Star Wars Ascension


[Event Sith] L'ombre du passé

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure

Aller à la page : 1, 2  Suivant

avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 915

    Crédits galactiques : 2854

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Lun 9 Avr - 14:01

    Message n°8903 (1)

[Event Sith] L'ombre du passé

Année 518, mois 1, semaine 5

BANG ! L’espace se tord, les filaments bleutés qui caractérisent l’hyperespace s’illuminent pour finalement disparaître brusquement, laissant la place à l’immensité du vide galactique. Par les baies de la navette qui conduit les courageux Sith vers leur destination, seule la noirceur de la nuit et de l’espace répond à la curiosité des voyageurs. Ils se sont portés volontaires mais ignorent où ils vont et ce qu’ils devront faire. Quel est cet endroit perdu ? La navette navigue dans le froid et l’obscurité, éclairant à son passage, de temps à autre, un amas de météores ou des débris que l’on devine canoniquement anciens. Mais, bientôt, c’est un champ d’astéroïdes qui apparaît dans les radars et à la vue de tous. Piloter dans un tel guêpier n’est pas des plus aisés mais les pilotes des commandos Sith, une petite escouade de trois guerriers accompagnant les autres volontaires, ne sont pas nommés élite pour rien.

Les minutes s’égrènent et seul le silence peut répondre aux questions de tout un chacun. La Main noire, dans son propre vaisseau, est partie en éclaireur et depuis son dernier contact avant d’entrer dans l’hyperespace, c’est le calme plat, jusqu’au moment où dans le cockpit, les pilotes reçoivent un message crypté de confirmation. La navette, qui flottait alors entre les roches stellaires, reprend son vol jusqu’à se retrouver face à l’astéroïde le plus imposant et le plus impressionnant de la ceinture. Le vaisseau approche encore, amorce les manœuvres d’atterrissage et à cet instant, il est possible d’apercevoir des infrastructures métalliques construites sur et très certainement dans l’astéroïde. Un endroit qui semble à l’abandon depuis des siècles… Face à la navette, une porte de hangar à vaisseaux est partiellement ouverte, suffisamment pour permettre son passage. L’engin s’y faufile et se pose dans l’obscurité la plus absolue.

Dans un grincement à faire gémir un sourd, la porte se referme alors et de rares luminaires s’allument, partageant une pauvre lueur jaunie sur des murs de pierre. Les trois Lords commandos s’extraient alors du cockpit pour rejoindre les volontaires. Lord Cron, le plus expérimenté, un quarantenaire avancé à la masse musculaire impressionnante, est le leader de leur petit groupe. Mais même lui n’a pas eu l’honneur d’être briefé sur les détails de cette mission. « Nous pouvons sortir. L’endroit est pressurisé. », informe-t-il avant d’amorcer l’ouverture de la porte du vaisseau qui laisse échapper un sifflement d’air. « La gravité semble naturelle, mais faites attention, elle est un peu plus élevée que sur Malachor. », ajoute-t-il avant de sortir le premier, une main sur son sabre-laser à la ceinture, aussitôt suivi par Lord Inferno et Lord Imreth, deux jumeaux, le frère et la sœur.

Effectivement, en sortant, on peut constater que l’air est respirable et suffisamment oxygéné pour ne pas avoir besoin d’un casque. Et de la même manière, l’on se sent un peu plus lourd qu’à l’accoutumée, surtout à la sortie du vaisseau où la gravité artificielle y est moindre que celle standard et habituelle de Maloran. Le hangar est plongé dans un silence pesant, et rien ici n’inspire à une quelconque cure de jouvence. Les ténèbres, les Sith en ont pourtant l’habitude. Et pourtant, dans cet univers inconnu, elles n’ont jamais semblé aussi pesantes et austères.

► Objectifs de l’évent accomplir la mission pour laquelle vous vous êtes portés volontaires !
► Comment ça se passe ? Vous êtes tous partis à bord de la même navette Sith à l’exception de la Main noire. Le voyage depuis Maloran aura duré entre trois et quatre heures et vous êtes donc accompagnés d’une escouade de commandos Sith, formés par les Lords Cron, Inferno et Imreth. La vigilance dans ce terrain inconnu est de mise et le moindre curieux qui s’égare sera abandonné à son sort. Soyez prudents, et restez groupés !
► Rappel pour les dés Chaque action importante qui peut jouer sur la vie ou le comportement d'un PNJ ou d'un joueur nécessitera un lancer de dé qui se fait dans le sujet habituel. A la fin de votre RP, merci de préciser le lancer, son résultat et sur quoi il porte.
► Bonus Armure Parce que ça nous semble assez logique et que vous en aurez sans doutes besoin, sachez que pour ceux qui portent une armure intermédiaire ou une armure de combat (et qui le précisent d'entrée de jeu dans leur RP), bénéficieront d'un bonus de +1 pour leurs jets de Constitution.
►Pour terminer privilégiez les réponses courtes pour favoriser la dynamique du sujet. Vous êtes inscrits, vous vous êtes donc engagés à participer et acceptez donc de placer le destin de vos personnages entre les mains sadiques du MJ ! Il n’y a pas d’ordre de passage, veillez simplement à poster au moins une fois par semaine, sachant que La Force interviendra au minimum tous les dimanches. Amusez-vous bien…

► Participants  @ERYNDAL FAHDE'VYSH, @JAYDON LYRR'SKYLHANN, @ANHESIS AL'SAALOMON, @LYSANDER VADITH, @GABEN DAVOROS, @ASHAN RANDAJHA
avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1601

    Crédits galactiques : 470

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Lun 9 Avr - 14:02

    Message n°8904 (2)

Le chasseur Sith file à toute allure entre les astéroïdes et météores qui flottent dans le vide intersidéral. Eryndal, seul à bord de son vaisseau, semble connaître cet endroit par cœur tant il semble détendu aux commandes dans cet endroit hostile où la moindre faute de pilotage pourrait être fatale. Mais, à vrai dire, les missions de reconnaissance en la compagnie ou non du Seigneur noir avaient été nombreuses ces dernières semaines, aussi parvient-il rapidement à retrouver, dans l’amas stellaire, l’imposante masse qui se trouve être sa destination et le lieu de leur mission. Un lieu qui n’a pas de nom, hormis maudit caillou géant.

Envoyant la requête d’ouverture que Daleth avait réussi à élaborer, puis le code de confirmation à la navette qui ne doit pas être loin, la porte du hangar s’ouvre doucement, provoquant le léger tremblement des parois alentour. Observant un instant cet abysse qui s’annonce, il finit par avancer et le chasseur est englouti par l’obscurité. Le zabrak, lui aussi, s’avance en cet instant dans l’inconnu. Que va-t-il trouver à l’intérieur ? Il l’ignore complètement mais, pour l’instant, c’est une solitude et un calme pesants qui l’accueillent. Un comité bienvenu, parce qu’il y a fort à parier que ça ne va pas durer. En attendant l’arrivée de l’autre vaisseau, Eryndal termine ses préparatifs, s’assure qu’au retour, son vaisseau pourra décoller rapidement. Lorsque le hangar se referme sur eux, les prenant au piège dans sa toile de ténèbres, le Darth est assez surpris de constater que cet endroit vieux comme… comme il ne sait quoi à vrai dire, est encore capable de générer une atmosphère vivable. Est-ce un bon signe ? Ou doit-on s’attendre à des habitants… ?

Sautant à terre pour rejoindre le groupe de Sith, le zabrak observe les visages qui se présentent dans la pénombre et pince les lèvres à la vue d’Anhesis. Il ne fallait pas être un génie, ni un devin, pour remarquer qu’il n’approuvait pas sa présence en ces lieux. « Bienvenue au milieu de nulle part. », commence-t-il d’une voix caverneuse qui percute rapidement les parois du hangar, malgré son timbre volontairement plus faible. « Vous vous trouvez dans une ancienne station spatiale de plusieurs millénaires. La mission qui nous rassemble ici est de trouver le cœur de cette station, sa salle de commandes, pour y récupérer les informations qui s’y situent. Au vu de l’ancienneté et de la nature de l’endroit… J’ignore précisément à quoi nous devrions nous attendre. Cet endroit n’a peut-être pas été occupé par une civilisation depuis quatre mille ans… Des souvenirs ont pu être laissés ici et pourraient bien s’activer en guise de bienvenue. »

Observant chacun des visages face à lui, Lords, apprentis et même citoyen, la Main noire esquisse une moue mi-cynique, mi boudeuse. « Je ne vais donc pas le répéter deux fois : la prudence est de mise. Les apprentis héros qui auraient envie de s’illustrer, je leur botterai le cul moi-même avant de les abandonner ici. On avance et on reste ensemble. Le Seigneur noir n’organise pas de missions tourisme. C’est clair ? Alors préparez-vous et en route. »





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Lun 9 Avr - 16:36

    Message n°8911 (3)

Le prend, le prend pas… ? Vadith avait bien perdu dix minutes à tergiverser. D’un côté, il ne savait pas où il se rendait, et l’impression générale ressortant de cette expédition mystère était que cela sentait le danger. D’où le fait qu’il ait profité de la solde reçue en conclusion de sa dernière mission pour investir dans une armure de meilleure facture que celle qu’il utilisait pour les entraînements. Or, s’il venait à essuyer des tirs de blaster, être intégralement protégé pourrait être un avantage sérieux.
Mais, d’un autre côté, ce qu’il représentait, la signification que cela aurait s’il le portait, l’impression que cela pourrait faire… Si Ashan, d’une façon ou d’une autre, le reconnaissait, cela risquerait de jeter un froid malvenu au cours d’une mission.

Finalement, un juron échappa à Lysander. La mine renfrognée, il empoigna le casque et se dirigea à grands pas hors de son studio, direction le spatio-port. Randajah avait peu de chance de reconnaître le masque de Lord Dementis. Quant à l’avis des autres… ma foi, Lysander s’en souciait moins que de la perspective de prendre un coup mortel en pleine tête pour une simple histoire d’orgueil.

L’effervescence à quitter de nouveau Malachor V était là, quoi que pas aussi intense que pour sa première sortie. Cette fois-ci, il n’était pas seul, et cela changeait grandement la donne. Néanmoins, il était heureux de partir avec Ashan. Les deux Apprentis s’étaient tout naturellement donné rendez-vous, mais l’enthousiasme qui rendait Vadith d’aussi bonne compagnie s’était transformée en une gêne évidente quand il découvrit qu’une autre tête bien connue se mêlait à l’expédition.

Quatre heures. Quatre heures dans un vaisseau entre Randajah et Davoros. Autant dire que le jeune homme avait choisi d’aller méditer dans son coin pour éviter la moindre tension malvenue. Ils ne partaient pas en colonie de vacances, aussi devait-il être prêt psychologiquement à ce qui allait suivre. Et, comme il ignorait ce qui allait advenir, mieux valait être prêt à s’adapter.

Si Lysander s’attendait à une destination peu commune, il avait au moins pensé mettre le pied sur une planète. Clairement, il ne s’attendait pas à atterrir au cœur d’un astéroïde. Ils étaient, littéralement, au milieu de nul part. Échangeant un regard intrigué avec Ashan, Lysander suivit le mouvement lorsque le commando leur donna l’autorisation de sortie.

À peine eut-il posé le pied au sol qu’il se sentit étonnamment lourd. Instinctivement, il chercha Davoros du regard, tout en repensant à leur dernier combat d’entraînement. Si l’ancien Sith n’avait rien perdu de ses compétences au sabre-laser, il allait souffrir d’une difficulté supplémentaire si l’agilité devenait nécessaire. Au moins allaient-ils rester groupés. Enfilant son casque puis vérifiant que ses deux sabres étaient bien à portée de mains, Vadith emboîta le pas au groupe, restant à hauteur d’Ashan.
« Fais gaffe à n’embrocher personne de l’équipe avec ton double sabre. » chuchota-t-il à l’intention de la jeune femme, d’une voix où perçait moins bien la raillerie sous l’effet du vocoder.
avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Lun 9 Avr - 17:05

    Message n°8917 (4)


Partir en mission et quitter Maloran …
De prime abord, ces deux idées avaient suffisamment tentée Ashan pour qu'elle se portât volontaire pour une mission aux contours des plus nébuleux – pour ne pas dire qu'elle n'avait reçu absolument aucune information – mais lorsque l'apprentie avait atteint le spatioport, elle avait aussitôt déchanté ! Sur le tarmac, plusieurs personnes étaient déjà présentes en attendant l'embarquement dans la navette, mais y reconnaître la tronche de Davoros dans le tas ne la ravissait vraiment pas. Parce qu'elle avait toujours des difficultés à supporter sa présence. Et que si elle avait bondi sur cette occasion de quitter Malachor, c'était aussi pour pouvoir s'éloigner des derniers événements. Pour se vider la tête. Pour se calmer également … mais avec l'assassin de son père dans le tas, ça n'allait pas forcément être du gâteau.

Mais choisissant d'ignorer purement et simplement Dementis, la jeune femme s'était contentée de s'installer le plus loin possible de lui dans la navette, détaillant la tête de toutes les personnes présentes afin de se rappeler brièvement de qui était qui, puis se collant profondément dans son siège pour se reposer un peu pendant ces quatre heures. Une durée qu'elle aurait pu mettre à profit pour méditer comme Lysander, mais elle n'avait jamais été friande de cet exercice-là, aussi préférait-elle s'abstenir. S'abstenir et décocher un sourire amical à Lord Canem lorsqu'elle se rendit compte que l'Exécutrice la regardait, puis attendre tranquillement d'arriver à bon port.

Et un ''bon port'' qui était assez particulier ! Un charmant ''nul part'' comme venait de le décrire la Main Noire qui venait de les rejoindre afin de leur donner quelques précisions … mais des précisions qui firent froncer les sourcils de Randajha. Pas occupé depuis quatre milles ans ?! Pour le coup, elle ne voyait pas trop à quoi ils pouvaient présentement avoir affaire – surtout que l'histoire n'avait jamais été son fort – mais elle était clairement intriguée. Intriguée mais prudente vu qu'elle ne comptait pas non plus quitter le groupe pour gambader toute seule !

« J'admire ton dévouement Lysander parce que vu que t'es juste à côté, c'est toi que j'embrocherai si jamais je dérape. »

De la même manière que son amie venait de la taquiner à voix basse, Ashan avait elle aussi répondu dans un volume de voix très modérée, le tout en vérifiant que son armure était bien fixée et que ses deux sabres se trouvaient bien là, ainsi que son couteau qui ne la quittait jamais vraiment, et ce même si peu de personne était au courant de cette ''assurance minimum'' qu'elle portait en tout temps sur elle. Mais quoi qu'il en fût, quelques minutes à peine lui furent suffisantes pour qu'elle fût prête à partir, et son regard balayait déjà les environs tandis qu'elle avait entrepris de faire quelques pas, histoire de s'habituer à cette gravité inhabituelle pour elle. Parce qu'elle quittait Maloran pour la première fois, mais que l'ambiance pesante l'empêchait pourtant de se réjouir de cette première fois.






avatar
Lord Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1253

    Crédits galactiques : 579

    Cristaux Kyber : 63

    Avatar : Sofia Boutella

    Crédits : MedusaNexus

    Disponibilité rp : Non

    DC : Byrhon Gill'losa, Evolet Moo

    Inventaire : - Sabre Laser
    - Couteau
    - Deux Tuk'atas mâles
    - Tenue d'officine du Triumvirat

  • Posté le Lun 9 Avr - 17:10

    Message n°8918 (5)

Parmi les sombres armures, les paires de bottes, il y avait cette tenue reconnaissable entre mille et cette paire de pieds nus. Anhesis faisait tâche dans le paysage, comme à son habitude. Assise dans un coin, elle avait passé les quatre heure de vole dans un silence de plomb, capuche rabattu sur la tête à attendre simplement. Sinistre aura, elle n'avait parler à personne, pas même à Ashan, Lysander ou Gaben. Son absence d'enjouement durait depuis un moment déjà, des semaines. Sourire lui semblait devenue une tâche difficile. Le vide, l'impuissance, la fatigue. Comme le disait l'expression, l'exécutrice se sentait littéralement au bout de sa vie. Sa présence sur le vaisseau était d'autant plus étonnant que le triumvirat ne quittait jamais Maloran, surtout pour le travail et pourtant, elle avait tenue à venir. Pourquoi ? Elle-même n'en savait trop rien. Un coup d'oeil rapide à la bête somnolente à ses côtés et Anhesis se souvent alors, non sans une pointe d'amertume, que sa décision avait notamment été prise à cause de Damnation. Daleth avait été clair sur le danger que représentait son compagnon, pour elle comme les autres. Il était temps pour ce duo étrange d'apprendre à travailler ensemble et temps pour elle d'apprendre à dominer pleinement son compagnon à quatre pattes. Et Eryndal dans tout cela ? Égale à lui-même, en bon papa ours qu'il était.

Dans les rangs, Anhesis tire sur la large chaîne qui retient Damnation en laisse. Pire encore, sa gueule est enfermé dans une lourde muselière de métal alors qu'il semble pourtant calme, serein même. La créature l'était sans doute plus que la plupart des sith présent, qu'ils soient poussé par l'anxiété ou l'excitation de cette mission. Elle ne bronche pas, se contentant d'observer le zabrak qui désapprouve sa présence ici. D'autant que l'endroit fait sacrément froid dans le dos. Une ancienne station spatiale ? Cachée dans un astéroïde... Anhesis ne savait pas si c'était du génie ou de la folie, à ce niveau là mais vu la date énoncé par Eryndal, plus rien ne l'étonnait. La lourdeur des lieux lui clouait durement les pieds au sol, pour elle qui adorait se faufiler partout, grimper dans tout les sens, cette gravité allait posé problème. Si l'on oublie le peu de protection dont elle était munis contrairement aux autres... Lorsque le discours d'Eryndal se termine, Anhesis se penche vers son Tuk'ata, retirant la muselière alors qu'il étouffe un grognement, ses babines se retroussant pour dévoiler les crocs.

VLAAAAN

Le coup de chaîne a fusé comme un coup de fouet, heurtant le museau de la bête qui couine, pliant le dos. Anhesis n'avait jamais été aussi dur avec ses chiens, mais depuis que Damnation avait massacré Horreur et depuis que les mots de Daleth avait piétiné son petit cœur...

« Tu la ferme et tu file droit, c'est clair ? »

Siffle la sith d'une voix glaciale alors qu'elle tire brutalement sur la chaîne, forçant l'animal à la suivre. Elle croise le regard de certain sith, elle les défie de ses yeux mordorés tout en s'approchant de son fiancé.

« Tu tire encore la tronche... ? » Murmure t-elle à son attention, discrètement de sorte à ne pas attirer l'attention. « Remets-toi Erydal, j'ai encore bouffer personne, c'est déjà bien, non ? »

Grondement sourd. Cela ne vient pas d'elle mais encore de son compagnon qui observe l'endroit. Damnation, inquiet ? Décidément elle aura tout vu. Elle enroule la chaîne autour de son poing, resserrant son étreinte dessus et tire le chien plus près d'elle avant de murmurer au zabrak.

« Damnation a pas l'air d'aimer les lieux... » Elle renifle. « Et je dois admettre que l'endroit est pas vraiment chaleureux. »




avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options

Trois mois désormais que j'étais le citoyen Davoros. Je n'avais pas chômé pendant ce temps là, m'appliquant dans ma nouvelle fonction d'agent public au service des citoyens, tout en mettant mes compétences au service du Triumvirat lorsque nécessaire. Bien que totalement différentes ces deux tâches étaient aussi différentes qu'importantes. Je serais toujours celui qui avait tué trois citoyens non sensitifs, mais aussi celui qui appliquait ce qu'il disait. Il n'était pas question que je manque à la promesse faite lors de mon jugement, aussi ardu soit le chemin de la rédemption.

Ma nouvelle situation et mon statut inhérent ne m'empêchaient pas pour autant de désirer servir plus encore la planète Sith et notre Seigneur Daleth. Aussi ce fut sans aucune hésitation que je m'étais porté volontaire pour cette mission dans l'inconnu. Pour autant j'étais bien conscient que ce voyage était des plus risqué, encore plus pour moi qui n'avait plus accès à la force là où un simple apprenti pouvait se protéger simplement. Loin de m'arrêter cela ne m'avait poussé que davantage à la même intransigeance envers moi-même et mon entrainement quotidien. Sensitif ou non je m'imposais une rigueur dans mon apprentissage quelqu'il soit.

Ce fut donc sabre à la ceinture, légèrement dissimulé par les replis de ma tenue à capuche que je portais au-dessus de mon armure intermédiaire, que j'avais rejoint le point de rendez-vous fixé par mes supérieurs. J'y avais salué sans familiarité les Lord commandos - Cron, Inferno et Imreth - ne m'attardant pas pour déterminer leur opinion à mon sujet. Je saluais ensuite de manière moins neutre mais aussi peu expensive Anhesis, pour enfin ne jeter qu'un regard à Randajha sans plus chercher à communiquer avec elle tandis que Lysander marchait à ses côtés. Je m'étais fait à son besoin vital de m'ignorer aussi n'allai-je pas contre son désir. Je ne vins pas à la rencontre de mon ancien apprenti, ne voulant pas le déranger en m'approchant de son ami.

Si mon visage n'en laissa rien transpirer, dans mon esprit un sourire se fit à voir ce que portait Lysander sur son visage. Mon ancien casque et masque, celui-là même que je lui avais légué avant que le Triumvirat ne vienne me prendre pour séjourner une semaine durant dans son antre. Ainsi donc de l'oubli, du souvenir ou de l'héritage, il avait choisi le dernier en décidant à le porter à présent. En définitive peu d'individus avaient connaissance de l'existence de ce masque et de sa signification désormais, mais entre Lysander et moi cela était lourd de sens.

Après un regard muet et soutenu entre lui et moi je décidai de rompre notre communication silencieuse et brève pour reporter mes yeux sur Anhesis qui était en compagnie bien peu avenante et dont le reste du groupe prenait soin de ne point trop approché pour la majorité. Son Tuk'ata, le dernier de la paire qu'elle avait auparavant, et dont elle se devait d'appuyer son autorité à la dure, inquiétait d'ordinaire bon nombres de Sith. Pour ma part j'étais conscient de la nature de l'animal aussi optai-je pour ne prendre aucun risque et demeurai prudent. Pour autant je posais mon regard donc sur Anhesis et son ventre qui commençait à s'arrondir de manière plus voyante que jusqu'alors. Si notre amitié naissante demeurait toujours, je l'avais vu s'isoler peu à peu du reste du monde, du moins prendre ses distances tout du moins. Elle qui d'habitude pouvait être aussi joyeuse qu'une enfant, se parait d'une allure plus sombre, plus renfermée et aussi plus grave. Les derniers évènements et sa grosses avaient sur elle un impact non négligeable pour qui s'en souciait. Pour autant je ne vins pas à elle pour lui transmettre mes éventuelles inquiétudes à son sujet.

Je le lui avais indiqué lorsqu'elle nous avait convoqué, Randajha et moi, pour mener à bien l'enquête sur le boucher d'enfant. Si elle le désirait je serais un soutien pour elle et lui apporterait autant d'aide qu'il m'était possible. Néanmoins je ne viendrais pas à elle pour le lui rappeler, partant du principe qu'elle avait sa fierté et ses raisons pour garder en mémoire mon offre.

Durant les quelques heures du trajet je méditais en silence, laissant mon regard fixe devant moi comme si un point lointain l'attirait. Si je n'avais plus accès à la force, la méditation était toujours un bon moyen pour se reposer et se préparer dans le même temps aux difficultés insoupçonnées à venir, et les autres. Plus que pour quiconque dans cette escouade bariolée, cette mission dans l'inconnu était des plus risquées pour moi, seul non sensitif. Loin de me décourager, cela renforçait ma détermination. Alors que nous arrivions, je me levais à mon tour et fis quelques mouvements sur place afin de réveiller mes muscles un peu ankylosés par le voyage. Ce faisant j'écoutais le leader du trio de commandos parler brièvement, tenant compte de ses indications, avant que la Main noire en fasse de même un peu après. Bref, concis, et direct, comme toujours. Le but de notre mission venait de nous être donné, mais peut-être pas l'ensemble des données ou des risques potentiels. Peu importait à vrai dire, la prudence s'imposait d'elle-même. Un seul point me vint à l'esprit, en écho à ses paroles: le souhait que Lysander repense à nos derniers échanges et qu'il ne commette pas l'idiotie de penser à me sauver si je devais mourir sur ce caillou.

avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1601

    Crédits galactiques : 470

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Mar 10 Avr - 13:10

    Message n°8951 (7)

Alors que le zabrak tourne les talons pour le mener le petit groupe à travers le hangar jusqu’à l’entrée qu’un couloir qu’il avait aperçu en arrivant, le bruit de chaine soudain lui arrache un grincement de dents désagréable. Se retournant aussi brusquement que le bruit vient de retentir, son regard inquisiteur se pose sur Anhesis. En plus de mettre en danger la vie de leur enfant, il faut en plus qu’elle soit plus occupée avec le pauvre tuk’ata qui n’a rien demandé que sur la mission. L’agacement pointe déjà le bout de son nez et Eryndal n’en resserre que plus férocement les mâchoires et un soupir qui ressemble fort à un renâclement passe la barrière de ses lèvres pincées. Qu’avait encore dit ou fait Daleth lors de la mort d’Horreur pour que la jeune femme en devienne aussi monstrueuse que Tenebris à l’égard de l’animal ?

Baissant un œil noir vers Anhesis qui vient de le rejoindre, il ne peut s’empêcher de rétorquer d’une voix acerbe : « J’essaie de mener à bien une mission tout en m’assurant de ramener tout le monde à la maison. Et te ne me simplifies vraiment pas la tâche, Anhesis. » Aussi la plaisanterie ne fait-elle absolument pas mouche et c’est le grondement émis par Damnation qui attire l’attention du zabrak. Au moins son instinct à lui le pousse à être sur ses gardes. « Il n’a pas tort… », souffle-t-il en relevant son regard de braise sur les parois faiblement éclairées. Ce lieu est comme hanté par le passé, laissé à l’abandon depuis si longtemps et pourtant, les accueillant ici comme s’ils étaient attendus. Et surtout, la présence du Côté obscur baigne le hangar et probablement le reste de l’infrastructure. La sensation n’est pas la même que sur Malachor, cependant. La Force en cet endroit semble différente… Très ancienne, plus primitive. Plus désagréable. Comme si c’était le Côté obscur qui pesait sur l’atmosphère en maintenant une impression de froid qui serre l’échine.

Désignant le tuk’ata d’une main tout en refermant ses doigts sur sa ceinture tenant son sabre-laser, le zabrak ronchonne : « Tu as une façon bien désagréable de remercier celui qui t’a sauvé la vie. Lâche-le et prépare ton sabre-laser. Ou laisse-le dans la navette si tu n’as pas confiance en lui. » Le ton n’est clairement pas à la discussion alors que ses iris brûlants obliquent vers l’œil rougeâtre de Damnation. Eryndal n’est certes pas l’ami des chiens, ça n’est pas une raison de reporter la faute des autres sur la bête. Toisant alors les autres Sith, il fait signe à Lord Cron de prendre la tête de leur groupe en sa compagnie, tandis que les jumeaux fermeraient la marche au cas où de mauvaises surprises apparaitraient à l’arrière. Ne sachant précisément à quelle station spatiale ils ont affaire, rien ne serait laissé au hasard.





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Dim 15 Avr - 0:29

    Message n°9129 (8)

Si le doute était encore bien présent, plusieurs semaines après les quelques révélations du citoyen Davoros, t’avais pas vraiment hésité avant de te porter volontaire dès lors que la perspective d’une mission hors de Maloran s’était présentée à toi. T’avais seulement hésité un court instant pour finalement décréter que, aussi risquée que cette dernière puisse être, ce serait aussi le moyen de te centrer sur autre chose, que ce serait le moyen de prendre une décision sur la conduite que tu devrais tenir, que ce serait le moyen de te remémorer tes obligations. Dans tous les cas, tu ne pouvais clairement pas te permettre d’être distrait. Alors tu t’étais fait violence pour mettre certaines choses de côté, au moins temporairement.

T’étais presque entièrement équipé quand tu avais mit les pieds dans la navette. De cette armure intermédiaire que tu ne portais que dans de rares occasions, ou du moins que tu ne portais que lorsque la situation le nécessitait vraiment, à ces deux sabres simplement accrochés à ta ceinture. Si la destination restait inconnue, prendre des risques inutiles n’était guère à ton goût. Seul ton masque manquait, demeurant pour l’instant dans ta main ; tu ne le revêtrais qu’une fois sur place, sûrement au dernier moment.

T’avais simplement salué les présents, d’un geste rapide mais qui n’en restait pas moins respectueux, tu ne voulais juste pas t’étaler en des formulations longues et pompeuses. Ton regard s’était seulement arrêté quelques secondes supplémentaires sur Davoros alors que tu esquissais une légère moue, peut-être que ça te gênait un peu, mais en tous les cas, tu n’en disais rien, passant silencieusement devant lui. T’aurais probablement à nouveau besoin de ses conseils un jour et le voir s’embarquer là dedans alors que tu le savais coupé de son lien avec la Force était suffisant pour que tu t’inquiètes ne serait-ce qu’un minimum. C’était sûrement idiot de ta part, idiot de raisonner ainsi, pourtant, t’avais la terrible envie de t’assurer qu’il ne lui arrive rien d’irréversible au cours de cette mission.

Ainsi avais-tu passé tout le trajet muré dans le silence. T’avais rien à dire et quand bien même, tu ne voyais pas l’utilité d’échanger, pour l’instant. Tout ça pour finalement atterrir au milieu de nulle part, avec l’intime conviction que le calme actuel ne serait que de courte durée. Air respirable ou non, tu plaçais sur ton visage ce masque qui n’en couvrait qu’une moitié, comme une assurance supplémentaire que tu songeais nécessaire. Tes prunelles passèrent une dernière fois sur les autres Sith présents alors que tu finissais par couler un regard sur la bestiole de Lord Canem, ton rictus seulement dissimulé par ton masque. T’écoutais attentivement les instructions de la Main Noire alors qu’il énonçait l’objectif de la mission et tu te contentais de hocher la tête. T’étais pas pleinement rassuré mais reculer n’était plus réellement une option désormais.
avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 915

    Crédits galactiques : 2854

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Dim 15 Avr - 11:00

    Message n°9184 (9)

Le MJ du dimanche


Alors que le petit groupe d’étranges visiteurs s’enfonce un peu plus dans les entrailles du hangar pour approcher de ce qui ressemble à l’entrée d’un couloir, nouveau boyau entrainant vers les abysses de l’inconnu, il est aisé de constater à quel point ce lieu est ancien. Et, en effet, comme l’a murmuré la Main noire, le Côté obscur est à la fois dense et différent. Primitif, tout aussi dangereux si ce n’est davantage, au point que même le tuk’ata, pourtant créature du Côté obscur, ne se sent pas à son aise. Les démons sont ici d’une autre nature, enfoui dans les rêves oubliés des âges anciens dont le souvenir s’est perdu, et les déterrer ne sera sans doutes pas une bonne idée.

Comme proposé par la Main noire, le leader du commando Sith prend les devants avec le zabrak et sa compagne, tandis que les deux jumeaux ferment la marche, silencieux et observateurs. Lord Inferno est un spécialiste des pièges mais comment reconnaître de potentielles trappes mortelles dans cette station aussi ancienne ? La technologie a dû bien évoluer entretemps, et si la Force n’est pas des plus bienveillantes, il est difficile de savoir si des mécanismes y sont reliés.

Une fois engagés dans le couloir qui semble le seul moyen d’accès au reste de la station construite dans l’astéroïde, il est possible de constater avec plus de facilités l’architecture qui maintient l’ensemble. Et effectivement, c’est plus vieux que tout ce que l’on peut imaginer. Les murs sont recouverts de pierre où des bas-reliefs ont été sculptés mais effacés par le temps si bien que les symboles y sont devenus presque illisibles. Mais la trace des formes et des assemblages qui constituent la structure laisse penser une architecture très symétrique, très géométrique, à la fois primitive et évoluée, brute et élégante à la fois. Le plafond est haut mais les blocs de pierre rendent l’atmosphère oppressante, et si le couloir est large, il ne laisse guère de renfoncements pour se cacher.

Au bout de plusieurs minutes de marche, un croisement apparaît mais à gauche comme à droite, ce sont des salles ouvertes d’une dizaine de mètres de long qui se présentent, se faisant face dans la plus parfaite des symétries, quoique leur état n’est pas similaire. A droite, un éboulement a dû avoir lieu il y a longtemps et un fragile équilibre s’est créé tandis qu’à gauche, le temps semble seulement avoir endormi l’endroit dans la poussière. La pénombre y règne alors que le couloir est toujours faiblement éclairé par ces néons jaune-orangés, cependant si on observe bien, au fond de la salle, quelque chose luit doucement.

A vous de choisir d’explorer ou de continuer à marcher, mais n’oubliez pas d’être attentifs à votre environnement…
avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Lun 16 Avr - 1:55

    Message n°9244 (10)


Bien qu'elle se fût portée volontaire pour cette mission, Ashan ne put s'empêcher de ressentir une pointe d'angoisse lorsque le groupe s'éloigna du vaisseaux pour s'enfoncer plus profondément dans ces lieux si chargés. Si sombres. De cette obscurité qui flirtait avec le Côté Obscur tout en lui semblant extrêmement différent. Plus lourd mais aussi plus sauvage. Plus ancien. Comme pouvait l'attester ces bas-reliefs aux surfaces usées et polies par le temps. Quatre milles ans avait dit la Main Noire ? Si l'endroit était effectivement aussi vieux, alors il était plutôt bien conservé, et ce même si l'apprentie ne pouvait que contempler sans toutefois réussir à identifier tout ce qui se trouvait sous ses yeux. Parce qu'elle n'était ni historienne ni architecte. Parce qu'elle regrettait aussi un peu de ne pas avoir fréquenté d'avantage la bibliothèque que les salles d’entraînement …

Mais même si Lysander avait peut-être une idée concernant ces lieux qu'ils étaient en train de découvrir, aller lui poser la question ne semblait pas être une solution pertinente pour Randjaha, aussi se contenta-t-elle de lui adresser un regard interrogatif sans pour autant ouvrir la bouche. Prudence, pas de connerie, pas de tourisme … les indications du Zabrak avaient été bien comprises et elles seraient respectées.

Mais lorsque le petit groupe arriva à un croisement, Ashan observa aussitôt les deux salles qui se profilaient un peu plus loin, et elle laissa passer quelques instants de silence avant de prendre la parole.

« Vu l'état à droite, il y a des chances pour qu'un potentiel système de sécurité ait été bousillé par les éboulements. »

Une réflexion qui était peut-être stupide, mais dans la mesure où elle n'était pas réputée pour être une intellectuelle non plus, sortir une connerie ne serait pas un drame ! Et dans la mesure où elle était désormais l'apprentie de la Main Noire et qu'elle n'avait jamais été une potiche souriante, autant tenter d'avancer une idée. Savait-on jamais, sa logique pouvait se tenir après tout, alors autant soumettre son raisonnement à la place d'attendre comme une cruche.






avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Mer 18 Avr - 18:54

    Message n°9364 (11)

Un long frisson parcourut l’échine de l’Apprenti tandis que, derrière-eux, le vaisseau disparaissait peu à peu. À présent, il n’était plus d’humeur à plaisanter avec Randajah et conservait un silence attentif et concentré, tout en marchant à ses côtés. Derrière son masque, ses yeux s’attardaient sur les rares sigles et symboles, parfois pictographiques, que les millénaires n’avaient pas encore effacés.

S’il avait bien retenu qu’ils n’étaient pas là pour faire du tourisme, sa curiosité était bien trop forte pour qu’il ne cherche pas à saisir quelques bribes de ce qu’il avait sous les yeux. Du Sith ancien ? Un autre langage millénaire ? Avec un peu de chance, il arriverait à en comprendre quelque chose. Lysander resta attentif à ces marquages, des fois que l’un d’eux soient susceptibles de renseigner le groupe sur l’utilité de cette base, ou, surtout, les avertir d'un danger potentiel.
De ce qu’il avait déjà pu étudier, certaines civilisations millénaires — et d’autres qui existaient encore aujourd’hui — aimaient à marquer les lieux les plus importants d’histoires et de légendes, ou encore d’avertissements à l’attention des intrus.

Or, si le Côté Obscur était omniprésent, ils étaient bel et bien des intrus. Ici, la Force avait quelque chose de fondamentalement différent. L’air était lourd, la puissance du Côté Obscur pesait sur ses épaules, s’infiltrait en lui, séducteur mais inquiétant. La Force avait des atours primitifs et sauvages. S’ils avaient le malheur de déclencher un piège relié à celle-ci, nul doute qu’elle se déchaînerait avec une sauvagerie peu commune.

Il fallait espérer que nul piège de ce genre existe, mais au vue de ce que Vadith savait des anciens Sith, il doutait sincèrement que ce ne soit pas le cas. Et, pour que le Côté Obscur soit aussi présent, l'Apprenti présumait qu'il s'agissait bien de l'œuvre d'anciens Sith, ou d'un peuple tout aussi dangereux.

Face à l'embranchement, le regard de Lysander fut attiré par la lueur qui pulsait dans la pénombre, à leur gauche. De l’autre côté, des éboulis s’attirèrent un commentaire plutôt avisé d’Ashan, mais ce n’était pas suffisant pour rassurer son acolyte.
« Je doute en revanche que ce soit le cas pour la salle à gauche. Il peut s’agir d’un détecteur de présence comme de n’importe quoi d’autre. Il vaudrait mieux s’assurer de ne rien déclencher de regrettable avant de songer à continuer. »

Lysander avait retenu les ordres d’Eryndal, aussi s’abstint-il de prendre une initiative malvenue. Sa main était posée sur la garde de l'un de ses sabres-laser, par réflexe, bien qu’il doutait que celui-ci lui serait, pour l’heure, de la moindre utilité.

S’il avait envisagé d’utiliser la Force pour s’enquérir des alentours, il préférait laisser la priorité à ses aînés plus expérimentés et plus à même de faire plier cette puissance primitive qui les entourait. Pour sa part, il se contentait d’observer les murs, le sol, le plafond, concentré mais aussi fasciné par ce qui restait d’une présence antique.
avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 561

    Crédits galactiques : 757

    Cristaux Kyber : 30

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Jeu 19 Avr - 18:52

    Message n°9424 (12)


Si j'avais salué la majorité des participants à cette mission dans l'inconnu, pour l'un d'eux j'avais simplement esquissé un signe de tête léger. Notre dernier échange il y a de cela quelques semaines n'avait pas été anodin et l'échange s'était avéré intéressant au regard de notre passé commun bien que particulier.

Entre ce point, celui avec Randajha, l'autre au sujet de Lysander ou encore celui d'Anhesis et sa présence ici malgré sa grossesse, il aurait été compréhensible en un sens que mon esprit soit accaparé par l'ensemble des réflexions liés. Mais mon caractère et ma situation m'imposaient de les mettre de côté, pour ma survie, étant le seul à ne pas être lié à la force. Si je ne pouvais en ressentir l'obscurité, n'en ressentant que cette douleur et fourmillement dans mon crâne désormais caractéristiques, l'atmosphère était tellement pesante et sinistre que même un non sensitif forcé pouvait y être sensible.

Conscient de la faiblesse que je représentais pour la formation, je m'efforçais à demeurer au centre ce celle-ci, attentif à l'environnement en devant me fier à mes sens. Cela faisait plusieurs semaines maintenant que j'avais dû travailler à m'adapter à ma nouvelle condition, notamment en réapprenant à user de mes sens "traditionnels" sans la force. Aussi je demeurais muet pour le moment, préférant laisser à d'autres plus efficaces pour étudier les environs.

J'écoutais les deux jeunes prendre la parole l'un après l'autre de manière concise et sobre. Je n'émis aucun commentaire ensuite, préférant garder mes observations pour moi pour l'instant. Pour autant sans m'écarter du groupe je pris pour moi d'observer les murs proches à la recherche d'un détail ou d'un indice en prenant soin néanmoins de ne rien toucher. Quelques détails attirèrent plus encore mon attention, un effet visuel sur le mur mais dont je ne m'approchais point davantage. Comme si quelque chose d'invisible y troublait le passage de la lumière.


Dans ce désert calme, il est aisé d'attirer l'attention de quiconque. dis-je dans un premier temps, davantage dans une réflexion personnelle qu'un besoin de communiquer. Surtout lorsqu'on est celui qui observe et non l'observé inconscient.

Au premier regard croisé j'adressais d'une indication muette la zone où j'avais perçu cette altération. Ce n'était peut-être rien, après tout il ne serait pas étonnant qu'un détail "vu" par un non sensitif se révèle n'être rien d'important à quelqu'un qui pouvait user de la perception de force.

Focaliser son attention sur l'évidence peut-être un moyen de ne louper quelque chose. ajoutai-je sans désigner de destinataire à mes mots, libre à chacun de me rabrouer ou même de m'ignorer, il leur serait facile de se sentir supérieurs.

avatar
Lord Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1253

    Crédits galactiques : 579

    Cristaux Kyber : 63

    Avatar : Sofia Boutella

    Crédits : MedusaNexus

    Disponibilité rp : Non

    DC : Byrhon Gill'losa, Evolet Moo

    Inventaire : - Sabre Laser
    - Couteau
    - Deux Tuk'atas mâles
    - Tenue d'officine du Triumvirat

  • Posté le Jeu 19 Avr - 21:29

    Message n°9435 (13)

Laisser son chien dans le vaisseau ? La bonne blague. Même s'il n'y avait aucune certitude que Damnation soit utile, il n'en restait pas moins un redoutable gardien pour sa maîtresse qui s'adoucit enfin, flattant son encolure avant  de le libérer. Visiblement plus serein, l'animal étouffe un léger couinement, pressant sa truffe contre la main d'Eryndal puis se met en marche. Anhesis quand à elle se contente du silence, préférant ne pas relever les insinuations du zabrak. Être enceinte ne l'avait pas encore empêcher de faire son travail, tant qu'elle le pouvait encore, autant en profiter. Et puis comme si elle allait laisser son compagnon venir dans ce trou sans elle...

Alors quand l'embranchement survient, soulevé par la lourdeur de la pénombre, Lord canem se contente d'attendre, écoutant les déductions des apprentis et de Gaben. D'un geste nerveux, elle frotte son menton avant de glisser un regard en biais vers la Main noire et murmure.

« Je ne sais pas s'ils réfléchissent trop ou pas assez... »

Désespérant. Anhesis observe les deux couloirs puis le sol avant de soupirer vaguement, haussant les épaules et se contente de lâcher en réponse à Gaben dans l'intonation pleine de mystère renforce l'aspect sinistre des lieux.

« Heureusement que Darth Sanguis a préciser que l'endroit n'avait abriter aucune forme de vie durant au moins quatre mille ans... »

Dépitée, l'exécutrice soupir longuement avant de se pencher et de ramasser une pierre au sol. Elle la jette en l'air, la rattrape et glisse un regard mordoré et luisant vers ses comparses.

« Premièrement, Lord Imreth est passé pro dans l'art de furtivité, et Lord Inferno est un maître des pièges... Au lieu de tergiverser bêtement, vous ne pouvez pas juste les laisser faire leur travail ? Au mieux, questionnez les si vous avez un doute, ils sont là pour cela, je vous signale. Tâchez au moins de monter de l'intérêt et du respect pour vos supérieurs. »

Finalement les pieds nus de la femme glisse sur le sol silencieusement, jonchant dans la poussière, son chien restant prêt du zabrak. Elle observe la pierre entre ses doigts puis fixe le couloir de gauche qu'elle pointe du doigt.

« Là-bas, il y a une lumière qui clignote... dans le doute, je propose d'y aller. Je crois que comme indicateur c'est déjà pas mal, non ? Lord Cron me contredira s'il faut... Sinon... Quelqu'un a penser à utiliser la perception ? Juste comme ça ? » Anhesi soupir. « ou alors y a mon option. »

Elle jette une dernière fois la pierre en l'air avant de la balancer de toute ses forces à travers le couloir. L'objet disparaît dans l'ombre, tombe au sol et ricoche. Bong... Bong... Bong... Droit vers la salle de gauche ou ladite lumière leur fait un joyeux appel de phare. Savoir s'il y a des pièges ? Autant balancer un caillou dans la direction choisit voir si cela déclenche quelque chose. Vaut mieux qu'une caillasse déclenche quelques pièges que de se retrouver un truc sur le coin de la trogne. Alors que la lord pivote vers la troupe, elle esquisse un moue ennuyer et murmure.

« Quoi ? On va pas camper là toute la journée, quand même. »




avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1601

    Crédits galactiques : 470

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Jeu 19 Avr - 22:14

    Message n°9440 (14)

Plus ils avancent et plus Eryndal se sent grincer des dents tout en observant le décor qui s'offre à ses yeux. Ces vieux couloirs ne sont plus que l'ombre d'eux-mêmes comme en atteste finalement l'apparition de deux anciennes salles dont l'une est totalement détruite par un éboulement. Son regard de braise passe d'un côté à l'autre, écoutant d'une oreille distraite les commentaires des uns et des autres, esquissant une légère moue à l'idée de son apprentie. Elle n'a pas tort, mais tout dépend de s'il y a eu un jour un système de sécurité pour cette salle en particulier. « Nous sommes dans une station spatiale qui accueillait du monde à l'origine... pourquoi faire, là est toute la question et il est presque miraculeux qu'il y ait de l'énergie pour activer les systèmes de survie qui nous permettent de respirer sur ce caillou. Alors de l'énergie pour des pièges concernant des salles apparemment... vides... », maugrée-t-il tout en jetant un coup d'oeil à Inferno qui saura certainement apporter ses connaissances sur le sujet. En attendant, ils peuvent soit continuer à l'aveugle dans ce couloir, soit tenter d'explorer la salle intacte. Qui sait, il y a peut-être des indices sur ce qui les attend plus loin, et il s'agit de la première salle qu'ils voient depuis le hangar. La disposition des lieux n'est jamais faite au hasard dans une station et chaque zone a son utilité.

Baissant un oeil en direction d'Anhesis qui est son parfait reflet en terme de bonne humeur, la Main noire ne peut s'empêcher un discret sourire caustique en coin. Bien, voilà au moins qui est dit. Laissant l'exécutrice râler, le zabrak laisse voguer ses pensées pour ouvrir sa perception à toute forme de vie en dehors des Sith présents. Le Côté obscur semble vouloir l'engloutir, ou cacher ce qu'il contient de précieux, mais à force de concentration, il parvient à repousser les limites de ses sens et force est de constater... qu'autour d'eux il n'y a rien. Croisant les bras en haussant un sourcil boudeur alors qu'Anhesis balance un caillou droit vers l'inconnu, c'est dans un silence de mort qu'il attend la réaction qui pourrait se produire. Bong... Bong... Bong. Et puis rien. Silence absolu après l'écho, seulement troublé par leurs respirations. « Merci Anhesis... Toute une histoire pour une pauvre lumière... si ça se trouve elle nous indique seulement la sortie de secours. », ironise-t-il avant de pousser un soupir. « Je ne détecte rien qui puisse nous observer... rien de vivant en tout cas. S'il y avait quelque chose à réveiller ou à activer... s'il subsiste un doute, je vous laisse passer devant, Lord Inferno. » D'un geste de la main, il l'invite à confirmer ou infirmer, ne pouvant voir ce qui se cache au fond de la salle malgré sa bonne vision.

En attendant, il avance de quelques pas en direction de la salle, jette un coup d'oeil au peu qu'il puisse apercevoir et qui n'est pas plongé dans les ténèbres. Le zabrak tourne finalement sa frimousse bougonne vers le groupe pour ajouter : « La prudence ne doit pas nous empêcher de faire notre travail. Nous sommes ici pour récupérer des informations, et nous avançons à l'aveugle dans cette station. Sans carte, sans connaissance des lieux et de leur fonction. La salle que nous cherchons en particulier ne sera pas facile d'accès, tout avantage est bon à prendre pour la suite de la mission. » Et sur ses mots, il emboite le pas de Lord Inferno.





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options

Ne plus être lié à la force était un handicap sérieux sur notre planète, mais pour ce genre de mission c'était bien pire encore. Il ne s'agissait plus d'une question d'inconfort mais bien de capacité à appréhender l'espace autour de moi, et même de survie. A ce titre je prenais conscience que cette mission pouvait s'avérer bien plus compliqué que je ne l'avais estimé. Il était trop tard pour faire demi tour donc autant m'adapter.

Anhesis coupa court aux commentaires et hypothèses. Que son compagnon eut indiqué une station abandonnée depuis quelques millénaires n'était pas un gage de sécurité à mon avis, mais je préférai me taire et conserver pour moi mon commentaire à ce propos. Vint ensuite une nouvelle prise de parole du zabrak. Là aussi je choisis de demeurer silencieux, pas question de lui donner l'occasion de m'envoyer paitre.


Lord Inferno, dis-je pour attirer son attention avant de poursuivre,compte tenu du délai de désertification de cette station d'environ 4000 ans, d'après vous quel type de piège pourrait avoir encore assez d'énergie pour s'activer à notre passage?

Attendant sa réponse je restais tourné vers lui, d'ors et déjà décidé à reprendre la parole par la suite. Une autre question me vint, si nous avions été en mesure de nous rendre sur cette station, rien ne pouvait nous assurer qu'il n'en fut pas autrement avant notre passage. Préférant ne pas énoncer de nouvelle hypothèse farfelue, j'optai pour poser cette question simplement.

D'après les informations en notre possession, qu'est-ce qui peut nous assurer que d'autres explorateurs ne sont pas déjà venus visiter l'endroit avant nous, même à une autre époque? Aussi certains pièges ne pourraient-ils pas être plus récents que la station et donc avoir plus d'énergie que ce que les lieux nous le laisseraient penser? demandai-je à la volée.

Une fois encore j'attendrai un peu que quiconque me répondre ou en tout cas émette son avis sur la question.


avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 915

    Crédits galactiques : 2854

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Lun 23 Avr - 13:25

    Message n°9586 (16)

Le MJ à la bourre


C’est avec le cou raide que Lord Inferno et sa sœur observent le vol du caillou et son atterrissage pour le moins tonitruant dans le silence qui régnait jusque-là. L’écho se répercute sur les murs, rebondit dans l’espace sans que pour autant la perturbation ne provoque quoi que ce soit de fâcheux. Une chance sans doute… ou bien une bombe à retardement. Et alors que l’on débat de-ci et de-là le Lord s’approche du groupe de tête, dépasse le leader du commando de quelques pas pour faire son travail d’observation, analysant la salle qui se présence face à lui tant avec la Force qu’avec une sonde minuscule qui semble faire un état des lieux avec un rayon infrarouge que l’œil humain ne peut voir. D’un bref de tête, il indique qu’il n’y a rien à craindre et, avec Darth Sanguis sur les talons, il s’engouffre dans la pièce pour voir de plus près cette faible lueur qui attire leur attention. Stoppant sa marche alors que Gaben l’interpelle, le Sith reste silencieux un instant avant de répondre : « En principe il s’agirait des pièges déclenchés par un simple mécanisme, mais il faudrait avoir une bonne raison pour en placer dans un tel endroit. Il est probable que la station s’alimente à partir de la géothermie naturelle de l’astéroïde, bien que très faible, pour maintenir à niveau ses systèmes énergétiques essentiels… d’où l’intérêt d’avoir construit une telle infrastructure sur ce rocher… et que donc les sécurités principales se trouveront là où nous nous rendons. »

Laissant le soin à la Main noire de répondre aux autres interrogations, c’est en compagnie de sa sœur Lord Imreth qu’il fait alors face à ce qui pourrait ressembler à une console de commandes éclairée par intermittence par la lueur orangée qui, en approchant, deviennent des symboles dansant doucement dans l’air. La jeune femme se penche vers ceux-ci sans mot dire, fronçant légèrement son petit nez retroussé, puis marmonne quelques mots en réfléchissant. Retournant ensuite vers le reste du groupe, c’est tant à ses supérieurs qu’à ses drôles de compagnon de mission qu’elle s’adresse : « Je crois que nous avons trouvé l’équivalent d’un ordinateur. Je dis équivalent car, même pour quatre-mille ans d’ancienneté, le matériel a l’air sensiblement différent des technologies employées à l’époque. De plus… ce que vous preniez pour l’issue de secours, Seigneur Main… Il s’agit en réalité d’un hologramme avec des symboles, probablement une écriture, qui ressemble au basic mais… plus vieux. Bien plus vieux. » A ses mots, elle prend une mine contrite tandis que Lord Cron observe chacune des têtes présentes en grommelant : « Cela ne servirait donc pas à grand-chose de tenter d’allumer cette chose… On ne sait pas ce que ça va provoquer et si personne n’est capable de déchiffrer ces vieux hiéroglyphes… »
avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1601

    Crédits galactiques : 470

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Lun 23 Avr - 13:27

    Message n°9587 (17)

Laissant les deux Lords à leurs travaux d’observation et étant alpagué par les questions de Davoros, le colosse rouge et noir arrête son pas avant de se retourner vers le citoyen. Question intéressante et qui méritait sans doute quelques éclaircissements quant aux événements qui ont conduit le Seigneur noir à trouver cet endroit. « Plusieurs éléments : la source de nos informations nous ayant conduits ici, pour commencer. A moins que des sorties touristiques ne soient organisées dans les archives enfouies de Dromund Kaas depuis la disparition de l’Empire Sith, il y a peu de chance que des curieux aient pu tomber dans un endroit aussi isolé. Vous l’avez vu en arrivant, il est difficile de repérer cette station si on ne sait pas si elle se trouve là. D’autre part, la porte du hangar ne s’est pas ouverte comme par magie à notre arrivée, il a fallu travailler pour trouver la bonne séquence pour l’enclencher. Là encore, les informations qui ont permis d’y parvenir permettent de penser qu’elles n’ont pas été consultées depuis un sacré bout de temps. Enfin, vous avez pu constater qu’il n’y a aucun autre vaisseau ou épave de vaisseau dans le hangar, donc personne n’est mort ici depuis l’abandon de la station. J’ai encore des doutes sur ce dont il s’agit précisément mais je peux vous assurer que ce n’est pas le genre d’endroit qu’on explore pour s’en sortir vivant et repartir comme si de rien n’était sans se servir de ce qui se trouve là-dedans. »

Et malgré les zones d’ombres qui restaient encore à élucider sur ce lieu, vu le peu que Daleth avait réussi à expliquer, le zabrak espérait sincèrement se tromper dans son intuition. Tandis que Lord Imreth revient donner des nouvelles sur leurs découvertes, Eryndal s’avère peu satisfait de cette maigre pêche. Allant lui-même observer ces symboles pendant quelques instants, ayant parfois l’impression d’y reconnaitre des lettres de basic sans pour autant assembler un mot qui fasse sens dans la langue commune de la galaxie, il finit par ronchonner en tournant les talons pour rejoindre le groupe. « Une chose est sûre, ce lieu n’a pas été créé par les Sith… et pourtant c’est blindé de Côté obscur. », lâche-t-il avant de regarder Ashan, Lysander puis Gaben. « Continuons. Et faites attention à vos miches. Comme l’a indiqué Inferno, le choix d’avoir installé une station spatiale dans un astéroïde n’est pas anodin. » A ses mots, le zabrak se tourne vers le couloir qui continue de s’enfoncer dans la roche, cachant de nombreux secrets dans la pénombre qui ne se révèlerait peut-être qu’au bout du chemin.





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Lun 23 Avr - 15:43

    Message n°9592 (18)


Et ben, elle était pas bien aimable, la Lord Canem !
Si Ashan était très loin d'être une intellectuelle, elle n'avait toutefois pas l'impression d'avoir sortit une connerie monumentale non plus, et elle échangea donc un long regard avec Lysander. Emprunt de perplexité face à cette engueulade qui sortait clairement de nulle part et qui poussa la jeune femme au silence. Pas qu'elle fût boudeuse d'ailleurs, mais si c'était pour se faire défoncer sa tronche chaque fois qu'elle ouvrait la bouche, elle préférait autant s'abstenir de parler. De parler mais pas d'écouter en revanche, et ce fut donc avec attention qu'elle s'attacha aux explications qui ne tardèrent pas à arriver. Explications des trois Lords mais aussi de la Main Noire, tandis qu'ils déversèrent bientôt sur eux un véritable torrent d'informations. Certaines qu'elle comprit, d'autres qu'elle ne comprit pas. Mais pour le coup, elle avait une putain d'interrogation dans le crâne depuis qu'ils étaient arrivés, et ce fut donc avec un poil d'hésitation qu'elle se décida finalement.

« Je vais peut-être poser une question bête, mais on est où exactement ? Quelle race a construit cette station ? »

Parce que si certaines personnes avaient reconnu les lieux, c'était clairement pas son cas !
Et s'il y avait des timides qui préféraient se la boucler pour ne pas encourir le courroux acide d'une Lord Canem à la verve saturée d'hormones de grossesse, elle était également prête à se sacrifier pour le groupe en posant cette question de merde. Parce qu'elle était comme ça, Randajha, toujours prête à ouvrir sa gueule. Quand c'était utile mais aussi quand ça l'était moins … mais bordel, là c'était utile hein !

Et puis perdue pour perdue – en espérant juste qu'elle ne servirait pas de déjeuner à une Exécutrice sur les dents – elle en avait encore d'autres des interrogations.

« Et la séquence pour ouvrir la porte, elle se présente sous quelle forme ? Y'a pas moyen de l'utiliser pour comprendre ces symboles là ? »

Ashan sentait qu'elle allait se faire défoncer avec ses questions connes, mais c'était pas grave ! Surtout qu'au final, apprendre quelle race avait construit ce bousin ne pourrait que les aider, parce que certaines races étaient clairement connues pour posséder des systèmes de réflexions ou de construction très particuliers. Pas qu'elle fût calée en histoire d'ailleurs – pas davantage qu'en perception – mais dans le groupe, il y en aurait forcément un qui s'y connaîtrait mieux qu'elle. Ce qui n'était franchement pas difficile.






avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1601

    Crédits galactiques : 470

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Lun 30 Avr - 20:42

    Message n°9874 (19)

L’œil de braise fixé vers la direction prise, c’est d’un pas dynamique mais néanmoins prudent qu’il reprend la marche, laissant le soin à Lord Cron de prendre les devants pendant que quelques questions peuvent encore fuser dans le groupe. Sans se départir de sa mine sombre et tout en gardant son regard fixé droit devant lui, Eryndal ne répond pas immédiatement à Ashan. Si seulement il le savait, tiens ! Il n’aurait pas eu besoin de toute une escouade de volontaires pour venir ici, et se serait contenté d’explorer ces lieux avec le Seigneur noir, cela aurait été foutrement plus efficace. « Y a pas de questions bêtes. », finit-il par lâcher alors qu’ils continuent de s’enfoncer plus avant dans les boyaux de la station. Juste des cons pour poser des questions, songe-t-il en silence avec un sourire ironique. Non, il ne viendrait pas jusqu’à penser cela de son apprentie, ni d’aucun membre de leur expédition.

« Ni le Seigneur noir ni moi ne le savons encore précisément, c’est pour cela que nous sommes venus nombreux. Ce que Darth Daleth espère, en revanche, c’est que nous soyons tombés sur l’une des stations que les services de l’ancien empire Sith avaient explorées. Dans le meilleur des cas, elle pourra nous aider grandement pour l’état de Malachor. » Après quelques instants de silence tant pour réfléchir que pour prêter attention à son environnement avec une certaine vigilance, la Main noire finit par ajouter : « Et pour l’instant nos recherches sur ces fameuses stations nous mènent vers les Architectes, sans que nous puissions dire avec certitude à quel peuple cela fait référence. » Après une inspiration, le zabrak tourne légèrement la tête vers le reste du groupe et conclut : « Les informations n’étaient pas plus fournies. Mais il est probable qu’il s’agisse… des rakatas. »

Peuple oublié à travers les âges qui avait pourtant, d’après les légendes, créé de nouvelles espèces et légué sans le vouloir leurs fantastiques technologies du voyage spatial. Un autre empire qui avait sombré il y a voilà bien longtemps dans des circonstances plus que nébuleuses, et une civilisation aussi avancée scientifiquement que primitive socialement.

Quant à la question de l’ouverture de la porte… « C’est une séquence fréquentielle, une sorte de code informatique, comme le code d’un coffre-fort si tu veux. Les ondes électromagnétiques sont un langage universel. » Ce qui ne veut pas dire que c’est évident pour autant de trouver la solution… L’important était toutefois d’y être parvenu et de se concentrer non pas sur comment ils avaient réussi à pénétrer dans la station mais sur quoi ils allaient tomber. Car plus le groupe avance, plus l’intensité du Côté obscur se fait plus dense, poisseux, lourd et étouffant. Quelque chose rôde.





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 561

    Crédits galactiques : 757

    Cristaux Kyber : 30

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Lun 30 Avr - 21:42

    Message n°9876 (20)


Chacun des destinataires de mes questions prit le temps de me répondre, d'un ton plus ou moins cordial en fonction de l'auteur. Pour autant je pris la peine de leur répondre brièvement à chacun, ne pouvant guère être plus utile au groupe. Prenant le temps de digérer les informations fournies, me vint la question de mon utilité. Tous ici étaient liés à la force, j'étais donc le seul qui prenait le risque de ne pouvoir se défendre de manière autonome voire même de gêner mes camarades d'exploration. Darth Sanguis et Darth Daleth ne pouvaient avoir passé outre ce point évident, aussi avaient-ils dû estimé un intérêt qui m'était encore inconnu pour ma présence à cette mission. Une hypothèse fusa lorsque la Main reprit la parole après une nouvelle intervention de Randajha, mais pas d'emblée à vrai dire, plutôt au fil de mes réflexions silencieuses.

Les Architectes. Une assimilation convenue entre trois espèces dont le zabrak nomma l'une d'entre elles, les Rakatas. Si j'avais connaissance de ceci c'était du fait de ma mémoire retrouvée d'ancien Chevalier Jedi Conciliant. De par ce statut et cette fonction j'avais très tôt après la perte de ma tresse de padawan, effectué de grandes recherches dans les archives de l'académie Jedi. Et ce dans le but de pouvoir obtenir une vision globale des interactions inter-espèces, bien que ceci ne pouvait être possible qu'avec cette simple lecture et en quelques années seulement. Néanmoins ces longues lectures avaient constitué une base solide dans ma manière d'intervenir auprès des populations faisant appel au talent de diplomate des conciliants.

Pour ce faire j'avais donc étudié entre autres l'Histoire, aussi loin que possible d'après les ouvrages à ma disposition et dont certains pans étaient plutôt sommaires. Pour autant j'avais pu accéder à quelques ouvrages évoquant les Architectes, et quelques précisions sur les Rakatas qui en définitive relevaient plus de légendes que de faits avérés. Peut-être était-ce là mon rôle finalement dans cette expédition, un autre regard que nul ne pouvait avoir parmi mes comparses, celui d'un ancien Jedi et d'une autre version de la lecture de la Vie au sens le plus large qu'il puisse être. Alors me vint une question, d'abord muette afin de bien y réfléchir car je me devrais d'être précis. La puce dans mon crâne était le seul résidu de mon lien avec la force, et la douleur provoquée m'indiquait que quelque chose d'énorme existait en ce lieu sombre. C'était là la seule expression de ce que signalaient plusieurs membres de notre escouade: la forte présence du côté obscur. C'était justement ce point qui fit naître cette fameuse question, jusqu'à ce que je décide de l'émettre de vive voix.


A ce qu'en disent certains ouvrages, les Bâtisseurs avaient un rapport avec le côté obscur et pas de manière anodine. dis-je en préambule à la volée, avant de poser mon regard sur le compagnon d'Anhesis en attendant de voir s'il comptait me répondre, et de quelle manière.

Depuis notre arrivée, beaucoup de points concordent pour évoquer un élément… Et vos détails le précisent Darth Sanguis. dis-je encore avant de prononcer le nom de ce fameux élément.

la Forge Stellaire. ou ses répliques tout aussi mystérieuses et qui relèvent aussi de la mythologie propres aux Bâtisseurs.

Ceci pouvait tout à fait ne rien signifier pour quiconque, mais si tel était le cas Randajha n'aura pas été la seule à poser une question bête.


Sommes-nous à la recherche de quelque chose qui serait en rapport avec ces histoires? demandai-je encore avant de me taire à nouveau, prêt à me faire envoyer chier si mon hypothèse s'avérait farfelue.

Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (21)

[Page 1 sur 2]

Aller à la page : 1, 2  Suivant

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure