Star Wars Ascension


[513] Le doux parfum des abysses (Rhéa)

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » L'espace-temps alternatif » Les Flashback

avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 258

    Crédits galactiques : 141

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Dim 28 Jan - 11:27

    Message n°5633 (1)

Coruscant, 513 ABY, mois 7, semaine 1


© Bruno Werneck

Les bas-fonds de Coruscant. L'incomparable crasse des bâtiments et le bruit grésillant de la moindre enseigne au néon de mauvaise qualité. Les regards de travers que ces inconnus, qui ont tous l'air eux-mêmes de criminels, vous jettent depuis les ombres. Ce savant mélange de sueur et de carburant, juste assez nauséabond pour vous mettre mal à l'aise, pour vous donner un haut-le-cœur si vous y pensez trop, mais efficace pour éloigner les fouineurs à l'odorat sensible. Le constant rappel, par de légères secousses irrégulières, que le plus grand spatioport de la République Fédérale se trouve quelques centaines de mètres au-dessus de votre tête. Ce sol d'acier qu'aucun Sénateur ou autre haut aristocrate n'a jamais foulé et ne foulera jamais.

Home sweet home, pensa Amanita.

Sa dernière apparition dans le coin commençait à remonter à plusieurs semaines. Une mission dans un autre système l'avait arrachée à son quotidien sur une longue période, et depuis son retour sur la planète, elle n'avait pas pris le temps de venir flâner dans ses bars favoris. Mais cette fois, elle n'était pas là pour s'amuser. Ce n'était pas pour lui déplaire, d'ailleurs, ses dernières missions ayant été d'une monotonie profonde, et un boulot pour un particulier changerait peut-être la donne.
Elle avait été contactée quelques semaines plus tôt par un de ses premiers clients, qui s'était montré d'ailleurs très insistant pour qu'elle rende service à une de ses connaissances. Un boulot facile, à ce qu'il disait. Tant que ça paye, s'était-elle dit alors. Mais aujourd'hui, l'ennui l'avait rattrapée, et même si elle n'allait pas l'admettre à son client, elle aurait accepté n'importe quelle mission pour se dégourdir les doigts.

Son client, d'ailleurs, dont elle ne connaissait ni le nom, ni l'apparence, ni l'objectif. Son propre contact lui avait simplement donné rendez-vous dans un des bars du spatioport, prétextant que le client la trouverait de lui-même. Elle n'avait pas aimé cette dernière partie de l'accord, qui lui donnait la sensation d'être épiée, voire suivie. Cet abruti avait dû donner une description précise de la hackeuse à une personne qu'elle ne connaissait pas, en précisant évidemment bien son activité illicite (c'était le but). Et même si depuis, ses cheveux violets avaient pour la plupart largement viré au décoloré, il n'y avait pas besoin d'être un inspecteur analytique senior pour la remettre.
Mais même si l'établissement choisi n'était pas son préféré, Amanita restait en terrain connu, et elle était convaincue que toute tentative de piège à son encontre se solderait par un échec. Elle compta rapidement ; elle connaissait au moins douze ou treize moyens, plus ou moins rapides, de filer du quartier. Certains étaient nettement plus confortables que d'autres – l'un d'entre eux incluait de couper par les égouts. Bref. Quiconque était ce client mystérieux, ce n'est pas aujourd'hui qu'il piégerait Amanita Frey.

Elle y réfléchissait encore lorsqu'elle poussa la porte du bar. Aussitôt, une musique d'ambiance s'attaqua à son ouïe et le remugle de la rue se transforma en parfum épicé. Elle était presque sûre que ce parfum était synthétique, seulement là pour couvrir celui de l'extérieur. Elle s'installa à une table du fond, de façon à garder  la porte d'entrée principale et la porte de service en visuel. Sa demi-heure d'avance lui assurait quelques secondes de répit lorsque le client arriverait.
N'ayant aucune envie qu'on s'amuse à l'analyser psychologiquement selon la boisson qu'elle aurait choisie – ce genre de remarque lui était souvent adressé, puisqu'elle avait mauvais caractère et buvait surtout des consommations amères –, alors elle commanda une « boisson du jour » sans même regarder à quoi cela correspondait. Elle tendit plus de crédits que nécessaire au serveur en lui suggérant de ne pas venir tenter de remplir de nouveau son verre lorsque celui-ci serait vide et de la laisser en paix jusqu'à ce qu'elle lui fasse signe. Elle sortit son moniteur de poche pour feindre d'être occupée, tout en gardant un œil discret sur les accès, guettant le moindre regard qui se poserait sur elle.

Quand le client serait là, elle le saurait.


avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1096

    Crédits galactiques : 180

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Sam 3 Fév - 10:27

    Message n°5998 (2)

Cela faisait plusieurs semaines que Rhéa se faisait chier comme un Mynok au fond d'une grotte. Le temps semblait s'être tout bonnement arrêté. En dernier année à l'académie militaire, sa formation était sur le point de se terminer. Il ne lui restait plus qu'à se voir remettre son diplôme. Aussi bizarre que cela puisse paraître, la zeltronne, aussi indisciplinée et cancre soit-elle, avait réussi à recevoir les faveurs d'un de ses professeurs. Elle s'était vue remettre une lettre de recommandation qui lui ouvrait les portes des joies d'un enseignement supérieur. Il s'agissait d'une école de pilote à bord d'un croiseur. Inutile de préciser que Rhéa était impatiente de s'arpenter la galaxie ! Elle ne détestait pas Coruscant et l'appréciait d'ailleurs à sa juste valeur mais l'appel de l'aventure était extrêmement difficile à résister pour les gens de sa race. Il ne restait plus qu'une semaine avant la remise des diplômes mais la zeltronne n'arriverait peut être pas jusque là. Si seulement ses derniers jours pouvaient être excitants...

Son salut vint d'une de ses connaissances, un balosar prénommé Mojo qui traînait avec les siens dans les bas-fonds. Ce n'était rien de plus qu'une petite frappe mais il fallait avouer qu'il était plutôt débrouillard. Sa principale qualité était d'avoir les yeux et les oreilles partout. Grosso modo, le gros de son job était de vendre de l'information. Rhéa avait déjà eu recours à ses services plusieurs fois pour se sortir du pétrin. On sous-estime trop souvent les femmes bafouées qui cherchent à se venger des infidélités de leur compagnon. En bon indic', Mojo connaissait les troubles qu’éprouvaient la zeltronne, notamment ses problèmes d'emploi-du-temps. Faut dire que cette dernière était plutôt vocale à ce propos et ne manquait pas une occasion de hurler sa misère dans tous les bars du coin. Dans son petit esprit torturé et avide, le balosar décida de la mettre en relation une nouvelle arrivante qui serait à même de résoudre tous ses petits problèmes moyennant finance bien évidemment. Rhéa sauta sur l'occasion. Elle n'avait rien à perdre.

A part le lieu du rendez-vous et le nom de son contact, Rhéa ne connaissait pas grand chose. Cependant, cela n'avait pas l'air de lui poser la moindre difficulté. En habituée, la zeltronne n'aurait probablement aucun mal à repérer les nouveaux venus. Légèrement vêtue, comme à son habitude, elle arriva finalement au lieu du rendez-vous, un bar fréquenté près du plus grand spatioport de la ville. Rhéa salua quelques habitués avant de s'adosser nonchalamment au comptoir, faisant comme si s'était chez elle. Elle glissa quelques mots au patron et bientôt son regard se posa vers une table au fond de la salle. Son regard insista quelques instants comme pour vérifier des informations, le temps de commander et de recevoir une boisson. La zeltronne se fendit alors d'un sourire avant de s'avancer confiante vers une jeune femme aux cheveux décolorés.

Rhéa empoigna la chaise en face d'elle et la retourna avant de s'asseoir sans cérémonie. Elle sirota un peu de sa boisson avant de s'exprimer.


- Mademoiselle Frey je présume ? Je viens de la part de Mojo, un ami commun semble-t-il. Il m'a beaucoup parler de vous et de vos... talents. fit-elle en rentrant dans le vif su sujet pour rassurer la jeune femme qui était probablement nerveuse.



Sexy, Wild & Free
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 258

    Crédits galactiques : 141

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Mar 6 Fév - 19:54

    Message n°6213 (3)

Les minutes défilaient et toujours personne pour elle. La hackeuse vit entrer un petit nombre de clients tous plus ou moins louches. Ce bar n’avait pourtant pas forcément une réputation d’accueillir des malfrats et autres délinquants hasardeux. Mais quelque chose dans son ambiance – ou potentiellement, dans l’esprit paranoïaque de la jeune femme ? – éclairait d'une lumière criminelle le plus ordinaire des Twi’leks. Une lumière criminelle, s'était-elle amusée. De quoi faire s’étrangler un Jedi.

Amanita buvait mollement son cocktail certainement composé à quatre-vingt pourcent de sucre, jetant de temps en temps une grimace dégoutée vers le fond de son verre qui ne daignait pas se montrer.
Elle ne prêta attention à la Zeltronne qui était entrée que lorsque celle-ci se mit à lui lancer quelques coups d'œil. Elle était à la fois trop normale pour ce genre d’endroit, mais y semblait également bien trop à l'aise. Lorsqu'elle s’approcha, Amanita plongea son regard dans sa boisson. Non non non, je ne suis pas là pour me sociabiliser. Va voir à une autre table…
La jeune femme s’assit sans sourciller face à Amanita qui s’était complètement renfermée et fixait le verre avec insistance. Ce n’est que lorsqu'elle prononça son nom que la hackeuse établit les connexions : elle était sa cliente.

Immédiatement, elle se redressa et fixa la jeune femme droit dans les yeux. Elle ne voulait pas avoir l'air de manquer d’assurance, et pour l'instant elle ne partait pas du bon pied.

« Exact, » réussit-elle à articuler suffisamment fort pour être entendue par-dessus la musique du bar. Quoique ami était un terme complètement exagéré. « Ceci dit, je n’ai pas pour habitude de donner mon nom. Je compte sur votre discrétion. » Était-ce un mensonge ? Bah, elle n’avait peut-être pas effectué suffisamment de boulots à droite et à gauche, en dehors de ses missions pour la Nébuleuse Noire, pour parler d’habitude. Mais parler d’habitude, ça renforçait sa crédibilité. Concernant son identité, elle était sérieuse. Pas qu’en changer lui semblait si compliqué, mais elle aimait suffisamment son prénom pour ne pas vouloir en changer.
Elle termina enfin son verre en avalant d'une traite le reste de son contenu, retenant une nouvelle grimace. Elle sentit le sucre et la chaleur de la liqueur s'attarder dans sa gorge, puis filer vers son estomac. Prenant un air plus sérieux, elle croisa ses bras sur sa poitrine et s'enfonça dans la banquette.

« Alors. Qu'est-ce que je peux faire pour vous... »

Elle réalisa qu'elle n'avait toujours aucune idée de son nom. L'intonation de sa question en était retombée à plat, et elle dut se retenir d'ajouter un « Madame » pour la terminer. Ridicule.

Ça va, du calme, c'est censé être un boulot facile... Pas besoin d'avoir l'air d'une pro. Enfin si. Mais pas à ce point, se dit-elle, tâchant de ne pas laisser transparaître sa maladresse. Elle regarda nerveusement autour d'elle, son regard voyageant entre la Zeltronne et les autres clients du bar.


avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1096

    Crédits galactiques : 180

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Sam 10 Fév - 19:17

    Message n°6346 (4)

A califourchon sur sa chaise, Rhéa ne pouvait s'empêcher de détailler la jeune femme dont les compétences n'étaient apparemment pas à prouver. On avait coutume de dire que le talent n'attendait pas le nombre des années, c'était d'ailleurs vrai pour la zeltronne, mais pouvoir en vivre c'était encore à un autre niveau. Après tout, à l'heure qu'il est, la pilote ne serait probablement pas capable de vivre de sa spécialité. Elle était très admirative de son contact.

Par habitude, Rhéa ne put s'empêcher de scanner la jeune Femme. Le pouvoirs inné des zeltrons relevait du domaine de l'empathie. Cette race pouvait lire les émotions d'autrui, même si cela restait relativement superficiel. Vu sa gestuelle crispée et sa façon de parler sans fioritures, il ne fallait pas être un extralucide pour comprendre que l'humaine était tendue. C'était normal surtout si cette dernière n'était pas originaire de la capitale ou venait seulement d'y mettre les pieds. Si on rajoute le fait qu'elle se trouve dans une espèce de cantina fréquentée par un assortiment de types plutôt louches, on comprend aisément qu'elle puisse être tendue. Rhéa décida de calmer un peu le jeu contrairement à ce qu’elle avait prévu.

- Vous inquiétez pas miss Frey, je ne suis pas une commère. Je n'ai pas d'intérêt à divulguer votre nom. Et puis ce sont plutôt les autres qui me font généralement des confidences. commença-t-elle pour la rassurer. Étrangement la plupart sur l'oreiller. ajouta-t-elle en rigolant pour tester l'humour de son interlocutrice. Lorsque l'humaine lui demanda la raison de sa présence, la zeltronne choppa un serveur et commanda deux autres boissons avec sa force habituelle.

- Je me présente. Je m'appelle Rhéa, je suis étudiante à l'académie militaire. Et c'est la raison de votre présence dans ce bouge sordide. fit-elle pour répondre à la question de Frey de manière indirecte.

La militaire n'était pas pressée et voulait en savoir plus sur celle qui serait sa complice dans les événements à venir. Le travail était illégal après tout. Ce n'était pas parce que Rhéa était habituée à traîner dans les bas-fonds de la ville, qu’elle trempait dans plusieurs affaires louches. C'était même plutôt le contraire, elle était profondément bonne. Mais bizarrement la zeltronne se sentait beaucoup plus à l'aise dans ce monde brut. Les règles étaient plus simples et les codes moins pervertis...


- Vous êtes sur Coruscant depuis longtemps ? Ca fait longtemps que vous faites ce boulot ? conclut-elle avec des questions faciles et plutôt vagues. Elle essayait encore de détendre l'atmosphère. Et elle n'était pas vraiment discrète.



Sexy, Wild & Free
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 258

    Crédits galactiques : 141

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Sam 3 Mar - 18:36

    Message n°7370 (5)

Contrairement à ce à quoi elle s’était attendue, sa cliente ne se fondait pas si bien dans le décor malhonnête qui les entourait. L’aisance qui ruisselait dans ses paroles, l’humour dont elle faisait preuve et la légèreté avec laquelle elle posait toutes sortes de questions ; tout cela découlait certainement d’une absence totale de stress, ce qui était loin d’être le cas d’Amanita. La jeune femme en face d’elle avait beau tâcher de détendre l’atmosphère, la hackeuse restait agrippée, crispée, à son verre désormais vide. Elle força un sourire à relever le coin droit de ses lèvres lorsque la Zeltronne se mit à rire, sans vraiment être capable de définir si ses dires relevaient de la boutade ou de la menace voilée.
Lorsque cette dernière mentionna l’académie militaire, Amanita eut un mouvement de recul presque instinctif. Une militaire ? Pourquoi faire appel à un hackeur dans un cadre aussi informel, voire même complètement illégal ? N’y avait-il pas assez d’ingénieurs qualifiés dans l’armée à son goût ? Amanita sentit ses tripes s’emballer : et si c’était un traquenard ?

Le serveur revint rapidement avec deux verres. Il posa le premier devant la dénommée Rhéa, puis hésita un instant avec le second. Son regard passa de l’une à l’autre, le verre dans la main, n’osant pas le poser devant Amanita qui s’était montrée insistante sur l’importance de sa tranquillité. Mais ça, c’était avant que son interlocutrice ne débarque et ne fasse preuve de plus de persuasion qu’elle.
Le pauvre garçon finit par poser le second verre au milieu de la table, entre les deux clientes, de façon tellement précise qu’il n’aurait pas fait mieux en mesurant méticuleusement les distances.

Cette intervention extérieure avait quelque peu apaisé la panique qui avait commencé à saisir Amanita à la gorge. Comme si le monde alentour venait de lui rappeler son existence : tout ne se joue pas ici et maintenant, alors relax. Son étau se déserrait petit à petit et elle commençait à se rendre compte que faire preuve de trop de prudence l’amenait à la limite de la paranoïa - ou en plein dedans, selon le point de vue. Et son but, aujourd'hui, c'était quand même d'accomplir sa mission pour pouvoir l'encaisser par la suite.

Elle prit une profonde inspiration en décidant de faire confiance à cette Rhéa ; du moins, tant que la situation ne dérapait pas. Elle accompagna sa décision silencieuse d’une brève gorgée qu’elle avala après s’être approprié le verre central avec toute l’assurance qu’elle avait en réserve. Ce qui ne l’empêcha pas de tenter d’esquiver les questions hasardeuses qui lui avaient été posées.

« Le temps… Est-ce que c’est vraiment si important ? Ce qui compte, c’est que je sache ce que je fais, non ? »

Elle ne répondit pas à la question sur Coruscant en espérant que la pauvre réponse qu’elle avait avancée suffise à son interlocutrice. Elle ne souhaitait pas que son inexpérience dans la ville lui soit considéré comme un point faible. Comme elle venait de le préciser, après tout, l'important c'était qu'elle soit capable de différencier un réseau surprotégé d'une connexion où elle pouvait s'immiscer sans se faire repérer.
Et en parlant de réseau surprotégé...

« Donc, l’académie militaire, hein ? Pourquoi un soldat aurait besoin de services tels que les miens ? » Lança-t-elle avec une curiosité plus professionnelle que réellement intéressée.


avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1096

    Crédits galactiques : 180

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Mar 6 Mar - 9:09

    Message n°7514 (6)

- Détendez-vous Miss Frey. Je ne suis pas de la police et ce n'est pas un interrogatoire. Je voulais juste vous mettre à l'aise et faire un brin de conversation. Rien de plus. fit-elle alors que le serveur déposait deux boissons verdâtres apparemment gazeuses sur la table.

Comme à son habitude, Rhéa ne fit aucune cérémonie et s'envoya le verre d'un trait, se contentant d'un
Santé. aux allures de top départ d'un concours de boisson. C'est un panaché aldéraanien, c'est très peu alcoolisé. Tenta-t-elle de rassurer son interlocutrice. La zeltronne n'était pas très cultivée mais les cocktails et autres boissons consommés dans les bars c'était son rayon. Et puis l'avantage de Coruscant était qu'on pouvait facilement trouver de tout. Mais le panaché n'était pas vraiment une boisson exotique. Ce n'était qu'une mise en bouche pour la cadette qui s'empressa de commander autre chose.

- Vous avez raison. Votre âge je m'en contre-fiche. Ce sont effectivement vos talents qui m'intéressent. Pour faire court j'aimerais que vous pénétriez dans le système informatique de l'académie afin d'y modifier certaines données. Vous en saurez plus le moment venu. commença-t-elle en prenant un air sérieux, ses coudes se posant devant elle sur la table et ses mains jointes venant soutenir son menton.

Rhéa n'était pas férue de technologie et d'informatique en particulier. Elle savait gérer ça dans son quotidien mais comme la plupart des gens ça s'arrêtait là. Si la zeltronne était très débrouillarde et assez intelligente pour comprendre les choses en surface, elle laissait volontiers le hack aux droïdes astromec' et aux personnes compétentes. Et puis elle n'était pas assez patiente pour se prendre la tête devant un écran à lire des lignes et des lignes de code. Son cerveau exploserait ! Ne possédant pas les fonds pour se procurer un droïde, l'étudiante n'avait d'autre choix que de se servir de ses relations un peu louches.

Toujours à cheval sur sa chaise, Rhéa laissa un peu de suspense avant d’enchaîner. Elle laissait la jeune hackeuse se faire une idée sur la nature dangereuse du travail. Après tout elle s'attaquerait à une institution et au gouvernement. S'il ne s'agissait pas d'un ministère mais seulement d'une école, ça restait tout de même assez risqué. Miss Frey risquerait une amende et certainement un peu de prison. Et si cette dernière parlait, la zeltronne n'en sortirait pas sans heurt non plus...


- Vous avez besoin de précisons supplémentaires ? demanda-t-elle enfin dévoilant sans honte sa méconnaissance de la discipline et des préparations à effectuer en vue d'un hack. Le serveur revint avec une autre boisson. De la part du gentleman du bar. dit-il en désignant un proche-humain du doigt. Rhéa accepta d'un hochement de tête en se tournant vers l'individu et de lever son verre pour le remercier avant de recentrer son attention sur sa future employée.



Sexy, Wild & Free
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 258

    Crédits galactiques : 141

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Mar 6 Mar - 21:06

    Message n°7540 (7)

L’académie militaire. Amanita avait cessé d’écouter le monde autour d’elle pour se pencher sur la question. Le mécanisme de réflexion se mettait doucement en branle dans son esprit.
Certes, c’était un système d’information institutionnel. Et oui, à première vue, c’était largement hors de la portée de la hackeuse. Mais il y avait toujours un vice dans le système ; une petite faille par-ci, un accès public par-là… Et ce genre de petite imperfection avait une chance d’apparition bien plus élevée dans un système où on donnait l’accès à des étudiants.
Elle s’imagina les diverses défenses dont le système pouvait être doté. Bien sûr, il faudrait déjà arriver jusque-là en passant par le réseau. Ensuite, il devait bénéficier du minimum de protection qu’on retrouvait partout : Pare-feu, antivirus, etcetera. Cette partie-là, c’était du gâteau. Mais pour ce qui venait après… D'une part, c’était plus risqué, et d’autre part, c’était du terrain complètement inconnu pour elle.
Elle avait besoin d’en savoir plus.

Avant même de faire ce qui était logique pour la plupart des gens, c’est-à-dire poser des questions, elle échafauda silencieusement un plan.
En accédant à la plateforme par une voie légale, sans rien tenter de malveillant dans un premier temps, elle pourrait observer et analyser le système, afin de mieux le comprendre, et ce autant qu’elle le souhaiterait.
Elle pianota un bref instant sur le clavier de l’appareil qui était toujours posé devant elle, l’écran trop petit pour la gêner dans sa discussion. Puis, lorsque le moniteur lui donna une réponse satisfaisante, elle recentra son attention sur sa cliente.

« J’ai besoin de deux choses. Déjà, la nature exacte des données que vous souhaitez altérer. Ensuite, il faudrait que vous vous connectiez avec vos identifiants officiels, je suppose que vous en avez puisque vous étudiez là-bas. »

Amanita fit pivoter l’ordinateur miniature sur la table pour que l’écran soit en face de la Zeltronne. Elle ne prêta aucune attention à ce qui se passait autour, son écran bénéficiant d’un film plastique le protégeant des regards en biais ; il fallait être vraiment pile en face pour y voir quelque chose.
Elle réalisa qu’un hacker qui vous tend son propre ordinateur pour que vous saisissiez vos identifiants juste après avoir parlé d’intrusion illégale n’était pas la situation la plus évidente.

« C’est sûr que ce n’est pas très engageant… Mais j’ai besoin d’un premier accès pour voir à quoi ça ressemble. Je n’enregistre rien, rassura-t-elle, et j’ai pris les précautions nécessaires pour que votre authentification n’ait absolument rien qui puisse trahir… »

Elle s’interrompit alors que le serveur revenait vers leur table, lui lança un regard assassin. Il déposa la boisson qu’un inconnu offrait à sa cliente, puis s’éclipsa.

« … trahir son origine, » termina-t-elle.

Elle ne put s’empêcher de regarder dans la direction du bar et pesta en silence contre cet inconnu qui s’immisçait indirectement dans leur conversation. Ça commençait avec des coups d'oeil, des boissons offertes, et ça finissait généralement en gros lourd venant s'asseoir à leur table. Elle cacha sa mine boudeuse dans son verre.



Spoiler:

(c) Kaamelott, gif de FYK@tumblr


avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1096

    Crédits galactiques : 180

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Jeu 8 Mar - 15:05

    Message n°7623 (8)

Rhéa était agréablement surprise par l'attitude de Frey. Cette dernière semblait certes jeune et peu à l'aise en société mais elle faisait preuve d'un vrai professionnalisme. Cela augurait que du bon !

Rhéa ne s'attendait pas à ce que la hackeuse fasse son travail sur place. Ainsi, elle n'avait rien préparé et ne possédait évidemment pas ses identifiants de connexion à l'académie. La zeltronne n'était pas le genre à s'intéresser à la vie de son école. A part pour enregistrer des matières en début de semestre, elle n'y foutait jamais les pieds. Cependant elle estima que cela ne devait pas être bien compliqué. Elle se rappela même avoir changer son mot de passe récemment, genre y'a trois mois...
Evidemment que je les ai. répondit-elle légèrement gênée. La militaire se racla la gorge et tenta tout de même de rentrer ses identifiants sur le portable que lui tendit la hackeuse. Quant à la nature des données, rassurez-vous ce n'est pas pour changer mes notes ou tricher. Ca a vraiment de l'importance ?

Hésitante, Rhéa commença à pianoter sur le clavier. Voyons voir que je me rappelle. Mon identifiant ça doit être mon matricule. Les cadets de l'académie étaient considérés comme des militaires à part entière et ainsi il bénéficiait d'un matricule qui lui suivait toute leur carrière. Après quelques secondes d'intense réflexion, la zeltronne pensa à checker sa carte d'étudiant dans la poche intérieure de sa veste. Elle rentra l'identifiant avec une certaine lenteur, démontrant à la hackeuse sa relative inexpérience du domaine informatique. Elle s'attela ensuite à se souvenir de son mot de passe. Les secondes passèrent semblables à des heures. Rhéa eut comme une épiphanie, son visage s'illumina soudainement. On aurait dit qu'elle avait découvert une machine pour traire les Banthas. RhéaZeltros tapa-t-elle toute fière avant qu'un message d'avertissement ne viennent interrompre sa lune de miel.

Après plusieurs tentatives, ce fut la défaite que sa partenaire d'un jour put lire sur son visage. Le défaite et la frustration. Rhéa avait beau essayer, rien ne marchait. Que ce soit les dates de naissances, les multiples vérifications du même mot de passe ou encore son simple nom. Elle se rappelait pourtant avoir créer une méthode facile pour s'en rappeler de ce fichu mot de passe ! C'était quoi le dernier ? Rhéa42 ? Ca marchait pas avec mes ex et leur numéro ? Rory24, Misha25 ? C'était qui le dernier ? Alwen ? Kara ? Ah je sais plus... Merde ! beugla-t-elle intérieurement avant de lever la tête vers Frey.


- Vous êtes une hackeuse, non ? Vous pouvez pas retrouver mon mot de passe vite fait ? fit-elle en toute innocence, les yeux presque suppliants. Pour tout vous avouer je pensais pas qu'on ferait ça ici. On peut aller chez moi si vous voulez...



Sexy, Wild & Free
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 258

    Crédits galactiques : 141

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Lun 12 Mar - 18:22

    Message n°7798 (9)

La hackeuse ne parvint pas à retenir un haussement de sourcils surpris lorsque sa cliente lui assura qu’elle ne souhaitait pas tricher.

« Aucune importance. »

Non, vraiment aucune. Qu’on lui demande de hacker un système pour voler, tricher, piéger, détruire, ou simplement dans le but de corriger une faute d’orthographe, elle s’en tartinait l’oreille avec le pinceau de l’indifférence. Son rôle n’était pas de porter un jugement éthique et responsable, mais bien de faire ce qu’on lui demandait.

Elle laissa Rhéa galérer avec son mot de passe un petit moment. Visiblement, l’étudiante n’avait pas plus accès qu’elle à la plateforme ciblée.
Lorsque sa cliente abandonna et lui demanda de retrouver son mot de passe pour elle, Amanita explosa de rire. Un rire incontrôlé qui fit tourner quelques têtes aux tables voisines, mais un rire sincère, le premier depuis une éternité. La sensation lui fit étonnamment du bien, jusqu’à ce qu’elle perçoive l’étrangeté du son inhabituel qui émanait d’elle et qu’elle se reprenne rapidement. Après tout, son hilarité lui venait de l’ignorance de sa cliente, et elle avait trop besoin de travail pour la faire fuir. Elle se racla la gorge pour reprendre un ton sérieux.

« Ce n’est pas aussi simple, » expliqua-t-elle. « Je ne peux pas récupérer un mot de passe d’un claquement de doigts. Pour tout vous dire, c’est même souvent plus facile de rentrer par effraction chez une personne et de trouver l’endroit où elle l’aurait noté. »

Heureusement pour elle, la situation ne nécessitait pas de telles mesures. Dans tous les cas, sa demande avait pour but d’analyser le terrain, et non de commencer le travail par le biais de son compte. Elle chassa quelque chose d’invisible dans l’air d’un revers de main.

« Oublions ça. C’était juste histoire d’avoir un aperçu : de toute façon, je ne comptais pas altérer les données avec votre identité. »

Ce qui, en plus de mettre l’étudiante en danger quant aux conséquences qu’aurait eu une telle manipulation, aurait été impossible, étant donné qu’une simple élève n’avait certainement pas les accès nécessaires.

Amanita fit silencieusement le point. Tant qu’elle ne saurait pas où elle allait, elle ne pouvait pas annoncer un prix précis à sa cliente. Elle n’avait pas l’intention de lui faire payer une somme ridicule si la mission s’avérait complexe, mais l’inverse était également vrai. Si elle n’avait aucun mal à facturer grassement ses services aux riches bourgeois de Coruscant ou les entreprises qui l'approchaient, elle n’avait définitivement pas le coeur à dépouiller une étudiante qui à vue d’oeil avait à peu près son âge et devait galérer bien plus qu’elle à arrondir ses fins de mois. Surtout lorsque son objectif était aussi simple et innocent.

« J’ai tout mon temps et je pensais m’y mettre tout de suite. Le reste dépend de vous ; si vous souhaitez partir, il faudra juste m’indiquer quelles données changer, et à quel point elles sont liées à votre matricule. Si vous souhaitez rester, sachez j’en aurai peut-être pour deux ou trois heures. »

Amanita marqua une pause, peu habituée à tenir un monologue.

« Dans les deux cas, je préfère travailler d’ici, à moins que ça ne vous dérange. Ca m’évite de gaspiller deux heures à couvrir mes traces. »

C’était en effet bien plus simple d’accéder au réseau par le biais de celui du bar plutôt que depuis chez elle, ou un autre endroit qui l’identifierait directement.


avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1096

    Crédits galactiques : 180

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Dim 15 Avr - 14:52

    Message n°9211 (10)

Rhéa était une bille en informatique. C'était un fait. Pourtant, elle comprenait parfaitement la jeune femme qu'elle avait embauché. Cette dernière utilisait jusque là un vocabulaire assez simple et la zeltronne arrivait à s'y retrouver. L'étudiante n'était pas du genre à prendre la mouche lorsqu'on se fichait d'elle. C'était même le contraire, elle prenait toujours ça à la rigolade. De plus Rhéa était heureuse d'avoir pu dérider son interlocutrice un minimum même si cette dernière retrouva rapidement sa contenance.

- Les données sont sensibles et liées à mon matricule. J'ai aucun doute là-dessus. commença-t-elle sur un ton sérieux.

Pour Rhéa changer le sacro-saint emploi du temps était assimiler à de la trahison. C'était comme changer l'intitulé d'une mission ou des états de service. C'était du lourd. Du moins c'était ce que la hiérarchie lui avait rabâché depuis son entrée à l'académie. Ainsi elle savait pas trop comment amener le sujet sur le tapis. Elle avait peur que Frey refuse le boulot à cause de l'importance des données. Visiblement gênée, Rhéa se pencha au-dessus de la table pour se rapprocher d'Amanita :


- Je veux changer mon emploi du temps. chuchota-t-elle en confidence, ses yeux balayant le bar pour s'assurer que personne ne l'entende.

- C'est du lourd. Je risque la cour martiale pour ça.  Si vous pouvez m'assurer qu'on ne pourra pas remonter jusqu'à moi depuis ce bar, faites donc. fit-elle avant de reprendre une assise confortable sur sa chaise. Je souhaite modifier la plupart de mes cours restants jusqu'à la remise des diplômes. En gros je veux remplacer tout ce qui ne concerne ni le pilotage ni la stratégie par ces deux matières. Ca peut être du simulateur ou de théorie du moment que ça parle de vaisseau et de vol, tout me va. détailla-t-elle visiblement plus guillerette.

- Je vais vous laisser travailler mais je reste dans les parages au cas où vous ayez besoin de précisions. fit-elle, son regard se portant vers le bar, ses doigts dégrafant habillement quelques boutons de sa tenue du jour. Il vous suffira de me siffler. conclut-elle en se levant et en allant au bar toutes voiles dehors.



Sexy, Wild & Free
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 258

    Crédits galactiques : 141

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Mar 17 Avr - 21:59

    Message n°9326 (11)

N’était-ce pas un peu suspect, une élève de l’académie militaire qui soudainement changeait complètement d’emploi du temps ? Bah, une fois que le boulot serait fait, ça ne serait plus vraiment le problème d’Amanita. Peut-être que dans un endroit où la discipline prime autant, personne n’irait remettre en doute les données qu’on lui met sous le nez.
Elle ne put s’empêcher d’afficher un sourire narquois lorsque Rhéa lui présenta la gravité des faits. L’institution était-elle vraiment aussi stricte, ou bien sa cliente grossissait-elle le trait pour être sûre que la hackeuse s’applique dans son travail ? Aller jusqu'à la Cour Martiale pour un petit hacking de rien du tout, quand même…
L’humaine acquiesça tout de même, prête à se mettre au travail.

Donc, Amanita ne devait pas laisser de traces derrière elle. Aucune. Elle commença par repousser sa boisson vers le centre de la table pour garder sa concentration intacte.
Rhéa s’éclipsa rapidement, gagnant le bar, et bientôt la hackeuse la perdit complètement de vue parmi la petite foule qui s'agglutinait au comptoir, composée pour la plupart de malheureux tentant désespérément d’attirer l’attention du barman afin de commander. Elle se demanda sincèrement pendant un instant comment la Zeltronne pouvait apprécier toute cette foule et cette ambiance, d’autant que le bar qu’elles avaient choisi comme point de rendez-vous n'attirait pas les clients les plus prestigieux.

Après une petite demi-heure de contournement de pare-feu, d’analyse de trame réseau et autres interceptions de mots de passe, Amanita parvint à se frayer un chemin jusqu’au saint Graal : le compte administrateur. Bien évidemment, c’était moins luxueux qu’un compte “super administrateur”, le palier d’au-dessus, mais cela suffisait amplement pour la manipulation qu’elle avait à faire. Elle désactiva habilement toutes les surveillances qui traquaient les moindres faits et gestes des utilisateurs connectés et se sentit enfin libre.
Curieuse de voir à quoi ressemblait la plateforme et ne trouvant pas Rhéa en la cherchant rapidement des yeux, elle se promena quelques minutes et fouilla parmi les données qui s’affichaient sur son moniteur. A sa grande déception, elle ne trouva rien de très secret-défense, étant donné que la plateforme était à la base destinée aux étudiants. En venant finalement à l’emploi du temps de sa cliente, il lui fallut encore vingt bonnes minutes pour comprendre quels codes d’identification désignaient quels cours. Dans tout ce charabia militaire, elle ne passa pas à grand chose d’inscrire l’étudiante à un cours qui ne semblait pas tout à fait correspondre à ses attentes.

Elle parvint finalement à élaguer les cours que la Zeltronne trouvait ennuyeux et l’inscrit à tous ceux qu’elle semblait apprécier. Une fois cela fait, elle modifia les cours de quelques autres élèves pour fondre l’anomalie dans la masse et faire passer cela pour un changement tout à fait normal, puis se déconnecta, désactiva toutes les sécurités qu’elle avait mises en place, s’adossa tranquillement à la banquette et attrapa son verre pour en siroter le contenu d’un air satisfait.
Elle repéra Rhéa dans la foule de longues minutes avant que leur regard ne se croise et elle lui fit signe.

« Tout est bon, » affirma Amanita lorsque la Zeltronne était suffisamment proche pour l’entendre. « Mais j’aurais moins galéré avec les identifiants des cours. Vous avez failli finir en Didactique et méthodologie avancées des rapports militaires. »

Là où le code laissait faussement entendre qu'il s'agissait de stratégie, il aurait été ironique d'y inscrire l'étudiante en quête de cours plus stimulants. Amanita avait spécialement retenu cet intitulé, rien que pour guetter la réaction de sa cliente.


avatar
Flotte de la coalition républicaine
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 06/01/2018

    Messages : 1096

    Crédits galactiques : 180

    Cristaux Kyber : 12

    Avatar : Zoe Saldana

    Crédits : Moi + Tumblr

    Disponibilité rp : Non (2/2 Rp + Event)

    Inventaire : - Chasseur
    - Motojet
    - Droïde assistant (Secrétaire)
    - Droïde Astromécanicien
    - Pistolet blaster

  • Posté le Mar 1 Mai - 23:04

    Message n°9943 (12)

Une fois au bar, Rhéa jeta quelques coups d’œil à la hackeuse avant d'être rassurée et d'entamer une soirée qui s'annonçait des plus prometteuses. Le moins la zeltronne en savait sur ce que cette dernière allait faire le mieux c'était. Au moins elle ne risquerait pas de se mélanger les pinceaux et de bafouiller si quelqu'un venait à la questionner sur son emploi du temps bizarre. Et puis elle payait pour un travail. Elle avait autre chose à faire de bien plus important que de s'inquiéter ! L'étudiante leva son verre bien haut !

- C'est ma tournée ! hurla-t-elle alors qu'un petit attroupement s'était formé autour d'elle.

Rhéa était une habituée des bars. Elle n'était pas bête. La soirée était encore jeune et son petit manège ne lui coûterait pas beaucoup de crédits. Cependant cela attirerait à coup sûr les regards et elle serait le centre d'attention de la salle. De quoi rapidement améliorer l'ambiance du bar ! La zeltronne arpentait ces derniers tous les weekends avec assiduité et même certaines fois en semaine lorsqu'elle n'avait pas cours durant la matinée où que le sujet ne l'intéressait guère. Elle savait s'amuser. Contrairement à son employée du jour qui paraissait aussi intéressante qu'une porte de prison. Elle tenterait sûrement de la décoincer un peu le moment venu, une fois que le travail sera fait.

Alors que la zeltronne profitait de la soirée, cible de toutes les attentions et mêmes les plus tactiles, elle remarqua la hackeuse du coin de l’œil qui lui faisait des signes. Elle s'enfila un verre cul sec avant de s'extirper avec difficulté de la masse d'individus voulant gratifier son anatomie d'une caresse amicale.


- Vous avez fait vite ! répondit-elle avec un large sourire avant qu'Amanita ne rentre dans les détails.

Rhéa passa en un instant de l'euphorie provoquée par l'excitation et l'alcool à la décomposition la plus totale.


- Dida quoi ? baragouina-t-elle le regard plein d'incompréhension.

La zeltronne avait pourtant été claire. Elle voulait juste voler. Le reste était à proscrire.


- Faites moi voir la liste des cours ! fit-elle en empoignant Amanita par les épaules et en se dirigeant vers leur table.

La soirée avait pourtant si bien commencée...



Sexy, Wild & Free
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 258

    Crédits galactiques : 141

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Lun 7 Mai - 18:50

    Message n°10101 (13)

Du petit nombre de clients à qui elle avait déjà eu affaire, Amanita aurait imaginé que son employeuse du jour serait la plus à même de prendre sa boutade à la légère. Ce ne fut pas le cas et, contre toute attente de la part de la hackeuse, la pilote en devenir la ramena rapidement à son poste. Elle avait l’impression de déceler une pointe d’irritation dans son geste, une irritation qui devait être contagieuse puisqu’elle prit également l’humaine à la gorge.

Que sa cliente la laisse seule faire son travail, c'était une chose. Cela arrivait souvent, c'était même comme cela que les choses fonctionnaient “normalement” pour la hackeuse. Elle était plus tranquille et son client moins ennuyé, et cela allait à tout le monde.
Mais qu'on se permette de douter de son efficacité et de la qualité de son travail ? Après l’avoir laissée perdre un temps précieux à s’embrouiller avec les intitulés pompeux, bien certainement choisis par des gars de l’armée, les codes couleurs et les abréviations qui ne devaient faire sens que dans le ciboulot d'un soldat ?

Elle saisit son mot de passe et présenta son index au capteur avec un air agacé qu’elle n’essaya même pas de dissimuler.

« Voilà. »

Elle fit pivoter l’écran face au visage de Rhéa en pointant du doigt les lignes qu'elle avait pu modifier. Elle n’était pas entièrement certaine d’avoir inscrit l’étudiante à absolument tous les cours qui pourraient l’intéresser, mais elle avait fait au mieux pour lui épargner la théorie qu’elle ne souhaitait pas avoir, tout en gardant un nombre d'heures cohérent sur son emploi du temps.
Amanita patienta en croisant les bras sur sa poitrine que sa cliente ait terminé de parcourir les lignes des yeux. Elle afficha ensuite sur le petit écran la liste des cours dont elle l’avait désinscrite, pour prouver la qualité de son travail, et ce non sans une certaine fierté mal placée qui pouvait facilement se lire dans son regard.

« Tout est en ordre, » précisa-t-elle avec insistance.

Avait-elle réagi au quart de tour ? Après tout, son ego et sa tentative d’humour, avaient quelque part été attaqués. Sans doute que l’ambiance du bar et l’attitude enjouée de sa cliente ne l’avaient pas non plus aidée à voir la situation d’un oeil plus objectif.
Encore incertaine de l’univers dans lequel elle avait débarqué, très peu connue dans son milieu, oubliée pendant un temps de la Nébuleuse, elle avait du mal à encaisser le fait qu’on puisse douter de ses capacités. C’était ce genre de rejet qui l’avait mis sur cette voie, lorsque la plupart des mégacorpo l’avaient considérée de haut avec son manque d’expérience, et que personne n’avait cherché à savoir si elle avait vraiment les capacités qu’elle se vantait d’avoir. Cette méfiance vis-à-vis de ses compétences avait tendance à la laisser renfrognée et amère, mine qu’elle ne manquerait pas de présenter à la Zeltronne une fois que celle-ci aurait jugé de son travail.


Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (14)