Star Wars Ascension


L'évolution est la clé, mais rien n'est facile

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure » Malachor V

avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Lun 19 Mar - 16:14

    Message n°8105 (1)


Année 517, mois 8, semaine 3

District 5, une semaine depuis mon jugement et ma nouvelle condition. Citoyen Gavoros, c'est ainsi que l'on me désigne à présent. Une semaine ce n'est rien, et long dans le même temps. Il m'a fallu m'habituer à bien des choses, être coupé de mon lien à la Force, recouvrer mon passé, ne plus être le maître de Lysander, voilà pour le principal. Loin de m'en accabler j'avais au contraire décidé de poursuivre selon mon principe premier: qui n'évolue pas meurt.
j'avais perdu un sens, mon affinité à la Force, il me fallait donc sans plus tarder apprendre à vivre sans, à développer mes autres talents pour palier à ce handicap que cela représentait pour moi. Si la tache était difficile ce ne réduisait aucunement ma détermination.

Au lieu de m'y essayer dans mon appartement je préférais travailler sur ma nouvelle condition dans de nouvelles conditions. Plutôt que le confort et le cadre rassurant de mon foyer j'avais opté pour l'extérieur, dans une cour dissimulées au-delà de ruelles peu fréquentées par la majorité. Ici dans ce lieu sans fard d'où l'on pouvait entendre les bruits des rues principales avoisinantes, je renouvelais quelques exercices de mon crû quant au maniement du sabre laser sans la Force. Rien de simple en définitive car en tant que Sith faire appel à la force était quelque chose de naturelle, surtout à mon âge, aussi c'était à un nouvel apprentissage que je m'employais.

Malgré ce manque je parvenais à enchainer bon nombre de passes avec aisance, bien que le pas plus lourd et les sensations différentes. Si quelques figures aériennes m'étaient encore possibles, mon corps ayant en mémoire les aptitudes physiques inhérentes à mon entrainement de plusieurs années, je ne pouvais virevolter autant qu'avant. Il me fallait en effet entièrement adapter mes compétences au sabre bien que l'expérience me permettait d'en conserver une bonne base. Et puis ces exercices physiques me permettaient aussi de me vider l'esprit.

J'avais passé de longues heures à étudier mon passé, à décortiquer le moindre souvenir qu'il m'avait été donné de recouvrer. Du jour au lendemain se découvrir une vie, une identité, qui tranchaient significativement avec ce que j'étais jusqu'alors à mes yeux m'avait causé un sacré choc. Néanmoins certaines choses étaient immuables, comme ma capacité à accueillir les données et à les assimilés sans m'en émouvoir. Comptais-je changer à présent que j'avais connaissance de ma vie d'antan? Ma vision du monde allait elle différer? Certaines choses changeaient d'ors et déjà, ma conception des choses et mon expérience. Le simple fait d'avoir pu développer des compétences des deux côtés de la Force en était le parfait exemple. J'avais une expérience dont peu pouvait se targuer. J'avais été Jedi puis Sith, bien que ceci ne résulta pas d'un choix personnel. Pour autant si un jour il m'était donné de retrouver mon lien avec la Force, je pourrais en tirer une nouvelle approche.

Quant à Lysander. Bien que n'étant plus son mentor j'avais toujours de l'estime pour lui. Je connaissais ses travers et ses aptitudes. Mon seul espoir à son encontre était de lui avoir transmis suffisamment de mon savoir afin qu'il soit en mesure de poursuivre son évolution. J'avais foi en lui, pour autant il serait le seul maître de son destin dans les temps prochains.

Tout à mes exercices et réflexion, et sans la Force, je ne sentis pas mon interlocuteur arriver. Le seul indice qui m'alerta fut un bruit de pas s'approchant, que je détectai bien plus tard que lorsque j'avais encore accès à la force et au côté obscur. Tel était le prix de mes actes.


Bonjour. dis-je simplement au nouvel arrivant alors que je me tournais en sa direction, sabre toujours en main.

Nous ne nous sommes pas revu depuis mon jugement.

Comment vas-tu?

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 137

    Arrivé(e) le : 10/01/2018

    Messages : 313

    Crédits galactiques : 203

    Cristaux Kyber : 3

    Avatar : Mathew Daddario

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : 2 Sabres-laser
    1 Armure légère
    1 Armure intermédiaire

  • Posté le Jeu 29 Mar - 22:48

    Message n°8562 (2)

Année 517, mois 8, semaine 3, jour 1
Dans moins de quatre semaines, je partirai pour Dantooine. C’est tout ce qui doit m’importer. C’est tout ce qui m’importe. C’est en tout cas ce que j’aimerais écrire avec la plus parfaite sincérité. Or, il n’en est rien. Trop d’évènements se sont bousculés, trop de changements ont rendu mon quotidien particulièrement… délicat.
Heureusement, j’ai pu tirer parti de mon handicap momentané pour préparer avec un soin tout particulier les dispositions de mon voyage. Il m’a fallu des heures de recherches pour trouver l’identité parfaite à usurper. Un certain Anthony Verga, fils d’un dignitaire véreux d’une planète fédérale légèrement excentrée. Politicard en devenir, Verga Junior est trop insipide pour se faire réellement remarquer, même négativement. Si son père trempe dans des combines moralement contestables et convole avec des lobbyistes douteux, lui manque pour l’heure trop d’ambition pour se faire ne serait-ce que négativement remarquer. Tout au plus a-t-il été arrêté pour détention de bâtons de la mort, affaire bien vite enterrée par l’argent de son paternel. Il profite du luxe et des bonnes relations de la jeunesse privilégiée de Coruscant, lui conférant malgré son absence de talent un statut par procuration. Un avantage qui pourrait m’être potentiellement utile, en cas de besoin.

J’ai choisi de recruter une citoyenne parmi les pilotes, car je préfère largement gérer un citoyen qu’un Apprenti qui aurait été moins facilement contrôlable. Je ne sais pas si c’est moi, ou si Sarkin a bel et bien tiqué lorsque je lui ai préféré une pilote lambda plutôt que son assistance, mais je ne veux m’embarrasser ni d’un ami, ni d’un rival. Cette mission m’a été confiée, à moi seul de ce que je peux savoir. Quelle qu’en soit la fin, je veux être le seul responsable de son résultat.

Je n’ai rien à prouver, selon Lord Canem. Ce n’est pas ce que je continue à ressentir, tout au fond de moi.
Peut-être a-t-elle raison. Elle en sait, après tout, plus que moi sur la société de Maloran. Cependant, je n’ai plus de Maître, à présent. C’est seul que je dois faire mes preuves. Il est temps que j'affronte le destin que me réserve la Force. Je veux devenir Lord.


— Notes de Lysander Vadith


Était-ce le hasard, ou la Force ? Cela faisait maintenant une quinzaine de minutes que Vadith était juché, pieds dans le vide, sur le toit d’un petit immeuble de quartier. La vue était imprenable sur la petite cour où s’entraînait un homme, un simple citoyen à priori. Mais un citoyen pourvu d’un sabre-laser. Son Maître. Où ce qu’il en restait, tout du moins. Son esprit était là, son âme si tenté que celle-ci existait, mais son aura n’était plus celle qu’il lui avait connu. Comme s’il avait perdu de son éclat, bien qu'il était étrange de dire cela d’un pratiquant du Côté Obscur.

Davoros était moins présent dans la Force. Pourtant, alors que Vadith traversait le quartier — à pieds, comme il aimait le faire — Lysander l’avait perçu. Il ne l’avait pas immédiatement compris, cependant.
Il avait été attiré par cette présence dans la Force qui l’avait perturbé. Une présence familière à proximité de la rue qu'il remontait, mais qu’il ne parvenait pas à identifier. C’était sa curiosité qui l’avait poussé à aller observer l’individu ayant capté son attention lors de son exercice quotidien de Perception. Mais, peu désireux de s’engager dans des interactions sociales et pourvu d’un peu de méfiance, Vadith avait préféré passer par des chemins détournés plutôt que d’aller directement auprès de l'énergumène.

C’était heureux. Car, après un quart d’heure, Lysander n’était toujours pas certain d’avoir envie d’aller à sa rencontre. Ses souvenirs de leur dernière discussion passaient et repassaient en boucle dans son esprit. Lors de leur prochaine rencontre, Davoros attendait de son Apprenti qu’il ait pris une décision. Cette décision, le jeune homme n’avait plus vraiment l’occasion de la prendre, cependant. Privé de la Force, Gaben ne pouvait plus être son Maître.
Mais, si Davoros était resté Lord, qu’aurait choisi Lysander ? Il n’en était pas certain. Il ne savait plus ce qu’il pensait de son précepteur.

Pourtant, ses pas finirent par crisser sur le sol meuble, dans le dos de Davoros. Le jeune homme le regarda dans les yeux lorsqu’il se retourna, mais son visage était inexpressif. Il nota intérieurement que le citoyen qu'il était devenu s’était laissé surprendre par son arrivée, quand, quelques semaines plus tôt, Lord Dementis l’aurait invectivé sans même se retourner. C’était… déstabilisant.

« Bonjour, citoyen Davoros. »
Était-ce une humiliation ? Le ton était neutre, la voix grave. Il paraissait cependant tout à fait calme. En vérité, c'était un constat. Le constat d'une réalité pénible à assimiler. Sa main gauche alla chercher l’un de ses sabres laser, révélant une fraction de seconde une peau rougeâtre de l’auriculaire jusqu’au poignet. Il l’alluma, fit quelques moulinets, plus lents qu’à l’accoutumée.
D’un mouvement de tête, l’Apprenti avisa le sabre encore allumé dans la main de Gaben.
« Vous avez l’air d’avoir besoin d’entraînement. Moi aussi. Que diriez-vous d’un partenaire ? »

Lysander avait ignoré à dessein la question de Davoros. Il n'avait pas envie de lui répondre. Ainsi s'esquivait-il à une discussion douloureuse par l'appel à l'action.
avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Sam 31 Mar - 1:14

    Message n°8610 (3)


Lancé de dé:
Attaque = réussite

Lysander me fait face désormais et ses salutations me firent esquisser un léger sourire. Bref, direct. L'on pouvait juger mon enseignement, mais il semblait que mon ancien apprenti avait au moins acquis certaines habitudes qui m'étaient propres. Je ne repris pas la parole alors qu'il ignorait ma question. Son habitude a être en proie au doute semblait encore l'habiter pour autant je choisis de ne pas le souligner. Je n'étais plus son maître, pour autant un lien indéfectible s'était créé entre nous lorsque je l'étais devenu. Rien ne pourrait le trancher, qu'il m'apprécie ou me haïsse maintenant et à l'avenir.

Soit. dis-je simplement en réponse à sa proposition après avoir allumé son sabre. Un détail attira mon attention, des séquelles discrètes mais bien visibles pour qui s'attardait aux détails. Un combat somme toute duquel il n'était pas sorti indemne visiblement, pour autant cela ne signifiait en rien qu'il l'eut perdu.

Sans plus attendre je fondis sur lui. Il se proposait en partenaire d'entrainement aussi m'élançai-je promptement en sa direction. Un instant ma pensée me fit remarquer son choix de mot. Partenaire et non adversaire. J'affichai un nouveau sourire, de satisfaction ou d'un certain plaisir à déceler quelque sentiment en lui. Bien que je n'étais plus aussi véloce ou léger que du temps où j'étais encore lié à la force, cela ne m'empêchait pas de dérouler presque automatiquement plusieurs passes d'arme.

Dans un premier temps je voulais essayer de déterminer son état d'esprit pour avoir proposé un duel pour fuir les mots. Je le connaissais, c'était dans son tempérament bien que je le sache capable de préférer les mots au sabre lorsque nécessaire. Se contenterait-il de son sabre ou en viendrait-il à oublier que je n'étais plus sensitif si je parvenais à le malmener? Son côté impulsif lui avait joué des tours par le passé, mais il avait montré depuis sa capacité à se maîtriser. Qu'en serait-il concernant ce sujet qui le touchait davantage?

Bien que je lançais de nombreux automatismes du fait de mes nombreuses années de pratique au sabre, encore plus à présent que j'avais retrouvé ma mémoire de Jedi, mon corps devait s'adapter à sa nouvelle condition et se réapproprier dans le même temps l'expérience propre à mes années avant 508. Mais ce handicap pourrait tout aussi bien être un avantage car peut-être pourrais-je le surprendre en combattant différemment d'un Jedi ou d'un Sith.

D'ailleurs je parvins à provoquer une ouverture qu'il ne me fallait pas négliger, aussi d'un double pas chassé puis d'un moulinet je lançai la pointe de mon sabre en direction de ses côtés basses droites. Comme lors de nos entrainements habituels, le coup serait porté, légèrement mais suffisamment pour lui faire mal pendant un jour ou deux. J'étais certains qu'il en ferait de même me concernant, tant qu'il parviendrait à rester maître de ses émotions.


Combat


Résumé et Score:
Lysander 0 - 0 Gaben

1°>
Gaben attaque = réussite
Lysander défend = …
= Lysander x - x Gaben

si Lysander réussite => 0-0
si Lysander échec => 0-1 pour Gaben



Règles du duel:
Attaque = toute compétence pouvant blesser
Défense = toute compétence pouvant défendre l'attaque en question


Si 1 fait Attaque (réussite) puis 2 fait Défense (réussite) = 0-0 pas de dégât
Si 1 fait Attaque (réussite) puis 2 fait Défense (échec) = 1 point pour 1, 2 est touché
Si 1 fait Attaque (échec) puis 2 fait Attaque[contre attaque] (réussite) = 1 point pour 2, 1 est touché
Si 1 fait Attaque (échec) puis 2 fait Attaque (échec) = 0-0 pas de dégâts

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 137

    Arrivé(e) le : 10/01/2018

    Messages : 313

    Crédits galactiques : 203

    Cristaux Kyber : 3

    Avatar : Mathew Daddario

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : 2 Sabres-laser
    1 Armure légère
    1 Armure intermédiaire

  • Posté le Lun 2 Avr - 15:41

    Message n°8718 (4)

Lancer de dés:
Défense et attaque = Echec *Chat noir forever*

Lord Davoros était un adversaire particulièrement redoutable, un sabre-laser à la main. Qu’en était-il du citoyen ? Vadith allait très vite le savoir car, sans sommation, son ancien Maître fonça à l’attaque, laissant tout juste le temps à Lysander de dresser son sabre pour répondre aux passes.
Clairement, Davoros n’avait pas perdu grand-chose de ses compétences malgré sa coupure d’avec la Force. Il y avait quelque chose de différent, comme s’il était plus lourd, un rien plus lent, signe qu’il ne sentait plus venir les mouvements de son ancien Apprenti comme avant. Mais sa longue expérience et sa maîtrise du sabre-laser força clairement Lysander à rester dans une position de défense plutôt que d’attaque. D'autant qu'il ne combattait pas tout à fait comme avant, outre sa non utilisation de la Force.

Le jeune homme, pour sa part, et bien que généralement habitué aux acrobaties du Vapaad, avait opté pour une forme plus classique et plus sage. Il avait choisi à dessein de prendre son sabre-laser de la main gauche, et si le droïde médical qui avait vérifié la cicatrisation de ses tissus — et surtout de ses nerfs et tendons — avait conseillé à l’Apprenti de faire travailler un maximum sa main gauche, il n’entendait sûrement pas quelque chose d’aussi musclé d’un combat au sabre-laser. Aussi restait-il prudent.
La douleur ne tarda pas à s’éveiller, distrayant légèrement Vadith des mouvements du citoyen Davoros, lequel en profita pour provoquer une ouverture à l’opposée du sabre de son ancien élève.

Celui-ci vit l’éclat rouge fendre vers son bassin et la brûlure du laser provoqua un grognement de douleur à l’Apprenti. Il n’avait pas eu le temps de se dégager, ce bien qu’il avait vu le coup arriver. Sans l’ombre d’un doute, Gaben était loin d’être sans défense, même sans la Force. La grimace de douleur, qu’il arborait encore en repoussant le sabre de Davoros dans un moulinet de poignet, se transforma en sourire.

Prendre l’avantage n’allait pas être facile, mais pour l’heure, il ne ressentait pas encore cette frustration qu’il éprouvait invariablement lorsque Davoros le menait par le bout du nez tout au long du combat, sans trop se forcer. Au contraire, la douleur avait éveillé son esprit déterminé, et il s’élança avec d’autant plus d’énergie dans le combat. Pourtant, il restait, contre toute attente, sur la forme Makashi, ce qui ne lui était pas coutumier. Il avait la présence d’esprit de se ménager en se reposant sur sa dextérité et son agilité plutôt qu’en faisant appel à ses émotions et à la violence. Cela, d’ailleurs, lui donnait l’occasion de mieux observer les mouvements et les intentions de son ancien Maître, tout en se familiarisant avec l’espace autour d’eux.

Il fallut à l’Apprenti plusieurs échanges pour entrevoir une légère ouverture, vers l’épaule droite de Davoros. Elle était risquée, car il devrait porter une attaque arrivant de l’extérieur et offrait l’occasion à son adversaire de rendre facilement un coup puissant, mais Vadith était encore trop tête brûlée pour ne pas le tenter. Repoussant le sabre de Davoros dans un moulinet puissant, il avança d’un pas, et fendit l’air en direction de l’épaule de Gaben. Hélas, ce ne fut pas l’épaule du citoyen que rencontra le sabre de Vadith, et une pluie d’éclairs voltigea quand les deux sabres s’opposèrent.
Croisant le regard de son ancien précepteur, Lysander eut une petite moue qui semblait signifier : « Ça se tentait… ! »
avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Lun 2 Avr - 22:15

    Message n°8725 (5)


Lancé de dé:
Contre attaque = échec
Attaque = réussite

S'il ne déméritait pas, mon ancien apprenti me surprit en utilisant sa main gauche pour combattre. Etait-ce un impératif médical comme pouvaient le laisser présager les marques inhérentes à une brulure de sabre que mon oeil attentif avait déjà vu? Son silence premier ne m'aidait pas à préciser mes hypothèses à ce sujet, peut-être jugerait-il bon d'en parler lorsque notre entrainement prendrait fin, ou pas.

L'odeur de chair brûlée ainsi que le crépitement dû au contact entre la pointe de mon sabre et Lysander eurent une conséquence à laquelle je ne m'étais pas attendu. Un bref instant je me revis quelques temps plus tôt durant mon séjour dans l'antre du Triumvirat. Ceux dont tous sur notre planète ignoraient la réelle fonction m'avaient permis en tout cas de découvrir ce dont ils étaient capables. La violence pure n'était rien au regard de leur capacité à s'insinuer dans votre esprit et à y instiller la peur la plus sombre. Et pourtant je n'étais pas le plus maladroit avec la démence de Force, pourtant ils avaient pu accomplir leur oeuvre sans que je ne puisse y résister bien longtemps.

Si la force ne m'était d'aucune aide pour tenter de lire le jeu de mon jeune adversaire, je dû faire appel à d'autres aptitudes, et la sournoiserie en était une. Je désirais voir s'il sauterait sur la moindre ouverture aussi ce fut consciemment que je créai une faiblesse au niveau de mon épaule droite. Un léger sourire naquit sur mes lèvres alors que je le vis se précipiter sur ce faux point faible. Parant son attaque de mon sabre, j'abaissais mon sabre comme pour reculer sous son assaut. Mais au lieu de céder je déviais sa lame d'énergie en pivotant sur ma jambe arrière pour lui tourner le dos un instant, le temps de me retrouver dans le sien prêt à faire descendre mon sabre vers sa jambe d'appui.

Une grimace tira mon visage lorsque je pus contempler les effets de cette puce dans mon crâne. Là où j'aurais été plus vif avec la force, je me trouvais lourd et presque ralenti dans mon déplacement. Un instant me vint l'espoir de l'avoir suffisamment surpris pour que mon attaque passe mais je dus bien vite me rendre compte qu'il n'en serait rien. Malgré la différence de nos niveaux au sabre, il parvint à se tirer de cette situation d'un saut vers l'arrière pour se retrouver au final dans mon dos. Que de changements de positions !

Mais l'un des nombreux facteurs prépondérants dans un duel au sabre-laser, force ou pas force, était d'être réactif. Ne voulant lui laisser aucun répit, je m'élançai à nouveau alors qu'il venait à peine d'atterrir avec la légèreté propre aux utilisateurs de la force. Cette fois-ci je tentai un nouveau coup qui jouerait sur un éventuel point faible. J'étais curieux de sa réponse. Voir mon sabre se diriger vers sa main blessée le dérangerait-il ou au contraire était-ce à son tour de présenter une pseudo faiblesse pour attirer mon attention?


Combat


Résumé et Score:
Lysander 0 - 0 Gaben

1°>
Gaben attaque = réussite
Lysander défend = échec
= Lysander 0 - 1 Gaben

2°>
Lysander attaque = échec
Gaben contre attaque = échec
= Lysander 0 - 1 Gaben

3°>
Gaben attaque = réussite
Lysander x = x
= Lysander x - x Gaben

Si défense de Lysander = échec, +1 Gaben
Si défense = réussite = +0 pour les deux



Règles du duel:
Attaque = toute compétence pouvant blesser
Défense = toute compétence pouvant défendre l'attaque en question


Si 1 fait Attaque (réussite) puis 2 fait Défense (réussite) = 0-0 pas de dégât
Si 1 fait Attaque (réussite) puis 2 fait Défense (échec) = 1 point pour 1, 2 est touché
Si 1 fait Attaque (échec) puis 2 fait Attaque[contre attaque] (réussite) = 1 point pour 2, 1 est touché
Si 1 fait Attaque (échec) puis 2 fait Attaque (échec) = 0-0 pas de dégâts

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 137

    Arrivé(e) le : 10/01/2018

    Messages : 313

    Crédits galactiques : 203

    Cristaux Kyber : 3

    Avatar : Mathew Daddario

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : 2 Sabres-laser
    1 Armure légère
    1 Armure intermédiaire

  • Posté le Mer 4 Avr - 14:20

    Message n°8762 (6)

Lancer de dés:
Défense = réussite
Attaque = réussite  
Message à l'attention de la fatalité

Lysander avait l’avantage de connaître le risque qu’il avait prit en choisissant cette attaque, et si le coup n’avait pas porté, il eut l’avantage de se préparer à la réplique de Davoros. Alors, quand son ancien précepteur parvint à pivoter dans son dos, l’intuition de Lysander ne le trompa pas. D’un salto arrière, l’Apprenti évita la lame de Gaben et atterrit dans son dos.
Il n’avait pas l’expérience, ni le niveau de maîtrise de son ancien Maître. Mais il avait pour lui la prescience, l’agilité et l’énergie de la jeunesse. Il sentit le mouvement avant même que celui-ci n’ait lieu, et, sans même se précipiter, le jeune Sith fit tournoyer son sabre, braquant sa lame vers le sol pour faire barrage là où, un instant auparavant, sa main était exposée, vulnérable.
Le roulement de poignet titilla désagréablement ses nerfs, mais cette fois, ce fut à peine si Lysander y pensa. Ça, c’était un coup fourbe, songea-t-il. Il devrait veiller à ce que Davoros ne tente pas de le blesser encore à cet endroit-là, car il serait bon pour retourner quémander les soins de ZBO.

Les éclairs irradiaient la scène tandis que pendant cette fraction de seconde donnée par la résistance des deux sabres s'opposant, Lysander évaluait ses possibilités. Il avait l’avantage d’être encore dans le dos de son assaillant, quand bien même celui-ci avait pivoté assez pour avoir une vue relativement ouverte sur ses mouvements. Aussi, il choisit de jouer de la force de son adversaire.
Son sabre glissa, laissant Davoros se faire emporter par son élan et, plutôt que de l’attaquer dans le dos, l’Apprenti tournoya et fit danser son sabre en direction du buste de son opposant alors que celui-ci revenait lui faire face, malgré lui. Juste assez pour que, si le coup porte, l’homme s’en sorte avec une belle brûlure en ligne droite sur la cage thoracique.
avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Mer 4 Avr - 17:22

    Message n°8767 (7)


Lancé de dé:
Défense = réussite
Attaque = réussite

Mon ego fut flatté de l'avoir un jour choisi. Telle fut ma pensée l'espace d'un instant dans un éclair de lucidité quant à l'état de satisfaction qui était mien dans ce duel. Lysander était un bon combattant et le voir éviter ainsi les écueils que je tentais contre lui me confortait dans mon opinion à son sujet. Lorsqu'il parvenait à dompter ses démons, Lysander pouvait s'avérer être un Sith compétent.

A pouvoir observer avec quelle aisance il avait paré mon attaque à peine après avoir touché le sol me permit de diminuer le goût amer que nous avait imposé les conséquences de mes décisions passées. J'avais encore tant de choses à lui transmettre, bien que coupé de mon lien avec la force. Mais quelque part c'était pour lui l'occasion de franchir une nouvelle étape sur la voie de son évolution, et pour moi un petit pas sur celui de la rédemption. Bien que n'étant plus lié par ce lien spécifiquement, j'étais résolu à rester un soutien pour lui et une source d'apprentissage et de conseils s'il en exprimait le besoin un jour.

A voir l'expression sur son visage alors qu'il avait compris que sa récente blessure était ma cible, je lui opposais un léger sourire.


Ca se tentait… lui dis-je un brin taquin, afin de lui permettre de savoir que j'avais bien compris son regard un peu plus tôt. Le lien qui unissait un maître à son élève, quand bien même il n'était plus officiellement, avait des propriétés inconnus à qui n'était pas de ceux-là.

Mon sourire disparut pour laisser place au sérieux requis par sa tentative suivante. Il avait analysé avec efficacité la situation et en avais tirée un choix plutôt audacieux et logique. Ce ne fut pas sans difficulté que je parvins malgré mon élan, à parer son sabre qui aurait pu me laisser un beau souvenir sur le torse. La force, ou plutôt son absence, me rendait le pas lourd et les bras lestes mais en toute modestie je ne m'en sortais pas trop mal pour un non sensitif.


A ce que l'on dit, tu as eu le privilège d'avoir un câlin de la part d'Anhesis. lui dis-je, désireux de voir comment il allait réagir si je venais à lui polluer l'esprit tout en poursuivant notre duel. Et que dans la passion de l'instant elle t'aurait giflé.

as-tu aimé cela Lysander?
ajoutai-je en affichant un sourire taquin.

Ce faisant et curieux de voir sa réaction, je décidais de profiter de l'instant et de l'impact de mes paroles sur lui pour tenter une nouvelle attaque, non pas vers sa main mais cette fois-ci en direction de sa cheville droit puis à la ceinture et enfin l'épaule gauche. Non pas en un seul mouvement ascendant mais en trois pointes, comme pour le piquer à trois reprises. Ce duel était décidément des plus savoureux.


Combat


Résumé et Score:
Lysander 0 - 0 Gaben

1°>
Gaben attaque = réussite
Lysander défend = échec
= Lysander 0 - 1 Gaben

2°>
Lysander attaque = échec
Gaben contre attaque = échec
= Lysander 0 - 1 Gaben

3°>
Gaben attaque = réussite
Lysander défense = réussite
= Lysander 0 - 1 Gaben

4°>
Lysander attaque = réussite
Gaben défense = réussite
= Lysander 0 - 1 Gaben

5°>
Gaben attaque = réussite
Lysander défense = x
= Lysander x - x Gaben

Règles du duel:
Attaque = toute compétence pouvant blesser
Défense = toute compétence pouvant défendre l'attaque en question


Si 1 fait Attaque (réussite) puis 2 fait Défense (réussite) = 0-0 pas de dégât
Si 1 fait Attaque (réussite) puis 2 fait Défense (échec) = 1 point pour 1, 2 est touché
Si 1 fait Attaque (échec) puis 2 fait Attaque[contre attaque] (réussite) = 1 point pour 2, 1 est touché
Si 1 fait Attaque (échec) puis 2 fait Attaque (échec) = 0-0 pas de dégâts

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 137

    Arrivé(e) le : 10/01/2018

    Messages : 313

    Crédits galactiques : 203

    Cristaux Kyber : 3

    Avatar : Mathew Daddario

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : 2 Sabres-laser
    1 Armure légère
    1 Armure intermédiaire

  • Posté le Mer 4 Avr - 18:21

    Message n°8772 (8)

Un sourire illumina le visage combattif de l’Apprenti Vadith. Le temps s'était arrêté un bref instant sur les deux opposants, le temps de cet échange minime, et pourtant éloquent. L’affection qu’il portait à Davoros ressurgit à ce moment même et il se félicita d’employer une posture qui n’était pas aussi sensible aux fluctuations d’émotions que celle qu’il privilégiait habituellement.
Il n’allait pas, pour autant, se laisser troubler pour si peu. Malheureusement, son attaque, aussi fulgurante avait-elle été, rencontra encore une fois la résistance du sabre de Gaben. Contrariant.

Les sabres se séparèrent dans un chuintement et les deux hommes se jaugèrent. Concentré, Vadith demeurait attentif au moindre micro mouvement, à la moindre micro expression, pour réagir au prochain coup. Il s’attendait, bien sûr, à une attaque physique, aussi, lorsque Davoros parla du câlin que lui avait fait Lord Canem, la surprise perça inévitablement sur son visage. De la surprise puis, à la question qui s’ensuivit, une pointe d’incrédulité qui aurait pu avoir raison de sa concentration.
D’ailleurs, son sabre s’affaissa imperceptiblement, mais assez pour le mettre en position de faiblesse au moment même où l’ancien Sith décidait d’attaquer.

Le jeune homme n’eut qu’un seul réflexe. Oubliant que son adversaire n’avait plus l’usage lui-même de la Force, il opposa non pas son sabre mais sa main droite à Davoros, qui fut projeté dans les airs avec une violence rare. Ce ne fut que lorsque Gaben atterrit sur un magnifique plat du dos sur le sol que Lysander se rappela que son ancien précepteur n'était plus un Sith mais un simple citoyen. Se retenant de rire, l'Apprenti éteignit son sabre et s'avança jusqu'à Davoros.

Penché au-dessus de lui, l’Apprenti rencontra le regard de son ancien Maître. L’éclat féroce ayant précédé sa riposte s'était transformée en un sourire matois.
« Vous n’imaginez pas le succès que j’ai auprès des femmes, en ce moment. J’ai même repoussé une tentative de viol en pleine rue. » répliqua-t-il sur le ton de la conversation, avant d’ajouter, tout en éteignant son sabre : « Le petit côté rebelle doit plaire, vous devriez vous faire remarquer plus souvent ! »

C’était un coup bas, mais il avait au moins eu la décence de ne pas parler de « tuer des innocents plus souvent ». Pour l’heure, il y avait prescription. Le sujet était bien trop sensible pour être amené aussi frontalement.
Tendant une main au Sith en repentir, il l’aida à se redresser. Lorsque celui-ci fut sur ses pieds, il rangea son arme puis ferma et rouvrit plusieurs fois sa main gauche pour délasser ses muscles.
« Désolé pour la projection, j’ai oublié que vous ne pouviez pas vous en défendre. …Mais il faut admettre que c’était un peu mérité ! »
avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Jeu 5 Avr - 15:20

    Message n°8781 (9)


Cela faisait quelque temps que je n'avais eu le loisir d'un entrainement sérieux avec un adversaire, à vrai dire le dernier avait eu lieu avec un autre Sith qui avait eu à assumer ses décisions, l'ancien darth Saevus. Bien que d'un autre niveau, l'échange avait été tout aussi intéressant. En revanche le lien qui m'unissait à Lysander était bien différent que celui que j'avais avec le désormais sith exilé.

Au milieu des étincelles projetées par le choc entre nos deux sabres je ne lâchai pas Lysander des yeux. Ce duel bien que sans intérêt vital entre nous avait une saveur toute particulière. Il était à l'image de notre lien, comme une étape importante sur nos chemins respectifs. Je n'avais officiellement plus de responsabilité à son égard et pourtant j'en ressentais toujours la nécessité. Comme un lien paternel pour son fils, lui pour qui j'avais d'autant plus d'attentes que j'avais été son mentor. Une multitude de sentiments qu'il aurait été hypocrite d'en nier l'évidence.

Revenant au combat en mettant fin à ces pensées, j'adaptai ma posture une fois nos lames séparées. Alors que je l'attaquais il opta pour une défense plus violente, enfin. Jusqu'à présent il n'avait eu de cesse que de riposter avec son sabre. Jusqu'à ce qu'il en oublie ma condition et choisisse de se défendre pleinement. J'ignorais s'il avait conscience de ce qu'il pourrait avoir compris dans cette action. Mais parfois pour avancer il fallait sortir du cadre et s'affranchir de limites dont on était soi-même l'instigateur.

Bien que satisfait par tout ceci, la douleur était totale après qu'il m'eut envoyé en arrière et à terre grâce à la force. La douleur. Elle qui avait été source de plaisir il y a encore peu, ne m'était plus une compagne savoureuse depuis que j'avais passé un trop long moment dans l'antre du Triumvirat. Fermant les yeux un instant j'attrapai la main de Lysander pour m'aider à me relever. Il avait raison, sans mon lien avec la force je ne pouvais me défendre face à un sensitif.


Un jour il te faudra bien y céder Lysander. lui dis-je en esquissant un sourire taquin. Avoir été son mentor ne m'avait en revanche jamais appris s'il avait eu le privilège de connaître la chaleur d'une femme.

Quoi qu'il en soit, désolé pour toi mais il va te falloir te débrouiller par toi-même, une semaine entre les mains du Triumvirat c'est déjà trop pour une vie. répliquai-je d'un ton neutre en accusant un frisson le long de ma colonne vertébrale à ce souvenir pénible.

Mérité? demandai-je en haussant un sourcil. Je n'ai fais que créer une brèche et tenter de la mettre à profit. Tout comme tu l'as fait en oubliant ma condition sous la pression. Je n'en ai pourtant pas émis le souhait.

A nouveau j'affichais un léger sourire curieux de sa réaction, cette conversation pouvait s'avérer des plus plaisantes.


avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 137

    Arrivé(e) le : 10/01/2018

    Messages : 313

    Crédits galactiques : 203

    Cristaux Kyber : 3

    Avatar : Mathew Daddario

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : 2 Sabres-laser
    1 Armure légère
    1 Armure intermédiaire

  • Posté le Jeu 5 Avr - 23:05

    Message n°8823 (10)

Mais de quoi je me mêle, pensa Vadith avec un demi-sourire, tandis que son ancien mentor se remettait solidement sur ses pieds.
Les femmes. Vaste sujet pour certains, qui perdait en tergiversations et en passions un sacré nombre d’Apprentis, et d’humanoïdes en général. Voire même à peu près tout le règne pensant et capable d’une reproduction sexuée. Et puis il y avait Lysander. Oh, il n’était pas dépourvu de désirs, mais pour autant, il estimait que c’était bien trop d’énergie de dépensée si l’intérêt était purement physique. Or, il avait tout simplement d’autres priorités que la romance.
Aussi, cette petite remarque, pour aussi anodine était-elle, attira sur Gaben un regard perçant, voilé par plusieurs pensées accumulées dans l’écrin de ses prunelles sombres.
« Je ne suis pas un homme facile. » finit-il par répliquer sur le même ton taquin que Davoros.

Davoros se défendait à présent de toute fourberie, s’attirant cette fois une oeillade sceptique de son ancien Apprenti. L’argumentation ne semblait pas particulièrement convaincre l’intéressé, qui se contenta de hausser les épaules et d’ouvrir les bras, comme en signe d’impuissance.

« Nous n’avons pas toujours ce que nous désirons, n’est-ce-pas ? » plaisanta-t-il en retour. « Vous semblez avoir parlé à Lord Canem, depuis votre… — il se tut un petit instant, hésitant sur le meilleur terme à employer — …retour ? Vous a-t-elle dit qu’elle m’a proposé de travailler avec le Triumvirat ? »

Un peu plus sérieux, il croisa les mains devant lui, tout en se remémorant les paroles de la Sith à son égard. Cette femme était… vraiment particulière. Outre son comportement qui avait de quoi laisser dubitatif, elle dégageait quelque chose d’étrange et… de particulièrement malsain. Cela rendait Lysander curieux. Une curiosité qu’il pourrait être amené à regretter, s’il manquait de finesse, mais il était si persuadé qu’il était arrivé quelque chose à la Sith que la tentation de céder à son envie de savoir quoi était forte.

« Je songe à accepter cette offre. » déclara-t-il, tout en observant la réaction de celui qu’il voyait encore, malgré tout ce qui s’était passé, comme son Maître.
Sûrement était-ce la raison pour laquelle il lui en parlait, d’ailleurs. Se défaire de ses habitudes d’Apprenti à l’encontre de celui qui n’était plus désormais qu’un citoyen allait être particulièrement difficile. Il avait vécu un véritable déchirement, ce jour où il avait compris qu’il serait désormais privé de son Maître. La colère l’avait submergé et les droïdes d’entraînement sur lesquels il s’était défoulé en avaient subi les frais. La colère, mais pas que. La peine aussi. Jusqu’alors, il l’avait subtilement évitée, mais face à Davoros, il était bien plus compliqué pour lui de se mentir.
« Je pense que ce sera l’opportunité de découvrir un autre aspect de l’appareil judiciaire. À avoir fréquenté si longtemps le centre pénitentiaire, je crois que j’en suis venu à oublier qu’entre ces murs, il y a des hommes. »

Des hommes qui, comme Gaben, avaient chuté. Pouvait-il comprendre leur chute en se confrontant à leur noirceur ? Peut-être. Ou peut-être pas. Mais il était au moins certain qu’il était temps pour lui de servir plus activement Maloran et la Force. Être au cœur de l’action était encore le meilleur moyen d’avoir un avis plus aiguisé sur la société qui l’entourait.
avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Ven 13 Avr - 0:29

    Message n°9039 (11)


Bien que sur le ton de la plaisanterie sa réponse me tira un léger sourire en coin. Accepter ses  besoins était un autre impératif à notre condition. Nul ne pouvait indéfiniment refouler ses sentiments, encore moins ses besoins physiques. Viendrait un jour où il marcherait sur ses joyaux s'il leur refusait une vidange de temps à autre. Et si le mode manuel pouvait suffire un temps, le plaisir de déléguer était bien plus satisfaisant et plaisant.

Libre à toi d'en décider. lui répondis-je simplement sans plus m'épancher sur le sujet. A présent il était libre de ses choix, dans la mesure où il serait prêt à en assumer les conséquences un jour ou l'autre.

Effectivement j'ai pu échanger avec elle, pour autant nous n'avons pas parler de ce point. Mais après tout elle n'était pas tenue de le faire. dis-je en début de réponse à ses paroles quant à son propre échange avec Anhesis.

Lui proposer de travailler pour le Triumvirat n'était pas anodin, bien que plusieurs Sith, Lord ou non, étaient parfois employés par les Frères de l'ombre. Pour autant bien que désormais dépourvu de maître, sa progression au sein de la société de Maloran n'en était pas freinée. Il se pourrait d'ailleurs bien que lui soient prochainement opposées les épreuves d'accession au titre de Lord. Si elles étaient difficiles, ces épreuves pourraient lui être bénéfiques bien que coûteuses. En repensant un bref instant à ma propre accession à ce rang, un sourire amusé vint naître sur mes lèvres. A présent simple citoyen j'étais présentement à l'abri qu'il envisage de porter ma tête à l'Académie: n'étant officiellement plus son maître, il ne restait d'autres choix que de passer ces épreuves d'accession.


Je ne doute pas que tu auras mûrement réfléchi ta décision, quelle qu'elle soit. lui dis-je sans lui fournir d'avis tranché sur la question, ancien réflexe du temps où j'étais son maître. A cette époque ma manière de lui enseigner consistait entre autre à l'amener à réfléchir au maximum par lui-même, à lui fournir des outils plutôt que des réponses toutes faites.

Ce peut-être effectivement une bonne chose si cela est fait intelligemment, et je sais que tu en es capable. repris-je ensuite après lui avant de poursuivre.

Ce sera peut-être difficile à croire venant de moi, mais je ne l'ai jamais oublié.

C'est bien pour cela que mes décisions passées ont été difficiles à prendre. Rien n'a été facile, à aucun moment. Néanmoins à présent que je leur suis semblable, moi qui ai enfreint nos lois en étant alors convaincu d'agir en ayant opté pour le meilleur choix, je comprends mieux certains aspects de leur vie.

Ce poste m'a apporté de nombreux enseignements et un certain regard sur les individus, et plus encore sur moi-même. Mais comme toi je souhaite continuer à progresser, à évoluer, bien que ce ne sera pas sur la même voie que toi. Cependant nous agirons tous deux pour Maloran, et toi probablement pour la force en sus.
lui dis-je sans laisser transpirer l'amertume quant à ma situation actuelle.

Les remords, la profonde remise en question, et ce besoin de progresser sur le chemin vers la rédemption. J'évoluais peu à peu certes, mais cela ne se faisait pas sans douleur ni sans tourments. Mon rapport à la mort était plutôt décomplexé comme de nombreux Sith, pour autant cela n'était pas sans laisser de trace. Quiconque mettait fin à une vie devait en porter le fardeau. Ce dernier était d'autant plus lourd lorsqu'il était fait de regrets, conséquences d'une erreur profonde.


avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 137

    Arrivé(e) le : 10/01/2018

    Messages : 313

    Crédits galactiques : 203

    Cristaux Kyber : 3

    Avatar : Mathew Daddario

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : 2 Sabres-laser
    1 Armure légère
    1 Armure intermédiaire

  • Posté le Mar 17 Avr - 22:51

    Message n°9328 (12)

Que Davoros n’insista pas sur ses relations potentielles — et qui ne le regardaient en rien — soulagea Lysander, qui fut d’autant plus ravi de changer de terrain. Fidèle à lui-même, Davoros s’abstint de tout avis personnel sur les choix de son ancien Apprenti. Une attitude que Lysander avait mis du temps à accepter, et à prendre telle qu’elle était. L’opportunité de se confronter à ses propres décisions, de les conforter ou, au contraire, de les remettre en question.
D’aussi loin qu’il se souvienne, Gaben l’avait toujours laissé libre de ses choix, quand bien même ceux-ci n’étaient pas toujours les meilleurs.

La suite de sa réponse, cependant, était un peu moins neutre. À sa façon, Davoros l’approuvait. Bizarrement, cette approbation avait toujours autant de valeur pour lui. Il s’en rendit compte à l’instant même où il en ressentit de la satisfaction. Malgré ses doutes, malgré la déception que les actes de Davoros avaient suscité en lui, son jugement lui importait toujours. Lentement, Lysander se détourna, puis fit quelques pas dans la cour.

Voilà que le sujet était abordé. Le regard de Vadith balaya les environs, mais rien ne pouvait éluder les mots que prononçaient le Lord déchu. Ce procès n’avait pas été une épreuve que pour Davoros. Son Apprenti en avait souffert aussi, et en souffrait encore bien plus qu’il ne l’aurait admis. Il avait le sentiment d’avoir perdu un membre de sa famille. La seule personne, en tout cas, qui pouvait se rapprocher de cela. Le jugement de Darth Daleth avait tranché le leur lien comme un fil tranchait du beurre. Et, coupés, de la Force à travers laquelle ils avaient construit ce fil les liait l’un à l’autre, Vadith avait la sensation d’être comme un exilé face à un autre, séparé l’un et l’autre par un gouffre au travers duquel nul pont ne pouvait les aider à se retrouver.

« Et si vous ne redeveniez jamais lord ? »
Le regard de Lysander revint sur Davoros, à la fois interrogatif et inquiet. Comment faisait-il pour supporter aussi bien la situation ? À sa place, Vadith aurait été dévasté. Il préférait encore la mort à se voir couper de son lien avec la Force. Pourtant, il n'avait aucune envie de mourir.
« Vous ne serez jamais totalement comme eux. Votre lien avec la Force a été coupé, mais vous n’êtes pas un simple citoyen. Vous ne le serez jamais. Pourriez-vous vraiment vivre coupé d’une partie de vous ? »

Cette question en amenait une autre. Les paroles que Darth Daleth avaient prononcé lors du procès lui revinrent en mémoire. Peut-être était-ce la fatalité à laquelle était confronté son Maître. Il récupérait une partie de sa vie, de sa mémoire, mais se voyait privé en retour d’un pouvoir qui l’avait façonné tel qu’il était. L’ironie était cruelle, à bien y penser.

Au moins cette coupure protégeait Davoros et Randajah. La Force sait ce qu’elle aurait pu faire, si le premier était sorti vivant de son procès, sans perdre par ailleurs son statut de Sith. Le jeune homme n’avait d’ailleurs pas eu le courage d’aller voir comment elle allait, depuis.
Il n’avait pas encore la force de se confronter à elle, et à la colère qu’il avait senti chez elle au terme de ce procès. Une colère plus intense et plus dangereuse encore que celle qu’il avait senti et qui l’avait guidé jusqu’à elle, ce soir où il avait dû la porter jusqu’à l’Académie tant elle ne tenait plus sur ses jambes.
Il savait bien qu’il le faudrait, comme il fallait à présent regarder Davoros dans les yeux et accepter le changement. Savoir ce qu’il fallait faire n’en rendait pas l’acte plus simple.

Son existence était tellement plus simple à l’époque où il n’avait à se soucier que de lui-même…!
avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Jeu 19 Avr - 19:25

    Message n°9425 (13)


Si j'avais été surpris qu'elle ne me fut posée plus tôt, je ne le fus pas en revanche qu'elle vienne de Lysander. Après tout son caractère et son apprentissage lui avaient appris - du moins je l'espérait - à savoir aller au-delà de ce que la bienséance considérait au mieux comme du franc-parler, au pire comme de l'arrogance. Néanmoins pas question que cela se fasse sans raisonnement et analyse.

Etre Lord, qu'est-ce au final? Un titre, des privilèges, mais surtout des responsabilités, nombreuses. Servir notre société et la force se résume-t-il à un titre? demandai-je de manière plus rhétorique que pour vraiment qu'il me réponde en l'instant.

Avec toutes ces vies que j'ai vécu, ces situations totalement différentes et opposées, je pense actuellement que ne pas redevenir Lord ne serait pas une tragédie en soi. Oh je ne dis pas que s'il m'était donner d'y parvenir je ne serais pas satisfait, mais je ne dépérirai pas à ne pas l'être. lui dis-je face à son regard surpris.

Je ne vis pas ma situation actuelle comme une tragédie, mais l'humilité que m'impose tout ceci m'amène à me remettre en question et pas qu'un peu. Pour autant ma nature profonde ne changera pas, mes capacités de discernement en revanche doivent évoluer. Pour mon avenir je ne m'interdis rien, aucune voie, je verrai bien ce qui s'offre à moi, en conséquence de mes choix passés et à venir.

Je me tus ensuite afin de l'écouter alors qu'il reprenait la parole. Ce qu'il disait avait du sens et une part de vérité, pour autant d'autres aspects lui échappaient et c'était tout simplement normal après tout. Etre coupé de son lien avec la force n'était pas anodin, tant qu'on n'en avait pas fait l'expérience on ne pouvait l'imaginer.

Je travaille de toute mon énergie pour que l'on me permettre de retrouver ce lien avec la force, mais je ne compte pas me laisser mourir d'ici-là.

Et il te faut toi aussi parvenir à aller au-delà de tout ce que mes décisions t'ont imposé sans que tu ne puisses avoir ton mot à dire.
lui dis-je avant de poursuivre.

Pour cela Lysander, je te pris de m'excuser. De mon fait notre lien n'a plus son statut officiel, mais sache qu'à mes yeux je serais toujours là pour te guider lorsque tu le souhaiteras. Toujours avec le même caractère cependant… dis-je finalement en esquissant un léger sourire, taquin.

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 137

    Arrivé(e) le : 10/01/2018

    Messages : 313

    Crédits galactiques : 203

    Cristaux Kyber : 3

    Avatar : Mathew Daddario

    Crédits : Myself

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : 2 Sabres-laser
    1 Armure légère
    1 Armure intermédiaire

  • Posté le Sam 21 Avr - 16:15

    Message n°9503 (14)

La question que venait de poser l’Apprenti Sith était loin d’être anodine. Parvenu au crépuscule de son apprentissage, il apercevait les prémices d’une nouvelle aube. De nouveaux savoirs lui seront accessibles, de même qu’il devra se soumettre à de nouvelles responsabilités.
Pour Lysander, devenir Lord signifiait tout. Aussi fut-il désarçonné d’entendre Davoros comparer cet honneur à un simple titre. Les sourcils froncés par l’incompréhension, Lysander dévisagea Gaben.

Heureusement, le citoyen n’en resta pas là et expliqua un peu plus longuement le fond de sa pensée. Lorsqu’il mentionna ses vies passées, les questions que le jeune homme s’était posé dans les dernières minutes du procès revinrent à son esprit.

Si Lysander avait le sentiment que son ancien Maître savait tout de lui, il avait pour sa part l’impression d’en connaître bien peu sur son Maître. On lui avait demandé qui était Gaben Davoros, avant que l’homme ne soit jugé. On lui avait laissé entendre qu’il était certainement la personne la plus proche de lui, la plus susceptible de le connaître en profondeur. Et pourtant, trop souvent, il avait le sentiment de se trouver face à un mystère.
Il y avait au moins une chose typique de Davoros, et qu’il reconnut bien au travers ses propos. L’homme était toujours en quête d’enseignements et n’avait pas la moindre difficulté à questionner et questionner encore sa philosophie et ses idées, même les plus ancrées.

Une réflexion que Lysander devait embrasser lui aussi s’il voulait dépasser cette peur, cette colère qu’il ressentait encore, malgré lui. Au fond, avait-il tant perdu ? Beaucoup d’Apprentis ne le regardaient plus de la même façon, désormais. Mais quand bien même son dernier échange avec Darth Sanguis avait été musclé, lui-même n’avait pas remis en doute ses capacités ou son avenir. Tout dépendait de lui. Le regard des autres, son évolution, son futur.
La coupure avec son Maître était brutale, mais pouvait-il vraiment lui en vouloir ? Toutes les séparations l’étaient. Et, tandis que, pour la première fois, Vadith entendait celui qui fut son Maître s’excuser auprès de lui, il secoua légèrement la tête, repensant aux deuils qu’il avait déjà dû faire.

« Vous m’avez accueilli sous votre protection et avez toujours été juste avec moi. Vous avez été le Maître à la hauteur de l’Apprenti que j’étais. Vous vous êtes montré dur lorsque je me suis montré désinvolte, vous m’avez donné un cadre lorsque je me dispersais. Vous n’avez pas à vous excuser, ce jour allait arriver tôt ou tard, d’une façon ou d’une autre. Vous avez fait de votre mieux. »

Le jeune homme poussa un léger soupir, détournant un bref instant le regard. Il n’avait pas franchement l’habitude de dire ce qu’il ressentait, mais derrière l’apparente froideur de son ton et de sa posture, une légère vibration donnait à ses mots une sonorité sans équivoque, quant à ses sentiments.

« Vous avez tué le père de mon amie. Mes adversaires ont cru pouvoir se servir de vous contre moi, comme une faiblesse. » se disant, Lysander releva la main gauche pour montrer la peau en voie de cicatrisation qui s’étalait de son auriculaire au poignet. « J’ai toujours laissé derrière-moi ceux qui pouvaient me faire courir le risque de paraître faible. »

Son ton s’était durcit, en prononçant cette phrase. Il considéra une poignée de secondes Davoros en silence, tandis que le souvenir, lointain, de sa famille biologique s’installait. Leur visage était flou et les sentiments que leur souvenir évoquait étaient vacillants, quasiment dépourvu de sens. Il ressentait comme un vide là où aurait dû se trouver autre chose.
« Vous m’avez dit qu’être libre n’était pas le refus de s’attacher à qui que ce soit, mais de choisir ceux à qui l’on veut rester lié. Lord Dementis m’a choisi en tant qu’Apprenti. C’est à mon tour de vous rendre la confiance que vous m’avez donnée, Gaben. »

Malgré le léger sourire qu’il rendit à Davoros, le message était clair. Lysander n’oubliait pas, et restait partagé du fait de son amitié avec Ashan, laquelle devait enrager de le savoir libre. Pour autant, cela lui avait ouvert les yeux sur ceux qui comptaient pour lui. Si cela ne lui facilitait pas l’existence, il s’en sentait un peu plus serein, comme s’il était parvenu à trouver un accord avec lui-même.
« Il y a une chose que j’aimerais vous demander, néanmoins. » Lysander marqua une courte pause, feignant de peser ses mots. « N’approchez pas Ashan Randajah. Je ne sais pas si vous en avez eu l’idée, mais tâchez de ne jamais vous trouver seul avec elle. Elle ne serait pas prête à recevoir d’excuses et sa fureur pourrait la pousser dans des extrémités qui la perdraient. Elle ne mériterait pas ça. »
avatar
Citoyen de Malachor
En ligne
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 334

    Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 484

    Crédits galactiques : 485

    Cristaux Kyber : 23

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Dim 22 Avr - 10:59

    Message n°9544 (15)


Les paroles que Lysander m'opposa à ma suite m'apportèrent une certaine satisfaction non sans une pointe de fierté, toute question d'égo mis de côté. C'était gratifiant que mon enseignement à son égard lui ait été bénéfique. Si je n'en doutais pas, qu'il comprenne et assimile les objectifs silencieux dernier chacune des épreuves que je lui avais prodiguées montraient à quel point il avait progressé et évolué. Il n'avait plus grand chose à voir avec le jeune garçon que j'avais pris comme apprenti.

Un instant cette discussion rappela à ma mémoire l'autre apprenti que j'avais formé à une toute autre époque. Ashaiya. Là aussi notre lien avait été rompu par un coup du sort, mais cette fois-ci en revanche je n'étais pas responsable de cette rupture. La guerre, j'étais tombé au cours de combats difficiles, et je ne devais d'être vivant qu'à cette escouade Sith qui m'a récupéré. Si j'ignorais ce qu'elle était devenu, nul doute qu'elle devait avoir poursuivit sa progression sur le chemin de la force. M'aurait-elle rendu fier d'elle comme Lysander présentement? Probablement.

Je fis ensuite un bref parallèle entre mon histoire avec elle et celle du Lord Lyrr'Skylhann et sa soeur. Ce Sith dont j'avais prévu de le rencontrer prochainement pour lui parler de sa soeur Jedi. En toute objectivité il aurait été risqué de partir à la recherche d'Ashaiya pour renouer notre lien. Qu'elle me voit devenu Sith, ou citoyen, aurait un nombre incalculable de conséquences fâcheuses, et pas seulement pour moi.


Lysander… dis-je simplement avant de reprendre dans la foulé.

Aujourd'hui je peux te le dire. En tant qu'apprenti et en tant que Sith, je suis fier de toi.

Voilà, c'était dit. Rien d'extravagant mais c'était officiel, et puis Lysander me connaissait, il savait que je n'étais pas très expansif. Néanmoins ça ne minimisait pas mes paroles, et il le comprendrait sans mal.

Notre brève rencontre avant mon procès m'a permit d'avoir un perçu de son… tempérament. Je suis à l'origine de sa souffrance, il n'est pas question de lui porter davantage préjudice. Ta demande sera respectée Lysander, du moins de ma part. Je ne peux te garantir qu'elle ne viendra pas un jour ou l'autre à ma rencontre, mais sache que je ferais ce qu'il faut pour l'éviter.
Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (16)