Star Wars Ascension


Maîtriser la Colère - Ashan

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure » Malachor V

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Ven 30 Mar - 13:40

    Message n°8593 (21)

« Du chantage ? Allons bon ! C’est juste un service pour un rendu ! » ironisa Lysander en croisant les bras et en adressant à Ashan un sourire tout en dents.
Sourire qui se transforma en expression blasée lorsque Randa se remémora subitement sa chanson et éclata de rire. Vadith roula des yeux tellement fort face au fou-rire de son amie que ceux-ci firent trois fois le tour de ses orbites avant de revenir se poser sur une Ashan hilare.

« Non, le viol, c’est parce que j’ai promis ce sera moi qui te démonterai, répliqua-t-il avec un petit air de défi. Et ça sera plutôt facile vu ta tête ce matin ! »
L’Apprenti se redressa et décroisa les bras pour pousser gentiment Ashan du plat de la main. Il s’achemina ensuite jusqu’à la sortie du dortoir tout en conseillant : « Allez, va te doucher au lieu de rire comme un ewok, tu sens le cognac ! »

Un quart d’heure plus tard, Ashan retrouva un Lysander adossé contre un mur, le nez dans un livre qu’il avait ouvert pour patienter. La voix de l’Apprentie le sortit de sa lecture et il remarqua avec un certain soulagement que son amie avait l’air plus fraîche que tout à l’heure. Ce n’était pas qu’il s’inquiétait de son état, mais il n’avait aucune envie de se traîner un mort-vivant toute la matinée.
« C’est vrai que celle du District 7 est pas mal… Et puisque c’est toi qui paie, ça vaut d’autant plus le coup ! » répondit-il en fermant son livre dans un claquement, l’air matois.

Rangeant son livre à l’intérieur de sa cape, il précéda Ashan d’un pas vif et léger. Il semblait particulièrement enjoué, ce matin. Peut-être parce qu’il s’agissait de la première matinée à peu près normale qu’il passait depuis les récents évènements. Ou peut-être parce qu’il savourait plus qu’il ne voudrait bien l’avouer la compagnie d’Ashan. Il se rendait compte que, de la part de la jeune femme, il aurait été déçu, voire se serait senti trahi, qu’elle l’associe à son Maître et lui en veuille par procuration.
C’était peut-être une tête brûlée, mais elle avait l’immense vertu d’être fidèle en amitié. Une valeur particulièrement rare chez les Sith. Savoir qu'il pouvait compter dessus, en particulier par les temps présents, le renforçait.
avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Dim 1 Avr - 0:34

    Message n°8643 (22)


Lorsqu'ils passèrent le seuil de la pyramide pour se perdre dans les rues de Maloran, Ashan sentit aussitôt un air frais et presque piquant l'assaillir, et ses ourlées se relevèrent dans un léger sourire. Un peu fatigué et un peu las sans doute mais néanmoins, l'idée d'aller petit déjeuner avec Lysander comme si rien ne s'était jamais rien passé était agréable. Décalé mais agréable. De toutes façons, l'illusion ne durerait jamais bien longtemps vu qu'il suffirait d'un rien pour que la réalité la rattrapât, mais la jeune femme comptait bien profiter de cette accalmie le plus possible. Ne plus s'inquiéter, ne plus s'angoisser, ne plus éprouver cette peine qui lui lacérait le cœur … ne plus penser. Juste ne plus penser. Pendant une minute, une heure ou une journée. Mais ne plus penser.

Surtout que malgré les mots qu'ils avaient échangé la veille, la dispute n'avait finalement été que frôlée mais jamais atteinte … et que Randajha ne souhaitait de toutes façons pas se brouiller avec son ami parce qu'au final, Vadith n'était coupable de rien. Pire, il était lui aussi victime des turpitudes d'un maître incapable de contrôler ses bas instincts, aussi étaient-ils finalement dans la même galère. Ou pas vraiment dans la même galère mais disons dans la galère tous les deux. Autant se serrer les coudes donc …

« Au fait … merci pour hier soir. J'dis pas que la soirée était géniale et que picoler était l'idée du siècle, mais je suis quand même contente de l'avoir passée avec toi et d'avoir pu te parler. »

Tandis qu'ils avançaient tranquillement dans les rues, la voix de Ashan s'était doucement faite entendre pour briser ce silence calme, mais la jeune femme se devait effectivement de remercier son ami pour sa présence. Pour son honnêteté également vu qu'elle n'aurait sans doute pas apprécié d'apprendre par quelqu'un d'autre qu'il était l'apprenti de Dementis.

« Et désolée pour le début d'engueulade aussi … t'es responsable de rien et je voulais que tu saches que pour moi, ça ne change rien à notre amitié. T'es quelqu'un de bien, peu importe ce qu'a pu faire Dementis. »

Loin des reproches, loin de l'amertume, restait l'attachement que Ashan avait toujours ressentit vis-à-vis de Lysander. L'un de ses seuls véritables amis, et un ami qu'elle ne voulait pas perdre, surtout pas dans ces conditions de merde.

Connard de Davoros …

Mais tandis qu'ils arrivèrent enfin dans le District 7, l'apprentie ralentit bientôt le pas afin de balayer les lieux du regard. À droite. À gauche. Mouais …

« Dis Lysou, crois pas que j'sois perdue mais … tu te souviens d'où elle était cette boulangerie ?! »

Bon ok, elle était un peu paumée là !
Et face à cette constatation totalement décalée, ce fut bientôt un sourire franchement amusé qui anima son visage tandis qu'elle rejeta ses cheveux en arrière. L'air même de la perplexité géographique couplé à l'amusement innocent peint sur ses traits.
avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Mer 4 Avr - 13:55

    Message n°8758 (23)

Une main fraternelle se posa fugacement sur l’épaule de Randajah. Vadith baissa les yeux sur son amie et lui adressa un sourire amical. Il avait vécu des soirées plus calmes, mais il ne regrettait pas l’expérience. D’ailleurs, il avait l’impression que ce qu’ils vivaient tout deux venait de les rapprocher. Pour l’instant, en tout cas. Le réel test viendrait sûrement après.

Aussi, lorsqu'Ashan s'ouvrit un peu plus, Lysander haussa les épaules avec un air détaché qui signifiait qu’il ne lui tenait pas ombrage des prémices de dispute.
« Oui, je sais… » répliqua-t-il avec une certaine malice en jetant un regard rieur à Ashan. Pourtant, le compliment le touchait plus sincèrement qu’il ne voulait bien le montrer.

Il se garda, en revanche, de réitérer la promesse qu’il lui avait faite hier. Manifester son attachement n’était pas vraiment dans ses habitudes, d’autant que l’Apprenti préférait les actes aux belles paroles. Celles-ci, il les réservait à ceux qu’il roulait dans la farine, ou dont il souhaitait obtenir quelque chose. Or, il n’attendait rien d’Ashan. En revanche, il savait à présent qu’il serait là pour elle, et contre elle s’il le fallait. Pour qu’elle ne bascule pas. Parce qu’elle était innocente, et qu’il n’y avait qu’un seul responsable de sa souffrance. C’était une épreuve face à laquelle elle était d’autant plus seule qu’elle n’avait pas de Maître pour la guider et l’amener à mieux gérer les émotions puissantes qui se mélangeaient en elle. Si elle s’en sortait, elle en serait incroyablement grandie, songea Vadith en jetant un coup d’œil en coin à la jeune femme.

À ce moment, celle-ci ralentit le pas et l’air circonspect qu’elle afficha éveilla l’attention de Lysander. Comment ça, est-ce qu’il se souvenait ? Parce qu’elle ne connaissait pas le chemin, finalement ? L’Apprenti se frappa le front avec le plat de la main, puis pouffa de rire.
« Sérieusement ? »

Le jeune homme regarda à gauche, à droite, à gauche… Puis s’engagea à gauche, l’air fermement décidé.
« J’crois que c’est par là. On va dire que la Force nous guidera ! »

Au bout de vingt minutes après lesquelles les deux Apprentis eurent pu remarquer, qu’en fait, c’était par la droite qu’il fallait prendre, une bonne odeur de boissons chaudes et de viennoiseries vint caresser leurs narines à l’embranchement d’une rue. Affamé, comme toujours, Lysander accéléra la cadence, s’élançant presque comme un conquérant s’apprêtant à faire un massacre dans le sillon du fumet. Quelques mètres plus tard, le duo s’installait à une table ronde, prêt d’une étagère sur laquelle était juché un momong assoupi.
La boulangerie était relativement bondée et les clients allaient et venaient, certains choisissant comme eux de déguster leur petit-déjeuner sur place. Les droïdes-serveurs s'élançaient avec agilité entre les tables, distribuant avec une efficacité redoutable menus, couverts et petit-déjeuners. L’un d’eux passa à leur table, leur souhaitant la bienvenue d’une voix féminine mais métallique.

Tandis que Lysander mettait le nez dans le menu, l’avidité brillant dans ses yeux sombres, une petite fille au comptoir les observait avec une discrétion digne d’un bantha, les pointant carrément du doigt à l’intention de sa mère, qui lui secouait l’épaule en lui murmurant des remontrances.
« Mais je crois que ce sont des Sith, maman ! » entendit-on s’élever d’une voix qui portait d’autant au-dessus du joyeux brouhaha qu’elle était aigüe.
« Tiens, ça change. Hier, on n’était clairement pas des héros aux yeux de la population. » commenta Lysander tout en passant commande sur le menu digital.

Un thé, un cheesecake, deux croissants, trois œufs, une assiette de bacon de cochon-globe et un bol de céréales commandés, il s’accouda à la table et regarda Ashan, tout en pensant à autre chose.
Ses interrogations à propos de l’avenir revenaient, et il tenta de les chasser en se focalisant sur son amie. Et, tout naturellement, une question lui traversa l’esprit : « Tu t’es déjà demandé ce que tu ferais, une fois ton apprentissage accompli ? »
avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Sam 7 Avr - 18:01

    Message n°8850 (24)


« J'sais pas si la Force nous a guidés mais au final, t'étais aussi perdu que moi hein ! »

La moquerie était aussi bon enfant que le rire frais qui venait de se faire entendre mais pour le coup, difficile de le nier : ils étaient tous les deux des boulets ! Des boulets qui venaient d'errer pendant près de vingt minutes dans les rues mais au final, la fameuse boulangerie ne tarda pas à les attirer avec son fumet alléchant de pâtisseries toutes chaudes, et les deux apprentis n'eurent plus qu'à se laisser guider. Direction une petite table ronde où ils s'installèrent tranquillement tandis qu'un droïd-serveur leur déposa une carte. De ce très long menu qui aurait pu faire saliver même ceux qui n'étaient pas des grands adeptes du sucré, et Ashan venait justement de commencer cette lecture ô combien ardue – surtout lorsqu'il allait falloir choisir – lorsqu'une voix enfantine résonna à son oreille. Son regard se leva aussitôt pour tomber sur une petite gamine qui les fixait avec des yeux brillants.

« On maîtrise un pouvoir qu'ils ne comprennent même pas dans son essence, alors difficile de leur en vouloir pour le coup. La Force, ça reste un truc étrange et inexplicable … »

Une explication bien philosophique pour quelqu'un qui se remettait seulement de sa cuite de la veille, et la jeune femme leva bientôt la main afin de saluer la fillette tout en lui adressant un sourire. La petite paraissant aussitôt toute fière tandis qu'elle agrippa sa mère par le bras – sans doute pour se vanter du coucou qu'elle venait de recevoir – avant de continuer à leur faire des signes de la main. Mais pour le coup, les gosses étaient toujours beaucoup plus spontanés que leurs parents, et il était également difficile de nier que certains Sith ternissaient l'image des Sensitifs avec leur comportement.

Mais bon, c'était également un sujet de moral dont le débat n'aurait servi à rien vu qu'ils n'étaient franchement pas là pour ça, et Randajha préféra donc reporter toute son attention sur la carte. N'arrêtant son choix final que lorsque le droïd revint à leur table : un café, une gaufre avec des fruits et du chocolat, deux croissants et des céréales. De quoi terminer d'absorber les restes d'alcool, mais surtout de quoi se faire vraiment plaisir !

« Tu veux dire : si je réussis à trouver quelqu'un capable de me supporter pour que je puisse finir mon apprentissage ? »

La question aurait pu être grave, mais Ashan venait toutefois de la lancer sur un ton assez léger, signe que – pour le moment au moins – elle ne s'en inquiétait pas. Sans doute parce qu'elle avait d'autres sujets d'inquiétude d'ailleurs parce que dans le fond, elle s'inquiétait pourtant réellement. De ne jamais être choisie par un mentor, de ne jamais vraiment achever son apprentissage, de ne jamais parvenir à ses objectifs. Lysander avait des questions chiantes des fois …

« J'sais pas trop en tout cas, j'suis pas trop fixée à vrai dire. Comme je suis pas trop manche avec un sabre-laser à la main, je me disais qu'instructeur, ça pourrait être sympa, surtout que j'ai souvent un contact assez facile avec les gamins. Sinon y'a aussi le recrutement hors de Malachor, ou alors les forces de frappe des Interventions Offensives qui recrutent toujours du monde … en gros j'ai quelques pistes mais rien de vraiment arrêté. Et n'étant pas vraiment une grande intellectuelle, ça ferme pas mal de portes aussi. »

Si elle n'était certes pas une penseuse ou une philosophe de génie, l'apprentie était toutefois loin d'être stupide, mais elle avait toutefois assez souvent tendance à dénigrer ses propres capacités, et ce depuis qu'elle était môme ! À l'entendre, elle était un peu stupide sur les bords et tâchait de s'en accommoder, et malgré toutes les tentatives pour lui faire admettre le contraire, Ashan s'était toujours montrée tête de bois. Comme dans beaucoup d'aspect de sa personnalité d'ailleurs.

« Et toi, qu'est-ce que tu envisages pour la suite ? Tu voudrais continuer à travailler à la prison ou pas ? Tu penses qu'on te fera bientôt passer les épreuves pour devenir Lord ? »

Même si elle ne voulait clairement pas parler de Dementis, parler de Lysander revenait tout de même à évoquer son mentorat qui allait très certainement trouver une fin brutale à cause des derniers événements, mais la jeune femme chassa toutefois très rapidement cet aspect des choses de son esprit. De toutes façons et contrairement à elle, son ami était clairement un intellectuel très doué et capable de se trouver une place n'importe où, et même si elle ne l'avait pas mentionné, Ashan espérait qu'il viserait plus haut que la prison et qu'il saurait rapidement devenir un Lord accompli.
avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Dim 15 Avr - 16:38

    Message n°9219 (25)

Que de sérieux, tout à coup ! Vadith releva la tête pour regarder Ashan, laquelle faisait signe de la main à la gamine. Celle-ci, trop heureuse, y répondait à présent avec entrain. Le jeune homme trouvait toujours surprenant le naturel avec lequel Ash’ interagissait avec les enfants. Lui n’avait pas  d’accointance particulière avec les têtes blondes et, s’il n’avait pas le rejet viscéral qu’on retrouvait chez certains, il ne leur prêtait pas de valeur ou d’attention particulière. Aussi se contenta-t-il d’observer avec un vague amusement, plus étonné de la répartie de son amie qu’autre chose.
Puis, lentement, un sourire malicieux vint arquer ses lèvres.
« En revanche, je crois que « la Force » qui t’animait hier soir a été clairement reconnue de tous. »

Un clin d’œil plus tard et leur commande passée, la conversation reprit des tours sérieux qui sembla tout d’abord laisser Ashan plutôt sereine. Il l’oubliait parfois : l’avenir pouvait être un sujet délicat pour les Apprentis qui n’avaient pas trouvé de Maître. Une situation qu’il ne comprenait pas pour le cas d’Ashan. Si la jeune femme était d’un naturel flamboyant, elle n’était pas pour autant écervelée et indisciplinée. Elle portait de véritables valeurs et une force dont elle n’avait peut-être elle-même pas pleinement conscience. Elle n’avait pas que des qualités, mais c’était une élève douée, particulièrement avec un sabre en mains. Le manque d’effectifs parmi les lords était sûrement une des raisons pour lesquelles elle n’avait toujours pas de mentor, mais il n’empêchait que c’était un beau gâchis.
Ou peut-être pas. Peut-être en serait-elle encore plus forte, libre de choisir son modèle et ses influences à sa guise.

Plutôt qu’éluder le sujet comme Vadith avait cru qu’elle le ferait, au vu de sa première réponse, Ashan lui énuméra quelques pistes sur lesquelles il l’imaginait bien s’engager. En particulier l’une d’elle… Cependant, avant qu’il n’ait eu le temps d’émettre le moindre commentaire, l’Apprentie lui retourna la question d’une façon qui tira un rire instantané à Lysander.

« Continuer de travailler à la prison ? Pitié, tout mais pas ça… ! » plaisanta-t-il en s’enfonçant allègrement dans son siège.
L’amusement dans ses yeux ne couvrait pas complètement la répulsion que lui inspirait cette perspective.
« Je n’ai aucune information sur le sujet… je suppose que cela dépendra de ma réussite lors de ma mission sur Dantooine… entre autres. »
Peu désireux de ramener sur le tapis le sujet de son Maître, Lysander détourna le regard pour voir arriver un droïde avec leurs plats. Un interlude qui lui permit de songer à la potentialité de se retrouver dans la même situation qu’Ashan, prochainement. Sans Maître.
« Je l’espère en tout cas. Ne serait-ce que pour pouvoir enfin consulter les sections seulement accessibles aux lords à la bibliothèque de l’Académie. » dit-il, fidèle à lui-même, en reportant son attention sur Ashan, un nouveau sourire aux lèvres. « Peut-être dans les services de renseignements, les relations extérieures ou la recherche en magie Sith… En vérité, je ne suis pas définitivement fixé non plus, seulement… » il hésita, baissant les yeux sur l’imposante assiette qu’on posait devant lui. « J’espère que mes prochaines prérogatives m’amèneront à rester plus souvent en-dehors de Malachor V qu’à l’intérieur. »

Il avait seulement murmuré, avec une certaine hésitation. Soudainement, il paraissait plus fermé, et la précipitation avec laquelle il se reporta sur son petit-déjeuner en témoignait. C’était le genre de confession qu’il n’avait guère fait qu’à Sarkin. Un désir si fort, si impérieux, qu’il n’osait vraiment en parler, comme par superstition. Peut-être par crainte, aussi, qu’on prenne son désir d’ailleurs pour du mépris envers Maloran.
Cependant, Lysander pensait qu’Ashan le connaissait assez, désormais, pour comprendre que le jeune homme était bien trop curieux et avide de découvertes pour se contenter de rester enfermé à l’intérieur d’une planète lointaine et secrète.
« En tout cas, je te vois bien dans les forces d'intervention. »
avatar
Apprenti Sith
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 24/02/2018

    Messages : 531

    Crédits galactiques : 518

    Cristaux Kyber : 21

    Avatar : Marie Avgeropoulos

    Crédits : Avengedinchains

    Disponibilité rp : Disponible

    DC : Asveig Vah'Arius

    Inventaire : Sabre-laser
    Double Sabre-laser
    Couteau
    Armure intermédiaire

  • Posté le Jeu 26 Avr - 16:19

    Message n°9742 (26)


« En parlant de Dantooine, oublie pas de me ramener un truc hein, tu as dit que tu le ferais ! »

Si Ashan n'avait pas voulu être indélicate avec ses questions, la tête de Lysander avait suffit à lui prouver que le sujet de la prison était indéniablement sensible – celui de son futur post-Davoros également – et la jeune femme avait donc préféré détourner la conversation. Glissant ainsi une petit connerie qui n'en était pas moins vrai parce que pour le coup, elle devait bien avouer qu'elle enviait clairement son ami ! Partir seul en mission, c'était déjà important pour un apprenti, mais quitter Maloran pour la première fois était également un événement en soi ! Le genre de souvenir qu'on conservait pour très longtemps, et même si elle n'était bien évidemment pas au courant du contenu de la mission de son vis-à-vis, celui-ci pourrait au moins profiter d'une planète qui paraissait être assez plaisante. Un joli rêve donc, et à entendre Vadith annoncer qu'il ne savait pas trop quoi faire de son avenir mais qu'il espérait avoir accès au reste de la Galaxie, Ashan ne pouvait qu'espérer que ses attentes seraient comblées.

Quant à la bibliothèque …

« La bibliothèque ? Sérieusement ? Non mais Lysou, quand tu seras Lord déjà, je t'organiserai la plus chouette soirée de toute ta vie ! Faudra fêter ça comme il se doit et ensuite … » regard soudainement un peu plus vague, comme si la jeune femme s’abîmait dans une intense réflexion, avant d'afficher soudainement un air entendu « Ensuite je serais toujours dans tes pattes pour essayer de profiter de ta position avantageuse ! Chantage, extorsion, pot de vin … tout y passera, alors profites bien de tes derniers instants de tranquillité ! »

Le tout balancé sur un ton aussi enjoué que sérieux tandis que le droïde-serveur venait de leur apporter leur petit-déjeuner, mais la plaisanterie – douteuse, comme d'habitude – n'avait franchement rien de fondé, et Lysander le savait très bien. Ne supportant pas le favoritisme, Randajha détestait avoir quelque chose qu'elle n'avait pas obtenu à la sueur de son front, et il arrivait même que certains cadeaux qu'on avait pu lui offrir l'ait rendue mal à l'aise. Mais tandis que sa fourchette vint se planter dans un fruit tendre et juteux pour le porter à ses lèvres, elle reconsidéra aussi plus sérieusement l'allusion de son ami à l'extérieur. Miroité, voire même fantasmé, par certains. Mais pourtant si inaccessible. Si tabou aussi, comme l'attestait les murmures de Lysander.

Mais en soi, était-ce réellement irrespectueux de l’œuvre de Daleth que de souhaiter quitter Maloran, même temporairement ? De par son côté terre-à-terre, la jeune femme ne s'était jamais réellement posé la question mais à bien y réfléchir … en fait Daleth, c'était un peu comme un père ! Il faisait bien chier avec ses interdictions de sortir faire la chouille jusqu'à pas d'heures, mais il le faisait pour le bien-être de son peuple, et concilier les deux pouvaient être ardu par moment.

« T'inquiète, je comprends. On sait pourquoi on vit à Maloran, on sait tout ce que ça nous apporte … mais y'a quand même des fois où on aimerait aller voir ailleurs. Juste pour voir la tronche du reste de la Galaxie. J'pense que c'est juste humain comme réaction. »

Oui, juste humain. Alors dramatiser ne servait à rien. N'est-ce pas ?

« Puis de toutes manières, t'as toujours été quelqu'un de curieux, et j'suis pas sûre que même les plus hauts niveaux de la bibliothèque possèdent assez de bordel pour t'occuper toute une vie … puis je te verrais bien dans les recherches concernant la Magie Sith. J'ai toujours été totalement hermétique à ça, mais toi ça t'intéresse depuis qu'on est gamin. »

Quoi que, les services de renseignements ou des relations extérieures pourraient également s'estimer heureux de récupérer un élément comme Lysander, parce que ce n'était clairement pas le débile du coin !

« Et puis comme ça, ça collerait bien en fait ! Parce qu'il faudrait t'envoyer en premier pour récupérer toutes ces conneries, et moi je passerai ensuite pour tout défoncer avec ma délicatesse habituelle … ouais en fait, je comprends pourquoi on vit planqués, c'est moins dangereux pour la Galaxie ! »

Allez c'était fait, Ashan ne pouvait décidément pas s'empêcher de dire de la merde, même quand elle dégustait une succulente gaufre au chocolat.






Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (27)

[Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure » Malachor V