Star Wars Ascension


Etrange visite - Anhesis Al'Saalomon

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure » Malachor V

avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 170

    Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 392

    Crédits galactiques : 222

    Cristaux Kyber : 16

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Ven 2 Mar - 0:12

    Message n°7274 (1)

Année 517, mois 8, semaine 1


« Putain Rolf t'es vraiment un dégueulasse ! Ça t'arracherait quand même pas le cul de ranger de temps en temps, si ?! »

Et c'était reparti, elle râlait …
Ashan venait à peine de passer le pas de la porte qu'elle avait joyeusement shooté dans une bouteille d'alcool vide, et celle-ci rebondit aussitôt contre un tas de vieilles bières qui s'entassaient déjà sur le sol. Conférant à l'appartement des allures de dépotoir qu'elle ne supportait plus. À n'en pas douter, son père avait eu des trésors de patience pour supporter les mauvaises habitudes de son frère et tout ranger derrière lui, mais malheureusement pour le pochetron de service, la jeune femme n'était franchement pas dotée des mêmes qualités ! Entre ses propres entraînements et l'aide qu'elle apportait à l'un de ses instructeurs pour initier les gamins aux rudiments du sabre-laser – après tout, il fallait bien assurer un salaire maintenant que son géniteur n'était plus là – elle n'avait clairement ni le temps ni l'envie de jouer en plus les femmes de ménage … et ce même si elle n'avait pas d'autre choix. Pas d'autre choix que de ramasser les cadavres de bouteilles et de cartons de pizzas afin que son foyer ne ressemblât pas davantage à un taudis.

Alors elle râlait, elle gueulait, elle insultait son oncle aussi. Mais sans aucun résultat probant. Sans aucun résultat du tout d'ailleurs. L'air morne et l’œil vide, le poivrot daignait quelque fois lever le regard sur elle sans jamais lâcher quoi que ce fût d'autre qu'un grognement, et ça lui donnait juste envie de lui coller son poing dans la tronche. Ce qu'elle ne faisait pas. Parce que ça ne se faisait pas.

« Allez, arrête cet holofilm de merde et file un coup de main, j'suis pas ta bonniche hein ! »

Silence, regard bovin, puis rot sonore lâché pour toute réponse. Sincèrement, elle ne comprenait toujours pas pourquoi son père avait décidé d'héberger son oncle tout en supportant tous ses excès, et ça la dépitait. Sac poubelle à la main, elle dardait d'ailleurs sur ce connard un regard bien peu agréable, mais elle n'eut pas davantage le temps de gueuler un peu plus que la sonnette résonna.

« T'as de la chance toi tu sais, j'sais pas qui c'est mais il vient de te sauver la mise … »

Ashan n'allait certes pas le frapper, mais elle s’apprêtait tout bonnement à hurler à en faire trembler les murs. À le choper par le col pour lui lever le cul de son fauteuil de force également. Mais à la place, elle laissa surtout tomber par terre son sac poubelle afin de se diriger vers l'entrée, mais la porte s'ouvrait à peine qu'elle se figea.

« Lord Canem … ? »

S'il y avait bien quelqu'un qu'elle ne s'était pas attendue à voir devant chez elle, c'était bien l'Exécutrice du Triumvirat ! Et à dire vrai, cette perspective n'avait rien de très rassurant non plus vu la réputation extrêmement sinistre du Triumvirat en question, et la jeune femme avala sa salive avant d'incliner respectueusement la tête devant elle.

« Est-ce que je peux faire quelque chose pour vous ? »

Allez avec un peu de chance, elle n'était pas là parce qu'elle avait ''un peu'' agressé Gaben Davoros il y avait quelques jours. Parce que dans le cas contraire, elle serait un peu de la merde … et il fallait bien avouer que Ashan n'était pas tranquille face à cette possibilité.
avatar
Lord Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 276

    Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1210

    Crédits galactiques : 392

    Cristaux Kyber : 60

    Avatar : Sofia Boutella

    Crédits : MedusaNexus

    Disponibilité rp : Non

    DC : Byrhon Gill'losa, Evolet Moo

    Inventaire : - Sabre Laser
    - Couteau
    - Deux Tuk'atas mâles
    - Tenue d'officine du Triumvirat

  • Posté le Mer 14 Mar - 20:22

    Message n°7891 (2)

« Et celui-là ? »

Le cerbère renâcle, agitant la tête sous le regard dépité de sa maîtresse qui étouffe un gémissement d'agacement.

« Bon, lui alors ?! »

Lâche Anhesis en brandissant un caillou aux bords tranchants, similaire à un silex et dont la couleur anthracite était parsemée de rouge. L'objet avait visiblement déjà servi à trancher quelque chose, mais quoi ? Nul doute quant à la provenance des points sanglant sur sa surface. Le Tuk'ata renifle le caillou, l'observe un instant et renâcle encore en secouant la tête. Anhesis geint de plus belle, plaquant ses mains sur son crâne et tire sur sa tignasse, visiblement à bout de nerfs.

« Mais c'est le sixième que je te montre et que tu dis non ! » Beugle-t-elle au nez du chien qui se contente de poser son séant sur la moquette, fixant sa maitresse dont la patience semble bien fragile depuis quelque temps. « Tu sais quoi, t'as qu'à choisir ! »

Clame Anhesis avant de retourner la boîte et de renverser les cailloux au sol. D'un geste rapide, elle les dispose entre eux, les écartant les uns des autres. Certains cailloux n'étaient... que des cailloux, d'autres en revanche avaient de délicates couleurs, des pierres sans doute précieuses qu'elle avait trouvées sur Pantolomin ou chiper dans des endroits insolites. Le Tuk'ata ne tarde pas à remuer, baissant sa lourde tête et saisit une des pierres entre ses crocs avant de fixer Anhesis d'un regard déterminé. Hésitante, elle tend la paume, laissant la bête lâchée le caillou d'une vive couleur nacrée qui luit sous la lumière tamisée de la chambre. L'objet est ovale et parfaitement lisse, pas plus gros qu'un pouce.

« Hm... je l'ai trouvé dans le lagon de Pantolomin celui-là... Tu crois vraiment qu'il fera l'affaire ? »

Murmure-t-elle, pas si sûr du choix de son compagnon qui se contente d'un grognement. Il groumph, tout comme son père et déjà, il se redresse, se contentant d'ignorer l'humaine et marchand droit vers la sortie de la pièce.

« Damnation ! Damnation revient ici, tu n'as pas répondu à ma question ! HEEEEEY ! »

Râle-t-elle avant de saisir un oreiller et de le balancer dans la direction de l'animal qui ne cherche même pas à esquiver. Le coussin heurte son arrière-train mais avant que Anhesis ne dise encore le moindre mot, lui a déjà filé, sans doute pou siester dans un coin sombre de l'appartement.

Une heure plus tard



Devant la porte, Anhesis triture le caillou dans sa poche. Elle est là depuis au moins cinq minutes à fixer la porte de métal d'un immeuble dédié au citoyen de moyenne classe. Elle attend, la bile lui nouant la gorge. Venir ici n'était sans doute pas une bonne idée. Ce qu'elle voulait ? Rencontrer la fille d'un des gardiens assassiné en prison. Malgré elle, Anhesis se sentait coupable, si elle avait pu se défendre ce jour-là, nul doute que le gardien et ses deux comparses seraient encore de ce monde. Finalement sa main libre se lève et frappe contre la porte qui ne tarde pas à s'ouvrir. Le visage fin qui se dévoile est bien celui qu'elle espérait voir si n'est la fatigue qui se lisait dessus, l'anxiété et à n'en pas douter, la colère dans le fond des yeux.

« Apprentie Randa... di...shou...euh... Ratahaja ? »

Minaude la chienne du bout des lèvres, incertaine du nom de famille qu'elle tente de prononcé. Elle n'arrivait déjà pas avec celui d'Eryndal qu'elle connaissait depuis presque toujours, alors là...

« Ashan. »

Rétorque Anhesis pour plus de simplicité. Remuant les orteils sur le sol froid, l’exécutrice observe la jeune femme qui la questionne sur sa présence. Elle reste silencieuse un moment, son regard sombre rivé sur la jeune femme qui lui fait face. Soudainement, la prédatrice retire sa main de sa poche et brandit droit devant le petit caillou, clamant férocement.

« An t'a apporté un caillou ! » Elle le fourre dans ses mains. « Prends-le, c'est un cadeau. »

Et la voilà qui entre, passant de la position debout à quatre pattes. Elle penche le visage, reniflant le sol puis redresse le buste pour renifler l'air. L'endroit sentait l'alcool et une vague odeur...

« Caca. »

Effectivement, l'odeur émise provenait d'un sphincter qui semblait avoir quelques soucis à rester fermé. L'élocution anale visiblement développé, l'inconnu s'étend tranquillement, imposant encore son empreinte discourtoise et grinçante dans le fond de ses sous-vêtements. Face à la chienne, il y avait ce gros homme somnolent qui venait de lâcher un vent indélicat dont l'odeur comme le bruit avait fait tressaillir la sauvageonne. Elle recule d'un pas, étouffant un couinement et tend le doigt vers l'homme avant de s'exclamer face à Ashan.

« C'est qui le Moche ? Il a pété! » Elle prend un air féroce, grognant en faisant le dos rond. « An' aime pas le gros moche qui sent le caca. »




avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 170

    Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 392

    Crédits galactiques : 222

    Cristaux Kyber : 16

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Jeu 15 Mar - 14:50

    Message n°7923 (3)


« Randajah … Ashan Randajha. »

Même si la jeune femme en question n'avait guère envie de reprendre l'Exécutrice sur quel que sujet que ce fût, ce fut toutefois d'un ton vaguement hésitant qu'elle se permit de lui préciser son nom. Acquiesçant bientôt d'un signe de tête lorsque son interlocutrice parut opter par son prénom dans un soucis de simplicité. Mais après tout, elle n'était ni la première et certainement pas la dernière à lui écorcher son patronyme, aussi l'apprentie avait-elle l'habitude. Là où – en revanche – elle n'avait absolument pas l'habitude de croiser un membre du Triumvirat ! Surtout lorsque le membre en question – suintant d'une obscurité étrange – conservait le silence tout en la détaillant du regard. La disséquant presque, tant Ashan ne se sentait pas à l'aise …

Allez c'était mort, Davoros avait dû s'empresser d'aller se plaindre de son comportement ouvertement irrespectueux à son égard, et Randajha se sentit tressaillir d'inquiétude lorsque Lord Canem remua soudainement … pour lui offrir un caillou ?! Bon ok, un cailloux plutôt joli et qui tenait plus de la pierre précieuse que du vieux gravier de terrasse mais quand même, pourquoi l'Exécutrice venait de faire ça ?! Épineuse question qui tournoya un moment sous le crâne d'une Ashan qui ferma la porte … entendit le pet bruyant de son oncle … et se décomposa littéralement face à ça. Elle-même était loin d'être une princesse avec son langage fleuri mais bordel, elle savait quand même se tenir ! Autant dire que là, elle se sentait juste encore plus mal à l'aise qu'avant.

« C'est … mon oncle. Je suis désolée. »

Elle était désolée. Dépitée. Et aussi un peu mortifiée au passage ! Mais malheureusement pour les deux femmes, l'appartement ne comportait que cette pièce à vivre ainsi que deux chambres – celle d'Ashan s'étalant dans un vaste bordel tandis que celle de son père était restée close depuis son décès – aussi la jeune femme n'avait-elle pas d'autre endroit à lui proposer. De même qu'elle ne pouvait pas coller le poivrot dehors dans la mesure où il ne devait même plus tenir sur ses quilles vu tout l'alcool ingurgité !

Mais si Canem avait presque sursauté face au pet tout en reculant et en grognant comme un animal, l'apprenti se sentait infiniment plus gênée par son oncle que par ce comportement étrange. Sans doute parce qu'elle avait déjà croisé la Lord dans la pyramide. Sans doute parce qu'elle s'en foutait profondément aussi des habitudes bizarres des autres.

« Je suis vraiment désolée pour cette gêne mais l'appartement est petit et je ne peux pas vous proposer de discuter ailleurs, mais … qu'est-ce que je peux faire pour vous ? »

Sous l'action de la nervosité, Ashan tripotait inconsciemment le petit cailloux entre ses doigts. Le faisant doucement tournoyer entre son pouce et son index. Mais à sa décharge, elle n'allait pas obliger l'Exécutrice à aller discuter sur le pallier, et dans la mesure où …

« Oh Shashan, t'as ramené une copine à toi ? Ah ah ah ah ah ah ! »

Après les rots et les pets, voilà que l'alcoolique de service hélaient maintenant les deux donzelles dans un rire gras tout en dévisageant la-dite copine d'un regard concupiscent, et Randajha dût se mordre les lèvres pour retenir l'insulte qui avait bien failli fuser hors du clos de sa bouche. Son malaise augmentant encore d'un cran tandis qu'elle lâcha un lourd soupir.

« L'immeuble a un toit-terrasse, alors nous serons sûrement plus tranquilles là-haut si ça vous convient. Je vous présente vraiment toutes mes excuses pour le comportement de mon oncle. »

Son dépit profond était d'ailleurs visible sur son visage, mais c'était plutôt à propos ! Que ce fût bon ou mauvais signe, avoir un membre du Triumvirat chez soi n'était franchement pas anodin, et Ashan n'avait donc aucune envie de passer pour la dégueulasse de service à cause de son charmant tonton.
avatar
Lord Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 276

    Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1210

    Crédits galactiques : 392

    Cristaux Kyber : 60

    Avatar : Sofia Boutella

    Crédits : MedusaNexus

    Disponibilité rp : Non

    DC : Byrhon Gill'losa, Evolet Moo

    Inventaire : - Sabre Laser
    - Couteau
    - Deux Tuk'atas mâles
    - Tenue d'officine du Triumvirat

  • Posté le Dim 25 Mar - 23:08

    Message n°8417 (4)

La gosse se confond en excuse, craintive face à la présence de l’exécutrice. Il y avait deux sortent de sith, ceux qui la voyait comme une vulgaire chose à peine humaine et qui s'indignait du rang qu'avait Anhesis et ceux qui étaient majoritairement constitué d'apprenti, qui se contentait de s'arrêter à son rôle. Dans les deux cas de figures, ce n'était pas toujours agréable. Anhesis rêvait d'un simple bonjour, un sourire et d'une poignée de main, elle était du genre à attendre que ceux qui la croise chaque matin dans le hall de l'académie la salut en lui demandant comment elle se portait et toujours aussi rêveuse, elle s'imaginait sourire, fièrement, pleine d'assurance, pour leur retourner la question. Au lieu de quoi, elle ne récoltait que crainte et offuscation. Dans un soupir, la sinistre créature reste bêtement planté au milieu du salon à fixer l'homme aussi gras que laid avant de murmurer.

« C'est lui ton tonton ? »

Lâche Anhesis, méfiante tout en pointant ledit oncle du doigt. Le fameux oncle suicidaire... Elle aussi avait déjà voulu mourir, le souvenir de son corps nu étendu dans un lit, soumit à ses derniers sévices sexuels d'un maître fou, les chaînes retenant ses bras et la demande infernale à Eryndal d'abréger ses souffrances... La créature penche la tête sur le côté, fixant l'homme ivre-mort d'un regard sombre. Non, lui n'était pas du genre à attendre la mort. Lui voulait juste attirer l'attention. Ils n'avaient rien en commun. Lentement le corps de la chose se redresse, ses muscles roulant sous sa peau au teint cireux qu'alors qu'Anhesis prend une posture plus humaine et s'approche lentement du fauteuil. Il rit, se gausse, savoure son fantasme sale avec lequel il souille sa nièce. Les mâles comme lui, elle les méprisent. D'un mouvement rapide, la main d'Anhesis saisit le vêtement de l'homme alors qu'elle le tire à elle, son visage proche du sien tendit que ses lèvres s'ouvrent, sa mâchoire se serre et qu'entre ses dents un grognement sourd et guttural se faufile, menaçant.

« Dehors. »


L'ordre claque sèchement et la voilà qui le tire au sol avant qu'elle n'empoigne l'ignoble individu par la nuque et le pousse devant elle. Sans pitié et de sa force brutale, Anhesis avance en forçant l'oncle d'Ashan à faire de même. D'un mouvement rapide elle ouvre la porte d'entrée, le jette dans le couloir de l'immeuble et claque la porte si fort que le mur en tremble. Instant sourd. Tout est soudainement pesant mais c'est surtout le silence qui s'installe. À moins que ce ne soit l'aura odieusement sombre de la sœur de l'obscure qui lentement, pivote le visage, dardant son regard mordoré et luisant sur la jeune apprentie, dépassée par la situation.

« Ashan est ici dans sa maison. Ashan n'ira pas sur le toit pour parler, elle le fera ici parce que c'est son nid à elle. »

Anhesis se passe une main sur la nuque, faisant craquer ses os tout en poussant un puissant ronronnement animal avant que son corps ne pivote. D'un regard, elle observe la pièce, les dégâts laissés par cet oncle ingrat et sale puis observe l'apprentie qui semble toujours aussi perdue.

« An' est venu voir Ashan pour lui dire pardon. » Elle détourne le regard, faisant quelques pas dans la pièce, passant ses doigts sur le meuble tout près d'elle. « An' s'excuse parce que... Le papa d'Ashan est mort à cause d'elle. »

L'ambiance doit s'alourdir un peu plus. Anhesis se laisse soudainement tomber dans le fauteuil où le gros homme trônait quelques instants plus tôt. Avachis, le menton rentré, elle pose ses mains sur les accoudoirs, ses ongles longs griffant le cuir doucement alors qu'elle souffle.

« Si An' n'était pas tombé sous les coups, le papa d'Ashan n'aurait pas été tuer … Alors An' voulait dire pardon à Ashan d'avoir été inutile... » son doigt se soulève doucement, pointant le caillou. « An' espère que le cadeau te plaît... C'est pour se faire pardonner. An' n'a pas réussit à protéger ton papa mais si tu tu veux bien, An' te protègera toi. » Elle observe Ashan d'un air curieux, pensive. « An' n'a jamais eu d'amis... Tu veux être l'amie de An' ? »




avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 170

    Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 392

    Crédits galactiques : 222

    Cristaux Kyber : 16

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Lun 26 Mar - 19:01

    Message n°8444 (5)


Elle avait honte. Par la Force et par toutes les entités existantes, Ashan avait honte.
Peu avare de conneries ou de bravades, la jeune femme s'était pourtant prise des engueulades monumentales dans sa vie, mais elle avait toujours assumé ses erreurs et ses stupidités. Là où – en revanche – il était plus compliqué d'assumer que son oncle fût un assisté alcoolique, pervers et dégueulasse. Une espèce de loque vivant aux crochets de la société et de sa nièce, le tout en se permettant en plus d'avoir un comportement totalement déplacé. Le packaging total en somme. La honte ultime que de devoir hocher de la tête pour répondre positivement mais sans un mot à la question de l'Exécutrice. Parce que oui oui, ce truc puant et ricanant, c'était effectivement son tonton … Mais dans son attitude si singulière et si bestiale, Lord Canem ne tarda pas à s'approcher de son oncle avant de le choper par le col en sifflant d'un air menaçant, et Randajha se figea aussitôt devant ce geste brutal. Son souffle se figeant bientôt dans ses poumons face à cet excès de brusquerie auquel elle ne s'était franchement pas attendu et qui s'acheva par un jeté d'ivrogne sur le pallier. Ce qui n'était franchement pas volé mais …

Mais il y avait aussi cette aura presque gluante d'obscurité.
Mais il y avait aussi ce regard mordoré qui venait à nouveau de s'accrocher à elle pour la clouer sur place.

À n'en pas douter, Ashan ne se sentait vraiment pas à l'aise sur le coup-là, et un long frisson dévala bientôt son échine lorsque son interlocutrice reprit la parole. De ces mots maladroits mais qui trahissaient aussi une intention assez touchante. Son nid. Son chez elle. Des mots qu'elle n'aurait clairement pas utilisé pour décrire cet appartement qu'elle détestait profondément, et ce même si cette initiative lui tira un soupire qui étira doucement ses ourlées en un semblant de sourire fatigué.

« Merci … »

Maintenant qu'elle devait assumer son oncle, elle se sentait responsable de lui et ne l'aurait donc jamais jeté dehors de peur qu'il lui arrivât quelque chose, mais là, dans ce salon vidé de sa présence détestée, la jeune femme devait bien avouer qu'elle se sentait plus sereine. Moins encline également à ressentir de la honte face à la prochaine connerie de cet ivrogne qui s'était sans doute endormi sur le paillasson.

Et tandis que Ashan se dirigea aussitôt vers la large fenêtre afin de l'ouvrir en grand – laissant ainsi un air frais mais propre nettoyer la pièce des effluves désagréables du tonton – elle sentit ses sourcils se froncer face à ce pardon. Face à cet aveux de culpabilité qui poussa l'apprentie à darder subitement un regard interloqué sur Anhesis. La détaillant de bas en haut comme si elle la contemplait pour la première fois. Comment ça ? Comment ça, son père était mort à cause d'elle ?

« Je ne comprends pas. »

Elle comprenait certes les mots, mais elle ne comprenait pas les allégations pour autant. De même qu'elle ne savait toujours pas ce qui s'était passé exactement, ce qui l'empêchait donc de relier les faits entre eux. Mais tandis que Canem venait de se laisser tomber dans le fauteuil tout en continuant ses aveux avec une certaine lassitude dans la voix, Randajha demeura silencieuse un instant. Face à ça. Face à tout ça. Face à ces mots. Face à ces gestes. Dans le clos de son salon, l'Exécutrice tenant plus du fauve féroce venait soudainement de se transformer en petite fille maladroite et peu sûre d'elle, et ce fût donc sans plus vraiment réfléchir que l'apprentie vint s'accroupir juste à côté d'elle, histoire d'être à la même hauteur qu'elle. Comme elle l'aurait fait avec une enfant d'ailleurs. Dans un réflexe qui était venu tout naturellement et sans qu'elle ne pensât réellement à la différence de rang qui les séparait.

« Je … je n'ai pas eu beaucoup d'informations sur la mort de mon père, on refuse de m'en donner avant le procès alors … qu'est-ce qui s'est passé au juste ? »

Comble de l'ironie, Ashan ignorait effectivement les circonstances exactes de la mort de son père, et voir Canem avouer qu'elle était responsable parce qu'elle était tombée sous les coups – mais quels coups ? – ne l'aidait franchement pas à y voir plus clair. Restait donc plus qu'à espérer que sa vis-à-vis lui expliquerait un peu plus suite à sa question posée d'une doux douce, et ce même si son regard suivait déjà le signe du doigt afin de se poser sur le cailloux. Cadeau maladroit d'une enfant cherchant manifestement à se racheter. Que c'était troublant …

« Oui le cailloux est très beau, je vous remercie. Par contre … de quoi est-ce que vous devriez me protéger ? »

Et d'ailleurs ce cailloux, c'était quoi ? Un bête cailloux ou un artefact ?
Et de quoi voulait-elle la protéger au juste, alors qu'il n'y avait guère de danger planant sur elle ?

Et puis, que dire de cette demande tellement étrange …
Ashan voulait-elle devenir l'amie d'une Exécutrice réputée pour sa puissance et sa bestialité mais qui prenait subitement des allures de gamine paumée et sur le point de se trifouiller les doigts ? Pour un peu, elle se serait presque demandé s'il ne s'agissait pas là d'une ruse du Triumvirat pour … mais pour quoi au juste ? Pour lui faire avouer qu'elle avait insulter Dementis ? Putain, elle se montait juste la tête toute seule là, et même si elle ne comprenait pas grand chose à la situation, elle se rendait pourtant bien compte qu'elle était stupide de se poser de telles questions.

« A vrai dire, je n'ai pas beaucoup d'amis non plus … alors oui, pourquoi pas ? »

Le tout lâché dans un sourire – toujours un peu fatigué mais sincère – tandis que son regard s'était posé dans celui d'Anhesis. De ce regard franc que l'apprentie avait si souvent. De sa bonne éducation qui ne tarda pas non plus à la rattraper tandis qu'elle posa une nouvelle question.

« Est-ce que je peux vous servir quelque chose à boire ou à manger ? »

Si jamais Lord Canem se décidait à répondre à ses questions, la discussion pourrait potentiellement durer longtemps, alors autant se mettre à l'aise. Surtout qu'à Maloran, circulait déjà une rumeur prétendant que l'Exécutrice était enceinte, alors autant s'assurer qu'elle n'avait besoin de rien.
avatar
Lord Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 276

    Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1210

    Crédits galactiques : 392

    Cristaux Kyber : 60

    Avatar : Sofia Boutella

    Crédits : MedusaNexus

    Disponibilité rp : Non

    DC : Byrhon Gill'losa, Evolet Moo

    Inventaire : - Sabre Laser
    - Couteau
    - Deux Tuk'atas mâles
    - Tenue d'officine du Triumvirat

  • Posté le Jeu 29 Mar - 11:20

    Message n°8531 (6)

En effet, Ashan n'avait eu beaucoup d'informations sur le décès de son père, l'enquête du triumvirat était encore en cours, or le temps qu'il restait avant le procès filait à une vitesse alarmante. Les éléments ils en manquaient encore, des choses restaient à être éclaircir, notamment à savoir si d'autres cadavres se cachaient dans les placards de Davoros. Trop peu de temps pour un travail monstrueux. Mais c'était le quotidien des frères de l'obscur et aussi étrange cela pouvait-il paraître, ils travaillaient toujours mieux avec cette lourde pression sur le dos.

« Le triumvirat enquête... Mais... An' peut au moins dire ce qu'elle sait... » La femme penche la tête sur le côté, l'air pensive et observe la jeune apprentie avant de reprendre la parole. « En prison, il y a des gens que le triumvirat a faits enfermé parce qu'ils sont méchants. An s'est fait passer pour quelqu'un de méchant pour trouver qui était l'informateur de la rébellion... Donc le triumvirat l'a traité comme une méchante et l'a frappé très fort... Puis en prison, pour ceux qui ont la force, on donne un médicament tout bizarre pour pas qu'on puisse utiliser les pouvoirs... An n'était pas très très bien... Et des gens méchants en ont profité pour se venger parce que An' les avait mis en prison. » Elle hausse les épaules. « Ils ont frappé An'... Mais An' était trop faible... Elle avait déjà été tapé par ses frères et puis le sédatif venait de lui être donné alors... An n'a pas réussi à se défendre. Le papa d'Ashan aurait dû pouvoir l'aider mais il y a eu un autre accident au réfectoire... le papa d'Ashan était déjà occupé là-bas et il est arrivé trop tard... Ce n'était pas de sa faute mais... Lord Démentis ne l'a pas vu ainsi... Et il a voulu punir le papa d'Ashan pour ne pas avoir aidé An'. » Lentement la chienne penche le buste en avant, le regard triste. « An ne savait pas encore à ce moment... Mais An' était aussi faible parce qu'elle a un bébé dans son ventre... » L'aveu risque de surprendre. « Lord Démenti a sans doute paniqué parce qu'il a voulu protéger An' et son bébé... C'est tout ce qu'on sait pour l'instant... Mais cela ne change pas que si An' n'avait pas été faible, si elle s'était bien défendu, le papa d'Ashan, n'aurait pas été puni. »

Après cette longue tirade, l'exécutrice baisse le regard, observant ses pieds nus sur le sol froid de la pièce. Pourtant, l'apprentie s'approche, s'accroupissant à son niveau et vient capter le regard d'Anhesis qui la fixe avec une pointe de tristesse et de honte. Oui, de honte. Elle n'arrivait pas à se défaire de cette pensée que tout était de sa faute, que sa faiblesse avait conduit à la mort de ces trois hommes. Honte, déception, rancœur, colère... Toujours vers elle, sans doute plus que vers Gaben qui était pour celui qui avait tué ces trois hommes. Alors quand la jeune femme remercie Anhesis pour le caillou et lui avoue qu'elle aussi manque cruellement d'amis, le cerbère lève vers elle un regard plein d'espoir. Est-ce qu'elle sera pardonnée ? Et surtout, est-ce qu'elle aura enfin une amie ? L'idée lui semble tellement loufoque d'autant que les apprentis étaient généralement les premiers à angoisser en la présence du triumvirat.

« Ashan veut... vraiment être l'amie de An'... ? »

Souffle Anhesis, sous le choc. Elle n'en revient pas de ce qu'elle vient d'entendre. C'était aussi surprenant qu'inattendu et pourtant, dans la poitrine de la chienne, son cœur s'emballe avec violence. Quand elle dira ça à Eryn, jamais il ne la croira ! Est-ce qu'il sera content de savoir que sa compagne a enfin quelqu'un dans cette ville avec qui passer du temps et s'amuser ? Elle pense déjà à toutes les choses qu'elle pourra faire avec Ashan, tout ce qu'elle pourra lui apprendre. Anhesis frémit, frétille littéralement d'envie sur le siège avant qu'un large sourire n'étire ses lèvres. L'aura sinistre est soudainement chassée par le rayonnement de sa joie intense alors qu'elle tend les bras, attrapant Ashan par les épaules et la tire brutalement contre elle. Si Anhesis n'a pas toujours conscience de sa force, en cet instant, c'est pire. La joie qui la traverse la pousse à resserrer son étreinte sur l'apprentie dans un câlin qui devait sans doute être plus douloureux qu'agréable. Mais qu'importe ! Une amie ! N'est-ce pas la chose la plus incroyable de cette journée ? Anhesis enfoui son visage contre le cou de l'apprenti, hume ses longs cheveux et se met à ronronner fortement, puissamment.

« An' est si heureuse... »

Confesse-t-elle à son oreille avant de finalement relâcher la jeune fille sans doute à bout de souffle. Anhesis lâche un rire bref, glissant ses mains dans la chevelure d'Aashan dont elle ajuste les mèches d'un geste maternel plus qu'amical.

« Comme Ashan est jolie... An aimerait bien être belle comme elle. » Et elle se souvient avec du retard de la dernière question de sa nouvelle amie. « An veut bien du manger ! »

Clame-t-elle en se redressant. Quoi de mieux pour la bonne humeur que de dévorer quelqu'un ou que chose ? Anhesis ne se défait pas de son sourire, croisant les mains dans son dos et dodeline doucement de la tête dans une attitude plus enfantine et adorable que sinistre et oppressante comme elle l'avait fait plus tôt en chassant l'oncle de l'appartement.

« On prend le goûter et ensuite, An aide Ashan à ranger les saletés de la maison. D'accord ? Comme on est amies, An' va aider Ashan ! An connaît bien, elle était esclave avant, alors elle sait faire le balai et la serpillière ! »





avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 170

    Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 392

    Crédits galactiques : 222

    Cristaux Kyber : 16

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Jeu 29 Mar - 15:15

    Message n°8546 (7)


Sans un mot, sans un geste, Ashan dardait sur l'Exécutrice un regard incertain. Aussi incertain que ses oreilles qui captaient désormais des explications que son cerveau semblait presque peiner à analyser, à assimiler, à admettre. Avec ses mots maladroits d'enfants, Lord Canem était en train de lui expliquer que sa mission d'infiltration au sein de la prison – couplé à son statut de femme enceinte – l'avait affaiblie au point qu'un passage à tabac l'avait mise en danger, passage à tabac que son père n'avait pu stopper parce qu'il était déjà occupé par un autre incident ayant lieu au réfectoire. Manque de présence que Davoros avait manifestement jugé comme une faute suffisamment grave pour mériter la peine de mort … putain si elle avait eu ces détails lorsqu'elle avait été à sa rencontre, elle lui aurait certainement éclaté sa gueule sur le pavé ! Elle lui aurait arraché les yeux avant de lui faire voler les chicots à coups de poing dans la tronche ! Elle lui aurait fait regretté de lui avoir arracher son père ! SON PERE, PUTAIN ! On n'avait qu'un père dans la vie, et peu importait les relations qu'on entretenait avec lui, il était sacré. Intouchable. Héros d'une enfant qui regrettait déjà de s'être contenue là où frapper l'aurait peut-être purgée d'une partie de sa rage et de sa peine. Sentiments qui tournoyaient sous son crâne, encore et encore, jusqu'à ce que l'apprentie se rendît soudainement compte qu'il exhalait d'elle une colère brutale qui ne pourrait qu'accroître le malaise de son interlocutrice qui n'était finalement pas responsable des bas instincts de Dementis.

Respirer profondément, décrisper ses mâchoires et ses poings, reprendre le contrôle.

Et tandis qu'Ashan vint s'accroupir près de Anhesis en tâchant toujours de se calmer, ce fut d'une voix un peu rauque mais aussi posée que possible qu'elle reprit la parole. Au terme de quelques secondes d'hésitation, juste de quoi lui laisser le temps de tourner sa phrase de la bonne manière. Si tant était qu'il y ait vraiment une bonne manière …

« Vous n'êtes pas responsable. Vous étiez faible mais je suis sûre que vous avez fait du mieux que vous pouviez, et personne n'aurait pu prédire ce qui allait se passer de toutes façons. Le seul responsable dans tout ça, c'est Davoros … même en panique ou en colère, il aurait dû s'abstenir de se comporter … comme une merde. »

Elle avait hésité sur l'insulte – des tonnes d'invectives beaucoup plus violentes et colorées s'imposant dans son esprit – et elle avait donc préféré se contenir. Comme elle s'était déjà contenue quelques jours plus tôt en ne l'agressant pas physiquement. Parce que même si elle crevait d'envie de lui ravaler la gueule, elle ne se rabaisserait pas à son niveau.

Mais de part son comportement si étrange, Lord Canem avait une présence presque rafraîchissante – un comble vu l'aura gluante d'obscurité qui suintait d'elle ! – et un sourire retrouva bientôt le chemin des lèvres de Randajha face à la réaction surprise de son interlocutrice. Face à son sourire de gamine qui découvrirait un monceau de cadeau. Et face à ce câlin un peu brusque au cours duquel elle crut bien qu'elle allait crever à force de respiration coupée et de côtes brisées ! Mais malgré tout, l'Exécutrice était presque ''mignonne'' dans son comportement, aussi Ashan se laissa-t-elle faire. Acceptant ce câlin et ces papouilles dans les cheveux même si depuis le décès de son père, elle n'était franchement pas la demoiselle la plus sociable du monde. Mais face au sourire de Anhesis, il était de toutes façons assez compliqué de refuser !

« Mais vous êtes belle, vous savez. Bon là, un bon coup de peigne serait peut-être pas du luxe, mais vous êtes une jolie femme. Et je vais voir ce qu'il me reste dans les placards. »

Lord Canem était étrange – surtout dans sa façon de se mouvoir – mais elle était très loin d'être laide pour autant. Bien au contraire même. Et ce même si ses fonctions d'Exécutrice du Triumvirat la poussait sans aucun doute à très peu se soucier de son apparence physique pour tout miser sur son efficacité. Efficacité dont fit également preuve l'apprentie puisqu'elle se leva aussitôt pour aller fureter dans les placards à moitié mis à sac par son ivrogne d'oncle qui bouffait bien plus que sa part. Dévalisant littéralement le frigo sans jamais bouger son cul pour le remplir ! Mais même si aller faire quelque courses ne serait pas du luxe, il y avait toutefois de quoi se faire un bon goûter, et Ashan revint bientôt avec une brioche posée sur une large assiette, où elle avait également déposé un pot de confiture et un pot de pâte à tartiner au chocolat. Un goûter d'enfant, qu'elle posa doucement sur la table basse avant de rapprocher celle-ci du fauteuil tout en s'asseyant juste à côté par terre. Parce que de toutes façons, le salon croulait sous le merdier, alors autant se poser sur le plancher à la place de perdre un quart d'heure à libérer le canapé.

Merdier qui n'avait visiblement pas échappé non plus à l'Exécutrice – même un aveugle l'aurait vu ! – et ce même si sa proposition ne manqua pas de créer une certaine gène chez l'apprentie.

« Ben … non ! Vous n'allez quand même pas nettoyer mon salon, vous avez franchement autre chose à faire. Ne vous inquiétez pas, je m'en occuperai bien toute seule, et puis mon oncle va aussi filer un coup de main vu que c'est son merdier à lui ! »

Lord Canem en train de balayer chez elle … Ben oui bien sûr, puis Daleth en profiterait pour lui faire la poussière des étagères aussi hein, tant qu'on y était !

Mais au-delà du côté totalement décalé de cette proposition, Ashan avait aussi noté que l'Exécutrice avait apparemment été esclave avant de devenir ce qu'elle était aujourd'hui – rumeur qu'elle avait déjà entendu et qui faisait partie de l'énorme monceau de rumeurs qui suivaient toujours le sillage de cette femme si étrange et si détestée – et cette information lui fit aussitôt penser à son ami Lysander qui était issu d'une famille d'esclaves lui aussi. Origines qu'il tirait comme un boulet là où Randajha n'y avait même jamais fait allusion. Esclave, citoyen ou descendant de grandes lignées, il y avait des gens biens et des connards absolument partout, alors pas de quoi se casser le trognon avec ces conneries !

« Par contre quand on aura fini le goûter, je peux plutôt vous coiffer si vous voulez ? Je sais bien faire les nattes, je suis sûre que ça vous irait bien. »

Une proposition innocente, aussi innocente que l'était Anhesis qui se trémoussait toujours joyeusement dans son fauteuil tandis que l'apprentie avait coupé deux belles tranches bien épaisses avant de l'inviter à tartiner ce qu'elle voulait dessus. Avant de lui proposer un café aussi d'ailleurs.
avatar
Lord Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 276

    Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1210

    Crédits galactiques : 392

    Cristaux Kyber : 60

    Avatar : Sofia Boutella

    Crédits : MedusaNexus

    Disponibilité rp : Non

    DC : Byrhon Gill'losa, Evolet Moo

    Inventaire : - Sabre Laser
    - Couteau
    - Deux Tuk'atas mâles
    - Tenue d'officine du Triumvirat

  • Posté le Ven 6 Avr - 12:56

    Message n°8833 (8)

Un bon coup de peigne ? Eryndal serait sûrement d'accord avec la jeune fille vu le temps qu'il passait à démêler cette tignasse infernale. Anhesis se contente de lisser ses cheveux à l'aide ses doigts, sourire mièvre aux lèvres. Le Zabrak était le seul à lui avoir dit qu'elle était belle... Daleth l'avait peut-être fait, elle ne se souvenait pas, quoi qu'il en soit, le compliment de l'apprentie fait rougir l'exécutrice qui attend patiemment, venant s'asseoir près de la table basse et regarde le goûter offert à Ashan qui ne semble pas le moins du monde perturber par ce moment étrange qu'elle partage avec Anhesis.

« Nah... L'oncle d'Ashan ne mettra pas les pieds ici... »

Siffle sèchement Anhesis qui continue de fixer la jeune femme d'un regard insistant. Elle refusait de voir ce porc s'approcher à nouveau, sentir son odeur, subir son regard lubrique. Il était méprisable, sans doute pas autant que l'eût été Tenebris, mais tout de même. Savoir Ashan avec ce poids sur les épaules, cette compagnie douteuse était dérangeante, même pour la chienne qui avait pourtant le don d'ignorer ce que le commun des mortels pouvait éprouver.

« An' aime le manger. »

Elle passe littéralement du coq à l'âne, évitant de remettre sur la table le sujet de l'oncle pervers alors qu'elle s'empresse de saisir la cuillère et de la fourrer dans le pot de pâte à tartiner. Le regard affamé, c'est une portion monstrueuse de chocolat qu'elle soulève, assez pour faire pâlir de dégout même le plus gros mangeur.

SPROUIIIITCH

Le temps se fige durant un instant alors que le chocolat est lourdement tombé sur la table basse et non sur la brioche qui était visée. Le tas sous les yeux d'Anhesis lui arrache une moue timide et gênée alors que ses yeux sombres se glissent vers l'apprentie.

« Euh... »

Anhesis se dandine doucement, assise en tailleur et soudainement mal à l'aise. Elle racle le chocolat a l'aide de la cuillère, en étalant plus qu'elle n'en ramasse et vient tartiner difficilement la brioche qui s'émiette. C'est une scène de crime, un vrai massacre alors que la chienne tente vainement de se faire une tartine. La chose ne ressemble plus à rien et c'est avec un air désabusé qu'elle observe sa brioche en morceaux, écrasée alors qu'elle lui met des coups de cuillère dans l'espoir d'améliorer son aspect, sans résultat.

« D'habitude c'est Eryndal qui fait les tartines à An'... »


Confie la femme d'un air enfantin avant de prendre les bouts de brioche et de les fourrer dans sa bouche les uns après les autres. Elle mâche à peine, avale presque tout rond la sucrerie en fixant Ashan puis saisit le lait dont elle boit une longue rasade.

« Bon ! Haaaaw bon ! An' aime le lait au chocolat ! Bon ! »

Et le sourire enfantin qui s'affiche est accompagné d'une large moustache de lait sur sa lèvre supérieure. Le ridicule ne tue pas dit-on mais pas sûr qu'Ashan résiste longtemps à cette vision burlesque. Pourtant ce qui semble intéresser Anhesis est plutôt la proposition faite par sa nouvelle amie. Elle lui offre un regard pétillant de curiosité en reposant son bol de lait.

« Ashan peut vraiment faire des tresses à An' ? » Elle réfléchit, rougit et ricane d'un air niais. « Si c'est joli peut-être Eryndal fera l'amour avec An' ce soir ! oh...»

Elle se l'imagine déjà, le grand Zabrak qui aime tellement ses cheveux, ses baisers passionnés, ses caresses sauvages.

« IIIIIIIIH An' veut faire l'amour maintenant ! C'est de la faute d'Ashan ! » Accuse-t-elle en rougissant comme une adolescente énamourée. « Pour la peine, Ashan va devoir rendre belle An' pour Eryndal ! D'accord ? »




avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 170

    Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 392

    Crédits galactiques : 222

    Cristaux Kyber : 16

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Mar 10 Avr - 18:39

    Message n°8964 (9)


« SPROUIIIITCH »

Ce fut là le bruit ô combien gracieux que provoqua la pâte à tartiner en se vautrant allègrement sur la table basse, et le regard d'Ashan se posa alors sur le tas informe que Anhesis s'empressa bientôt d'étaler sur le bois usé avec ses gestes maladroits. Le chocolat se tartinant manifestement bien mieux sur la table que sur ce pauvre morceau de brioche en train de se faire rétamer sa tronche à grands coups de cuillères. Dire que l'Exécutrice était en train de provoquer un véritable désastre chocolaté était la moindre des choses, et lorsqu'en plus elle expliqua que c'était la Main Noire qui lui faisait habituellement ses tartines – le tout avec une bouille piteuse – l'apprentie sentit aussitôt un profond éclat de rire la secouer tandis qu'elle s'engorgea dans sa tasse de café. Une quinte de toux ne tardant pas à suivre tandis qu'elle tâchait autant de calmer le fou rire qui menaçait que de reprendre son souffle après le passage de la boisson par le trou du dimanche. Mais putain, quelle vision aussi ! Même si Randajha n'écoutait pas les rumeurs, il était toutefois difficile de nier qu'il manquait un bon quart d'heure de cuisson à Anhesis, et imaginer en plus Darth Sanguis lui faire ses petites tartines, c'était juste hilarant ! Surtout que le Zabrak n'était pas un modèle de délicatesse non plus, et on pouvait donc raisonnablement se demander si la pauvre tranche de brioche subissait un meilleur sort sous les assauts de monsieur ou de madame.

Alors la tartine, trucidée à la cuillère ou alors massacrée au double-sabre ? Ou comment comprendre que Maloran était indubitablement un lieu ô combien dangereux pour tout ce qui ressemblait de près ou de loin à un bout de pain !

Mais forte d'un enseignement de Sith – fallait pas déconner tout de même – Ashan parvint finalement à prendre sur elle pour ne pas laisser éclater son hilarité, et la conversation put donc dériver vers quelque chose d'un peu moins dangereux : des nattes ! Le truc en théorie anodin et plutôt facile à faire pour qui ne possédait pas deux mains gauches … mais non ! Parce qu'à peine un instant plus tard, Lord Canem s'extasia sur l'idée de faire l'amour tout en rougissant comme une gamine, et cette vision des plus décalées tira là aussi un sourire franchement amusé à l'apprentie. Parce que c'était frais, c'était mignon, c'était dépaysant … même si c'était un peu flippant aussi quand même. Mais quoi qu'il en fût, la jeune femme n'allait pas se rétracter après sa proposition, et ce fut donc d'un signe de tête affirmatif qu'elle confirma tout ça à l'Exécutrice.

« Vous serez sublime, ne vous inquiétez pas. D'ailleurs je … AH NON, PAS DANS LES FRINGUES ! »

Vive comme l'éclair, Anhesis venait de porter ses mains pleines de chocolat en direction de sa tunique afin de s'essuyer dedans. Et vive comme l'éclair, Ashan venait de l'arrêter à un millimètre, retenant l'une de ses mains avant de lui tendre une serviette en papier. D'aviser aussi qu'elle allait devoir la débarbouiller parce que de la pâte à tartiner, elle en avait juste plein la tronche !

« Essuyez le plus gros du chocolat dans cette serviette, je vous montrerai la salle de bain ensuite. À moins que vous ayez encore faim ? Vous voulez une autre tranche ? »

Vu la vitesse à laquelle elle avait descendu la première, l'Exécutrice avait l'air d'avoir de l'appétit mais si Ashan la resservait effectivement, elle s'occuperait aussi de la tartiner elle-même. Question de sécurité et de survie ! Et puisque son interlocutrice approuva, l'apprentie coupa donc un second morceau de brioche – toujours aussi généreux – avant de la couvrir – toujours aussi généreusement – de chocolat … mais alors même si ça partait d'un bon sentiment, fallait bien avouer que c'était pas de la haute gastronomie ! À cause de la couche un peu épaisse de pâte à tartiner, la brioche s'était un peu affaissée sur un coin, et il était évident que le tout n'était pas hyper régulier non plus. Pis y'avait des miettes aussi. Alors certes, on était vraiment trèèès loin du massacre perpétré par Lord Canem mais tout de même … Ashan était à peu près certaine que la Main Noire devait faire des tartines impeccables. Du genre tartinées au carré. À la militaire. Quasi-métaphysique … et cet amoncellement d'idées stupides provoqua aussitôt un nouvel hoquet de rire chez elle !

« Désolée, c'est pas du grand art non plus en fait, c'est pour ça que je préfère les croissants ! »

Ouais ouais, elle était vraiment en train de raconter ça à l'Exécutrice du Triumvirat en personne … et entre le ridicule de la situation et ses nerfs tendus à bloc depuis quelques jours, Ashan explosa franchement de rire cette fois-ci, absolument incapable de se retenir plus longtemps devant sa piètre prestation culinaire et tout le reste ! Mais à son corps défendant, elle était bien incapable de stopper ce fou rire qui continuait à enfler, et enfler, et enfler.






avatar
Lord Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Chocolats : 276

    Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1210

    Crédits galactiques : 392

    Cristaux Kyber : 60

    Avatar : Sofia Boutella

    Crédits : MedusaNexus

    Disponibilité rp : Non

    DC : Byrhon Gill'losa, Evolet Moo

    Inventaire : - Sabre Laser
    - Couteau
    - Deux Tuk'atas mâles
    - Tenue d'officine du Triumvirat

  • Posté Hier à 12:04

    Message n°9581 (10)

Le cri strident de panique d'Ashan fait sursauter Anhesis qui s'apprêtait à essuyer ses mimines pleines de chocolat , sur ses vêtements. Bon sang, cette fille lui rappelait cruellement Eryndal en cet instant ce qui n'aidait pas l'exécutrice à garder son calme. Figée, elle esquisse une moue de culpabilité avant de prendre la serviette tendue et frotter ses mains avec alors que sa langue vient glisser sur ses lèvres, léchant avidement le chocolat qui s'y était salement étalé.

« Pfff... Ashan est comme Eryn... Lui aussi il râle pareil pour les même raisons, hein... »

Grimace presque blasée, Anhesis chiffonne la serviette, c'était beaucoup moins drôle d'un coup. Où était le plaisir de pouvoir savourer du chocolat si l'on ne pouvait pas en mettre partout ? Volontairement ou non... Quoi qu'il en soit, Anhesis fini par hocher la tête, observant Ashan d'un regard pétillant mais surtout affamée.

« Oui, An' veut encore du manger s'il te plaît. »

Au moins, Eryndal avait réussit à lui inculquer un semblant de politesse, c'était mieux que rien. Docile et étrangement soumise, la chienne reste là, assise en tailleur sur le sol à fixer les moindres gestes de l'apprenti qui prenait le temps de lui faire une seconde tranche de brioche. Bien épaisse, dégoulinant de chocolat à tartiner avec Anhesis fixe la nourriture bouche-bée, l'air complètement énamouré. Car lui, son amour pour la nourriture semblait presque aussi que celui qu'elle avait pour son grognon de zabrak. Alors même que la jeune femme termine la tranche de brioche, Anhesis brandit soudainement la main, étouffant un grognement et arrache la brioche des mains d'Ashan avant de venir mordre dedans à pleine dent. La plainte de plaisir qui fait vibrer sa gorge est similaire à celle d'un animal plus que d'un humain.

« An' aime tout. Peu importe le manger tant que c'est du manger... Une fois An' a même manger des cailloux. » Lâche t-elle en mâchonnant goulûment, son regard sombre se dardant sur Ashan. « Eryn a dû emmener An' a l’hôpital parce qu'elle avait mal au ventre... Mais les cailloux ça donne moins faim alors An' en avale parfois... » Ronronnement profond. « Mais ce que An' préfère manger c'est le chichi-parmentier que Eryndal faisait quand elle était jeune, qu'est-ce que c'est bon le chichi-parmentier...»

Et dire que la pauvre Ashan était déjà en proie au fou rire, mais là, cela risquait fortement de pousser la pauvre apprentie dans ses retranchements. Alors qu'elle gobe sa tartine, Anhesis vient prendre la serviette, essuyant ses mains de nouveau et sourit de bonheur avant de se lever.

« Le bain maintenant ! Ashan, emmène An' à la salle de bain ! »
Elle se penche, observant sa comparse avec des yeux rond. « Ashan a du bain moussant ? An' aime le bain moussant, Eryn en met toujours dans le bain pour elle... » Elle approche le visage. « Si Ashan ne met pas du bain moussant, An' te tue." »

Il y a un instant de flottement, le sérieux dans les mots de l'exécutrice fait peur autant que l'aura obscure qui se renforce autour d'elle. pourtant, en l'espace d'un instant, son visage se scinde en un sourire éclatant et joyeux alors que sa main frappe amicalement mais fortement (sans doute trop), le dos de l'apprentie, Anhesis beuglant joyeusement.

« C'est une blague hein! An ' va pas te tuer pour ça! » Nouveau silence, elle reprend son sérieux avant de murmurer à voix basse. « Ou peut-être que si, va savoir... » Ricanement puis éclat de rire alors qu'elle se redresse. « Rhoooo la tête, hey! Ashan est trop drôle! »




Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (11)