus des têtes médusées des spectateurs, des combattants, des visiteurs et des habitants, un immense vaisseau de guerre est apparu, un monstre de métal plus grand que les star-destroyers classiques qui arment la République et ses ennemis. Aussitôt, la défense aérienne de la Nébuleuse noire se mobilise pour attaquer l’intrus ; de nombreux chasseurs qui font office de moustiques à côté du vaisseau, s’échappent des différentes stations en orbite autour de la petite planète et tournoient dans un grésillement de moteurs pour s’approcher de leur cible. Mais avant qu’une quelconque torpille ait pu être envoyée, une onde de choc éclate et s’étend dans les airs puis dans la terre, assourdissant tout le monde, faisant trembler le sol et tonner les cieux. A cet instant, tous les appareils électroniques grésillent, crachotent des arcs électriques avant de s’éteindre, inertes et inutilisables.

Les chasseurs de la Nébuleuse s’éteignent un à un, planant pendant quelques secondes avant de plonger en piqué cependant que les pilotes tentent de réactiver les moteurs. Le bruit assourdissant des crashs résonne jusqu’à l’arène qui se plonge alors dans un silence de mort.

C’est une invasion.

Et rien ne saurait vous sauver.

Après l’hébétement, c’est la panique. Les cris et les pleurs retentissent quand des vaisseaux tombent sur les habitations et déjà, au loin, aux spatioports de Mos Eisley, les premiers vaisseaux tentent de s’échapper pour fuir ce maudit caillou. Ils s’élèvent lentement dans la pénombre qui les avale, cependant un soudain déploiement de corvettes s’étend comme des ailes autour du star-destroyer pour empêcher quiconque de quitter l’orbite de Tatooine.

Forcés au calme, le silence tombe à nouveau sur les sables brûlants. Alors, les rayons bleutés d’un hologramme gigantesque apparaissent, projetés directement par le vaisseau de l’invasion. L’image colossale dessine peu à peu la forme puis les traits d’un Hutt imposant, aux nombreuses cicatrices qui parsèment son visage et crèvent son œil blanc. Un large sourire moqueur étire ses lèvres ourlées d’anneaux d’or. Impossible de se tromper : voici le Mogul suprême, Vago le Hutt.

Qui d’autre aurait pu tenter de récupérer Tatooine, et qui d’autre y serait parvenu ainsi sans la moindre difficulté ?

« Citoyens de Tatooine et d’ailleurs », commence l’hologramme de sa grosse voix. « Comme vous pouvez vous en douter, cette intervention militarisée à pour objectif de rétablir la souveraineté du Cartel des Hutts dans ce système. Vous êtes nombreux ici à être des visiteurs, alors soyez assurés que notre unique cible est la Nébuleuse noire. N’interférez pas dans nos affaires et il ne vous sera fait aucun mal. Nous rétablirons les communications et vous laisserons partir une fois les spatioports sécurisés. » Un silence s’ensuit, durant lequel l’œil valide du Hutt semble balayer la foule minuscule du regard, avant qu’il ne reprenne avec gravité : « Le règne de la misère et de l’injustice prend fin ; l’ère de la Nébuleuse noire se termine aujourd’hui pour laisser place à un temps nouveau de prospérité sous la protection du Cartel et de ses alliés Sith ! »

Si la foule était déjà interloquée, la conclusion du discours du Mogul suprême assomme les gens d’une surprise glacée encore plus énorme. Et comme dans une mise en scène bien huilée, l’image du Hutt s’efface pour laisser apparaitre une grande silhouette enveloppée d’un manteau sombre rehaussée d’un masque miroitant et finement ouvragé. De la silhouette humanoïde qui s’est dessinée, on ne distingue de son corps que ses mains aux doigts longs terminés de griffes acérées. L’être penche la tête sur le côté dans une attitude détendue qui tranche avec la solennité sévère du Hutt. « Je suis Darth Daleth, le Seigneur noir des Sith, et j’adresse ce message à toute la galaxie. » Il redresse le torse et croise ses mains dans son dos en toisant le monde à ses pieds.

« Il est temps pour mon peuple de se révéler à nouveau pour rétablir l’équilibre dans ce monde qui s’enflamme, conscients toutefois que le nom des Sith, s’il vous évoque quelque chose, n’est alors que synonyme de terreur et de tyrannie. Si l’obscurité est notre amie, nous sommes bien différents de ceux qui nous ont précédés et qui hantent encore les légendes qui ont pu vous bercer. Nous sommes loin de l’Ordre fanatique que décrivent les Jedi, loin des êtres belliqueux et discordants qu’ont été les Sith de jadis. Nous sommes un peuple, une civilisation, avec notre culture et nos aspirations qui se sont développées dans l’ombre pendant plus de deux siècles et qui n’attendent plus à présent qu’à se dévoiler. Ce que nous allons développer sur Tatooine en partenariat avec le Mogul suprême dépasse de loin l’imagination des plus fous et montrera à la galaxie que changer l’impossible n’est pas l’apanage des rêveries. » Immobile, et si le masque métallique ne laisse filtrer aucune émotion, il est possible de deviner cependant que le Seigneur noir sourit.

« Nous allons faire de Tatooine le paradis de verdure qu’elle fut autrefois, il y a plus de trente mille ans. »

Sur ces derniers mots, l’hologramme se coupe et les premières corvettes d’invasion se posent sur les villes de Mos Espa et Mos Eisley, tandis que les forces furtives des Sith sillonnent le ciel pour empêcher à toute hostilité de la Nébuleuse de frapper.

Bientôt, les étendards Hutt et Sith flotteront dans la brise de Tatooine, et sa prochaine aube se fera dans les larmes des vaincus.

Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (12)