Star Wars Ascension


Les escales du fun [Amanita Frey]

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure

Aller à la page : Précédent  1, 2

avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Lun 9 Avr - 20:31

    Message n°8925 (21)

La jeune Mandalorienne n’avait pas l’air si dérangée que ça par l’attitude de son client. Et pour cause, si elle avait dû se formaliser du comportement de ses clients chaque fois qu’ils rejetaient la faute sur elle En fait, si elle avait reçu une vraie formation, ce qui n’était pas le cas, elle était quasiment certaine que la partie « Encaisser les colères des clients » aurait été au programme. De fait, elle ne voyait pas l’intérêt de s’énerver à son tour. Les choses se dérouleraient comme d’habitude : le client crierait, hurlerait, et la renverrait peut-être. Puis, elle lui rappellerait gentiment qu’il lui devait de l’argent et qu’il ne valait mieux pas énerver un mercenaire Mando’ade, surtout quand celui-là opérait parfois en dehors de la loi.

Rares étaient ceux qui osaient tenter de la rouler après ce genre d’avertissement. La réputation de son peuple n’était pas bien rose, mais c’était justement de cela qu’elle avait appris à jouer en temps voulu. Les résultats étaient toujours intéressants.

Mais apparemment, Amanita n’avait pas l’habitude de ce genre de négociation. En fait, depuis que Sera était revenue sur le sujet, la jeune femme paraissait moins enjouée. Alors même que la bière avait réussi à la débrider un peu. La Mando’ade commençait à froncer les sourcils, se demandant manifestement ce qui pouvait bien se tramer dans la petite tête qui lui faisait face. Elle se doutait que la hackeuse devait être plus retors qu’elle quand il s’agissait d’obtenir ce qu’elle voulait.

Elle fut donc surprise de la voir appliquer une tactique toute Mando : se lever brusquement et se préparer à aller réclamer de force. Prise au dépourvu, Sera resta pendant de longues secondes assises, le regard fixé sur Amanita, sans comprendre ce qu’elle voulait dire. Lorsqu’elle se leva enfin, elle dut bondir à la suite de la jeune femme pour lui attraper le bras et l’empêcher de s’éloigner trop vite. En fait, fidèle à la méthode Mando’ade, elle ramena presque brusquement Amanita contre elle, manquant la cogner contre l’armure.

« Woh, woh… Du calme. C’est pas grave tu sais ? » commença-t-elle avec un air sincèrement surpris de voir son amie prendre la situation si à cœur. « Déjà, je suis pas la meilleure du marché. Pas encore… »

Elle souriait de toutes ses dents. « Ensuite, tu va faire quoi ? Lui expliquer que tu es hackeuse et que tu connais le métier et que donc tu sais que j’aurais servi à rien ? Ce serait un peu suspect. Tu sais, il n’y en a pas beaucoup des hackers dans le coin, il pourrait penser que… » La voix de la jeune femme avait faibli au fur et à mesure qu’elle appliquait ce fameux raisonnement à la situation. Et elle en arrivait à la même conclusion que le client de son imagination : c’était une sacrée coïncidence quand même.

Alors qu’elle se taisait, ses lèvres se refermant doucement, son regard retomba sur Amanita, sans qu’elle ait lâchée la hackeuse. Son air se modifia progressivement, passant de la surprise à l’interrogation silencieuse. C’était vraiment une coïncidence alors, ou pas du tout ?
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 267

    Crédits galactiques : 199

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Mar 17 Avr - 20:49

    Message n°9320 (22)

Cela semblait maintenant presque aberrant que Sera soit mise hors-jeu par son client sans raison, et plus encore qu’elle ne souhaitait rien y faire. Amanita n’était peut-être pas accoutumée au monde des mercenaires, mais dans le sien, le client était loin d’être le roi, surtout s’il se comportait comme un rustre pareil.

« Mais tu ne peux pas le laisser… »

Sa colère ayant trouvé une cible autre qu’elle-même, elle écouta à peine ce que son amie avait à redire de son plan et commença à filer. Un bras métallique l’agrippa avant qu’elle ne soit hors de portée et la tira brusquement en arrière. Elle manqua de tamponner contre l’armure mandalo qui se dressait devant elle. Soudainement, face à l’imposante stature de Sera, son idée de se montrer insistante pour faire valoir les droits de la Mandalorienne qui l’accompagnait lui paraissait bien moins envisageable.

« Je ne sais pas, je… »

Elle vit l’expression de Sera changer petit à petit, passant d’un grand sourire amusé par sa réaction à un regard très sérieux qui en disait long sur la réflexion qu’elle se faisait. Amanita se figea.
C’était maintenant évident ; Sera avait compris, ou du moins, elle se posait des questions. Amanita pensa à la puce de données qu’elle avait négligemment agitée devant la mercenaire et fourra sa main dans sa poche pour en vérifier la présence. Ses doigts entrèrent en contact avec le petit morceau de plastique enrobant des circuits, qui eux-mêmes renfermaient les informations si essentielles pour les deux jeunes femmes.
Pour elle, il était hors de question de remettre les données à Sera. Plus que sa paye et le superbe système de camouflage sur lequel elle voulait mettre la main depuis des mois, c’était sa réputation qui était en jeu, auprès d’un client à qui elle avait déjà confirmé l’extraction. Elle s’était donné du mal pour s’en emparer, sans compter le prix de son voyage jusqu’à la bordure extérieure et l’argent qu’elle allait encore devoir débourser pour la nuit.
Y avait-il une alternative qui leur permettrait à chacune d’y trouver son compte ? Dans l’immédiat, Amanita était plus encline à réfléchir à la manière de se tirer de la situation, et elle se trouvait toujours immobilisée par le bras de la Mandalorienne.

« Tu as raison. Mauvaise idée. On reste ici alors. »

Elle tira légèrement sur son bras pour le récupérer, pas très rassurée. Elle ne connaissait pas assez Sera pour savoir si cette dernière allait lui sauter à la gorge ou non, et son étreinte commençait à l’inquiéter. Elle n’avait pas l’intention de fuir ; ce serait inutile et Sera la rattraperait avant qu’elle n’ait pu atteindre la porte de sortie. Tout ce qu’elle avait à faire, c’était d’espérer que la mercenaire ne prenne pas son travail autant à cœur qu’elle.


avatar
Invité
Invité
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté le Jeu 19 Avr - 21:17

    Message n°9433 (23)

La poigne de la Mando’ade n’avait pas failli, sans recevoir d’aide d’un quelconque système mécanique installé dans son armure. Malgré le mouvement de la jeune femme, tentant de s’éloigner un peu. Ce n’était pas agressif, en tout cas pas dans l’esprit de Sera. Elle était simplement plongée dans ses pensées et incapables de bouger ses muscles pour l’instant. La lumière s’était faite, et elle ne savait pas trop comment réagir. D’abord, bien sûr, il y avait cette sensation d’avoir été une idiote complète : la chose paraissait évidente maintenant, et elle se demandait comment elle avait pu passer autant de temps avec Amanita sans s’en rendre compte. Preuve supplémentaire, s’il en fallait, que l’informatique n’était vraiment pas son domaine.

Ensuite, elle se demandait ce qu’elle devait penser de son amie. En soit, il n’y avait rien de mal à se retrouver de deux côtés d’un conflit. C’était même plutôt courant dans le milieu, il ne fallait pas y voir quoi que ce soit de personnel. En fait, elle se fichait un peu que la hackeuse soit responsable de la perte de données de son client. D’un autre côté, la jeune femme aurait sans doute pu en parler plus tôt, non ?

Ce n’est qu’en sortant de ses pensées que Sera se rendit compte que son amie essayait de se défaire de sa prise. Et qu’elle avait l’air presque effrayée. Aussitôt, sa main se relâcha et le rouge monta à ses joues. Ce n’était pas du tout ainsi qu’elle avait envisagé la suite de la journée, et elle détestait la sensation d’avoir effrayée Amanita, même une seconde.

« Hey. J’suis vraiment pas douée. » fit-elle remarquée avec un sourire d’excuse, tentant de faire amende honorable. « J’aurais dû comprendre avant. » continuait-elle sur un ton qu’elle tâchait de rendre plus détendu.

Tendant le bras à Amanita pour l’inviter à se rasseoir, la jeune femme fit de même, face à elle. Sera affichait toujours un sourire, mais celui-ci semblait forcé. Non pas parce que la situation ne l’amusait pas, mais par crainte qu’elle soit mal interprétée. « On ferait mieux d’éviter mon client. Je ne veux pas qu’il fasse le même rapprochement que moi. C’est pour ta sécurité. » Enfin, elle parvint à lâcher un petit rire, sincère cette fois.

Se détendant de nouveau, elle haussa les épaules dans sa large armure. Au final, qu’est-ce que ça changeait ? On l’avait engagé pour assurer la protection de son client, et c’est ce qu’elle avait fait. Il n’avait subi aucune attaque et son intégrité physique était toujours intacte, non ? « S’il voulait se protéger des hackeurs, il n’avait qu’à contacter un ou une professionnelle, n’est-ce pas ? » Pour appuyer son point, elle croisa les bras derrière la tête. « Moi, mon job est fait. Et le tien aussi, non ? »

Puis, retrouvant son air terriblement gêné, elle demanda plus bas. « Je t’ai pas fait peur, hein ? »
avatar
Nébuleuse Noire
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Arrivé(e) le : 17/01/2018

    Messages : 267

    Crédits galactiques : 199

    Cristaux Kyber : 6

    Avatar : Ebba Zingmark

    Crédits : ebbazingmark.com, dear-indies@tumblr

    Disponibilité rp : Pas dispo (4/4 + event)

    Inventaire : - Pistolet Blaster
    - Système de camouflage
    - Droïde assistant
    - Navette légère

  • Posté le Ven 27 Avr - 14:57

    Message n°9778 (24)

Lorsque l’étreinte de la Mandalorienne se desserra autour de son bras, Amanita laissa échapper un léger soupir de soulagement. Elle retomba lourdement sur sa chaise sans vraiment prendre conscience du manque de grâce dont elle faisait preuve en se laissant choir comme un sac à patates sur l’assise.
La hackeuse se préparait à passer un mauvais quart d’heure. Sarcastiquement, elle se dit qu’elle aurait peut-être dû garder le casque Mandalo sur la tête. Si Sera avait l’air confuse de s’être montrée un peu brusque sur le coup, elle devait tout de même être plutôt remontée. Le comportement d’Amanita jusque-là, notamment ses regards fuyants et ses brusques sauts d’humeur, laissait facilement deviner qu’elle avait compris la situation depuis un moment, mais qu’elle n’avait rien dit. Cela devait être doublement plus agaçant pour la mercenaire.
Mais contrairement à ce qu’elle craignait, rien ne vint. Du moins, rien d’agressif. Elle vit même Sera esquisser un sourire. Au lieu de s’énerver parce qu’elle avait pris un verre avec l’origine de ses problèmes, elle se préoccupait de la sécurité d’Amanita, bien plus que cette dernière ne l’avait fait pour elle-même ces dernières heures. Tout cela ne faisait aucun sens dans la petite tête de la Coruscanti.

« Tu n’es pas en colère ? » osa-t-elle d’une timide voix qui jurait complètement avec l’arrogance dont elle pouvait se montrer capable.

La réaction de Sera paraissait tellement irrationnelle aux yeux d’Amanita qu’elle en devenait suspicieuse. Pourquoi ne s’énervait-elle pas ? Elle avait une excellente raison de le faire et, face à la petite humaine, cela ne représentait pas vraiment une prise de risque. Était-ce une sorte de technique pour l’amadouer, puis sournoisement se retourner contre elle après ? Elles ne se connaissaient peut-être pas depuis de nombreuses années, mais cela ne ressemblait pas à ce qu’elle savait de Sera.

Il lui fallut quelques minutes pour réaliser que la situation allait au-delà de deux mercenaires confrontées l’une à l’autre dans une affaire professionnelle. Certes, n’importe quel autre mercenaire ne lui aurait pas fait de cadeau, mais elle ne serait jamais allée boire un verre en compagnie de ce mercenaire hypothétique. La différence résidait dans le fait que Sera et elle étaient amies, et cela semblait impliquer le fait que la mercenaire soit prête à s’asseoir sur une prime très certainement élevée pour avoir attrapé la coupable. Était-elle supposée, elle aussi, renoncer à sa mission dans l’intérêt de son amie ?
Elle y réfléchit sérieusement jusqu’à ce que Sera amène un constat qui coupa court à ses idées : oui, chacune avait finalement fait son boulot, et le client de l’une aurait sans doute dû être plus prévoyant pour ne pas devenir la cible de l’autre.
Mais… Était-ce vraiment tout ? Les choses allaient-elles reprendre comme si de rien n’était, comme si leur rencontre sur Kalevala était réellement fortuite, et pas un peu trop forcée par les raisons respectives de leur présence sur la planète, qui en définitive étaient étroitement liées ? Cela semblait peu probable, surtout quand on constatait l’air gêné qu’elles abordaient toutes deux.

A la question de Sera, Amanita se contenta d’un haussement d’épaules. Bien évidemment qu’elle avait eu peur, d’autant plus qu’elle aurait eu du mal à tomber sur quelqu’un de plus renseigné sur son identité. Et puis, il n’aurait fallu à la Mandalorienne qu’un vague effort pour la maîtriser et pour la faire arrêter. Mais elle n’était pas prête à reconnaître que ses tripes avaient fait quelques tours dans son estomac.

Finalement, sa soif la tira de son mutisme. La saisissant comme un prétexte pour détendre l’atmosphère, elle s’empara de la carte posée sur la table et fit défiler les boissons.

« Est-ce qu’il y a quelque chose que je devrais tester avant de partir ? » demanda-t-elle, tâchant de se montrer le plus enjouée qu’il le lui était physiquement possible. « Cette tournée est pour moi. »


Contenu sponsorisé
  • Personnage
  • Informations
  • Options
  • Posté

    Message n°0 (25)

[Page 2 sur 2]

Aller à la page : Précédent  1, 2

Star Wars Ascension » Au coeur de la Galaxie » La bordure extérieure