Star Wars Ascension


avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Sam 24 Fév - 16:42

    Message n°6913 (1)

Antor Varss


36 ansMalachor VSeigneur du District 3HumainCélibataireSith


CONSTITUTION
AGILITE
DISCRETION
CHARISME
ELOQUENCE
OFFICE
PILOTAGE
MEDECINE
TECHNOLOGIE
CORPS A CORPS
ARME DISTANCE
ARME BLANCHE
PERCEPTION
PROJECTION
SABRE LASER

ECLAIR DE FORCE
TELEPATHIE
SPE 3

SPE 4
SPE 5


Caractère


Le nouveau Seigneur du district 3 est un être fait de contradictions. A la fois figure connue de Maloran et personnalité assez mystérieuse. Réputé pour son respect profond pour les traditions Sith les plus anciennes, et pourtant incapable de se présenter en bure traditionnelle. Capable de passer du calme le plus parfait à une colère noire absolument terrifiante.

Lord Anguis est issu d’une des lignées Sith les plus anciennes, qui n’a engendré que peu de Seigneur Sith, au cours des derniers siècles, sinon sa mère, Lady Devoar. Elle s’est élevée au rang de seigneur de district avant lui, maintenant un contrôle quasi-total du district 3 pendant des décennies. Réputées pour sa totale dévotion à son travail et aux citoyens de son district, elle en oublia les obligations de sa famille, refusa de prendre des apprentis. Son fils, elle ne l’eu que très tardivement, et refusa toujours de nommer son père, arguant que c’était inutile.

De Lady Varss, il a hérité cette posture noble, cette manie de s’habiller des tenues les plus élégante, son phrasé soigné et son ton délicat. Ainsi qu'une belle somme d'argent, et sans aucun doute le poste de Seigneur de District. L’homme sait jouer de son charisme, et de sa belle gueule, pour obtenir ce qu’il veut. Maître négociateur, il est connu de nombreux courtisans à travers tout Maloran.

On dit de lui qu’il a un certain succès auprès de la gente féminine, et des rumeurs plus discrètes parlent du même succès auprès de la gente masculine. Pourtant, on le croise plus souvent un livre à la main, ou un disque de données en pleine lecture, qu’une femme au bras. De nombreux Sith parlent de la mort de son maître, délivrée sauvagement, mais Antor affiche un contrôle parfait de ses émotions en presque tout circonstances, donnant peine à croire qu’il s’agit du même homme.

Curieux est sans doute le seul adjectif sur lequel tout le monde s’accorde. Lord Anguis est avide de connaissance, capable de s’intéresser à tout et à tout le monde.  Seule corde qu’il refuse d’ajouter à son arc, la maîtrise du sabre laser, qu’il juge de la plus haute barbarie.

Parler d’énigme serait exagéré, et cliché, mais le Seigneur Sith est sans aucun doute singulier.


Questions en tous genres


► Te sens tu concerné par les tensions actuelles qui éclatent en divers points de la galaxie ?
« Il n’y a sans doute pas de questions plus stupides. Bien sûr que je suis concerné. Que ce soit par ce qui touche la Galaxie ou ce qui touche Malachor V. Je suis concerné parce que je suis touché. Chaque minuscule petit changement dans l’équilibre de l’univers m’atteint et je dois les suivre de près. Bien sûr, j’ai tendance à être d’autant plus attentif quand cela est proche, géographiquement parlant. Mais je ne serais qu’un piètre utilisateur de la Force si tout ce qui existait ne me concernait pas. »
► Quels idéaux te font avancer dans la vie et quel camp rejoindrais-tu si tu devais te battre pour ceux-ci ?
« Difficile de dire exactement ce qui me motive. Je dirais, assez simplement, l’ambition. Comme beaucoup d’entre nous après tout. Quant aux idéaux prônés par notre Seigneur Noir, je n'ai jamais fait secret de mes préférences pour les anciennes coutumes Sith et le respect dû aux plus forts. Mais jusque-là, j'ai toujours fait mon possible pour accomplir la volonté du Conseil.
Dévoué à mon travail ? Oui, peut-être. En tout cas, je prends plaisir à l’accomplir et à diriger le district 3. C’est, je suppose, une bonne chose pour tout le monde. »[/color]
► Quelle réputation avez-vous ? Comment êtes-vous perçu par les autres ?
« Vous devriez peut-être poser la question à quelqu’un d’autre, non ? »

« Un Sith efficace mais un peu trop vieux jeu. Tout le monde n’est pas un adorateur de l’ancienne aristocratie, et malgré tout ce qu’il fait pour s’en détacher, Antor est un parfait représentant. Il parle comme un noble, bouge comme un noble et agit souvent comme un noble.

A côté de ça, c’est quelqu’un d’efficace, qui tient ses promesses. Les gens du district l’aiment bien pour ça. Et en créant la continuité parfaite avec la politique de sa mère, il a mis beaucoup de gens dans sa poche.

Il a une réputation de tombeur aussi. Quoi ? C’est vrai. Il est grand, beau, un peu mystérieux, et c’est un Lord Sith… »
► Niveau santé, tout va bien ?
« La Force est généreuse avec moi. Depuis tout petit, je n’ai jamais été malade. L’Académie a entraîné mon corps à se battre et depuis je n’ai pas cessé de m’entraîner. Je crois que la Force a des projets pour mon esprit, mais j’ai besoin d’un corps apte et puissant pour accomplir ses desseins. »
► Êtes-vous sensible à la Force ? Si oui, à quel point cela a-t-il marqué votre vie ? Si non, que pensez-vous de la Force en général, et de l'Ordre Jedi ? Quelle(s) forme(s) de combat au sabre laser maitrisez-vous ?
« C’est une vraie question ? Je ne suis pas sensible à la Force, tout comme vous ne l’êtes pas. Je suis la Force, et vous aussi. La Force vous imprègne et m’imprègne, nous reliant nous et tout ce qui nous entoure. La Force est le tissu qui maintient l’univers dans son état actuel. Je ne suis pas plus sensible à ce tissu que vous, mais je suis plus lourd. Je peux peser sur le tissu, le déformer, le conformer à ma propre forme, ma propre image. Comme… une série de fibre qui forment leur propre motif. Vous n’êtes peut-être qu’une fibre banale, simpliste, brute, mais vous êtes fait de la même fibre que moi.

L’Ordre Jedi est égal à lui-même, une institution archaïque et dépassée qui n’attend que sa propre destruction.

Il n’y a pas d’opinion à avoir sur la Force. Je vous l’ai dit, la Force est moi. Et je suis la Force. Je ne suis qu’une manifestation de sa volonté.

Le sabre-laser est une perversion de ses enseignements. Une arme barbare que les imbéciles ont fini par élever au rang d’art noble par simple pression sociale. Nous ne sommes pas faits pour nous battre en utilisant des bâtons et des cailloux, nous sommes des disciples de la Force. Nous représentons le point de contact avec l’énergie la plus pure de notre Univers, et nous devrions le prouver en maniant le bâton comme un gosse qui ramasse une branche ?!
J’ai un sabre-laser à manche recourbé, au design emprunté à mes ancêtres, parfait pour la forme du Makashi. Mais ne vous attendez pas à le voir souvent. »
► Quels sont vos projets personnels ?
« Devenir le maître du monde. Accomplir la volonté de la Force, puis la rejoindre.

L’immortalité ? Je laisse ça aux enfants et aux rêveurs. Je vous l’ai dit : je suis la Force. Je suis déjà immortel. »



Chronologie


► An 481 – Mois 2 - Semaine 3 - Jour 2 - Hôpital de Maloran
La pièce était plongée dans une semi-pénombre agréable. Elle avait demandé à ce que l’on ferme les volets, même alors que la lumière artificielle brillait parfaitement au-dehors. Lady Varss avait des besoins bien spécifiques et personne n’aurait osé les lui refuser de toute façon. Surtout pas en un jour aussi heureux.

La Seigneur Sith était encore allongée dans son lit, les draps remontés jusqu’à la poitrine. Sa respiration était lente, lourde aussi, elle pouvait le sentir. Ses yeux à demi clos, elle tentait de se reposer, de se connecter à la Force d’une manière ou d’une autre. Jamais elle n’aurait pensé que cela puisse être aussi éreintant. Pourtant son corps refusait encore de bouger, son dos particulièrement la faisait souffrir comme rarement. Si elle avait su, elle aurait sans doute dit à ses professeurs de l’Académie que leurs petites tortures n’étaient rien. Un sourire lent s’afficha sur ses lèvres alors que les sourires revenaient.

Contre le mur opposé au lit reposait une chaise simple, sans doute destinée au père s’il avait été là. Zhin Varss se concentra légèrement et l’objet de métal se mit à flotter sur quelques centimètres. Elle la souleva encore un peu dans les airs, la bougeant de droite à gauche avant de la laisser retomber. Tout allait bien, elle n’avait rien perdu de sa connexion avec la Force. Il lui fallait juste un peu de repos et elle serait plus forte que jamais.

Elle craignait de laisser son district sans surveillance pendant quelques jours, mais il y avait des choses qui valaient bien ces sacrifices. L’accouchement en faisait partie. A presque 50 ans, la Seigneur Sith avait failli abandonner l’idée d’avoir un jour un héritier. La Force emprunte parfois des voies étranges.

Surtout quand on l’y force, se prit-elle à penser, un sourire aux lèvres.

Elle perçut soudainement un bruit métallique qui approchait de sa chambre. Un droïde ne tarda pas à entrer, différent de celui qui l’avait assisté durant l’opération. Le corps long mais imitant une forme humaine, à l’exception des jambes remplacées par une unique roue qui lui permettait de se déplacer rapidement. Un visage plat et inexpressif se tourna vers elle.

« Madame. Les résultats du test viennent de nous être transmis. Votre bébé dépasse même votre propre taux. »

Le sourire de la lady Varss ne se fit que plus rayonnant. Quel magnifique héritier elle avait engendré !

► An 490 – Mois 5 - Semaine 4 - Jour 2 - Académie Sith
« Ce sera votre chambre à tous les 5. » annonça-t-il aux enfants qu’il avait accompagné jusqu’à cette portion de l’académie.

Se retournant vers eux, le vieil homme sourit en découvrant que deux d’entre eux se pressaient déjà pour prendre les mesures de leur nouvel environnement. Accompagner les novices qui terminaient leurs années d’école élémentaire pour devenir acolytes lui permettait de voir en action l’avenir de la nation sith. Ceux-là étaient prometteurs. D’autant qu’il y avait parmi eux celui qu’on lui avait demandé expressément de surveiller. Et par on, il entendait Lady Varss. La dirigeante du district 3 avait le bras suffisamment pour faire fléchir même un ponte de l’Académie comme lui. Et puis, après tout, elle ne cherchait qu’à avoir des nouvelles de son enfant.

Le jeune Antor était déjà entré dans la salle. Ses cheveux aile de corbeau le rendait facile à distinguer parmi le petit groupe. Un peu plus petit que ses camarades, il se déplaçait parmi eux avec l’assurance de celui qui dirigeait malgré tout. Même sans connaître son ascendance, le vieil homme aurait pu deviner qu’il était noble. Il était aussi le seul à jeter un regard sombre et suspicieux dans sa direction, avant de le poser sur ses camarades.

Le seul à connaître les règles, apparemment.

Son regard changea brusquement en rencontrant celui d’un garçon au grand sourire et aux cheveux d’un blond presque platine. Le vieil homme dut consulter sa liste pour retrouver son nom. Pearson Neir. Le nom ne lui disait rien. Mais après tout, peu importait l’extraction sociale pour être admis dans cette académie. Il ne fallait que la Force. Ce n’était qu’après qu’il fallait prouver sa valeur… au-dessus de celle des autres.

Le regard fatigué s’attarda un long moment sur les sourires complices échanger par les deux enfants. Les pauvres n’avaient pas idée de ce qu’ils allaient subir ici.

►An 497 – Mois 6 – Semaine 3 – Jour 1 – Académie Sith
Sur l’écran, l’image alternait entre deux vidéos. Deux épreuves finales différentes, mais le Lord présent dans la petite salle avait demandé à inspecter les deux. Le responsable des épreuves restait silencieux, autant par respect que par crainte, pendant que le grand Twi’lek manipulait les vidéos pour mieux s’assurer du succès des acolytes.

« Ils sont tous les deux de la même chambrée ? » demanda finalement Maldor, sans se tourner vers son interlocuteur.

L’homme déglutit rapidement, et répondit très vite. « Oui, ils ont réussi les épreuves à quelques heures d’intervalles. Ce sont les deux survivants de leur chambrée. » Rien d’étonnant à cela. Les autres étudiants avaient disparu dans plusieurs accidents. Bien sûr, il soupçonnait les deux jeunes hommes mais ils avaient étonnamment bien couvert leurs traces. A tel point qu’il ne pouvait dire lequel des deux avait fait le boulot.

C’est bien pour cela qu’il avait jugé que c’était des candidats qui pourraient intéresser Maldor. Il recherchait ce qu’il y avait de mieux, pour les affiner encore plus. Reste à savoir celui qu’il choisirait.

Un sourire mauvais était apparu sur les lèvres blafardes du Twi’lek. « J’enseignerai au deux. »

► An 501 – Mois 8 – Semaine 2 – Jour 1 – Tour Centrale du District 3
Maldor Levra contemplait Maloran depuis les parois transparentes de son ascenseur. Le district 3 était endormi à cette heure, quelques lueurs incertaines éclairaient encore les rues, mais les immenses buildings administratifs semblaient plonger dans le noir complet. Les étages les plus hauts n’étaient que des trous noirs d’où rien ne pouvait échapper. A l’exception bien sûr de cette tour centrale, où les employés les plus proches du Seigneur de District travaillaient encore. Y compris Zhin, bien sûr.

Quand il entra dans la pièce, la Sith se tenait debout, arrangeant apparemment quelques livres dans une des bibliothèques qui remplissaient les murs de son bureau. Le seul qui n’en était pas couvert était celui derrière son poste de travail, une immense fenêtre donnant sur la ville. Elle avait la folie des grandeurs, et depuis longtemps.

Son regard vert brillant se tourna vers lui dès son arrivée. Il y avait de la force qui se dégageait de son air déterminé, une puissance qui expliquait sa position. Mais à l’instant où elle remarqua qu’il était seul, son regard se ternit et Maldor se prit à sourire. Zhin Varss se faisait vieille et cela n’était jamais plus visible que maintenant.

Non, je n’ai pas amené ton fils, se prit-il à penser.

« Installez-vous, Lord Levra. » Elle lui indiqua une petite chaise, non pas face à son bureau, mais face à un petit plateau holographique. Le Twi’lek connaissait sa manie pour les jeux anciens. Toutes les planètes en ont, avait-elle coutume de dire, stratégie et hasard s’équilibraient, avec des règles toujours différentes. Elle devait en connaître des milliers différentes, mais son cerveau était un puits sans fond dans cette discipline.

Maldor n’avait aucune affection pour le concept, mais peu de gens oseraient énerver la Seigneur du District 3 de façon aussi directe. Il s’avança donc paisiblement jusqu’à son siège pour s’y laisser tomber. « Je suis navré de ne pas avoir pu emmener mes apprentis » mentit-il sans même chercher à le dissimuler. Lady Varss resta impassible, restant face à lui alors que les pièces holographiques défilaient devant ses yeux. Elle choisit une configuration qu’il connaissait et le laissa commencer, s’enfonçant dans son propre siège.

« Ce n’est pas grave, je n’ai pas besoin de cela pour avoir des nouvelles. Je cherchais simplement à savoir comment cela se passait. » Elle était directe. C’était étrange de la part d’une femme réputée pour son sens de la diplomatie. Mais il semblerait que dès que son fils était concerné… Elle perdait le sens de la mesure.

C’était peut-être un angle à exploiter.

« Mal. Votre fils est faible, et la seule raison pour laquelle il est encore en vie est que son acolyte l’est encore plus. » Une fois encore, elle fit de son mieux pour rester impassible, mais un tressaillement de son cou la trahit. Lady Varss n’aimait pas ce qu’elle entendait. Avançant sa pièce, Maldor continua. « Pearson est incapable de maîtriser la Force comme un vrai maître Sith, et il le sera toute sa vie, je ne comprends pas qu’il soit arrivé à ce stade. Quant à Antor… je sens un grand potentiel, mais il me résiste. Il refuse mon enseignement. »

Lord Maldor restait parfaitement impassible au cours de son petit discours, le regard maintenant porté entièrement sur la femme qui l’avait invité ici. Les traits de Zhin étaient fermés, serrés par l’incompréhension. Et quoi de plus normal ? Elle imaginait sûrement son fils comme un futur grand seigneur Sith, mais Maldor voyait la réalité en face. Le gamin n’était pas prêt. Il passait trop peu de temps à s’entraîner au combat, et bien trop de temps dans les bibliothèques et les archives. Le maître Sith n’avait eu qu’à lui offrir quelques heures libres à aller consulter des ouvrages pour s’assurer qu’il ne serait pas là aujourd’hui.

Malheureusement, il voyait bien que c’était d’ici que venait cette effroyable habitude.

Lady Varss resta silencieuse un temps beaucoup trop long, avant de finalement lâcher, à mi-voix. « Je suis sûre qu’il finira par révéler son plein potentiel. »

Continue d’y croire, vieillarde. Il ne sera jamais ce que tu espères, et tu mourras sans héritier. Et alors… Le District 3 aura besoin d’un nouveau maître.

« Sans doute » concéda le grand Sith avec un maigre sourire. « Sans doute. »

►An 504 – Mois 6 – Semaine 4 – Jour 2
« Rapport n°45 du sixième mois. Humain non-identifié, entre 20 et 25 ans. »

Le médecin-légiste interrompit son enregistrement quelques instants, baissant les yeux sur le corps nu qui était étalé devant lui. Face à lui, le droïde d’autopsie attendait le signal pour se mettre à commencer la découpe. Les billes jaune brillant de ses photorécepteurs lui semblaient étrangement accusatrices, aujourd’hui. Non-identifié était inexact. Elle savait parfaitement qui était le gamin, mais sans confirmation définitive, elle n’était pas censée se prononcer.

Un élève de Maldor, sans le moindre doute. Elle poussa un soupir, et reprit l’enregistrement.

« L’individu ne présent pas de lésions sur le torse. Bras droit intact. Cicatrice ancienne sur le bras gauche, entre le biceps et le coude. Environ 2 à 3 ans, cautérisée au sabre. Pas de lésions sur les jambes. Le cou a été sectionné nettement entre la deuxième et la troisième vertèbre cervicale, la blessure est cautérisée. Aucune lésion sur le visage. »

La découpe avait été effectuée avec une précision mortelle, mais ça n’avait rien d’étonnant. Maldor était l’un des meilleurs bretteurs de l’ordre. Il était aussi réputé pour ne pas s’embarrasser trop longtemps d’apprentis qui le décevaient, et ce même si cette ressource était rare. Il avait coutume de dire qu’il valait mieux n’avoir qu’une dizaine de bons apprentis plutôt qu’une centaine d’incompétents.

Il restait cependant une chose à vérifier pour s’assurer que c’était bien l’œuvre de Maldor.

« Retourne-le. » demanda-t-elle à son droïde, sans enregistrer.

Elle ne réenclencha son enregistrement que lorsqu’elle put examiner le dos du jeune homme, une grimace déformant ses traits.

« L’individu présente un très grand nombre de cicatrice depuis les épaules jusqu’aux reins. J’en dénombre au moins 10 qui se croisent et se superposent. La plus récente doit remonter à quelques semaines, les plus anciennes à plusieurs années. Peu profondes. Elles se superposent trop pour que je donne un compte exact. »

Coupant l’enregistrement, elle fit signe au droïde de remettre le corps en place et d’aller chercher les instruments. En attendant, elle remit doucement en place quelques mèches blondes sur le front du jeune homme. Pearson n’avait eu aucune chance, mais Maldor n’avait jamais supporté la faiblesse.

► An 504 – Mois 6 – Semaine 4 – Jour 4
« Rapport n°47 du sixième mois. Twi’lek non-identifié. Entre 45 et 70 ans. »

Sa voix était un peu étouffée à cause du masque qu’elle portait, mais c’était le seul moyen de se protéger de l’odeur. Elle n’avait pas imaginé que la chair calcinée pouvait empester à ce point. Le corps étendu devant elle était méconnaissable, bien qu’elle ait une idée d’à qui il pouvait appartenir.

« L’individu nous a été amené avec un lekku sectionné. Ce dernier a été pesé : 3,4 kilogrammes. Le second lekku menace de se détacher lui aussi mais est pour l’instant toujours accroché au corps.
L’individu présente des lésions multiples sur tout le torse, les bras et les jambes, jusqu’au visage. La chair a été creusée sur plusieurs centimètres et intégralement brûlée le long de ses lésions. Elles ne sont pas rectilignes et ne peuvent donc pas venir d’un sabre-laser. J’en dénombre deux majeurs sur le torse, l’une partant de l’épaule droite jusqu’au milieu de l’aine, l’autre de l’épaule gauche jusqu’au flanc droit, partant ensuite dans le dos. »


Elle détailla ainsi chacune des lésions observées, les traçant en même temps du doigt. Un grand nombre se poursuivait dans le dos du corps, ou revenait se perdre dans une lésion plus importante. C’était très difficile de les compter exactement.

« L’os inférieur de la mâchoire est détaché du reste du crâne et en partie fondue sur sa partie gauche.  La langue de l’individu est entièrement noire, calcinée sur toute la longueur. L’œil droit est situé dans un des sillons qui est remonté le long de la joue gauche et du nez. L’œil gauche a apparemment fondu en partie. Je ne peux déterminer la couleur des iris pour aucun des deux. »

La médecin se retourna un moment, prenant une grande inspiration d’un air qu’elle espérait un peu plus pur. Quoiqu’ait fait Maldor au cours de sa vie, il ne méritait pas un sort pareil… si ?

« La main gauche est fermé autour du manche d’un sabre-laser. Celui-ci a été également touché et calciné par endroit, mais il semble encore en état de marche. » Elle fit signe au droïde de retourner le corps. « Le dos présente des lésions identiques à celles présentes sur le torse, mais en plus petit nombre. »

Il n’y avait pas grand-chose de plus à dire sur l’aspect extérieur. Il n’y avait pas de marque de sabre, mais compte-tenu des dégâts déjà observés, l’intérêt d’un sabre-laser était minime. Restait à voir comment les organes internes avaient tenus le coup. Et quand son droïde commença la découpe, ouvrant la cage thoracique et descendant jusqu’à l’aine, elle sut. La médecin se tordit brusquement vers l’avant, puisant dans toutes ses ressources pour s’empêcher de vomir. Les organes internes avaient bouilli.

► An 504 – Mois 6 – Semaine 4 – Jour 5 – Académie Sith
Il n’avait fallu que quelques heures pour retrouver la caméra dont Antor avait parlé mais ce n’est que le lendemain qu’ils reçurent les bandes holographiques utilisables. Les Lord accéléraient pour atteindre l’heure mentionnée. Les silhouettes des habitants apparaissaient et disparaissaient en quelques secondes, traversant la petite rue à des vitesses incroyables. Pendant quelques secondes, plus rien n’apparaissait : la nuit était tombée. Puis, quelques heures avant le lever du soleil, une silhouette surgissait enfin. Ils remirent la vitesse normale.

En longue bure noire, avançant à reculons, la silhouette était parfaitement reconnaissable. Maldor Levra tenait son sabre-laser devant lui, en position de défense. Déjà, les Lords sentirent qu’il y avait un problème. Le célèbre bretteur n’avait plus qu’un sabre, et il paraissait déjà épuisé, le bourdonnement de son arme paraissait si faible. Ils assistaient à une fin de combat, pas un début.

Un Lord pausa la vidéo. « Nous n’avons pas de caméra qui filmait l’autre moitié de la ruelle ? »
« Non, uniquement cet angle-là. »

Grommelant, il remit en marche l’holo-vidéo, à vitesse normale cette fois. Au bout de quelques secondes, un flash aveuglant apparaissait depuis la partie de la ruelle qui n’était pas filmé. Des arcs brillants se connectaient au sabre de Maldor, vibrants et serpentant dans l’air. La lueur était surnaturelle mais, même sur un hologramme de cette qualité, facilement reconnaissable. Des éclairs de force.

Pendant de longues minutes, Maldor les maintint à distance, mais les lords purent voir ses mains se mettre à trembler. Les éclairs étaient toujours plus brillants, toujours plus nombreux, repoussant lentement la lame vers son propriétaire. Puis, dans un arc absurde, un éclair frappa la main du lord Twi’lek. Il hurla mais c’était déjà trop tard. L’arc de puissance pure remontait le long de son bras, faisant fumer sa bure sombre. Le sabre-laser s’agitait en tous sens dans des convulsions incontrôlées.

Les éclairs cessèrent. Maldor était toujours en train de convulser violemment. Une seconde silhouette avançait enfin dans l’angle de la caméra holographique. Plus petite, plus fine. Elle avançait en boitillant, un bras pendant le long de son torse, blessée. C’était de là que provenait les éclairs. Le Twi’lek relevait les yeux vers elle, tendant une main vers son sabre-laser.

L’objet avait commencé à léviter dans sa direction, mais c’était arrêté dans les airs. La silhouette fine était tournée vers l’objet. Les deux hommes combattaient pour le contrôle de l’arme, jusqu’à ce que des morceaux ne finissent par se détacher, brusquement. L’arme vrombit jusqu’à la poigne de Maldor, mais ne s’alluma pas. Le maître Sith n’eut pas le temps de comprendre qu’une nouvelle salve d’éclair le frappait.

Maldor était tombé à genou, quoiqu’une jambe était tordue maladroitement vers l’extérieur. L’homme avançait encore, une salve électrique jaillissant de ses doigts, frappant le sith en pleine poitrine, illuminant une seconde son visage convulsé par la douleur. Il s’effondra enfin, vers l’avant.

La silhouette plus fine tomba à genoux à son tour, le torse agité par une respiration erratique. Elle se tourna enfin vers la caméra. Antor Varss.

Pendant une longue minute, la scène resta immobile. L’apprenti reprenait son souffle, le regard tourné vers le corps de son maître. S’assurant qu’il était mort. Puis il leva les mains de nouveau, et des éclairs de force en jaillirent violemment, agrippant le corps au sol pour le faire danser une fois de plus.

Encore quelques minutes de repos. Puis les éclairs illuminèrent de nouveau la scène. Chaque fois le corps convulsait, alors même qu’il était clairement sans vie. L’apprenti continuait. Avec des pauses de plus en plus longues, son corps tombant vers l’avant alors que son énergie disparaissait. Et il frappait. Encore, et encore, et encore. Jusqu’à ce que la fumée qui échappait des yeux et de la bouche grande ouverte du Twi’lek soit assez dense pour être captée par la caméra.

Après ça, l'apprenti tentait encore pendant quelques heures de frapper son maître, mais plus aucune lueur n'échappait de ses doigts crispés.

« Ça suffit. Combien de temps ça dure ? »

Quelqu’un accéléra la vidéo. Plusieurs heures, les acteurs restèrent dans cette position, jusqu’à ce qu’enfin, au matin, le jeune homme se redresse enfin et titube jusqu'au corps de son maître. Il dut forcer ses doigts à s'ouvrir pour enfin attrape le col de sa bure. Il le tira vers la limite du champ de vision de la caméra.

Pour l’amener ici.

Il avait mérité son nouveau titre.

► An 505 – Mois 1 – Semaine 3 – Jour 4 – Tour Centrale du District 3
C’était la première fois depuis longtemps que Zhin ne sentait plus le poids des années sur ses épaules. Depuis des décennies, elle dirigeait le district 3 d’une main de fer, elle avait convoqué des centaines de personnes dans ce bureau, le personnalisant à ses goûts avec le temps. Pour la première fois, elle avait hâte de voir la personne convoquée franchir le pas de la porte. Pour la première fois, elle se concentrait pour percevoir les infimes variations provoquées par le mouvement délicat de l’ascenseur, qui s’arrêtait enfin.

Il est là.

Son fils posa le pied chez elle. Vêtu d’une tenue noire élégante, le jeune homme se tenait parfaitement droit, le regard sombre se posant rapidement sur sa mère. Il lui offrit un maigre sourire. Lord Anguis, songea-t-elle.

Qu’il avait grandi. C’était comme si toutes ses années lui revenaient au visage d’un seul coup. Le petit garçon qu’elle avait laissé à l’Académie était devenu un grand et beau jeune homme, au sourire ravageur. Elle s’avança à petits pas, presque hésitants, mais c’est lui qui franchit le dernier mètre pour enrouler ses bras puissants autour de ses épaules. Puis, il s’agenouilla, tête baissée.

« Mère. Je suis navré de n’avoir pas pu venir vous voir plus tôt. » le ton était posé, la voix maîtrisée quasi parfaitement.
« Ne t’excuse pas, Antor. Lève-toi. Je ne suis pas ton maître. »
« Pas encore. »

La remarqua la choqua, mais elle ne se laissa pas décontenancer, attendant de voir son enfant se relever pour le conduire à la petite table, légèrement éloignée de son bureau. Le plateau holographique voulut s’allumer pour lui proposer un de ses innombrables jeux, mais elle le désactiva.

« Tu n’as plus de maître à présent, tu te souviens ? » s’amusa-t-elle. « Tu as fait du beau boulot avec Maldor. »
Antor s’était assis, mais ses traits se durcirent d’un seul coup, ses yeux s’étrécissant tellement qu’ils en paraissaient intégralement noir. Il avança la main vers les commandes de la table et fit afficher un nouveau plateau holographique. « Il a eu une mort plus douce qu’il ne le méritait. Je vous le garantis, mère. »

Elle le regarda naviguer le menu de la table comme s’il le connaissait par cœur, se remémorant le petit garçon à qui elle avait appris tout ça. « Affute ton esprit, Antor » lui disait-elle à l’époque. Il sélectionna un jeu qu’elle et lui connaissait bien, et choisit de commencer, sans jamais lui demander son avis. Lady Varss n’y voyait pas d’inconvénient.

La Lady ne revint pas sur Maldor, comprenant que le sujet était plus sensible que prévu. « Alors, pourquoi as-tu aussi longtemps pour venir voir ta vieille mère ? »
« Je devais parfaire mon éducation. » dit-il simplement en jouant son premier coup. Il parlait sans honte.
« Tu as déjà appris tout ce qu’il fallait pour te défaire de ton maître, non ? »
« Maldor était faible. La Force avait d’autres projets pour nous deux. Mais j’ai besoin de plus de temps. C’est pour cela que j’hésitais à venir te voir. »

La partie continuait pendant qu’ils discutaient. Le temps semblait ne pas avoir eu de prise sur lui et ils en étaient revenues à ce qu’ils faisaient quand Antor était encore petit. Elle n’était pas sûre de comprendre entièrement, mais cela la ravissait.

« Qu’entends-tu par là ? »
« J’ai besoin de temps pour apprendre et grandir. Tu as besoin d’un héritier digne de ce nom. Je pense qu’on peut s’entendre. »
Elle ne put s’empêcher de rire. La demande était si directe, presque violente, mais proférer avec une logique implacable.
« Tu ne penses pas à me faire subir la même chose qu’à Maldor une fois que tu auras eu ce que tu voulais ? »
Antor releva les yeux vers elle, sincèrement choqué qu’elle puisse apparemment l’envisager, même si elle avait posé la question sur le ton de la plaisanterie. « Jamais, mère. Nous perdrions tous beaucoup trop dans un acte pareil. »

Lady Varss se laissa s’enfoncer dans sa chaise, le regard tourné vers le beau jeune homme qui se tenait devant elle. Son premier instinct aurait été de refuser. Il était jeune et encore inexpérimenté. Les courtisans ne feraient qu’une bouchée de lui s’il apparaissait comme une quelconque menace. Puis l’image du corps de Maldor, fumant et s’effondrant au sol, s’imposa dans son esprit.

Son petit garçon n’était pas à sous-estimer. Il ferait parfaitement l’affaire.

► An 516 – Mois 2 – Semaine 3 – Jour 4 – Crématorium du District 3
Jusqu’à la fin, IO3-6B3 avait ressenti le plus profond respect pour Lady Varss. Il était programmé pour ça, certes, mais il pouvait aussi former des opinions sur d’autres paramètres. Par exemple, rares étaient les seigneur sith à pouvoir se vanter d’être mort de vieillesse. Pendant des décennies, la dernière des Varss avait dirigé le district, sans jamais dévier de ses méthodes, de ses valeurs et de ses idées. Pendant des années, le droïde l’avait accompagné. Aujourd’hui, cependant, il n’était là que pour accompagner les nombreux visiteurs jusqu’à la chambre funéraire, où serait brûler le corps de la défunte.

A l’entrée se tenait Antor Varss.  L’héritier légitime de la Sith et son nouveau maître. C’était à lui qu’avait échut la tâche de préparer la cérémonie, une fois la mort de sa mère inévitable. Comme toutes les tâches qui lui incombait ces dernières années, Antor l’avait fait avec une efficacité remarquable. Il avait disposé chaque courtisan et conseiller de sa défunte mère au mieux, tentant d’accommoder chacun.

Cela faisait plus de dix ans qu’Antor Varss avait retrouvé sa mère et la fortune familiale après être devenu Lord. Il avait d’abord été vu d’un très mauvais œil par tous les courtisans qui tournaient autour de Lady Varss, mais il était vite apparu qu’il était impossible de l’affronter. Le jeune homme était puissant dans la Force, mais surtout sous la protection directe et explicite de sa mère. Personne n’osait faire quoi que ce soit contre lui, espérant simplement que son manque d’expérience finisse par l’écarter du pouvoir. Il ne faisait aucun doute que Lady Varss avait soumis son nom en priorité au conseil, pour la succession.

Le gamin avait grimpé les échelons tout doucement, commençant par les plus basses besognes pour terminer ici.

Prêt à monter sur un trône qui l’attendait depuis un moment.

► An 516 – Mois 2 – Semaine 4 – Jour 3 – Tour Centrale du District 3
La méditation faisait partie de l’entraînement quotidien pour Lord Anguis. Il avait découvert très tôt que cet endroit était parfait pour cela. Fermé à toutes les distractions. Il pouvait se tenir devant l’immense fenêtre qui ouvrait sur Maloran. Les jambes pliées en tailleurs, il s’élevait légèrement dans les airs et se plongeait dans la Force.

De là, il n’avait plus besoin de regarder pour voir les buildings et les vies qui s’y agitaient. Le District 3 était un ensemble de tour en aiguilles, toutes plus grandes les uns que les autres. Des bureaux, des aires de travail, très peu d’habitation. Le district était le cœur économique et administratif de la cité. Et Antor le connaissait par cœur. Bientôt, si les rumeurs de couloir étaient justes, il en serait le dirigeant. Il en connaissait chaque dirigeant, chaque administrateur avec la moindre parcelle de pouvoir, et ils pouvaient sentir leur présence au sein de la Force.

En temps normal.

Ce soir, comme depuis une semaine, il ne ressentait qu’un immense vide. Un trou noir là où devrait se trouver une fourmilière de vies. Il ferma les yeux, isolant ses sens du monde extérieur, et se concentra davantage.

Le trou n’était devenu que plus noir.

L’image de sa mère apparut. Le visage paisible, les yeux fermés. Des flammes léchaient déjà les rides qui creusaient ses traits.

Un autre visage. Dont il avait oublié les traits depuis longtemps. Ne subsistaient qu’une tignasse blonde et un sourire chaleureux. Puis un sabre-laser décrivit un long arc de cercle, détachant ce visage du reste d’un corps flou.

Antor rouvrit brutalement les yeux. Son reflet lui souriait, un sourire tordu de Twi’lek.

L’air était devenu plus dense autour de lui, comme brûlant.

Quand il repensa au conseil, en train de se pencher sur les volontés de sa génitrice, le visage de Maldor se mit à rire. Les premières étincelles apparurent à ce moment, se traçant, erratiques, entre ses doigts.

Un premier arc électrique, immense et tremblant, jaillit de sa main pour frapper le plafond, creusant dans le métal avec une violence inouïe. Un second ne tarda pas à se former entre les doigts de son autre main, allant frapper contre le sol. Ils se multiplièrent bien vite, des serpents électriques qui s’agitaient violemment autour de lui, donnant l’impression d’une araignée au centre sa toile.

Les éclairs de force ravagèrent la petite pièce, traçant de belles traces carbonisés sur le plafond et le sol.

Ce n’est qu’en les arrêtant que Lord Anguis se rendit compte qu’il avait hurlé, depuis un moment maintenant. Les sons ne lui parvenaient plus. Refermant ses mains, il se trouva à nouveau plongé dans une semi-pénombre. Une odeur de métal brûlé et d’ozone envahit ses narines. Une odeur qui correspondait si bien à la ville qui s’étalait sous ses pieds.

Dépliant ses jambes, il se dressa de nouveau. En un instant, son calme était revenu. Il arrangea les manches de son costume impeccable et se retourna vers le bureau. Heureusement, aucun livre n’avait été touché.

Et il allait devoir refaire la décoration de toute façon.






pseudo


► Age 24 ans
► Comment as-tu trouvé le forum /
► Un petit mot /


► Pour le recensement
Code:
<lien>célébrité ►</lien>Ben Barnes
avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Sam 24 Fév - 17:16

    Message n°6916 (2)

Preums !

T'as tellement la classe.
avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1606

    Crédits galactiques : 474

    Cristaux Kyber : 15

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Sam 24 Fév - 17:18

    Message n°6917 (3)

Re-bienvenue avec un futur rouge !
« La Force c'est moi », par contre la modestie, on va la chercher ailleurs

Oublie pas de compléter ton profil et tes compétences, je reviens avec mon blabla de staffienne chiante tout à l'heure





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Citoyen de Malachor
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/11/2017

    Messages : 578

    Crédits galactiques : 767

    Cristaux Kyber : 32

    Avatar : Mads Mikkelsen

    Crédits : thinkky

    Disponibilité rp : free

    Inventaire : Sabre-laser
    Tenue avec capuche (armure intermédiaire) et Chasseur bi-place, motojet

  • Posté le Sam 24 Fév - 18:02

    Message n°6919 (4)

Re bienvenue, si tu veux un lien hésite pas, qu'il soit antérieur ou non à l'actualité de Gaben ;)
avatar
La Main Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 15/08/2017

    Messages : 1606

    Crédits galactiques : 474

    Cristaux Kyber : 15

    Avatar : Ben Schamma

    Crédits : sophia (avatar & gifs)

    Disponibilité rp : demandez toujours !

    DC : Kaedwell, Echoy, Jake

    Inventaire : double sabre-laser, lance-fléchettes, droïde de reconnaissance, droïde médical, porg, grumpy cat, motojet, chasseur biplace.

  • Posté le Sam 24 Fév - 18:47

    Message n°6926 (5)

Et me revoilà !

Pour commencer, concernant les compétences, ça fait beaucoup de compétences au rang 4. On n'interdit rien tant que c'est cohérent, mais les rangs 4 et 5 ont quand même une certaine signification, c'est-à-dire une maitrise et une expérience non négligeable, proche de la perfection. Or l'approche de cette perfection demande bien plus de temps qu'apprendre les bases de nouvelles compétences Donc avoir simultanément, à cet âge, la projection + la perception + les éclairs à 4... désolée mais le temps doit faire son oeuvre et l'expérience doit s'accumuler, sinon à ce rythme là Daleth aurait 10 partout

Bref, cela dit, il y a également un gros point qui nous gêne à Anhesis et moi : l'utilisation de PV du forum dans ta fiche, et plus encore leur interprétation. Il sera tout à fait possible d'envisager un lien avec les PV une fois que tu seras validée, mais les utiliser dans ton histoire ne va pas être possible, surtout que concernant Branem ça ne correspond pas du tout à son caractère : il s'en bat les miches de tout et de tout le monde, excepté son apprentie, Daleth et quelques très très rares Sith qu'il estime pour leurs compétences sans pour autant les apprécier.

Il va donc falloir remplacer les pans de fiche du point de vue de Branem et Chöra dans le questionnaire et là où ils sont mêlés à ton histoire.

Sinon en dehors de cela, concernant l'histoire en particulier, par curiosité, j'aimerais savoir si Antor a bien un père biologique et ne serait pas issu d'expériences sur la Force par sa mère. Comme ce n'est pas précisé, et que le ton de la narration laisse planer quelques sous-entendus... ^^

Enfin, le duel contre Maldor me pose soucis dans le sens où n'user que d'éclairs de Force contre l'un des plus fins bretteurs de Maloran ne peut suffire. Il lui suffisait de faire un saut de Force pour échapper à la salve d'éclairs, de se trouver dans le dos de son apprenti pour l'achever. Et même si je comprends qu'il soit bien plus porté sur la pratique du sabre que sur la Force, il reste un Lord qui n'en est pas moins dénué de connaissance et de maitrise de la Force, autrement il n'aurait pas passé les épreuves ni son apprentissage. Il a donc plus d'une corde à son arc, le duel en face à face qui s'éternise me semble donc peu probable. ^^ Par ailleurs, l'utilisation des éclairs de Force (et de tout pouvoir de Force qui se traduit de manière physique ou qui agit sur les éléments) nécessite évidemment de l'énergie. On peut bien sûr la puiser dans la Force autour de soi, mais l'éclair est de l'énergie à l'état pur, donc en produire de manière aussi intense, pendant une telle durée aurait tout simplement fini par tuer Antor, tout puissant puisse-t-il être dans la Force. Qu'importe le pouvoir, celui-ci se paye toujours et son utilisation ne se fait jamais sans conséquences.

Ah oui, j'allais oublier, pour les autopsies, même les brulures de ce type n'empêchent pas l'extraction d'ADN encore utilisable, et puis on peut facilement imaginer que l'univers SW mette l'identification d'un cadavre à partir de sa dentition au placard

Voilà, c'est tout pour moi, en cas de question n'hésite pas à me contacter





Pokésith, attaquez-les tous !:

avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Sam 24 Fév - 21:52

    Message n°6937 (6)

re-bienvenue !
avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Dim 25 Fév - 0:34

    Message n°6949 (7)

Merci à tous ! Gaben, on pourra en effet en discuter si je suis validé :p

Modifications faites, pour résumer :
- Stats répartise de façon un peu moins min-max
- Mention de Branem et son apprentie entièrement effacées de la fiche, je réfléchirais à un éventuel lien, mais si le gars est à ce point éloigné des autres Sith, Antor en aura rien à faire non plus a priori
- Section exécution de son maître modifiée pour être plus clair et montrer Antor moins violent avec les éclairs
- Autopsie très légèrement modifié pour retirer la mention de l'identification
- Et précision donné HRP qu'Antor n'est pas un enfant de la Force, c'est juste un bâtard.

Dites moi s'il y a autre chose !
avatar
Maître du Jeu
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 04/08/2017

    Messages : 925

    Crédits galactiques : 2859

    Cristaux Kyber : 0

    Avatar : Holocron by Medusanexus

    Crédits : MedusaNexus & Sophia

  • Posté le Dim 25 Fév - 1:48

    Message n°6955 (8)

Validé tu es, jeune voyageur !


C'est tout bon maintenant Voilà un nouveau Sith haut en couleur qui rejoint le club très fermé des BG. Attention aux cadavres qu'on laisse trainer, ils peuvent parfois revenir sous des formes surprenantes

Félicitations cher membre, te voilà validé ! A présent que tu fais partie de ce monde de fous, les choses sérieuses peuvent débuter : tes aventures au sein de cette galaxie lointaine, très lointaine. N'oublie pas d'aller flâner sur ces quelques liens ci-dessous pour compléter fiches de liens et inventaires, entre autres. Si jamais tu as la moindre question, n'hésite pas à prendre contact avec Eryndal qui se fera un plaisir de t'extorquer quelques crédits en échange de ses réponses.

Bref, sur ces mots doux, toute l'équipe te souhaite un bon jeu sur STAR WARS ASCENSION !
Fiche de liens
Demande de RP
Journal de bord
Flood en folie
avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1097

    Crédits galactiques : 226

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Sam 3 Mar - 21:08

    Message n°7381 (9)

Bienvenue !

Je suis un peu à la bourre... (pour changer xD)

J'ai hâte de voir ce que tu vas donner en jeu
Ca promet !

Edit : Oh et Ben Barnes :coeur:



Sexy, Wild & Free
Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (10)